background preloader

Fabrication de compost (1ere partie)

Fabrication de compost (1ere partie)
Habitat A la Une La fabrication du compost permet de réduire le volume de sa poubelle et de produire, à partir de déchets organiques (reste de cuisine, taille de végétaux) un humus de qualité nécessaire au bon développement des plantes (que cela soit les plantes vertes ou celles du jardin et du potager). L’humus disparait chaque année à hauteur de 2 à 3%, en se minéralisant pour apporter les éléments indispensables au développement des plantes. En incorporant du compost à la terre, le jardinier compense cette perte, améliore la fertilité du sol et limite de volume de déchets à traiter. Comment faire L’idéal est de définir 2 espaces. en tas ou en bac Le tas présente l’avantage d’être facilement manipulable, sans contrainte de volume (un compost ne fournira que 10% de son poids en humus) et moins d’entretien. Si vous choisissez de faire votre compost en bac, il est possible d’achetez des composteurs prêt à l’usage ou de réaliser le votre. Que mettre dans le compost ==> Suite et fin de l’article

http://www.univers-nature.com/non-classe/fabrication-compost-51026.html

Related:  sadbionagriculture

"L'agriculture biologique peut nourrir le monde" L’agriculture biologique pourrait alimenter neuf milliards d’êtres humains et être plus productive que notre agriculture conventionnelle. C’est l’idée iconoclaste défendue par Jacques Caplat. Il est agronome, ancien conseiller agricole, fils d’agriculteur et auteur d’un ouvrage intitulé L’Agriculture biologique pour nourrir l’humanité (Actes Sud). Il y démonte les idées reçues sur l’agriculture biologique et rappelle que notre agriculture occidentale contemporaine n’est pas le seul modèle possible.

Diagnostic «alimentation» - Education en vue du développement durable Le choix du mode d’alimentation a un impact déterminant sur la santé des consommateurs, sur l’environnement ainsi que sur les conditions sociales et économiques de production. Le type d’alimentation proposé dans les établissements scolaires joue un rôle important à double titre : il concerne une population particulièrement sensible - les enfants, adolescents ou jeunes adultes - et il représente des volumes de produits conséquents. Question de départ L’école peut-elle offrir aux élèves une alimentation saine et montrer l’exemple en matière de consommation responsable ? Propositions de questions

GRAND FORMAT. Les poumons de la planète en danger en 12 images Des proportions jamais atteintes La déforestation n'est pas un phénomène récent, mais elle a pris récemment des proportions jamais atteintes. Ici, zone exploitée dans les montagnes de la province de Jambi, dans l'île indonésienne de Sumatra, photographiée le 5 août 2010. (AFP PHOTO/FILES/ROMEO GACAD) Pollution aux nitrates : la France condamnée à nouveau - Science et vie Un troupeau de vaches dans le Marais d’Olonne / Ph. dalbera via Flickr – CC BY 2.0 La France n’a pas fait son devoir pour limiter la pollution aux nitrates due à l’agriculture. C’est ce qu’estime la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), qui donne raison dans un arrêté publié ce jeudi 4 septembre au recours présenté en 2012 par la Commission européenne. L’Etat français était accusé de ne pas respecter la directive sur la pollution aux nitrates. Entrée en vigueur en 1991, celle-ci oblige à prendre des mesures pour réduire la contamination des eaux par les effluents agricoles.

Attention…pourquoi les amap disent NON à la Ruche qui dit oui info déc 2014 : nous tenons à indiquer que depuis la publication de cet article sur notre site en juin dernier, nous sommes assaillis quasiment quotidiennement de commentaires et de contacts téléphoniques. Sous la pression et les menaces, nous avons du apporter des modifications afin de calmer les esprits. De nombreux producteurs distribuant en vente directe ont dit « NON » aux sollicitations de la « ruche qui dit oui » (1) Pourquoi ? Tout d’abord par tromperie pour le consommateur, qui pense acheter un produit en vente directe, alors qu’il s’agit de manière très subtile d’une vente par 2 intermédiaires : le propriétaire de la ruche qui prend env 10% TTC sur le CA réalisé et env 10% TTC pour une start-up parisienne qui grossit à vue d’œil (40 salariés en 3 ans… stagiaires ou CDD ??), dont les créateurs sont tous diplômés de hautes écoles de commerce.

Aurélie Trouvé : « Il faut stopper la mise en concurrence sauvage de notre ag... Basta ! : Qui défend aujourd’hui la création de fermes-usines en France ? Pourquoi les acteurs du secteur agro-alimentaire cherchent-ils à promouvoir ce modèle ? Aurélie Trouvé [1] : Quel est l’intérêt d’une ferme de 1000 vaches ? La diminution des coûts de collecte, tout simplement.

Pesticide et santé : l’équation sans solution Au milieu des années 1990, des milliers de bovins meurent dans les étables. Malformations des veaux, fausses couches des vaches et problèmes de stérilité déciment les troupeaux. Les agriculteurs eux-mêmes ne sont pas épargnés et rencontrent divers graves problèmes de santé. Un éleveur de porcs danois a comparé sur plusieurs années les taux de pesticide dans l'alimentation de ses animaux et ceux de malformation des porcelets. Des chercheurs français, eux, ont mené une étude méthodique sur le problème.

60 ans que l'agriculture a tout faux PARADIGME. "C’est un nouveau paradigme" s’enthousiasme Cyrille Violle, chercheur au Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive (CEFE-CNRS/université de Montpellier). Dans le cadre du projet PRAISE sur l’amélioration génétique des prairies semées (financé par l’Agence nationale de la recherche), le CEFE et l’Inra de Lusignan dans la Vienne ont mené une expérimentation originale par sa démarche et totalement nouvelle pour la science.

Un paillage vaut 10 arrosages Si vous avez aimé cet article, pourquoi ne pas en parler autour de vous ? Cliquez sur le bouton Facebook ou Gmail. Vous connaissez tous le dicton “Un binage vaut deux arrosages” je suppose ? Eh bien je voudrais vous en proposer un autre à la place : “Un paillage vaut dix arrosages”. Vous allez voir que cette phrase n’est pas très loin de la vérité. La justice suspend l’autorisation de nouveaux pesticides « tueurs d’abeilles » Le tribunal ordonne la suspension de l’autorisation de mise sur le marché de deux produits à base de sulfoxaflor, délivrée en septembre par l’Anses. C’est un camouflet majeur pour l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Saisi en référé par l’association Générations futures, le tribunal administratif de Nice a ordonné, jeudi 23 novembre, la suspension de l’autorisation de mise sur le marché de deux formulations commerciales (Closer et Transform) à base de sulfoxaflor, un nouvel insecticide apparenté aux néonicotinoïdes, développé par Dow Agrosciences, le géant américain de l’agrochimie.

Related: