background preloader

Mon Jardin au fil des Saisons - MonJardinDeSaisons.fr

Mon Jardin au fil des Saisons - MonJardinDeSaisons.fr
Passionné de jardin, je vous fais partager mes coups de coeur et conseils. Amateur du dimanche où confirmé, j'attends vos idées! Bien souvent, l'été rime avec arrosage plus au moins consistant si on a la chance où non d'avoir un puits où une source à son jardin. Pour les autres, c'est bien souvent la galère pour satisfaire les besoins en eau de nos chères plantes. Des règles simples s'appliquent en premier lieu: *Choisir des plantes adaptées à son terrain et son climat *Priviligiez les plantes consommant moins d'eau *arrosez abondamment mais moins souvent (1 fois par semaine suffit) Par conscience écologique mais aussi économique, nous réfléchissons à mieux économiser l'eau. *Les déchets de tonte sont en aucun doute les plus économique! *La paille de blé: La aussi, vous pouvez l'avoir gratuitement dans nos campagnes. *La pouzzolane: en plus de son côté esthétique, elle est imputrescible et apporte des minéraux indispensables à la croissance des plantes. Related:  conseils et fichesastuces

Démarrer un potager La décision est prise, vous allez créer votre potager ! Oui, mais... Où l'installer ? Un emplacement de choix Pour bichonner ses futurs légumes, il faut leur offrir un petit coin de paradis : un terrain plat au sol meuble, riche et profond, ni trop acide, ni trop calcaire, baigné par le soleil et à l'abri des vents... bref, une perle rare ! En observant votre terre et ce qui y pousse spontanément (voir Le diagnostic des sols par les plantes sauvages), en questionnant également quelques agriculteurs du coin, vous pourrez assez aisément déterminer ce qui la caractérise. Connaître le sol est impératif Si tout cela vous paraît un peu trop long ou compliqué à mettre en place, il est possible de réaliser un potager surélevé (en carré ou sur buttes). Un projet adapté Faire son potager c'est accepter d'y consacrer un peu (voire plus !) Si la place ne vous fait pas défaut, posez-vous la question suivante : est-ce pour passer le temps ou pour nourrir la famille ? Préparer le terrain Pense-bête

Butter ses pommes de terre - Un Potager Bio Étape essentielle dans la culture des pommes de terre, le buttage favorise le développement vertical de la plante et protège les tubercules de la lumière. Plus votre pied de pommes de terre sera haut et plus vous aurez de racines et donc de tubercules qui se développeront. Pour rappel, les pommes de terre germées ont été plantées dans un sillon d’une dizaine de centimètre puis un billon (une butte) a été constitué sur le rang de plantation. Les plants se sont donc développés dans un premier temps sur la hauteur du sillon + celle du billon. En buttant, nous donnons de nouveau matière à la pomme de terre de se développer. pommes de terre après le buttage Ce qui rend le buttage nécessaire est la protection que cela procure contre la lumière. Le croc ayant été passé précédemment dans les tranchées, le buttage est assez simple. Nos pieds de pommes de terre n’ont pas été arrosés depuis leur plantation. Et vous, vous en cultivez des pommes de terre ?

Créer votre jardin autofertile Étape 1: Faites un plan. Saviez-vous qu’il serait possible d’avoir un potager presque sans entretien? Qu’il n’y aurait aucun arrosage manuel, fertilisation chimique ou crainte de voir tous ses fruits ou légumes dévorés par les hordes d’insectes ou détruits par une quelconque maladie ou champignon. Étape 2: Délimitez le terrain En effet, le potager deviendrait un organisme vivant en soi, se régulant seul tout en augmentant sa productivité de manière naturelle. Avec quelques concepts de base empruntés à la permaculture, notamment la proximité d’une source d’eau et une construction de départ appropriée, la production de fruits et de légumes deviendrait une tâche ultra simplifiée. Étape 3: Buttez en creusant vos sentiers Étaoe 4: Creuser le tour du jardin Par la suite, il y aura une période d’adaptation mais le potager devrait se régir de lui-même et s’autoréguler. Étape 5: Aplanissez vos buttes Étape 6: Enlevez vos démarquations Étape 7: Installez les tuyaux d’irrigation Étape 12: Paillez le carton

Le secret des coquilles d'oeufs Les œufs sont l’un des aliments de base pour bon nombre de personnes : les mamans les utilisent pour les gâteaux, les sportifs en font un aliment essentiel dans leur régime alimentaire etc… Mais ce que peu de gens savent, c’est que les coquilles d’œufs sont également très utiles et nutritives ! Voici 12 trucs à faire avec vos coquilles ! 1 – Enrichir son potager (et les plantes vertes) Les coquilles d’œufs sont très riches en calcium. Si vous disposez d’un potager (ou d’un jardin), il vous suffit d’écraser les coquilles et de disperser les petits morceaux partout sur votre terre. Cela lui permettra de s’enrichir naturellement en calcium ! 2 – Un répulsif naturel Des coquilles d’œufs grossièrement broyées, déposées tout autour de votre potager, dissuadent les rampants (limaces, escargots) de s’approcher de vos cultures. 3 – Anti maladies pour les tomates Certaines maladies développées par les pieds de tomates sont dues à un manque de calcium. 4 – Excellent support pour les semis

Page 19 L'or jaune. L'urine apparaît comme un engrais naturel précieux pour les cultures agricoles. Elle contient beaucoup d'azote, mais aussi du phosphore, du potassium et des microéléments, indispensables à l'alimentation des plantes. Une litre de l'urine contient 11 g. d'azote, 0,8 g. de phosphore et 0,2 g. de potassium. L'urine d’une personne saine ne contient pas de microorganismes nuisibles. Les matières fécales peuvent, elles aussi, être utilisées comme engrais, mais pas immédiatement. Conseils pratiques concernant la réduction des risques liés à l'utilisation de l'urine en tant qu’engrais : · Lors de l'utilisation d’urine potentiellement infectée, on doit appliquer les mesures de sécurité. · L'urine doit être appliquée au plus près de la terre pour éviter une dispersion aérosol. · L'intervalle entre l’application de cet engrais et la récolte doit être d’un mois. · L'urine doit être appliquée au sol par voie mécanique ou par pulvérisation. Conservation et désinfection de l'urine. 1. 2. 3. 4.

Les boutures Les boutures Par Martial IRASTORZA Le bouturage est le mode de multiplication des plantes le plus simple pour obtenir des plants ayant les mêmes caractères que le pied mère. Plusieurs types de boutures : - bouture sur bois de l’année : rameaux de l’année de mai à juillet. Bouture sur bois de l'année (fusain). - bouture semi-aoûtée : pousse de l’année dont la base est aoûtée et le sommet de la tige en croissance (été et fin d’été) ; Bouture semi-aoûtée de fuchsia. - bouture à l’étouffée : si cette méthode permet de bouturer quelle que soit l’époque, elle demande une bonne surveillance car, et c’est le but, le taux d’humidité peut atteindre 100 % et les risques de pourriture sont grands. - bouture aoûtée : rameaux dormants à la fin de l’automne, en hiver ou au début du printemps ; - bouture herbacée : rameaux de plantes non ligneuses en août et début septembre ; Bouture de feuille de saintpaulia. - Bouture dans l'eau - La bouture inratable Quelles plantes bouturer ? Comment piquer les boutures ?

Faire un potager bio pour manger propre Trucs et astuces au-potager.com Pour bien réussir ses semis, il faut beaucoup de lumière (12 heures de lumière par jour minimum). Il conviendra donc de choisir de les placer dans une pièce éclairée toute la journée ou près d'une fenêtre orientée au sud. On peut aussi prévoir un éclairage d’appoint comme les tubes fluorescents (personnellement j'ai mis deux néons normaux à lumière blanche mais il en existe des spéciaux pour plantes mais plus chers). En principe, on enterre les graines à une profondeur égale à 2 fois la grosseur de la graine. Pour fortifier les plants, lorsque les cotylédons sont apparus (les deux premières fausses feuilles arrondies qui sont en fait des réserves pour la jeune plante), on peu ajouter un supplément liquide en fer pour plantes d'intérieur mais en faible quantité afin de renforcer les tiges. Lorsque vous déposez votre terreau dans vos contenants, il faut bien le tasser avant de mettre les graines puis remettre une légère couche par dessus.

Planter et cultiver les bulbes de printemps : crocus, perce-neige, tulipe... Où planter vos bulbes de printemps? Les bulbes préfèrent une exposition ensoleillée ou mi-ombragée. Cependant quelques-unes se porteront aussi bien à l'ombre (ex : le cyclamen, le perce neige...).Vous pouvez les planter en massif, bordures, rocailles, pots, jardinières, sous un arbre, dans le gazon, à partir du moment où votre terre est bien drainée.Certains bulbes se plantent également en intérieur : crocus, narcisses, tulipes botaniques, amaryllis. Il est idéal de les forcer c'est à dire d'accélérer leur floraison, en les conservant après leur réception, pendant 2 semaines dans le bac à légumes du réfrigérateur avant leur plantation. (voir comment planter) Quand planter vos bulbes de printemps? Les plantes bulbeuses à floraison printanière se mettent en terre en terre entre septembre et novembre, voire début décembre.Quelques bulbes, comme les fritillaires, préfèreront être plantés dès le mois de septembre. Comment planter vos bulbes de printemps? Choix des variétés de bulbes de printemps

Lutte contre les limaces : barrières naturelles Vu le temps pluvieux que nous avons en ce moment, limaces et autres escargots se font plaisir dans bon nombre de potagers pour déguster nos salades, roquettes, choux, et j’en passe. Voici quelques astuces bio : Faites des barrières naturelles composées de : coquilles d’oeuf cendre, mais attention s’il pleut, et comme il pleut (!) il faut renouveler souvent capsules de litchee sciure de bois paillette de lins cheveux mais aussi gros sel. Certains proposent même certains canards si votre potager est attenant à votre habitation et s’il est bien clôturé, installer des canards appartenant aux races "Coureur indien" et "Kaki-Campbell" qui se délectent de limaces... sans toucher à vos plantations (source) Les crapauds mangent des insectes mais aussi des vers, des chenilles, des cloportes, des mille-pattes …. L’ennemi de notre ennemi s’appelle le carabe - (à lire) Il faut aussi savoir que la limace prolifère plus facilement sur des sols paillés, inconvénient notoire du paillage.

Comment faire de l'engrais bio soi-même ? La communauté pour faire le bon choix ! Comment faire de l'engrais bio soi-même ? Ce mode d'emploi est un tutoriel étape par étape qui vous donne toutes les astuces pour répondre à votre question ou problème. Le mode d’emploi "Comment faire de l'engrais bio soi-même ?" est associé aux thèmes suivants: Maison & Jardin, Jardin & outillage... Plus janeway janeway 854ème sur 194 535 Citoyen depuis 1625 jours Imprimer : imprimer cette page Favoris : ajouter cet avis à vos favoris Alerte : ajouter une alerte pour les commentaires de ce mode d'emploi Matériel / outils 1 seau en plastique de 15Ldes ciseauxune paire de gants de jardinune grosse pierre10 cm de cordelette de jardin10 feuilles de consoude1 poireau10 tiges de prêle10 tiges d'ortie10 tiges d'absinthe ou de tanaisie1 sac plastique10 litres d'eau de pluie Astuces / Conseils Résumé / Introduction : Etape 1 : Etape 2 : Etape 3 : Etape 4 : Etape 5 : Etape 6 : Vous versez l'eau sur le sac et laissez macérer les plantes pendant 1 semaine. Etape 7 : Etape 8 :

Comment réaliser un potager gratuitement à partir de palettes en bois Vous souhaitez réaliser un potager sans débourser un centime et de façon écologique ? Ce Vrai Plan est fait pour vous. Créer son bac pour potager soi-même Vous avez dû remarquer que les bacs pour potager vendus dans le commerce sont onéreux. Trouver du bois gratuit Il existe (encore) du bois que nous pouvons récupérer, il s’agit de celui des palettes en bois. Libre à vous de peindre les planches afin de rendre le potager plus joli. Voici une vidéo vous expliquant comment démanteler une palette en quelques secondes :

Cultivez la différence - Jardinpotager.com - Semences de tomates anciennes et légumes sortant de l'ordinaire pour le potager!

Related: