background preloader

Vidéo 2: Victor Schoelcher

Vidéo 2: Victor Schoelcher

http://www.ina.fr/video/2616829001008

Related:  L’Europe et la révolution industrielleabolition de l'esclavageEsclavage

Doc 1. Victor-Schoelcher à Cahors: un rond point (pont Louis Philippe-boulevard Gambetta). À l'occasion de la Journée commémorative de l'abolition de l'esclavage en France métropolitaine, une plaque a été dévoilée à la fontaine du giratoire des Carmes. Elle se dénomme aujourd'hui la fontaine Victor -Schoelcher. Né à Paris en 1804, il s'engagea dans les principaux débats sociaux du XIXe siècle. Son nom est associé à l'émancipation des esclaves des colonies françaises en 1848, rappelait à l'issue de la cérémonie Geneviève Lagarde, première adjointe au maire. L'histoire retient son action en tant qu'abolitionniste, signataire du décret d'émancipation des esclaves, homme politique républicain, député et sénateur des Antilles, auteur d'une œuvre maîtresse sur les sociétés esclavagistes et l'histoire de son siècle dans la région des Caraïbes, indiquait le maire Jean-Marc Vayssouze.

Champagney : ville pionnière de la lutte contre l'esclavage Comment et pourquoi, en 1789, les habitants de Champagney, petite ville de Haute Saône, incluent-ils dans leur cahier de doléances pour la convocation des Etats Généraux, un article unique en son genre, l'article 29 : texte révolutionnaire puisqu'il condamne énergiquement la traite des Noirs et réclame fermement son abolition. Cette ville a tenu à le rappeler à tous en consacrant, en 1971, un Musée de la Négritude et des Droits de l'Homme retraçant l'histoire de l'esclavage, de la décolonisation, du racisme, de l'apartheid en Afrique du Sud, à l'aide de documents divers et la reconstitution de la cale d'un navire négrier. Une deuxième reportage explique les raisons d'être de l'esclavage qui est un crime contre l'humanité. Plus qu'un musée, la Maison de la Négritude et des Droits de l'Homme recrée l'esprit qui avait conduit les habitants de Champagney, il y a presque deux siècles, à la rédaction de l'article 29 du cahier de doléances refusant l?

Le commerce triangulaire La mise en valeur des territoires américains, depuis les débuts de la colonisation au XVIe siècle, constitue, avant tout, un moyen d’approvisionner en produits tropicaux les marchés européens. Est ainsi instauré, dans ces nouvelles possessions composées de grandes surfaces agricoles, un « système de plantation » qui nécessite une main d’œuvre abondante pour le défrichement des parcelles, la préparation des terres, la plantation et les récoltes. La solution retenue consiste à faire appel à une main d’œuvre servile, docile, jugée apte à des travaux pénibles réalisés dans des conditions climatiques difficiles. À la recherche de nouveau profits Le commerce triangulaire s’organise alors dès le XVIe siècle (900 000 personnes) pour s’amplifier aux XVIIe (3 à 4 millions) et XVIIIe siècles (7 à 8 millions).

Vidéo 3. Qu'est-ce que la théorie de Darwin ? Selon lui, les espèces animales et végétales ont dû changer pour survivre, elles ont dû s'adapter aux variations de leur environnement. Seuls ceux qui survivent ont des descendances, c'est ce qu'on appelle « la sélection naturelle ». A la fin de cette longue évolution, les humains sont apparus parmi les autres animaux. Les députés, le vote de la loi, le Parlement français Dans l'Europe des Lumières l'esclavage et la traite sont de plus en plus critiqués. Dans l'esprit des lois, en 1748, Montesquieu combat l'esclavage des nègres. Il emploie l'ironie pour traiter les arguments des partisans de l'esclavage ainsi tournés en ridicule tout en laissant éclater en fin de chapitre son indignation : « Si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais : Les peuples d'Europe ayant exterminé ceux de l'Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l'Afrique, pour s'en servir à défricher tant de terres. Le sucre serait trop cher, si l'on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves. Ceux dont il s'agit sont noirs depuis les pieds jusqu'à la tête; et ils ont le nez si écrasé qu'il est presque impossible de les plaindre. On ne peut se mettre dans l'esprit que Dieu, qui est un être très sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir.

Le plan d'un bateau négrier, symbole du mouvement abolitionniste La propagande abolitionniste Vers 1770, apparaît en Angleterre et aux Etats-Unis l’abolitionnisme, mouvement d’une nouveauté radicale qui remet en cause l’esclavage aux colonies. Il engage le combat contre ce qui apparaît alors comme une institution économiquement solide, efficace, fructueuse et donc tout à fait moderne. A l’origine, les idées religieuses d’égalité entre les hommes sont lancées par les quakers des deux côtés de l’Atlantique, puis répandues par de nombreuses églises protestantes. Elles rejoignent le message universel des Lumières. En Angleterre se cristallise un mouvement de grande ampleur.

Documentaire: du livre de Zola aux films. Pour les volontaires et les curieux Introduction Germinal, le célèbre roman d'Emile Zola, et ses nombreuses adaptations cinématographiques ont popularisé l'importance du rôle joué par les mineurs de charbon dans l'industrialisation de la France. Lieu de mémoire, Germinal fait partie du patrimoine culturel national, voire universel, et donc du Panthéon littéraire. Grâce à Emile Zola, la mine et les mineurs sont entrés pour toujours dans l'histoire mondiale du travail. Portrait d'une négresse A la veille de la Révolution, Marie-Guilhelmine Leroux-Delaville (1768-1826) fait partie d’une petite élite de jeunes femmes peintres qui réussissent à suivre l’enseignement de maîtres, sans appartenir à une famille d’artistes. Elève d’Elisabeth Vigée-Lebrun, elle fréquente aussi, à partir de 1786, l’atelier de David et expose de premières toiles de style néoclassique, sous sa direction, en 1791. Mariée, en 1793, à Pierre Vincent Benoist, royaliste suspecté de conspiration, elle est soumise à des visites domiciliaires pendant que son mari se cache. Elle survit sous la Terreur avec son premier enfant, en vendant de petits portraits au pastel et des scènes de genre moralisantes. Sous le Consulat, ayant retrouvé une vie moins difficile, elle cherche à faire connaître son véritable talent. Le portrait du député Belley, présenté en 1797 et 1798, a fasciné le public.

La Route de l'Esclave L’ignorance ou l’occultation d’événements historiques majeurs constitue un obstacle à la compréhension mutuelle, à la réconciliation et à la coopération entre les peuples. Aussi l'UNESCO a décidé de briser le silence sur la traite négrière et l’esclavage qui ont impliqué tous les continents et provoqué des bouleversements considérables modèlent en conséquence nos sociétés modernes. Lancé en 1994 à Ouidah, au Bénin, le projet La Route de l’esclave poursuit un triple objectif: Contribuer à une meilleure compréhension de ses causes et des modalités d’opération ainsi que des enjeux et des conséquences de l’esclavage dans le monde (Afrique, Europe, Amériques, Caraïbes, l’océan Indien, Moyen Orient et Asie) ;Mettre en lumière les transformations globales et les interactions culturelles issues de cette histoire ; et Contribuer à une culture de la paix en favorisant la réflexion sur le pluralisme culturel, le dialogue interculturel et la construction des nouvelles identités et citoyennetés.

Vidéo 6. Bertha BENZ, la première conductrice Le 12 août 1888, Bertha Benz réalise une performance inédite jusqu'alors : elle devient la première femme à conduire une voiture. A l'occasion du Mondiale de l'automobile, qui s'ouvre au public, samedi 1er octobre à Paris, franceinfo vous propose de découvrir son histoire. Ce jour-là, Bertha Benz – le même nom que les voitures – entre dans l'atelier de son mari Karl. Cet inventeur perfectionniste prépare un engin révolutionnaire pour l'époque : un tricycle avec moteur à explosion sur lequel il travaille depuis dix ans. Le projet est financé par Bertha, mais cette dernière s'impatiente. Alors un matin, pendant que son mari sommeille encore, elle emprunte la voiture avec ses deux fils pour se rendre chez sa mère, à 96 km de là.

La première abolition de l'esclavage en 1794 Contexte historique La situation des colonies en 1794 Si les théories humanitaires des philosophes sont largement diffusées, notamment par la Société des Amis des Noirs, à Paris, la Révolution ne prend pas d’emblée position en faveur de l’abolition de l’esclavage. L’Assemblée constituante, influencée par le lobby des colons maintient l’esclavage aux colonies en 1791. La Législative accorde des droits aux hommes de couleur libres, en 1792.

Related: