background preloader

[DATA] Budget 2012 : 366 milliards, mais pour financer quoi ?

[DATA] Budget 2012 : 366 milliards, mais pour financer quoi ?
Voici le premier budget du nouveau Président Hollande. Emploi, travail, économie, mais aussi éducation, défense, sécurité, logement... Ce graphique représente la répartition des grandes politiques publiques 2013, décidée par la gauche. La taille de chaque rectangle est proportionnelle au montant des crédits alloués. Survolez chaque case avec votre souris pour avoir plus d'infos. Utilisez le clic gauche et le clic droit (Ctrl + clic pour les Mac) pour naviguer dans l'infographie. Cliquez ici pour revenir en arrièreCrédit : Jean AbbiateciSources : Lois de Finances 2009, 2010, 2011, 2012 et le projet de Loi de Finances 2013.

http://voila-le-travail.data-projet.com/budget2013/

Pour une dévaluation fiscale LE MONDE | • Mis à jour le | Par Philippe Aghion, Gilbert Cette, Emmanuel Farhi (professeurs d'économie) et Elie Cohen (directeur de recherche au CNRS) L'idée d'un choc de compétitivité, c'est-à-dire d'un transfert de la charge du financement de la protection sociale des entreprises vers la contribution sociale généralisée (CSG) combinée à d'autres impôts de type TVA ou taxe environnementale, fait débat, y compris entre économistes se réclamant de l'héritage "keynésien". Partant du constat qu'un tel transfert implique une baisse à court terme du pouvoir d'achat du revenu des ménages en France, certains d'entre eux soutiennent qu'un choc de compétitivité ne peut que nuire à la croissance et à l'emploi car elle conduit à une baisse de la demande.

Pour un choc d’offre sur le marché du logement Pour un choc d’offre sur le marché du logement Résumé : Le prix du logement devient écrasant pour de très nombreux ménages. Or la flambée des prix a été largement alimentée par les politiques successives de solvabilisation de la demande, qui ont subventionné les propriétaires vendeurs tout en poussant les classes moyennes à s’endetter lourdement. Encadrement des loyers : véritable solution ou outil de propagande politique ? Selon une étude IFOP de septembre 2011, 50% des ménages consacrent entre 30 et 50% de leurs revenus disponibles au logement, 15% déclarent même être obligés de réduire leur budget alimentation. Le loyer étant le principal poste de dépenses des ménages, il suffirait donc de bloquer les loyers pour faciliter l’accès au logement des locataires. Certains proposent de bloquer strictement les loyers, d’autres de limiter la hausse à l’IRL même en cas de relocation. Les opposants estiment que le marché s’autorégule et que cette mesure serait même contre-productive.

Les Tableaux de Bord des Territoires Un condensé d’informations sur les territoires, complet et toujours à jour Vidéo : démonstration des Tableaux de Bord des Territoires Des Tableaux de Bord interactifs Les tableaux de bord des territoires (TBT) sont des fiches multi média interactives, livrées sur Internet, et construits sur les bases de données permettant de tracer un portrait complet de territoires géographiques sous des dimensions géographiques, démographiques, économiques ou plus généralement sociétales. Ces territoires peuvent être des communes, des départements, des régions ou des bassins d’emploi… Des Tableaux de Bord toujours à jour

Glad to Be Unhappy: The French Case Sometimes, even the wrong question can get the right answer. So, at least, it appears from a report in the Guardian about Claudia Senik, a French economist who will present a paper in London next month to show that, despite the generally excellent material conditions of life in France, “the French are gloomy. A recent WIN-Gallup poll found that their expectations for the coming year ranked lower than those in Iraq or Afghanistan.” The Guardian’s Jamie Doward and Hussein Kesvani write: Senik presented the idea in Le Monde in 2011. The French National Institute of Statistics and Economic Studies found that France had the same “index of human development” (material well-being) as Belgium and Denmark, but polled much lower in the “happiness scale,” which ranged from one to ten: France was 7.2, while Belgium scored 7.7 and Denmark rated 8.3.

Le choix français de la compétitivité-prix est contre-productif Deux stratégies dominantes sont possibles en la matière : d’une part celle de la « compétitivité/prix » qui recherche et maintient les avantages concurrentiels des entreprises nationales grâce à la réduction des coûts, notamment salariaux, et, d’autre part, celle de la compétitivité/hors-prix qui, grâce à une capacité permanente d’innovation différenciatrice, crée et renouvelle des positions de monopoles et de leaderships sur des créneaux à fort potentiel de développement. Pour un pays anciennement développé comme la France, la première politique est contre-performante compte tenu des avantages comparatifs des pays en développement et de la globalisation des marchés financiers; c’est pourtant celle sur laquelle notre gouvernement sous la pression de ses industries traditionnelles, polarise actuellement ses efforts et les ressources publiques. La conquête des marchés par la baisse des coûts et des prix est une voie de garage Danièle Blondel Economiste professeur émérite à Paris-Dauphine

Rapport Attali, un problème de méthode, partie 1 Le rapport Attali expose un nouvel ensemble de dispositions pour maîtriser entre autres le déficit et revenir à des ratios économiques en cohérence avec les exigences européennes. Il y a des propositions intéressantes, mais il y a un problème global de méthode au niveau des propositions faites et dans leur chance d’être mises en œuvre. Il manque d’une part un vrai travail de fond pour identifier les cibles optimales en termes d’organisation des services publics et le niveau utile et pertinent des dépenses publiques, et d’autre part une analyse sur le contexte actuel et les conditions de réussite indispensables pour pouvoir mettre en place les évolutions vers ces cibles, l’analyse des causes des difficultés actuelles, faute de quoi les ajustements sont approximatifs et se heurtent au refus, explications et propositions : Mesures minimales sous contraintes ou cible optimale ? Le besoin d’une vraie analyse stratégique :

Immigration: un déni de lecture Avant d’expliquer pourquoi certains aspects du modèle culturel de familles immigrées sahéliennes pouvaient avoir, dans le contexte des cités françaises, un impact sur la délinquance des enfants ainsi que sur un ensemble d’«inconduites», Hugues Lagrange avait pourtant mis ses meilleurs pneus antidérapants. Dès la quatrième de couverture du Déni des cultures, les lecteurs sains d’esprit qui ne vivent pas avec un complexe post-colonial permanent pouvaient comprendre qu’on avait à faire ni à une thèse essentialiste, ni à une accusation des familles immigrées africaines, ni à une relativisation de l’importance de la discrimination subie dans les quartiers difficiles par les derniers arrivants. Rien de tout cela. Simplement l’auteur semblait y plaider pour la réintroduction d’une dose de prise en compte des pratiques culturelles dans une période marquée en sciences sociales par la prééminence des explications socio-économiques. Mais c’était apparemment la dose de trop.

La leçon de Michel Rocard : entretien avec un parrain Portrait de Michel Rocard (Vincent Desailly/Snatch). « La politique vous fait chier, vous ne vous intéressez qu’à nos bévues mais soyez les bienvenus, démarrons cet interview et surtout ne perdez rien de cette notation ». Boom. La France, pays malheureux [Mise à jour 26 mars 2010] Selon les derniers chiffres publiés ce vendredi par l'Insee, le moral des ménages français est en baisse, l'indice perdant 1 point en mars (à -34). Cette baisse est continue depuis janvier. publicité l’Insurrection qui vient « Nouvelle Societe - Mozilla Firefox Pour les lecteurs Français, Julien Coupat est déjà une célébrité. Pour les autres, disons que c’est le leader présumé d’un groupe de jeunes mis en examen en novembre 2008 pour terrorisme. Ils auraient saboté des caténaires pour protester contre le transport vers l’Allemagne par voie ferroviaire de déchets nucléaires ultra-radioactifs. Arrestation, procès, prison, ils sont tous redevenus libres… sauf Julien Coupat. On garde Coupat à l’œil, car on pense qu’il est l’âme du complot, mais surtout parce qu’on le soupçonne d’être l’auteur d’un livre qui énerve beaucoup la justice française : l’Insurrection qui vient. C’est le livre qui est important, car cet « attentat » n’a pas fait de victimes, ne pouvait pas en faire et a été revendiqué par un groupuscule anarchiste allemand qui s’est excusé auprès des voyageurs de les avoir ennuyés !

Cumul Info Service Guillaume Sarlat

Related: