background preloader

Bicentenaire Victor Schoelcher qui a fait abolir définitivement l'esclavage en 1848, vidéo Bicentenaire Victor Schoelcher qui a fait abolir définitivement l'esclavage en 1848, vidéo - Archives vidéos

Bicentenaire Victor Schoelcher qui a fait abolir définitivement l'esclavage en 1848, vidéo Bicentenaire Victor Schoelcher qui a fait abolir définitivement l'esclavage en 1848, vidéo - Archives vidéos
Related:  L'industrialisation de l'EuropeEsclavage

Nantes et le commerce triangulaire : anniversaire abolition de l'esclavage, vidéo Nantes et le commerce triangulaire : anniversaire abolition de l'esclavage, vidéo Economie et société Vie économique - Archives vidéos Economie et société Vie éc Doc 1. Victor-Schoelcher à Cahors: un rond point (pont Louis Philippe-boulevard Gambetta). À l'occasion de la Journée commémorative de l'abolition de l'esclavage en France métropolitaine, une plaque a été dévoilée à la fontaine du giratoire des Carmes. Elle se dénomme aujourd'hui la fontaine Victor -Schoelcher. Né à Paris en 1804, il s'engagea dans les principaux débats sociaux du XIXe siècle. Son nom est associé à l'émancipation des esclaves des colonies françaises en 1848, rappelait à l'issue de la cérémonie Geneviève Lagarde, première adjointe au maire. L'histoire retient son action en tant qu'abolitionniste, signataire du décret d'émancipation des esclaves, homme politique républicain, député et sénateur des Antilles, auteur d'une œuvre maîtresse sur les sociétés esclavagistes et l'histoire de son siècle dans la région des Caraïbes, indiquait le maire Jean-Marc Vayssouze.

Le commerce triangulaire La mise en valeur des territoires américains, depuis les débuts de la colonisation au XVIe siècle, constitue, avant tout, un moyen d’approvisionner en produits tropicaux les marchés européens. Est ainsi instauré, dans ces nouvelles possessions composées de grandes surfaces agricoles, un « système de plantation » qui nécessite une main d’œuvre abondante pour le défrichement des parcelles, la préparation des terres, la plantation et les récoltes. La solution retenue consiste à faire appel à une main d’œuvre servile, docile, jugée apte à des travaux pénibles réalisés dans des conditions climatiques difficiles. À la recherche de nouveau profits Le commerce triangulaire s’organise alors dès le XVIe siècle (900 000 personnes) pour s’amplifier aux XVIIe (3 à 4 millions) et XVIIIe siècles (7 à 8 millions). Des expéditions de 15 à 18 mois Un circuit de forme triangulaire s’établit dans l'Atlantique.

Il y a 150 ans : abolition de l'esclavage La Route de l'Esclave L’ignorance ou l’occultation d’événements historiques majeurs constitue un obstacle à la compréhension mutuelle, à la réconciliation et à la coopération entre les peuples. Aussi l'UNESCO a décidé de briser le silence sur la traite négrière et l’esclavage qui ont impliqué tous les continents et provoqué des bouleversements considérables modèlent en conséquence nos sociétés modernes. Lancé en 1994 à Ouidah, au Bénin, le projet La Route de l’esclave poursuit un triple objectif: Contribuer à une meilleure compréhension de ses causes et des modalités d’opération ainsi que des enjeux et des conséquences de l’esclavage dans le monde (Afrique, Europe, Amériques, Caraïbes, l’océan Indien, Moyen Orient et Asie) ;Mettre en lumière les transformations globales et les interactions culturelles issues de cette histoire ; et Contribuer à une culture de la paix en favorisant la réflexion sur le pluralisme culturel, le dialogue interculturel et la construction des nouvelles identités et citoyennetés.

Documentaire: du livre de Zola aux films. Pour les volontaires et les curieux Introduction Germinal, le célèbre roman d'Emile Zola, et ses nombreuses adaptations cinématographiques ont popularisé l'importance du rôle joué par les mineurs de charbon dans l'industrialisation de la France. Lieu de mémoire, Germinal fait partie du patrimoine culturel national, voire universel, et donc du Panthéon littéraire. Grâce à Emile Zola, la mine et les mineurs sont entrés pour toujours dans l'histoire mondiale du travail. Emile Zola, l'homme de "Germinal" Emile Zola est, aux yeux des plus éminents spécialistes de son œuvre, « l'Homme de Germinal », un roman dans lequel il met en scène, dans un bassin minier, la lutte farouche entre Capital et Travail. En 1992-1993, lors du tournage du Germinal de Claude Berri, les habitants du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais ont donné des preuves de leur attachement indéfectible à ce roman, à ce qu'il représente pour eux, y compris dans ses traductions filmiques. De la grève de 1884 au roman "Germinal", un roman-culte Conclusion Bibliographie

Le plan d'un bateau négrier, symbole du mouvement abolitionniste La propagande abolitionniste Vers 1770, apparaît en Angleterre et aux Etats-Unis l’abolitionnisme, mouvement d’une nouveauté radicale qui remet en cause l’esclavage aux colonies. Il engage le combat contre ce qui apparaît alors comme une institution économiquement solide, efficace, fructueuse et donc tout à fait moderne. A l’origine, les idées religieuses d’égalité entre les hommes sont lancées par les quakers des deux côtés de l’Atlantique, puis répandues par de nombreuses églises protestantes. Elles rejoignent le message universel des Lumières. En Angleterre se cristallise un mouvement de grande ampleur. D’emblée, le mouvement se veut international, comme l’est la traite elle-même. Une « horreur géométrique » saisissante Cette célèbre gravure de 1789 met brutalement sous les yeux de l’Angleterre et des autres pays pratiquant la traite les conditions de transport des captifs noirs dans un bateau négrier, pendant la traversée d’Afrique en Amérique. Maquette de bateau négrier

La IIe République abolit l’esclavage Denise BOUCHE, Histoire de la colonisation, t. 2, Flux et Reflux, 1815-1962, Paris, Fayard, 1991. Susan EVERETT, Les Esclaves, Nathan, Paris, 1979. M. FAVRE, Esclaves et Planteurs, Paris, Gallimard, 1970. Anne GIROLET, Victor Schœlcher, abolitionniste et républicain…, Paris, Karthala, 2000. Jean MEYER, Esclaves et Négriers, Paris, Gallimard, 1986. Jean MEYER et alii, Histoire de la France coloniale. Patricia MOTYLEWSKI, La Société française pour l’abolition de l’esclavage (1834-1850), préface de L. Nelly SCHMIDT, Victor Schœlcher, Paris, Fayard, 1994. Victor SCHŒLCHER, Des colonies françaises. Marcel DORIGNY, Les Abolitions de l’esclavage. Mathilde LARRÈRE, « La IIe République abolit l’esclavage », Histoire par l'image [en ligne], consulté le 19 mai 2022.

ducation WP6 - Enseignement et recherche en interaction Bienvenue Ce site propose des ressources pédagogiques pour enseigner traites, esclavages et leurs abolitions, de l'Antiquité à nos jours, ainsi que des réflexions sur les enjeux et débats que l'enseignement de ces questions sensibles peut susciter. Il est réalisé par des enseignants, formateurs, chercheurs de France, de Grande Bretagne, d'Haïti et du Sénégal, membres d'EURESCL. La conception et la programmation ont été assurées par des développeurs du CRDP de L'académie de Créteil. On y trouve des documents variés, de qualité, présentés de manière scientifique et didactique. Le site s'adresse à des enseignants du premier et du second degré, mais aussi à leurs élèves, et à toute personne s'intéressant à ces questions. WP6 - bridging research and education welcome This website contains resources for teaching slavery studies and a range of contemporary issues and debates related to slavery.

A LIRE: Rappel utilisation échelle descriptive et 10 règles d'or. Géofiches :des fiches géographiques pour tous les pays du monde

Related: