background preloader

Des cures de désintox pour les accros d'Internet

Des cures de désintox pour les accros d'Internet
En Californie, un camp propose à tous les cyberdépendants des séjours pour revenir aux joies de l'enfance, loin des connexions et des réseaux. New York À chaque addiction son remède. En Californie, un camp de «digital detox» propose aux cyberdépendants de smartphones, tablettes et ordinateurs de retrouver un peu d'«humanité» pendant quatre jours, en se déconnectant. Aucun gadget, ni Internet, donc, mais des activités censées les replonger en enfance. Les adultes sont invités à se livrer, par exemple, à des batailles de polochons, à des concours de rire, ou encore à participer à des ateliers de cuisine pieds nus. «Redevenir humain» Camp Grounded propose déjà des soirées «déconnectées» (sans smartphone) qui font un tabac en Californie. La charte du camp ne fait pas mention de punitions pour ceux qui seraient pris en flagrant délit de tweeter, mais les organisateurs mettent en garde les rabat-joie.

http://www.lefigaro.fr/international/2013/03/29/01003-20130329ARTFIG00583-des-cures-de-desintox-pour-les-accros-d-internet.php

Les cyber drogués «Parfois, je commence à jouer à 6 heures du soir et, soudain, il est 9 heures du matin. Si je pouvais arrêter le temps pour continuer à jouer, je le ferais.» Martin a 35 ans et une allure de garçon sage. Protéger ses enfants des jeux vidéo - la classification PEGI Une culture « geek » qui se développe Dans un monde où les nouvelles technologies sont en plein essor, vos enfants n'ont jamais passé autant de temps devant les écrans : ordinateurs, télévisions, consoles de jeux, tablettes, téléphones… Toutes les excuses sont bonnes pour s'y adonner dès que possible ! L'activité préférée des jeunes d'aujourd'hui ? Les jeux vidéo. Ils sont des millions en Europe à y jouer régulièrement et 96% d'entre eux sont âgés de 7 à 15 ans. En moyenne, les Européens passent plus de 12 heures par semaine à se divertir grâce à leur console.

Cyberdépendance : la dépendance à l'ordinateur et à Internet, e-sante.fr La cyberdépendance ou netaholisme désigne une dépendance à l'ordinateur et à Internet. Les jeunes sont les plus susceptibles de tomber dans ce piège (mais de nombreux adultes aussi). Comment savoir si mon enfant est véritablement cyberdépendant ? Quelles sont les solutions ?

Dans la «clinique» pour cyberdrogués Actu 18.02.2015 06:00 Internet, jeux vidéo en ligne, smartphones: quand est-ce que le divertissement vire à la dépendance? Visite d’un centre de «désintoxication numérique», à Seattle, où l’on tente de soigner la génération des hyperconnectés. Texte Xavier Filliez Peut-on parler d’addiction aux nouvelles technologies L’initiative de la « journée sans Facebook » est un indice, parmi d’autres, d’une préoccupation grandissante autour des effets de l’usage abondant de certains services ou outils numériques. Le succès actuel de la notion de « binge watching » qui indexe la visualisation de séries télévisées sur la consommation excessive et répétée d’alcool en est un autre signe. La terminologie psychopathologique de l’addiction est aujourd'hui dans toutes les bouches : dans une enquête récente, nos interviewés se disent volontiers « addict » (à leur téléphone, à Facebook, à Twitter, aux séries TV…), de nombreux articles de presse fleurissent sur le sujet, des robinsonnades qui vantent les mérites de quelques mois « sans » ( internet, mobile, …) paraissent dans plusieurs pays (dont « J’ai débranché, Comment revivre sans Internet après une overdose », de Thierry Crouzet), et des études quantitatives mesurent désormais combien de français se déclarent « dépendants ».

Rapport : La cyberdépendance : état des lieux et propositions I - Qu'est-ce que la cyberdépendance ? L'arrivée de l'Internet dans les foyers français a ouvert, il y a une dizaine d'années, une nouvelle dimension de l'outil informatique et, avec l'accélération progressive du débit des échanges, un espace de liberté sans limites. Aujourd'hui, la pratique du jeu électronique via l'informatique s'est considérablement accrue et a fait naître, avec elle, de nouvelles interrogations. Comment s’en sortir ? - cyber dépendance et isolement, la grande inquiètude Surement prétentieux de ma part…je le reconnais mais bon, c'est le but des blogs: donner son avis Enfin, la meilleure façon, à mon avis, est de faire prendre conscience aux joueurs, de leurs comportements abusifs face aux jeux vidéo. Puis, une fois que l’individu à la volonté de « guérir », l’aider par le biais de thérapie cognitives et comportementales, il y a quelques établissements, en France. Pas en suivant l’exemple chinois, des camps de redressement, où les jeunes accros aux jeux vidéo sont sevrés brutalement par la discipline, la violence, par des méthodes militaristes. Chacun doit apprendre à gérer son temps de connexion à internet.

GREA - Groupement Romand d'Etudes des Addictions Introduction Le présent document présente la vision du GREA sur l’hyperconnectitivé (usage excessif des médias électroniques). Il fait suite à de nombreux échanges professionnels et s’appuie sur les résultats de la recherche en la matière. VIDEO. «L’addiction au numérique se mesure à la perte de liberté» SANTE A l'occasion de la sortie du MOOC de l'université de Nantes sur l'addiction numérique, Didier Acier, professeur de psychologie clinique fait le point sur ce phénomène... Propos recueillis par Delphine Bancaud Publié le Mis à jour le Un phénomène de société qui est devenu un sujet d’étude.

Démêler l'info de l'intox sur Internet Une histoire de fake Après les attentats de 2015, chacun s’est accordé à dire qu’il était impérieux d’éduquer plus finement nos élèves à l’utilisation d’Internet. Les fake et autres théories du complot s’immisçant insidieusement sur les murs Facebook et les fils Twitter des ados doivent nous amener à réagir sur le terrain de la pédagogie. Réagir oui, mais comment ? Un cours théorique, aussi documenté et solide que possible, ne suffit plus.

Comment vaincre la cyberdépendance ? (Satisfaction ou compulsion) D. Comment "décrocher" Même lorsqu'on en fait un usage tout à fait compulsif, Internet n'est donc qu'un moyen. Il sert à nous procurer ce qu'on ne parvient par à obtenir autrement. Il ne répond pas complètement au besoin, mais il le satisfait suffisamment pour demeurer attrayant. En même temps, il laisse un manque; c'est celui-ci qui fait qu'on recommence sans cesse, dans l'espoir de mieux réussir à trouver la satisfaction. Cyberdépendance(s) - Tous addicts ? Les opinions et vues exposées dans les articles lecteurs ne reflètent pas forcément celles de la rédaction de Gameblog. C'est en lisant une news en une de Gameblog intitulée "Accro à Internet ? Vous pouvez désormais vous faire soigner" (03/09/13) que je me suis souvenu avoir écrit un article traitant de la cyberdépendance. Hors du champ strict des JV, je me permets malgré tout de le publier ici.

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1. Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d'entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux (notamment en ligne) sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer. Si selon les psychanalystes, aucune technologie ne porte en elle-même d'effet addictogène, l'addiction ne pouvant être générée que par une pratique particulière de l'objet en cause, liée à d'autres facteurs complexes (situation du sujet, environnement familial, contexte social...), la cyberdépendance semble prendre de l'importance. 6 à 8 % des internautes seraient ainsi dans l'usage excessif ou dépendant du réseau informatique.

J'ai débranché - Thierry Crouzet - Livre Thierry Crouzet Fayard, 2012 Au début, vous regardiez vos mails une ou deux fois par jour.

Je trouve cet lecture intéressante, mais comment en est-on arrivé là ? C'est fou de devoir aller en cures de désintox pour se re-sociabiliser. C'est fou mais ça reflète la réalité. by lenobin_groupe1_psy Apr 10

Bonjour, Je trouve également cet article très intéressant, d'ailleurs je l'ajoute à mes perles tiers. L'idée de soin par une "resociabilisation" est à mon sens très bien pensé pour ce genre de dépendance. La vie réelle reprend alors le dessus sur la vie virtuelle! Cordialement, Laurane by chambrillon_groupe1_psy Apr 8

Bonjour, Je suis effectivement convaincu que renouer des liens sociaux réels aide à dénouer des liens addictifs. L'idée de régression via les jeux de l'enfance est intéressante dans la mesure où l'individu retrouve une forme de créativité (et donc de plaisir). A mettre en lien avec "La capacité d'être seul" de Winnicott. Salutations Patrice by acunzo_groupe5_psy Mar 30

Bonjour, Cet article est intéressant car il reflète bien la souffrance des personnes cyberdépendantes et de leur recherche de solutions à leur problème, y compris par des solutions "miracles" proposées par des personnes sans scrupules. C'est en effet triste de voir que certains profitent de le situation de personnes en détresse pour se faire de l'argent alors que la cyberdépendance est la plupart du temps liée à une pathologie psychique plus grave et qui doit être prise en charge par des professionnels. Cordialement, Nathalie by cavallo_groupe5_psy Mar 25

Related: