background preloader

Aquaponie

Aquaponie
L'aquaponie consiste en la culture de végétaux fertilisés par l'eau d'un élevage de créatures aquatiques. Compléments: Les créatures élevées, souvent des poissons, produisent des déchets car respirent, urinent et défèquent. Dans un système aquaponique ces déchets, au lieux d'être des nuisances, sont transformés par des bactéries en nourritures pour les plantes. Un aquarium fonctionne ainsi, toutefois dans la majorité des cas il produit trop de ces engrais donc il faut y renouveler l'eau. Le mode de fonctionnement est similaire à ce que la nature effectue et repose sur les mêmes principes fondamentaux, en particulier le cycle de l'azote.

http://aquaponie.org/wiki/Accueil

Related:  Aquaponie - Serre et poissonsAquaponie & Hydroponie...nolte

Fausse solution de l'aquaculture (industrielle), par Jean-Sébastien Mora « Il faut une volonté politique claire de développer une aquaculture durable et compétitive, afin de faire face à la concurrence des pays tiers. » Cette remarque répétée d’Alain Cadec, vice-président de la commission de la pêche, révèle le vrai visage de la production en captivité, celui de la conquête des marchés. Dans le secteur de l’agroalimentaire, c’est l’aquaculture qui dynamise le plus les échanges internationaux, avec des taux de croissance annuelle en matière d’exportations dépassant 50 % pour certaines espèces. En dépit d’une série d’annonces, le souhait d’une production d’élevage compatible avec la préservation de l’environnement ne se manifeste plus vraiment dans les propositions de la commission pour une réforme de la Politique commune de la pêche (PCP), ni dans l’organisation commune des marchés (OCM) des produits de la pêche et de l’aquaculture. Car l’idée de « remplacer » le poisson sauvage par du poisson d’élevage ne résiste pas à la plus petite analyse écologique.

Aquaponie L’aquaponie est la culture de végétaux en « symbiose » avec l’élevage de poissons. Ce mode de culture a été utilisé depuis une haute antiquité, notamment en Mésoamérique. Ce sont les déjections des poissons qui servent d’engrais pour le végétal cultivé. Il s’agit en fait d’un écosystème dans lequel interviennent trois types d’organismes vivants dans un cycle écologique: Les poissons dont les déjections, riches en azote (ammonium et urée) et en phosphore et potassium, sont la source de nutriments pour les plantes, l’aliment apporté aux poissons permet d’enrichir le milieu sous forme d’engrais.Des bactéries aérobies qui transforment les matières organiques comme l’ammoniaque/ammonium et l’urée en nitrites puis en nitrates, ces derniers étant assimilables par les plantes sous forme minérale.

À Londres, un bistrot produit ses salades en utilisant l'aquaponie A Londres (Grande-Bretagne), le café Farm produit ses propres salades grâce à l'aquaponie, une technique d'agriculture hors-sol « appelée à se développer dans le monde entier » selon le CIRAD (Centre de coopération internationale en rechercher agronomique pour le développement) Dans le quartier londonien d’Hackney (Grande-Bretagne), le café Farm expérimente l’aquaponie, une technique d’agriculture hors-sol qui consiste à recycler les déchets issus des élevages aquacoles en nutriments destinés aux plantes. En 2010, Andrew Merritt, Paul Smyth et Sam Henderson ont lancé un pari audacieux. Avec l’ambition d’ « amener l’agriculture en ville », ce trio d’entrepreneurs londoniens ont imaginé un établissement qui accueillerait à la fois un élevage aquacole et des cultures de salade.

Des poissons qui font grandir les plantes! Crédit photo: Bryghtknyght, licence: CC BY 3.0 ( L’aquaponie est un mode de culture ancien qui a été redécouvert récemment. Véritable petit écosystème contrôlé, poissons et végétaux vivent en réelle symbiose, dépendants l’un de l’autre pour survivre. kit aquaponique Ensemble aquaponique pour intérieur / extérieur. Un système performant et facile a assembler. L'ensemble aquaponique permet la culture de fruits et légumes ainsi que l'élevage de poissons comestibles ou d'ornements à l'extérieur en été et à l'intérieur en hiver. La production de fruits et légumes équivaut environ a 4 fois plus que la même dimension en culture traditionnelle (en terre) sans compter l'utilisation hivernale.

Aquaculture Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’aquaculture (ou halieuculture, ou aquiculture, terme en usage au début du XXe siècle et préconisé par l’Académie française[1]) est le terme générique qui désigne toutes les activités de production animale ou végétale en milieu aquatique. L'aquaculture se pratique en bord de mer (on parle dans ce cas de « cultures marines » ou mariculture), des rivières ou des étangs. Certains systèmes de récifs artificiels ou dispositifs attracteurs et de concentration (DCP, éventuellement associés à des élevages extensifs in situ (« sea ranching ») peuvent être assimilés à de l'aquaculture, dès lors qu'il y a offre directe en nourriture ou en support (indirectement produite à partir de remontée d'eau chargée en minéraux par exemple). Elle concerne notamment les productions de poissons (pisciculture), de coquillages (conchyliculture), de crustacés (astaciculture et pénéiculture), de coraux (coraliculture) ou encore d'algues (algoculture).

Aquaponie L'aquaponie c'est la culture de végétaux en « symbiose » avec l'élevage de poissons. Ce mode de culture fut utilisé depuis la nuit des temps puis oublié jusqu'à nos jours. Prototype pour un jardin vertical hydroponique Pendant les dernières semaines nous avons exploré les différentes techniques possibles pour élaborer un jardin vertical qui pourrait pousser dans un petit espace de la maison : la fenêtre. Nous sommes arrivés d’abord à la solution de l’hydroponie (ou agriculture hors-sol), qui est la culture de plantes réalisée sur substrat neutre et inerte (de type sable, pouzzolane, billes d’argile, laine de roche etc.). Ce substrat est régulièrement irrigué d’un courant de liquide qui apporte des sels minéraux et des nutriments essentiels à la plante. Cette technique est largement utilisée pour les cultures maraîchères. Ensuite, nos recherches nous ont conduit au «window farming», qui est la dernière évolution en matière de production durable d’aliments en cycle court. Ce mouvement, initié par la New-yorkaise Britta Riley, est une manière de produire de la nourriture en utilisant un système simple mais très efficace en environnement urbain.

Related: