background preloader

Juin 44 - Un vent de liberté

Juin 44 - Un vent de liberté
Related:  manuliza

Auschwitz: la vérité Il aura donc fallu attendre près d'un demi-siècle pour voir s'ouvrir les archives soviétiques de la Solution finale: 80 000 documents saisis à Auschwitz en 1945 et conservés aujourd'hui dans les Archives centrales de Moscou, au 3 de la rue Vyborskaïa. Grâce à ces pièces - la majeure partie des archives relatives au camp d'extermination - vient d'être réalisée la première synthèse des connaissances sur l'un des événements majeurs du xxe siècle. Il s'agit là d'une avancée historique considérable. Non seulement elle permet une compréhension désormais totale de la mise en place et du fonctionnement technique des chambres à gaz et des fours crématoires, mais elle conduit à réviser la chronologie de l'extermination et débouche sur un nouveau comptage, précis et sans doute définitif, des victimes. L'auteur de ce travail, le premier à avoir dépouillé les archives d'Auschwitz conservées depuis la fin de la guerre par le KGB, est un Français. L'événement "indicible" Ingénierie criminelle

Plages du débarquement du Jour J : histoire et infos pratiques Mort du dernier membre d'équipage de l'Enola Gay LA NOUVELLE-ORLEANS Louisiane (Reuters) - Le dernier membre encore en vie de l'équipage de l'Enola Gay, l'avion américain qui avait largué la première bombe atomique, le 6 août 1945 sur Hiroshima, est mort à l'âge de 93 ans dans une résidence pour personnes âgées de l'Etat de Géorgie, rapporte mardi le journal Atlanta Journal-Constitution. Theodore "Dutch" Van Kirk servait de navigateur à bord du vol qui avait largué la bombe surnommée "Little Boy", au matin du 6 août 1945. L'explosion avait fait sur le moment autour de 78.000 morts. Mais à la fin 1945, le nombre de morts s'élevait à 140.000, sur une population urbaine de 350.000 habitants. Trois jours plus tard, les Etats-Unis larguaient une seconde bombe, "Fat Man" sur Nagasaki, et le Japon capitulait le 15 août. Van Kirk avait défendu le recours à l'arme atomique, estimant que cela avait été un moindre mal au Japon. La forteresse volante B29 "Enola Gay" avait 12 membres d'équipage à son bord.

We must never forget the sacrifices made during the Second World War to ensure we live in a free and democratic society - Dylan Jones-Evans As we go about our daily working lives in businesses and organisations across Wales, it is easy to forget the efforts made during the Second World War, often against insurmountable odds, to ensure that we live in a free and democratic society. Earlier this week, that thought struck home hard as I accompanied my father and my brother to France to commemorate the death of my grandfather, Evan Jones-Evans, who went down with his ship, the SS Amsterdam, when it sank off the coast of Arromanches a month after the D-Day Landings. View gallery D-Day remembered Unlike many who are buried in the graveyards in the North of France, my taid was not a serving soldier, sailor or airman but one of the unsung heroes of the Merchant Navy, who kept the war effort going during the six year “Battle of the Atlantic” ferrying weapons, food, raw materials and, eventually, troops across from America to the UK. The SS Amsterdam was no different. They are sacrifices we should never forget.

Retracer le parcours d'un ancêtre pendant la Première Guerre Mondiale British First World War Trench Maps, 1915-1918 Map images Web Image Maps home > British First World War Trench Maps, 1915-1918 British First World War Trench Maps, 1915-1918 Maps of the Western Front in the Great War depicting British and German trenches. Browse the maps: See also: Guide to symbols – a zoomable trench map legend Further information:

Centenaire de 1914-1918 en photos Gouvernement provisoire 1944-1946 République française[1],[2],[3]Gouvernement provisoire de la République française -2 ans, 4 mois et 24 jours Devise : « Liberté, Égalité, Fraternité » Hymne : La Marseillaise Territoire de la République française en vert foncé, de ses protectorats en vert intermédiaire et des territoires allemands et autrichiens occupés par la France en vert clair. Territoire de la République française en bleu foncé, de ses colonies et ses protectorats en bleu clair, mandat français sur la Syrie et le Liban en vert. Entités précédentes : Le GPRF considéra « illégitime, nul et non avenu » le régime de Vichy qui s'acheva le , par l’exil du maréchal Pétain pour l'Allemagne, ainsi que son reliquat de Commission gouvernementale de Sigmaringen qui prit fin le par l’arrestation de Pétain. Pendant ces deux années, quatre gouvernements provisoires dirigés respectivement par Charles de Gaulle, Félix Gouin, Georges Bidault puis Léon Blum se sont succédé. Création[modifier | modifier le code]

Régime de Vichy 1940-1944 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le nom de régime de Vichy désigne le régime politique dirigé par le maréchal Philippe Pétain, qui assure le gouvernement de la France au cours de la Seconde Guerre mondiale, du au durant l’occupation du pays par l’Allemagne nazie[3], et dont le siège se situe à Vichy[5], situé en zone libre jusqu'en novembre 1942. Au cours de la guerre, cette collaboration prendra plusieurs formes : coopération économique, arrestations de résistants, de francs-maçons, et d'opposants politiques ainsi que de rafles de Juifs sur le territoire métropolitain. Sur le plan militaire, le régime n’est pas un allié officiel pour le Troisième Reich mais le gouvernement Laval reconnaît la Légion des volontaires français (LVF) comme une association d’utilité publique[9] et contribue aussi à l’effort de guerre allemand via la collaboration de son industrie militaire — comme défini dans les conditions d’armistice[10]. Les circonstances[modifier | modifier le code]

Morts pour la France de la Première Guerre mondiale Plus de 1,3 million de militaires décédés au cours de la Grande Guerre et ayant obtenu la mention "Mort pour la France" figurent dans cette base de données. A l’occasion du 11 novembre 2014 et dans le cadre du centenaire du conflit, la direction des Patrimoines, de la Mémoire et des Archives met également à disposition les 95 000 fiches des soldats n’ayant pas obtenu la mention et composant le reste du fichier général. Ces fiches correspondent en partie à des cas non instruits pour l’obtention de la mention. Cette base a été constituée par la numérisation et l’indexation des fiches élaborées au lendemain de la Première Guerre mondiale par l’administration des anciens combattants et aujourd’hui conservées par le ministère de la Défense. La mention "Mort pour la France" est accordée, suivant certaines conditions, en vertu des articles L488 à L492bis du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre.

Sépultures de guerre Les fichiers des sépultures de guerre ont été constitués au moment de la création des nécropoles nationales à la fin de la Première Guerre mondiale. Ils comportent environ 700 000 fiches cartonnées rédigées à la main, dont la saisie informatique a débuté en 1997 et se poursuit à l'heure actuelle. Les fiches originales sont souvent incomplètement remplies et comportent des erreurs, notamment dans l'orthographe des noms et la numérotation des tombes. Compte tenu du nombre de sépultures, il est difficile de procéder à des vérifications systématiques. Si vous rencontrez les anomalies, merci de les signaler afin qu'elles puissent être corrigées. Vos demandes peuvent être adressées à : Office National des Anciens combattants et Victimes de GuerrePôle des Sépultures de Guerre et des Hauts Lieux de la Mémoire Nationale Cité administrative CS 71075 57036 METZ cedex 01 Tel : 03.87.34.77.57 Fax : 03.87.34.79.39 sepultures.pennhlm@orange.fr

Prisonniers de guerre français 1914-1918 D-Day - Normandie 44 : Etat des Lieux - Débarquement et Bataille de Normandie Léon Vivien : un poilu sur Facebook

Related: