background preloader

La démographie médicale en France, le risque des déserts médicaux. L'exemple de la Montagne ardéchoise

La démographie médicale en France, le risque des déserts médicaux. L'exemple de la Montagne ardéchoise
La question des inégalités d'accès aux soins est une préoccupation à la fois ancienne et grandissante. En matière de soins, les besoins et les attentes des populations sont multiples et s'expriment différemment selon les temporalités, du quotidien au cycle de vie. Le contexte de vieillissement de la population française participe à accroître la demande en soins et notamment en soins de proximité, du fait de la détérioration de la santé et des contraintes de mobilité qui peuvent survenir avec l'âge. Ces évolutions démographiques associées à la médicalisation croissante de nos sociétés entraînent une pression accrue sur l'offre de soins. Or, cette offre est inégalement répartie. L'accès aux soins envisagé souvent sous l'angle social, doit l'être aussi sur le plan territorial. La démographie médicale française : des disparités territoriales Un nombre de médecins suffisant, mais une « répartition anarchique » (Claude Le Pen) Pourtant, la situation est plus complexe. Notes A l'échelle régionale Related:  Etat de l'art - Santé et territoire

La ruralité est-elle archaïque ? Métropoliser, c’est concentrer la vie économique, certes, mais en même temps l’existence collective humaine en général, dans les grands centres, ou les centres-bourgs. Pour les urbains, l’alibi de ce que l’on veut imposer comme un progrès de civilisation est… la rentabilité, les soi-disant économies d’échelle. Le formatage des esprits par cette doxa de notre arrogante modernité s’incruste par le moyen des étouffantes nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Densifier les centres-villes, désertifier le rural Ainsi en va-t-il de la loi d’Accès au logement et un urbanisme rénové, dite loi ALUR ou loi Duflot, dont les trois objectifs sont de protéger les espaces agricoles et forestiers, d’encourager l’intercommunalité et de « densifier » l’habitat. Ce mauvais scénario de développement à double vitesse ne brime pas seulement la France dite rurale stricto sensu, mais toute la « France périphérique » selon l’expression du géographe Christophe Guilluy (2014).

Une mutuelle, c'est quoi ? Au fil des siècles, la mutualité a joué un rôle prédominant dans le développement des systèmes de protection sociale et de retraite que nous connaissons aujourd'hui. Il s'agit du mouvement social le plus ancien de l'histoire de France, avec une première mention d'une société de secours mutuel réportoriée en l'an 1319. Aujourd'hui, 38 millions de Français sont couverts par une mutuelle.> Lire la suite Au fil des siècles, la mutualité a joué un rôle prédominant dans le développement des systèmes de protection sociale et de retraite que nous connaissons aujourd'hui. Les grands principes d'une mutuelle une organisation à but non lucratif ; un fonctionnement basé sur la solidarité des cotisations ; un principe d'autogestion par les décisions ; un partage des revenus équitable. La mutuelle se caractérise également par sa gestion, qui est réalisée par les employés eux-mêmes sur le principe de l'autogestion. Lire aussi :

P.Hassenteufel, Les « déserts médicaux » comme leviers de la réorganisation des soins primaires, une comparaison entre la France et l’Allemagne Abstract Fr En Partant du constat de l’importance prise par l’enjeu des pénuries territoriales de soins primaires, cet article cherche à répondre à deux questions : comment expliquer la saillance de cet enjeu ? Quel est le lien entre ce manque et la réorganisation des soins primaires ? Pour y répondre, l’accent est mis sur les acteurs jouant un rôle clé dans ces processus permettant de comprendre la mise à l’agenda de la réorganisation des soins primaires en recourant à une comparaison entre la France et l’Allemagne. Dans les deux pays, on observe un retournement du discours sur la démographie médicale au début des années 2000 et une mise en avant de l’enjeu de déficits territoriaux en médecins sur lesquels portent de façon croissante les politiques de santé. Les instruments mobilisés pour garantir une offre de soins dans les territoires défavorisés sont assez semblables et diversifiés.

L’habitat informel dans l’ouest de l’Ariège : marginalité ou alternative à la norme ? Bibliographie | citer cet article L’adjectif informel est un néologisme en provenance de la langue anglaise apparu en français au milieu du vingtième siècle. Initialement introduit dans les arts, d’après le dictionnaire de l’Académie française (XIXe édition), il vient caractériser ce « qui n'observe pas les formes habituelles ou requises ». Son usage s’est diffusé dans les années 1970 dans la recherche en sciences sociales sur les pays des Suds pour évoquer le développement d’une « économie informelle » échappant aux réglementations étatiques. Des économistes du développement français ont alors souligné l’interdépendance entre économies formelle et informelle (De Miras et al., 1989). Bien loin de figurer une frontière hermétique, le préfixe privatif in- implique que l’informel est relatif au formel, de la même manière que l’anormal est relatif au normal. 1. 1.1. À partir de pratiques variées de logements, les populations sont différenciées. 1.2. 1.3. Figure 1. 2. Figure 2. 2.1. 2.2.

États-Unis - Médecins (par 1000 habitants) Définition. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), un médecin est un gradué d'une institution ou d'une école de médecine qui oeuvre dans le domaine de la médecine (pratique, enseignement, recherche). L'indicateur évalue leur nombre par tranche de 1000 habitants. Source. C'est en 2004 qu'on enregistre le plus haut niveau (2,67) et c'est en 1960 qu'on enregistre le plus bas niveau (1,1). Le changement enregistré entre la première et la dernière année est de 123%. Pour effectuer ce calcul, nous disposons des résultats pour 33 années de la période 1960-2011. Notes méthodologiques: les dernières années, marquées par un astérisque (*), sont des estimations effectuées par Perspective monde à partir des cinq données précédentes, selon un modèle de régression linéaire simple. Pour les utilisateurs de R, il est possible d'obtenir la statistique dans un format adéquat pour une récupération immédiate dans R. Accès au code R des statistiques ici utilisées

Guillaume Chevillard, « Déserts médicaux » en France : état des lieux et perspectives de recherches Abstract Fr En L’expression de « déserts médicaux » est abondamment utilisée pour décrire des territoires où les habitants rencontrent des difficultés d’accès aux soins. Cette expression n’apparaît pas assez précise, ni pour décrire la pluralité des difficultés rencontrées, ni pour réfléchir aux mesures permettant de les résoudre. L’objectif de cet article est d’abord d’analyser l’évolution de la mesure d’un faible niveau d’accessibilité aux médecins généralistes à travers le temps. Nous analysons ensuite les réponses des pouvoirs publics aux « déserts médicaux » par deux éléments : la définition de zones prioritaires et le déploiement de mesures pour y attirer et maintenir des médecins généralistes. À partir des constats établis et du cadre conceptuel usité, nous proposons des perspectives de recherches pour améliorer la description de l’accessibilité aux médecins généralistes ainsi que l’évaluation de la politique menée contre les « déserts médicaux ».

La fin des commerces de proximité dans les campagnes françaises ? Bibliographie | citer cet article « Des études menées dans différentes régions de France sont convergentes : durant les décennies 1980 et 1990, 25 à 30 % des petits commerces alimentaires ont disparu des territoires ruraux » (Soumagne, 2002). La géographie s’est intéressée depuis plusieurs décennies déjà à ces problèmes de fermeture (Romero, 1985 ; Rattin, 1999), aboutissant à l’idée d’une restructuration du commerce de détail dans les campagnes françaises. L’implantation de supermarchés entraînait la fermeture des épiceries puis progressivement des boulangeries et des boucheries (Soumagne, 1996). Le contraste se creuse alors entre des zones proches de la ville , suréquipées en commerces et services et des zones rurales sous-équipées. Le phénomène de fermeture des commerces et services dans les campagnes se poursuit, aujourd’hui encore. Il convient donc de s’intéresser aux mutations des commerces alimentaires en milieu rural pour interroger l’idée d’une désertion. 1. 1.1. Figure 1. 1.2.

Les médecins aux États-Unis : équité et justice territoriale pies possibilités d'implantation professionnelle et l'on peut s'interroger sur les motifs qui dictent leurs choix et sur les conséquences qui en découlent en termes d'accessibilité aux soins des populations. L'analyse s'appuiera en partie sur les données réunies par Forster dans une thèse récente (4) et complétées par d'autres sources statistiques, plus détaillées et plus actuelles (1). Des lendemains de la Seconde Guerre mondiale au milieu des années 60 l'augmentation du nombre des médecins s'est effectuée à peu près au même rythme que la croissance de la population des Etats-Unis. Aussi le niveau de la desserte est-il resté stable de 1950 à 1965, avec un médecin pour 850 à 860 habitants environ (cf tableau I). C'est à partir de la fin des années 60 que les effectifs médicaux ont commencé à se gonfler pour croître très vite entre 1975 et 1980 : en vingt ans, de 1965 à 1985 le nombre des médecins en exercice a quasiment doublé alors que la population n'augmentait que de 23 % .

Dépeuplement rural et offre de soins de premiers recours : quelles réalités et quelles solutions ? 1Longtemps rurale la population française est depuis 1931 majoritairement urbaine. Alors qu’elle comptait un peu moins de 20 % de sa population dans les villes en 1806, c’est désormais près de 80 % qui y vit [Bergouignan, 2005 ; Guieysse et Rebour, 2012]. Cette transformation trouve son origine dans un long mouvement d’exode rural accompagnant l’industrialisation et caractérisé par un départ massif de population des campagnes vers les villes débuté au 19e siècle et qui s’est achevé à la fin des années 1960 [Merlin, 2007]. Puis les périphéries des villes vont capter l’essentiel de la croissance démographique, la périurbanisation connaissant son apogée entre les années 75 et 90, et gardant une croissance vive par la suite. 2De manière synthétique, plusieurs catégories d’espaces ruraux peuvent être retenues au regard de critères socio-démographique [Hilal, 2013 ; Pistre, 2013 ; Noin, 2009]. 11Nous chercherons à répondre à plusieurs questions. 2.1. 2.2. Yi = β0 + β1 . Tableau 1. Figure 1.

À quoi ressemble la vie en plein milieu de la France ? - Edition du soir Ouest France - 22/06/2018 À six kilomètres du but, les panneaux mettent déjà la puce à l’oreille. Le centre de la France est proche, et c’est la commune de Vesdun et ses 586 habitants qui peuvent se vanter de ce titre tout honorifique. Au centre de la France, mais au bout du Cher, et à la frontière avec l’Auvergne. Savoir où se trouve le centre ne date pas d’hier car les premiers calculs datent de 1830. Lieu de réunion Non loin de ce point se trouve la ferme des Chèvres-feuilles d’Isabelle Gasq-Perraguin. Dans le Cher, son exploitation est petite. L’exode des jeunes Si le cadre de vie est agréable, l’économie est plus chancelante. Pourtant, tout n’était pas si sombre au centre de la France. À chacun son centre On dénombre plusieurs communes revendiquant le titre de centre de la France. « En 1967, se souvient l’adjoint Gilles Tarret, il y a eu des jeux intercentre, du genre Intervilles, avec Bruère, Saulzais et Vesdun. Tourisme vert

Reports - Health Disparities - Inequalities - CHDIR - Minority Health CDC Releases Second Health Disparities & Inequalities Report - United States, 2013 CDC and its partners work to identify and address the factors that lead to health disparities among racial, ethnic, geographic, socioeconomic, and other groups so that barriers to health equity can be removed. The first step in this process is to shine a bright light on the problems to be solved. The CDC Health Disparities and Inequalities Report - United States, 2013, published in CDC’s Morbidity and Mortality Weekly Report (MMWR), is the second consolidated assessment that highlights health disparities and inequalities across a wide range of diseases, behavioral risk factors, environmental exposures, social determinants, and health-care access by sex, race and ethnicity, income, education, disability status and other social characteristics. The report provides analysis and reporting of recent trends and ongoing variations in health disparities and inequalities for selected social and health indicators.

Hors-série n°2 : La désertification médicale, mythes et réalités La Lettre de Galilée Au moment où la Cour des Comptes remet ses propositions explosives et où la Ministre de la Santé présente son plan de Stratégie nationale de Santé, La Lettre de Galilée revient sur l’actualité de la désertification médicale. Un regard nécessaire sur un phénomène mal connu, souvent déformé et utilisé : la désertification médicale. De quoi parle-t-on exactement ? Quels territoires sont concernés ? Document de 42 pages, à télécharger, 4,5€TTC. Je télécharge Déserts médicaux : les chiffres10 idées reçues sur la démographie médicaleLes territoires sous-médicalisés selon les pouvoirs publicsLes raisons de ce changement de paradigmePanorama des aides incitatives existantesL’échec des politiques incitatives dans les déserts médicauxDes solutions pour lutter contre les déserts médicaux ?

Le haut Taravo, espace en marge ? Pour compléter la première étude de cas du chapitre écrit par votre serviteur "Territoires ruraux dse marge, territoires ruraux en marge ? (pages 145-171) du manuel édité aux Presses Universitaires de Rennes (PUR) au mois de juillet 2017 (Martine Candelier-Cabon et Solène Gaudin, dir, La France des marges, PUR, voici quelques documents en couleur : Le croquis du haut Taravo en couleur : Le même en noir et blanc, mais avec la localisation de la vallée : Et quelques photos de la vallées prises par Jean-Marc Tomi : les deux premières montrent la vallée : noter la présence de ces petits villages ; La troisième montre le village de Tasso (à gauche) et celui de Giovicacce ; (c'est la photo A de la page 147)la quatrième, le village de Zicavo ; la cinquième, Cozzano (photo B de la page 147) la sixième montre Ciamanacce (photo C de la page 147) la dernières est une vue de Tasso l'hiver.

Related: