background preloader

La Californie considère les MOOCs pour résoudre les défis de l’enseignement public

La Californie considère les MOOCs pour résoudre les défis de l’enseignement public
Le Sénat californien étudie la possibilité de recourir aux MOOCs (cours de masse en ligne et ouverts) pour résoudre le problème des classes surpeuplées des universités publiques, qui met en danger la scolarité de nombreux étudiants. La proposition de loi, sans précédent aux Etats-Unis, pourrait être un déclencheur à l'échelle nationale, voire globale. L'apparition et le succès soudain des MOOCs (Massive Online Open Courses) a soulevé la question du futur de l'éducation supérieure et, plus spécifiquement, celle de savoir si les cours en ligne peuvent constituer une alternative aux classes. Résoudre le problème des classes surpeuplées Selon 20mm, le premier à annoncer la nouvelle, le sénateur Steinberg a affirmé que les 112 collèges publics de l'État ont, chacun, une moyenne de 7 000 étudiants sur listes d'attente. Des programmes pilotes déjà lancés dans certaines universités Related:  MOOCs

La classe inversée Depuis quelque temps, l’innovation pédagogique relative à la classe inversée ou la « flip classroom » fait parler d’elle sur les réseaux sociaux et dans les médias. Après avoir écouté l’entrevue d’une enseignante du Nouveau-Brunswick qui préconisait cette approche et après avoir lu un article dans La Presse , cette fameuse classe inversée m’intriguait réellement. En tant qu’enseignante de français très novice sur le plan des TICS, cette nouvelle forme de pédagogie me semblait pourtant très pertinente quant à la transmission d’explications relatives à la langue française. J’espérais de tout cœur trouver un atelier dont la classe inversée ferait l’objet. Petite mise au point historique, la classe inversée n’est pas née au Québec, elle semble être l’innovation de deux enseignants du Colorado en sciences. À l’aide du logiciel Didacti , elle verse tout le contenu de son cours : théorie, exercices, textes des élèves, vidéos, etc. www.popplet.com/app/index.php#/732585

La majorité des présidents d’universités américaines approuvent les cours en ligne L’apprentissage en ligne s’est développé rapidement en 2012 avec l’émergence des MOOCs. Tandis que les opinions divergent au sujet de l’intérêt des cours en ligne, les plus optimistes se trouvent être les présidents d’universités. Avec le développement des Massive Open Online Courses (MOOCs), 2012 a vu émerger une tendance de démocratisation de l’enseignement supérieur, grâce à et sur Internet. Les présidents d’université, plus optimistes que le grand public… … Ont tendance à penser que l’apprentissage en ligne va croître Pew Research a interviewé 1.055 présidents d’universités américaines, dont 77% ont indiqué que leur institution offrait des cours qui se déroulent exclusivement en ligne. 30% des présidents d’université ont déclaré qu’un quart des étudiants de leur institution avaient déjà pris un cours en ligne, 29% déclarent qu’entre un quart et la moitié des étudiants de leur institution en avaient suivi.

Des cours gratuits et à distance : un MOOC c’est quoi au juste Il y a quinze jours l’article sur les MOOC (prononcez "mouk" à l'américaine) publié sur ce blog a recueilli une audience massive auprès d’un public passionné par l’explosion des massively open online courses. Cette semaine a ouvert le premier MOOC « certificatif » français à Centrale Lille. L’occasion d’essayer de faire le point sur un phénomène dont la France commence juste à comprendre l'ampleur. Partout dans le monde les MOOC font débat et beaucoup s'amusent comme ici de "l'hystérie" qu'ils provoquent parfois. Le blog MOOC explorer trace une distinction bien utile entre les cMOOC (connectivistes et proposant une vraie pédagogie différenciée) et les xMOOC, ceux dont on parle aujourd’hui tous les jours: « Le cMOOC est connectiviste : l’organisateur (peut-on vraiment parler d’enseignant ?) du “cours” (peut-on vraiment parler de cours ?) « Certificatif » « Connectiviste » Quelle pédagogie ? « La vraie question est "qu’est-ce que la nouvelle pédagogie dans l’économie numérique ?"

Les outils qui rendent possible la classe inversée La notion de classe inversée tourne beaucoup autour de la vidéo. Mais pourquoi? Selon Caroline Hétu et David Chartrand, enseignants, elle constitue un outil pédagogique très puissant, permettant « d’expliquer des notions, substituer une partie du cours et donner des instructions claires, autant en classe qu’à la maison ou à l’étranger ». De plus, elle favorise l’autonomie des jeunes en leur permettant d’apprendre à leur rythme, laissant par le fait même plus de temps à l’enseignant pour aider les autres. 1. Introduction à l’infonuagique Quiconque a déjà travaillé avec la vidéo sait à quel point ce média est « lourd » côté informatique. Le fait de déposer un fichier (dans ce cas-ci, un fichier vidéo) sur un service en ligne pour y avoir accès de partout s’appelle l’infonuagique, ou l’informatique en nuage. Il existe d’autres applications de l’infonuagique. 2. Pour la création de capsules vidéo originales, il y a différentes façons de procéder. 3. Khan Academy Sophia D’autres à considérer 4.

Le salon de l'éducation Le MOOC arrive en France ! Le premier MOOC en Droit apparut en France est celui sur le droit des entreprises. Ce MOOC est proposé conjointement depuis 2013 par l’Ecole de droit de la Sorbonne (Université Paris 1), le CAVEJ (Centre Audiovisuel d’Etudes Juridiques des Universités de Paris) et l’ESCP Europe sous la direction de Bruno Dondero [2].Voici en détail la présentation et le fonctionnement de ce MOOC ; fonctionnement et objectifs qui sont valables pour l’ensemble de ces modes d’enseignement. Enjeux et motivations Le MOOC propose des enseignements accessibles à distance et ouverts à tous. L’enseignement supérieur français doit réussir son passage au numérique tout en conservant sa qualité. Le MOOC propose une formation gratuite, ouverte à tous... mais qui, pour le moment, ne débouche pas sur un diplôme universitaire au sens strict. Modalités d’inscription Le public ciblé par le MOOC est très large. Plusieurs raisons justifient la gratuité. Formation et équipe pédagogique Les ressources mise à disposition...

Classe inversée : des résultats scolaires nettement supérieurs Au Calhoun Community College, en Alabama, les étudiants sont responsables de connaître la matière avant d’arriver en classe. Sur place, ils travaillent ensemble sur des projets leur permettant de progresser dans leurs apprentissages, tout en menant des discussions significatives avec l’enseignant. Bienvenue à l’ère de la classe inversée! Le concept de classe inversée est très populaire ces temps-ci. L’idée a notamment fait du chemin avec la popularité grandissante de la Khan Academy, un espace Web qui fait la promotion de l’apprentissage libre et gratuit pour tous. Dans les dernières années, le Calhoun Community College a vu sa clientèle augmenter de 25 % en raison de l’explosion démographique. La dynamique de classe inversée s’y est imposée naturellement. « C’est une philosophie et non une méthodologie, note Bobbi Jo Carter, coordonnatrice de l’apprentissage numérique au collège. Elles servent néanmoins une mise en garde. Pourrait-on l’appliquer au niveau primaire ou secondaire?

2013, l'année des Moocs en français ? Les Moocs étaient des grains de sable, ils sont en train de se transformer en rochers. Pas une enceinte universitaire dans laquelle on n'évoque ces cours en ligne massifs et ouverts, qui attirent des millions de participants sur les plateformes américaines. À première vue, il semblerait que ce mouvement soit en capacité d'emporter tout l'enseignement supérieur mondial dans une avalanche dont sortiront bien peu de survivants.Mais, à y regarder de plus près, on voit que les choses ne sont pas aussi catastrophiques qu'elles en ont l'air pour les prestataires d'enseignement supérieur francophones et européens. Plusieurs Moocs en français attendent vos inscriptions La communication se fait mezza voce, mais celui qui tend l'oreille comprendra bien vite que plusieurs projets de Moocs en français sont en voie de finalisation. Analyse Numérique pour les Ingénieurs, cours délivré par l'EPFL (école polytechnique fédérale de Lausanne, Suisse) sur Coursera, 7 semaines, démarrage le 18 février;

Table ronde sur les MOOC à l'émission "Pas de midi sans info" de la première chaine de Radio-Canada Je n'avais pas pensé à la date jeudi dernier quand j'ai accepté de participer à l'émission "Pas de midi sans info" de la première chaine de Radio-Canada. Pendant une seconde ce matin, j'ai eu un doute et je me suis demandé si ce n'était pas un poisson d'avril très élaboré... J'y ai pensé trois secondes et j'ai décidé qu'il valait mieux se préparer! Je sais d'abord qu'on m'a contacté à cause de ce billet dans lequel je laisse entendre que je ne pense pas que la part la plus importante de la population soit prête pour les MOOC. Ainsi, je dois d'abord distinguer deux types de MOOC. En premier lieu, il y a eu les cMOOC. Dans un cMOOC, il y a un point de départ, c. Les xMOOC sont arrivés après. Les problèmes et limites associés à chaque type de MOOC sont nombreux. À long terme, je ne crois pas que les xMOOC feront long feu. Néanmoins, il y a un problème qui empêche selon moi les cMOOC de vraiment devenir importants et qui fera peut-être que c'est finalement les xMOOC qui domineront.

Related: