background preloader

Licence Globale

Licence Globale
Parce que la licence globale est un sujet complexe, ce site vise à vous fournir les clés pour comprendre la controverse qui l’entoure et vous positionner dans le débat. Selon vos attentes, vous pouvez entrer dans la controverse de deux façons. Pressé ? Suivez la navigation guidée. En 7 étapes, vous allez directement à l'essentiel pour découvrir ce qui se cache derrière la licence globale et comment s'articule cette controverse complexe. A tout moment, vous pourrez approfondir les points qui vous intéressent. Intrigué ?

http://controverses.sciences-po.fr/archive/licenceglobale/

Related:  OPEN DATA

Démarche Open Data : Focus sur les questions de licence Posted on 15 avril 2011. Après notre retour d’expérience en deux parties sur les modalités très opérationnelles de mise en œuvre d’une démarche Open Data (Une recette de démarche Open Data – Partie 1 et Une recette de démarche Open Data – Partie 2), nous avons souhaité réaliser un focus particulier sur la question des licences avec un spécialiste du domaine, Benjamin JEAN (voir sa bio en fin de billet) qui est notamment à l’origine de la traduction et de l’adaptation française de l’Open Database licence (ODbL) pour le projet Open Data Paris. Ce focus prend la forme d’un échange de questions – réponses à travers lequel Benjamin JEAN revient sur le cadre légal préexistant aux démarches Open Data en France, sur le mouvement Open Data, sur l’intérêt d’utiliser une licence spécifique à ce type de démarche (notamment ODbL) et pour finir, sur la perspective éventuelle d’un cadre européen de licence Open Data. Ici encore, une réponse en deux temps. Biographie de Benjamin JEAN :

Disque en France Au cours du premier trimestre 2011, le marché de gros de la musique enregistrée a représenté 121.8 millions d’euros, dont : 26.3 millions d’euros pour le marché numérique (+13.2 %). Pour la première fois, le chiffre d’affaires numérique représente plus de 20 % du chiffre d’affaires de la musique enregistrée (22 % contre 18 % en 2010). LES VENTES NUMERIQUES DE MUSIQUE ENREGISTREE26.3 millions d’euros (+13.2 %) Éthique des TIC 2011 Contexte et clefs de compréhension La licence globale est une proposition visant à légaliser les échanges non-commerciaux des contenus audiovisuels (musique, cinéma, livre) à travers Internet, en contrepartie d’une rétribution forfaitaire redistribuée aux ayants droit, proportionnellement à la densité de téléchargement que leurs œuvres ont suscité. Elle a été formée en référence à un mécanisme, la licence légale, créé par la SACEM et l’ADAMI, qui institue une redevance pour les artistes et leurs ayant-droit en rétribution des passages radiophoniques de leurs oeuvres . Problématique

Pourquoi je suis un pirate ! English translation Chers industriels de la musique, du cinéma et du divertissement, je suis un pirate. Je suis l’archétype de l’internaute que vous combattez. Je télécharge tout et ne vous reverse pas un seul centime. Je ne vais même pas aux concerts. Vous me détestez et c’est réciproque. Hadopi c'est fini ! Et après ? Il est toutefois amusant de constater que l’on parle plus dans ces lois, de téléchargement illégal que de protection de la jeunesse sur le web qui elle est un véritable problème, je parle surtout de sites internets pornographiques destinés bien évidemment aux enfants (tels que des portails hentai, des "forums" de jeux hentai, etc etc) qui attirent des dizaines de milliers de jeunes chaque semaine, des sites internets ou forums dont les admins se "cachent" derrière de fausses bannières "attention ne cliquez pas ici si vous n’avez pas 16 ans" en sachant pertinemment quel genre de "clientèle" impressionnable à peine arrivée à la puberté ce genre de site attire, et de ça, ils sont parfaitement "conscients". Je ne suis évidemment pas "pour" une loi qui restreigne totalement la liberté des utilisateurs sur internet, il devrait néanmoins exister des "mécanismes" qui permettent de sanctionner sévèrement ces sites et les "prédateurs" qui rôdent dessus !

OpenData & Étalab : La guerre française des licences s’achève ! Avec un peu de retard puisque la circulaire demandait sa publication avant le 24 août, la licence d’Étalab pour les données publiques a finalement été rendue publique hier. C’est un signal fort pour l’Open Data français : la « Licence Ouverte » de l’État (PDF) répond globalement aux attentes et demandes de la communauté des réutilisateurs. La France publiera donc prochainement ses données sous une licence de données assurant la compatibilité avec les licences libres existantes, et par conséquent avec un maximum de projets comme Wikipedia ou OpenStreetMap. Une licence d’État compatible avec toutes les licences libres

Des réseaux dans les réseaux Des réseaux dans les réseauxPublié le 9 janvier 2012 On nous tanne le mou depuis des années avec le piratage, l’HADOPI et les méchantes personnes adeptes du téléchargement de type pair à pair, ou P2P. C’est encore très présent de nos jours avec la volonté de l’HADOPI de filtrer les sites de streaming, ou de lutter encore et sans merci contre les (derniers) adeptes du P2P. Ou du moins ceux qui n’ont pas encore découvert MegaUpload & consors et les joies du téléchargement direct. Malheureusement, cette chasse aux sorcières est vaine et pousse les choses dans le mauvais sens.

Droit de l’information Le droit de l'information existe-t-il ? Une présentation de Cédric Manara Actualités du droit de l'information

Related: