background preloader

Bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki

Bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki ont eu lieu les 6 et à l'initiative des États-Unis après que les dirigeants japonais eurent rejeté les conditions de l'ultimatum de Potsdam[1],[2]. C'est finalement le 14 août, entre autres à la suite de la destruction de ces deux villes[3], que le gouvernement japonais céda[4]. La Seconde Guerre mondiale se conclut officiellement moins d'un mois plus tard par la signature de l'acte de capitulation du Japon le . Ce sont les seules utilisations d'armes nucléaires en temps de guerre à ce jour. Le nombre de personnes tuées par l'explosion, la chaleur, et l'incendie géant consécutifs est difficile à déterminer et seules des estimations sont disponibles. Les justifications des bombardements ont été le sujet de nombreux débats et controverses. Les survivants des explosions, les hibakusha, sont devenus le symbole d'une lutte contre la guerre et les armes atomiques à travers le monde. Related:  Seconde guerre mondialeWW1///WW2....

Fichier:Tokyo Nasaki Hiroshima.png La guerre du Pacifique (1941-1945) Quand on parle de la deuxième guerre mondiale, en Europe et plus singulièrement en France, le théâtre de la Guerre du Pacifique est souvent peu connu, voire ignoré. On pourrait l’expliquer par le fait que cette guerre a concerné plus spécifiquement les Japonais et les Américains, mais ce serait oublier aussi la présence des colonies européennes, directement touchées par le conflit, ainsi que la participation active anglaise évidemment, mais aussi française, de ces mêmes Européens. De plus, il est bien dommage de méconnaître un conflit d’une telle ampleur, d’un tel impact, avec de telles conséquences, une véritable « guerre mondiale dans la guerre mondiale » ! Nous allons donc tenter ici de donner une vision globale de cette guerre du Pacifique, en évoquant les grands mouvements, les tournants et les point-clés. L’impérialisme japonais Il faut insister sur l’importance et la puissance du Japon dans cette région depuis sa victoire en 1905 contre la Russie. Bibliographie non exhaustive - P.

PhraseCHOC Mémorial de la Shoah Le 7 avril 1994 au matin, le génocide des Tutsi au Rwanda débutait à Kigali et allait faire en trois mois plus d'un millions de victimes. Cette date a depuis été désignée par l'ONU Journée internationale de réflexion sur le génocide de 1994 au Rwanda et permet chaque année de se souvenir pour être capable de continuer à agir. En 1994, alors que la France commémorait le 50ème anniversaire des sombres épisodes de la Seconde guerre mondiale, comme la rafle des enfants d'Izieu le 6 avril 1944, et que le "plus jamais ça" résonnait dans tous les esprits, un nouveau génocide débutait au Rwanda. Tout ce qui est mort comme fait, est vivant comme enseignement écrivait Victor Hugo. Notre devoir de mémoire est plus que jamais au coeur du présent et de l'avenir. En savoir plus

témoignages survivant Guerre en Asie et dans le Pacifique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La guerre du Pacifique comprend les campagnes menées à partir de 1941 en Extrême-Orient, dans les pays bordant l’océan Pacifique et dans cet océan, dans le cadre de l'affrontement entre les Alliés et l'Empire du Japon. La politique expansionniste du Japon visait l'ensemble de la région. Cette guerre englobe l'ensemble des opérations militaires menées sur les fronts est-asiatique et océanien de la Seconde Guerre mondiale. L'extension du conflit à partir de sa base continentale en Chine et en Indochine, débute en décembre 1941, à partir de l'entrée en guerre officielle de l'Empire du Japon contre les États-Unis, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l'Australie. Prélude[modifier | modifier le code] Rivalité entre le Japon et la Chine[modifier | modifier le code] Au Japon, les répercussions de la Grande Dépression et une série de coups d'état entrainent la chute du gouvernement civil et la prise de contrôle par les militaires.

Première Guerre mondiale Batailles 1re Isonzo (6-1915) · 2e Isonzo (7-1915) · 3e Isonzo (10-1915) · 4e Isonzo (11-1915) · 5e Isonzo (3-1916) · 6e Isonzo (8-1916) · 7e Isonzo (9-1916) · 8e Isonzo (10-1916) · 9e Isonzo (11-1916) · 10e Isonzo (5-1917) · Mont Ortigara (6-1917) · 11e Isonzo (8-1917) · Caporetto (12e Isonzo) (10-1917) · Piave (6-1918) · Vittorio Veneto (10-1918) Front des Balkans Front africain Laï (8-1914) · Sandfontein (9-1914) · Tanga (11-1914) · Naulila (12-1914) · Jassin (1-1915) · Gibeon (4-1915) · Bukoba (6-1915) · Mongua (8-1915) · Salaita (2-1916) · Beringia (5-1916) · Negomano (11-1917) Front océanien et asiatique Papeete · Bita Paka (en) · Fanning (en) · Toma (en) · Tsingtao · Penang · Coronel · Îles Cocos Considérée comme un des événements marquants du XXe siècle, cette guerre parfois qualifiée de totale atteint une échelle et une intensité inconnues jusqu'alors. Pour toutes ces raisons, cette époque marque profondément ceux qui l'ont vécue. Déclenchement Questions coloniales et économiques Bilan

8h15 6 AOUT 1945 : Hiroshima Retour sommaire L'atome au service de la guerre Jamais une découverte scientifique n'a été si rapidement appliquée, jamais de tels moyens financiers et humains n'ont été mis au service d'une aventure techno-scientifique. Tout cela dans un seul but: la bombe atomique. Ce 6 août 1945 à 2 heures 30 locale, la météo sur Hiroshima étant satisfaisante, le bombardier B 29 Enola Gay décolle de l'aéroport militaire américain de Tinian, dans les îles Mariannes. Le commandant Tibbets, qui s'entraîne depuis des mois à cette mission, est le seul de l'équipage à connaître la nature de la bombe de quatre tonnes qu'il transporte dans ses soutes. A 8 h 15, la bombe est larguée sur Hiroshima; elle explose quarante-cinq secondes plus tard, à 600 m d'altitude au-dessus du centre de la ville. L'énergie née de la fission nucléaire se libère de trois façons: 35 % sous forme d'énergie thermique, 50 % emporté par l'onde de choc et le souffle, et 15 % émis sous forme de radiations nucléaires. Répétition générale

hiroshima 1 Mise en œuvre : Le Génocide des Juifs et des Tziganes. <= revenir au sommaire du dossier. Documents sous fichier powerpoint. « génocide_juifs_tsiganes » A. Mise au point sur les dessins dans les camps. Il existe un très grand nombre de dessins et peintures réalisés dans les camps de concentration nazis (30 000 dessins et croquis auraient été retrouvés d’après le livre « Art of the Holocaust » de Blatter et Milton). Les dessins sont d’une grande variété et ils ont pu être réalisés par des artistes professionnels ou des amateurs. Pour les artistes, dessiner est un moyen de défier la mort, de se révolter contre la déshumanisation dont ils sont victimes et de résister car chaque dessin trouvé pouvait se solder par la mort. On peut distinguer deux moments principaux dans la réalisation de ces œuvres d’art : - Pendant la déportation, l’artiste représente les petits gestes quotidiens (l’appel, le travail, la nourriture), les coups, les corvées. B. 1. Les dessins de David Olère constituent un témoignage exceptionnel. 2.

Guerre du Viêt Nam Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. C'est en août 1964 que la résolution du golfe du Tonkin a ouvert la voie à un engagement militaire massif des États-Unis. Néanmoins, le Sud Viêt Nam connaissait une situation insurrectionnelle depuis plusieurs années. En 1998, le gouvernement des États-Unis a déterminé que les militaires américains tombés après le 1er novembre 1955 - date de la création du premier groupe de conseillers militaires américains au Sud Viêt Nam - pouvaient être considérés comme morts durant la guerre du Viêt Nam[6]. Le conflit étant dans l'impasse, et de plus en plus impopulaire dans l'opinion publique américaine, les accords de paix de Paris décident en 1973 du retrait militaire américain. En 1975, le Nord Viêt Nam réalise une offensive contre le Sud Viêt Nam et remporte la victoire : le pays, officiellement réunifié l'année suivante, devient la République socialiste du Viêt Nam. Présentation générale[modifier | modifier le code]

Je déteste: Hiroshima et Nagasaki « Le dernier Québécois Il y a parfois des gens qui me demandent: « Louis, pourquoi sembles-tu détester les États-Unis à ce point? » Et je leur réponds: « Parce qu’ils sont parmi les pires criminels du dernier siècle et que leurs actions sont responsables de la mort de millions de personnes ». Et inévitablement, on cherchera des arguments pour disculper le pays en relatant les atrocités – réelles – commises par d’autres pays. Car si celles-là sont bien connues, relayées par des médias complaisants et un cinéma chauvin, on connaît bien moins les crimes commis par le pays de l’Oncle Sam. Voici donc le premier texte d’une possible série sur le sujet. L’Histoire officielle, c’est-à-dire celle des vainqueurs, nous a appris que ce seraient les deux bombes atomiques lâchées par les Etats-Unis sur Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 août 1945, qui auraient mis fin à la seconde guerre mondiale. Rien n’est plus éloigné de la réalité. En effet, la guerre était déjà gagnée. Pourtant, il existait des alternatives.

dome

Related: