background preloader

Au printemps, rien ne sert de semer trop tôt -

Au printemps, rien ne sert de semer trop tôt -
La vie reprend petit à petit au jardin et quelques belles journées ensoleillées nous invitent à démarrer les semis au potager, mais est-ce vraiment une bonne idée ? Si l'on regarde le calendrier, le printemps commence officiellement le 20 mars, mais il ne faut jamais se fier au calendrier pour jardiner ! Nous allons plutôt essayer de décoder les signes que la nature nous donne pour savoir si la terre est prête à recevoir nos semis. La terre est-elle collante ? Quel est l'état de votre terre ? En général, à la fin de l'hiver, la terre du potager est humide et collante. Les jours sont encore courts et des gelées tardives se produisent. Pour vous faire une idée sur l'état de votre terre, prenez un petit outil de jardin et creusez la terre sur quelques centimètres. La terre est-elle réchauffée ? Une autre indication, c'est d'enfoncer les doigts dans la terre. Observer la nature Voici quelques plantes qui sont de bonnes indicatrices : Cliquer sur les imagettes pour les agrandir Related:  cultureEnvironnement et DDSemis

Produire ses propres semences Produire ses propres semences Il existe plusieurs méthodes pour produire ses propres semences. La plus simple, ou quand on connaît un jardinier, est de garder les graines des légumes qu’on récolte soi-même – quand on jardine – ou qu’on a achetés ou que quelqu’un nous a donnés. On peut ainsi récolter : en laissant monter en graines : des radis, des navets…à la condition de les laisser bien mûrir : des graines de tomate, de concombre, de courge, courgette, choux, melon, pastèque, phacélie, moutarde blanche ou jaune (ces trois derniers sont très bons pour comme engrais vert)… Bref, tous les fruits et légumes contenant des graines.en sélectionnant des plants : des pommes de terre. Récolter des graines Toutes les plantes ne produisent pas de graines (ou en produisent peu et/ou très peu fertiles). Qui dit récolte dit contenant. Les plantes potagères Avant toute chose, pour récolter des semences potagères, il faut cultiver des variétés non-hybrides. a. légumes à floraison dans l’année Les fruitiers

Distances et profondeurs de semis des principaux légumes Ce semoir manuel permet d’ajuster la profondeur des semis A quelles distances et à quelle profondeur dois-je effectuer mes semis ? Ces questions reviennent souvent. Si les distances de semis figurent en général sur les sachets de graines, la profondeur n’y figure pratiquement jamais. Pourtant, la profondeur de semis est primordiale pour une germination et une levée optimale… Concernant les profondeurs de semis, on retiendra 2 grandes règles : Une graine doit être semée à une profondeur à peu près équivalente à 3 ou 4 fois son épaisseur.En terre sableuse et en période sèche, on sème un peu plus profond, la couche superficielle se desséchant plus vite dans ces conditions. Le tableau ci-dessous récapitule donc ces données pour les principaux légumes cultivés sous nos climats (n’hésitez pas à me signaler ceux que j’aurais omis). Certains noms de légumes figurant dans le tableau sont cliquables. Cliquez ici pour télécharger ce tableau des distances et profondeurs des semis.

Tous-au-potager Je m’appelle Gilles Dubus et je suis maraîcher bio en Dordogne. J’anime également, à mes heures perdues (et oui, il y en a…), le Blog du Jardinier Bio, sur lequel je partage les quelques connaissances que j’ai pu acquérir au fil des ans. C’est avec grand plaisir que je réponds aujourd’hui à l’invitation d’Aurélien à publier un article sur son blog. J’ai souhaité partager ici quelques petites astuces qui, je pense, vous seront utiles pour réussir vos légumes au potager biologique. 3 astuces pour réussir toutes vos cultures Commençons par 3 petits conseils applicables sur la plupart des cultures… Trempez vos semences dans une décoction de prêle Si vous faîtes vous même vos plants, vous avez certainement déjà subi la fonte des semis ; les plants s’étiolent, se couchent puis meurent rapidement. Il existe une technique efficace pour éviter ces désagréments : tremper simplement les graines dans une décoction de prêle. Étalez vos semis Les saisons sont parfois capricieuses. Surveillez cette vitre.

Rendements records avec la tour à pommes de terre ! | Blog Jardin Alsagarden - Conseils de Jardinage Traditionnellement, la culture de la pomme de terre prend énormément d’espace. La tour à pommes de terre constitue une technique alternative qui a pour avantage de produire des pommes de terre en espace réduit comme sur des balcons ou des petits jardins où la place est limitée. De plus, ce dispositif de culture permet d’obtenir des rendements records même sur de toutes petites surfaces. Dans certains cas, le rendement peut atteindre près de 100 kg au mètre carré ! Comment construire une tour à patate ? Le principe est de construit une tour couche par couche et au fur et à mesure de la croissance des pommes de terre. Sa réalisation débute au printemps avec la première couche : la plantation des pommes de terre. Comment se passe la récolte des pommes de terre ? En fin d’été ou en début automne, lorsque les feuilles commencent à faner ou flétrir, il est temps de récolter les pommes de terre. Vous avez aimé cet article ?

Semer à bonne distance Les producteurs de graines soucieux de vous faciliter la vie vous proposent maintenant des graines en tapis ou en ruban. Idéalement réparties sur ces supports qu'il suffit d'enterrer dans un pot ou en pleine terre, elles poussent sans se gêner. Avec un peu d'astuce, vous pouvez les réaliser vous-même.Posez sur une table deux morceaux de papier absorbant (type essuie-tout que vous utilisez pour la cuisine).Humidifiez-les avec un vaporisateur sans les détremper.Posez sur l'un d'eux les graines voulues en les alignant et les répartissant de façon bien homogène sur la surface.Rectifiez leur emplacement si nécessaire avec le bout pointu d'une brochette en bois par exemple.Plaquez ensuite l'autre morceau de papier humidifié sur celui-ci afin de maintenir les graines à leur place.Délicatement posez ce tapis de graines à la surface d'un pot ou dans le jardin et recouvrez d'une fine couche de terreau.Maintenez bien humide jusqu'à l'apparition des premières feuilles.

Fiche technique - Récolter ses graines Il peut être intéressant de faire ses semences pour diverses raisons : elles sont assez chères dans le commerce et cela représente une économie dans le budget jardinage, il est aussi satisfaisant de « faire soi-même » et rassurant d'être un peu plus indépendant... Cela nécessite un peu plus de travail et d'attention et quelques habitudes nouvelles, car il faut aussi prévoir pas mal de place en plus en raison de certaines plates-bandes ou parties de plates-bandes qui restent occupées pratiquement toute l'année et même, pour les bisannuelles, une année et demie... Il faut essayer de choisir et laisser pousser des porte-graines vigoureux, veiller à ce que leur santé ou leur croissance ne soit pas trop entravée par d'autres plantes, trop de mauvaises herbes, les travaux de proximité, et cela tout au long de leur croissance jusqu'à leur maturité. Ces plantes gagnent à être multipliées par éclats, marcottage, mais aussi semis. Aneth : graines en été.

Utiliser les tontes de gazon A moins que vous n'ayez l'option mulching sur votre tondeuse, il va vous falloir ramasser l'herbe tondue. Qu'en faire ? La mettre au compost, bien sûr mais pas seulement ! Économisez des allers-retours au composteur en épandant sur les cultures à proximité, l'herbe fraichement tondue. Lisez aussi l'astuce de Philippe Ferret : recyclez les tontes de gazon au potager Suivez les conseils de Rodolphe Grosléziat pour utiliser vos tontes de gazon au potager La pelouse est un atout esthétique du jardin, mais elle n'est pas très écologique et réclame des tontes régulières. Vous pouvez les emmener au compost pour enrichir celui-ci en déchets azotés (voir la fiche conseils : compostage en tas et le tableau des déchets)Et pour vous éviter des allers-retours au compost chargé du bac de ramassage des tontes, paillez en surface au pied des cultures près desquelles vous passez. Le temps passé à tondre est gagné en désherbage, amendements et allers-retours au compost !

Conseils au jardin & au potager, l'actualité végétale Le potager carré ou le carré potager : c’est à vous de décider ! Sous cette appellation se cache une technique particulière de jardinage très tendance et accessible à tous. Créer un jardin potager en carrée c’est adapter les cultures à vos besoins et vos envies en cultivant par famille de plantes. Ce principe permet une économie de place, d’eau et d’entretien mais ne nous y trompons pas : il est essentiel de respecter certaines règles de base pour en profiter pleinement et vous nourrir de ces mini-jardins au charme romantique ! Le potager en carrée : tout une histoire ! Très dans ‘l’air du temps’, l’art du carrée potager est une pratique ancienne que l’on trouve en terme d’esthétisme dans les jardins de curé. Mais l’art de la culture en carré au sens propre revient à l’Américain Mel Bartholomew. Aujourd’hui, il existe de nombreuses déclinaisons du carré potager en fonction de la surface de culture disponible, des matériaux et surtout des envies des jardiniers ! Astuce pour le balcon !

Fabriquer du café alternatif avec du pissenlit | Blog Jardin Alsagarden - Conseils de Jardinage Au premier abord, on n’y penserait pas mais cette fleur sauvage souvent considérée comme une « mauvaise herbe » est très bonne pour notre santé et peut même être employé pour faire un délicieux café. Son goût unique se situerait entre la chicorée et le café. Ce succédané du café a qui notamment connu ses adeptes en temps de guerre est aussi considéré par certains comme ayant de nombreuses vertus ! Un café riche, corsé avec des notes de caramel ! La café de pissenlit est une infusion préparée à partir des racines du pissenlit séchées, torréfiées et broyées. Comme avec le café véritable, il est aussi possible de réaliser du café glacé de pissenlit, une variante froide, qui convient parfaitement en période estivale ainsi qu’à ceux qui chérissent un goût de café plus doux ou plus soyeux. Comment fabriquer du café de pissenlit ? Après avoir récolter les racines de pissenlit (idéalement en hiver ou au printemps), lavez-les et coupez-les en petits morceaux.

La saison des semis va démarrer, découvrez l’infaillible méthode « à la bouteille » Grande joie. C’est le début de la fin de l’hiver. Le printemps est encore loin de pointer le bout de son nez mais, pour les jardiniers, il commence à être temps de l’anticiper avec les premiers semis. L’idée est de faire germer quelques graines à l’intérieur, bien au chaud, et de sortir ces plantes quand elles seront assez résistantes et que le temps sera plus doux. J’ai décidé d’expérimenter cette année une méthode dont on commence à pas mal parler depuis quelques mois : celle de la bouteille en plastique. A tout trouveur tout honneur, je vous glisse la vidéo de Blec, le youtubeur grâce à qui je l’ai découverte. Sur Internet comme au jardin, donner quelques graines ou une information ne coûte rien. Blec explique la méthode des semis à la bouteille Pour résumer cette très longue vidéo, voici la marche à suivre : Récupérer des bouteilles en plastique (si possible de 1,5 L).Les ouvrir au cutter « un peu plus haut que la moitié ». Nous verrons ce que ça donnera dans quelques semaines.

Potager : quand semer et planter région par région, selon le climat Le climat montagnard concerne les Alpes, le Massif Central et les Pyrénées. Les hivers sont rudes et l'altitude joue directement sur les températures (environ -1°C/100m). Retrouver tous les travaux à effectuer au jardin dans ces régions en : janvier, février, mars, avril, mai, juin, juillet, aout, septembre, octobre, novembre, décembre.

Un mini-potager pour balcon-terrasse ou jardin Quelques conseils à suivre - votre balcon ou terrasse doit être exposé quelques heures par jour au soleil pour que vos récoltes soient généreuses, - toujours percer à l'aide d'une perceuse votre contenant si ce n'est déjà pas fait pour faire des trous d'écoulement des eaux de pluie et d'arrosage, - tapisser les contours intérieurs du pot avec un plastique percé au fond en fonction de la matière (bois, zinc, etc.) afin de ne pas le dégrader trop vite, - mettre une couche de graviers ou de billes d'argile au fond pour favoriser le drainage, - pensez à mettre des soucoupes sous les contenants pour éviter d'arroser les passants lors d'arrosages ou de pluies. - en ce qui concerne l'arrosage, faites attention car l'évaporation de l'eau est plus rapide en pot qu'en pleine terre. Dans un bac Achetez un bac à fleurs que vous allez percer dans le fond et tapissez avec un grand morceau de plastique positionné (tout autour et dans le fond). Dans un bac en zinc Entre 4 planches Dans un coin mi-ombragé

Fotosintesia Ce documentaire de 23 minutes réalisé par Christophe Guyon et produit par Fotosintesia a pour objectif d’informer le grand public de la situation hallucinante de la semence à l’heure actuelle et de montrer comment le consommateur est totalement pris en otage par les groupes semenciers à travers le monde. La semence dans tous ses états par etre-au-monde Vous y découvrirez Jocelyn Moulin de Kokopelli, Blanche Magarinos Rey l’avocate de Kokopelli, Pierre Rabhi et Christian Vélot, biologiste engagé sur la question des OGM et qui a fait parti de l’équipe du GRIIGEN qui a sorti l’étude sur la toxicité des OGM. • Le manifeste des semences par Vandana Shiva : Vous pourrez télécharger le manifeste en anglais sur ce Nous devrions bientôt l’avoir en français !

Les limaces, amies du jardinier ! Une limace vient à notre rencontre ! Les limaces, appelées dans le langage courant 'les gluantes' sont souvent considérées comme les ennemies du jardinier, dévorant sur leur passage plantules et cultures déjà bien en place. Ce point de vue, bien ancré mérite toutefois d'être modulé. De belles surprises en perspective ! Le rôle des limaces au jardin Considérées comme nuisibles, les limaces jouent pourtant un rôle primordial au jardin et dans l'écosystème qui le compose. Le mucus que les limaces produisent pour se déplacer composé d'eau, de protéines et de sucre permet au sol de conserver son équilibre en maintenant l'humus, l'argile et le limon ensemble. Nous pouvons donc considérer les limaces sous un tout nouvel angle ! Outre leur utilité pour le sol et la micro-flore, les limaces constituent aussi un repas de choix pour certains auxiliaires du jardinier comme les hérissons, les serpents, les nématodes, les staphylins, les lézards ou les oiseaux. Régime alimentaire des limaces Lire aussi

Related: