background preloader

Microsoft Word - PUREN-MEDIONI-SEBAHI_2013c_Ilots_bonifiés_2013-03-27.doc - Ilots_bonifies_032013.pdf

Microsoft Word - PUREN-MEDIONI-SEBAHI_2013c_Ilots_bonifiés_2013-03-27.doc - Ilots_bonifies_032013.pdf
Related:  Travailler en îlotsîlots bonifiésPédagogie - Didactique

Travailler en îlots Nous profitons de la sortie du livre de Marie Rivoire sur le travail en îlots pour lancer une discussion sur les conditions d’un travail de groupes réussi. Deux réactions à ce livre sont à découvrir : une recension élogieuse, par Raoul Pantanella. Et le document à charge contre ce mode de travail, d’un groupe de chercheurs, Christian Puren, Maria-Alice Médioni, Eddy Sebahi. Et vous, qu’en pensez-vous ? Nous souhaitons que ce soit l’occasion de nous poser cette question : à quelles conditions le travail par groupes peut-il être efficace et faire progresser tous les élèves ? L’est-il même réellement ? Travailler en îlots bonifiés pour la réussite de tous Marie Rivoire, Génération 5, Chambéry, 2012 Recension par Raoul Pantanella Elle prend en compte dans sa méthode, deux tendances profondes que l’on peut observer chez les élèves. Les notes et le jeu Une pédagogie de groupe bien organisée • Les élèves se placent librement et par affinité, à quatre ou cinq autour d’un « îlot ». Raoul Pantanella

www.marierivoire.fr/index.php/fr/pédaggogie-îlots-bonifiés-travail-de-groupe-quelle-différence.html La question est d’importance, car il y a un monde entre les deux ! Le travail de groupe a toujours existé. Des générations de professeurs et d’instituteurs en ont, depuis la nuit des temps, exploité les bienfaits pédagogiques. Je ne revendiquerai donc aucune innovation quant au travail de groupe que nous connaissons, et avec lequel j’ai commencé ma carrière. En effet, dès la première année, j’avais, moi aussi, préféré mettre mes élèves par quatre autour d’une table, afin qu’ils travaillent en groupes, pour chaque heure de cours. J’avais donc installé ma première classe en ilots . Pourtant, j’aimais l’idée que les élèves puissent échanger, s’aider, s’écouter…mais comment faire pour que la classe ne devienne pas un champ de bataille, ou que ce soit toujours les mêmes individus qui effectuent le travail à la table ? Je laissai tomber l’idée pendant de longues années, ne mettant mes élèves à travailler en groupes qu’épisodiquement. Il permet donc : Les îlots bonifiés : on en parle !

Compte rendu d’une stratégie de classe inversée en collège (1) Comment l’expérience de la classe inversée a-t-elle débuté ? D’abord, j’ai fait un constat : depuis 18 ans que j’enseigne, j’ai toujours un pourcentage d’élèves en difficultés, des élèves qui n’ont pas acquis les connaissances attendues au terme d’un chapitre. Si je me fie aux notes, un tiers voire la moitié des élèves sont en-dessous de 12 sur 20. Bref, pourquoi ne pas changer ? Comment la classe inversée peut-elle aider les élèves dans l’apprentissage ? Dans ce compte rendu, je propose une première partie qui apporte quelques éléments sur la classe inversée et une seconde partie qui répond à quelques critiques sur cette démarche à l’aide de mon expérience. 1. La classe inversée consiste à proposer des savoirs sous forme par exemple d’une page d’un manuel ou d’une capsule vidéo. Cette démarche de classe inversée s’inscrit dans les pédagogies de l’apprentissage dont on retrouve des précurseurs au début du 20e siècle. En conclusion de cette première partie : 2. 3.

modèles de portfolios accrédités Modèles de PEL accrédités au cours de la période 2000-2010 Afin d’assurer la conformité des modèles du Portfolio européen des langues avec les Principes et lignes directrices européens communs, le Comité directeur de l’Education du Conseil de l’Europe a établi un sous-comité dénommé Comité de validation du Portfolio européen des langues. De 2000 à 2010, le Comité a validé des modèles de PEL présentés par un large éventail d’organismes (ministères de l’éducation, autorités régionales éducatives, organisations internationales non gouvernementales du secteur de l’éducation, projets européens, réseaux d’établissements scolaires privés, etc.). Si le modèle était dûment conforme aux Principes et lignes directrices, il était accrédité. Le modèle était alors autorisé à utiliser le titre « Portfolio européen des langues » et le logo du Conseil de l’Europe. Entre 2001 et 2010, le Conseil de l’Europe a validé et accrédité 118 modèles de PEL.

Travailler en îlots Nous profitons de la sortie du livre de Marie Rivoire sur le travail en îlots pour lancer une discussion sur les conditions d’un travail de groupes réussi. Deux réactions à ce livre sont à découvrir : une recension élogieuse, par Raoul Pantanella. Et le document à charge contre ce mode de travail, d’un groupe de chercheurs, Christian Puren, Maria-Alice Médioni, Eddy Sebahi. Et vous, qu’en pensez-vous ? Nous souhaitons que ce soit l’occasion de nous poser cette question : à quelles conditions le travail par groupes peut-il être efficace et faire progresser tous les élèves ? Travailler en îlots bonifiés pour la réussite de tous Marie Rivoire, Génération 5, Chambéry, 2012 Recension par Raoul Pantanella Elle prend en compte dans sa méthode, deux tendances profondes que l’on peut observer chez les élèves. Les notes et le jeu Une pédagogie de groupe bien organisée L’ambiance de la classe en est tout de suite changée, ainsi que les relations prof-élèves et celles des élèves entre eux.

Pour apprendre au XXIe siècle… dans un environnement aménagé pour… apprendre… | Le 4 mai 2011, je notais l’observation suivante sur mon fil Twitter : «Dans les années 50, enseignement magistral, manuel scolaire, bulletin chiffré et bureaux alignés dominaient l’espace pédagogique. En 2011?» Pour répondre aux exigences du paradigme de l’enseignement, on a conçu les classes en fonction du modèle de la production en chaîne tel que défini par Frederick Winslow Taylor au début du XXe siècle1. En ce XXIe siècle, qu’est-ce qui a changé dans les salles de classe? L’enseignement frontal occupe-t-il toujours une aussi grande place? Le matériel didactique continue-t-il à être omniprésent dans les apprentissages des élèves? Cliquer sur l’image pour voir l’illustration à sa pleine taille Quel type d’environnement est le plus favorable aux élèves dans le paradigme de l’apprentissage? C’est vraisemblablement un aménagement qui faciliterait l’échange, la rencontre, qui permettrait de débattre, de comparer, d’argumenter. La chaise Node du fabricant Steelcase Un défi pour moi!

Jeu sérieux Les Enjeux de l'Energie - collège et lycée Je suis enseignant Tester le serious game Editer mes propres missions Créer et suivre mes activités de classe autour du jeu Enrichir et diversifier mes séances plus d'infos Je veux essayer le jeu Parents, presse, collaborateurs... Pour la rentrée 2014, une nouvelle version conçue à partir des retours utilisateurs. Accompagnement du joueur - équilibrage Intégration de tutoriels dans chaque mission Ajout d’écrans d’introduction dans chaque mission Intégration d’un feedback de connexion des centrales au réseau de transport Intégration de feedbacks sous les bâtiments des villes pour mieux comprendre la répartition de la consommation Rééquilibrage de la difficulté des différentes missions Le parcours élève se fait de nouveaux mission après mission : seule la première est accessible dans une nouvelle partie. Éditeur de missions Les enseignants peuvent créer des missions en choisissant les variables et en fixant un objectif aux élèves. Le Serious Game, pour une nouvelle dynamique d’apprentissage.

Travailler en îlots bonifiés Alertés par un certain nombre de collègues à propos de la « méthode des îlots bonifiés » Marie-Alice Médioni, Christian Puren et Eddy Sebahi (secteur Langues du GFEN) ont co-signé une lettre ouverte en réaction aux propositions de Marie RIVOIRE dans son ouvrage Travailler en îlots bonifiés, Chambéry, Génération5, 2012. Début de l'introduction Nous observons depuis quelques mois sur les listes de diffusion d'enseignants de langues, en particulier d'anglais (mais plus seulement), la multiplication d'échanges concernant un « système » dit « des îlots bonifiés », avec des comptes rendus d'utilisation enthousiastes, et des échanges de fiches de travail. Nous avions depuis le départ de fortes réserves et critiques à formuler à l'encontre de ce « système ». L'intégralité de la lettre ou sur le site de Philippe Meirieu avec la présentation de l'ouvrage de Marie Rivoire :

Related: