background preloader

Carambar : un «coup de com'» à double tranchant

Carambar : un «coup de com'» à double tranchant
Après avoir annoncé la semaine dernière la fin des blagues sur le papier de ses caramels, le confiseur a expliqué lundi que cette information était en fait un canular destiné à «raviver la flamme» de ses amateurs. «La relation entre Carambar et les Français, c'est comme une histoire d'amour, de temps à autre, il faut la raviver.» C'est ainsi que la marque de confiserie justifie ce lundi, dans un communiqué, le canular qu'elle a orchestré en fin de semaine dernière. Au final, le projet éducatif façon Trivial Pursuit du confiseur était bien un coup de com', pensé par l'agence Fred & Farid. «La blague Carambar est, depuis la fin des années 1960, une des valeurs emblématiques du produit (...). Un canular «très malin» L'effet a été détonant. Jouer avec les codes de la communication virale sur Internet n'est pas sans risque, estime de son côté Kristine De Valck, professeure associée de marketing à HEC Paris. » Carambar perd son sens de l'humour

Blagues Carambar : histoire d'un buzz parfaitement orchestré Carambar Info ou intox ? Buzz organisé ou simple changement de stratégie ? Carambar fait parler depuis 2 jours. Difficile pour l'instant de savoir si la marque va vraiment arrêter d'imprimer ses fameuses blagues. EMPublié le 22/03/2013 | 19:04, mis à jour le 22/03/2013 | 20:16 1. La marque lance mercredi un message énigmatique sur son compte Twitter officiel. 2. Parallèlement, sur le site internet de la marque, s'affiche en très grand un compte à rebours : "Le changement, c'est dans...". 3. Un communiqué de presse le confirme. 4. Des groupes Facebook ou pétitions sont lancés. 5. Beaucoup le pensent, l'entreprise le nie mais l'important est ailleurs. Les responsables de la communication peuvent vraiment se frotter les mains.

Carambar, ça colle aux enfants Pour attiser la curiosité des petits gourmands, les parfums des Carambar Titeuf font l'objet d'un jeu-concours. Il est jaune et rouge, fête cette année ses cinquante printemps, mesure 8 centimètres et se vend à plus de 3 millions d'exemplaires chaque année. Son emballage, qui renfermait à l'origine des points-cadeaux, contient depuis 1969 des blagues au style inimitable. Un exemple, pour le plaisir : « Deux escargots se promènent sur une plage lorsqu'ils rencontrent une limace - demi-tour, nous sommes sur une plage de nudistes ! » Bref, une confiserie digne de la madeleine de Proust, dont la recette tient de la légende. Mais depuis le Carambar des origines, au caramel, l'entreprise a beaucoup évolué. Une salve d'innovations Les tentatives n'ont pas toutes été couronnées de succès.

Related: