background preloader

Etrusques

Etrusques
Les Étrusques (Latin:Tuscii) sont un peuple qui vivait en Étrurie, territoire correspondant à peu près à l’actuelle Toscane et au nord du Latium, soit le centre de la péninsule italienne, avant la période de la royauté romaine. Leurs voisins Grecs les appelaient Thyrrhenoi, c’est-à-dire Tyrrhéniens, mais ils s’appelaient eux-mêmes Rasna. Leur alphabet d’origine grecque, légèrement modifié, a donné naissance à l’alphabet latin que vous êtes en train de lire. Origine Selon la tradition, rien n’est certain quant à leur origine et leur provenance. Tradition, représentée tout d’abord par Hérodote, ils auraient selon lui émigré de Lydie en Asie mineure, en Toscane, de Troie ravagée comme le veut l’Énéide ; selon une autre tradition, soutenue par Tite-Live, ils seraient au contraire venus du nord ; selon une troisième tradition, soutenue par Denys d’Halicarnasse, ils seraient autochtones. Langue La langue étrusque utilise un alphabet dérivé de l’alphabet grec qui a inspiré l’alphabet latin. Art

http://www.histoiredumonde.net/Etrusques.html

Related:  EtrusqueBazar temporaire 7Hydrie avec Héraklès

Avant Rome étaient les Étrusques Ce peuple venu on ne sait d'où, à la religion terrifiante, à l'écriture mal déchiffrée, intrigue toujours les historiens. Cet automne, deux superbes expositions traquent le mystère fascinant de cette civilisation apparue à la fin du IIe millénaire avant notre ère. Source Le Figaro Magazine En avril 1836, deux archéologues amateurs découvrent à Caere, l'actuelle Cerveteri, sur la côte tyrrhénienne, une tombe dont le riche mobilier, miraculeusement intact, est fabuleux: des pièces d'orfèvrerie, des bijoux, du mobilier, de la vaisselle, intégralement en or le plus pur. Le matériel mis au jour est tellement étonnant et somptueux que le pape Grégoire XVI décide de créer un édifice pour l'exposer. Ce sera le premier musée étrusque de Rome. Étrusques Peuple de l'Italie ancienne, qui prospéra à partir du viie s. avant J.-C. et qui fut soumis par les Romains. Origine Hérodote raconte que les Étrusques étaient venus d'Asie Mineure. Son point de vue était partagé par divers auteurs de l'Antiquité, et beaucoup de modernes s'y sont ralliés, en accumulant de nombreux arguments positifs, car il s'est révélé facile de trouver des ressemblances entre la civilisation étrusque et les civilisations de l'Orient : divination par l'examen du foie comme en Babylonie, chambres funéraires souterraines et tumulus à la mode du monde mycénien, points communs apparents entre la langue étrusque et certaines langues anciennes d'Asie Mineure et de Lemnos, aspect oriental de beaucoup d'œuvres d'art du viie s. avant J. C'est l'archéologie qui a porté le plus grand coup à la thèse de l'immigration, en niant la brusque mutation qu'aurait provoquée le débarquement d'un peuple.

Bucchero Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Technique de réalisation[modifier | modifier le code] La fabrication de ces céramiques est resté longtemps un mystère. En effet, pour expliquer la coloration noire de ces céramiques ont a longtemps supposé une cuisson dans un milieu fortement réducteur avec un grand excès de carbone. Les Etrusques et la Méditerranée Cerveteri était considérée dans l'Antiquité comme "la plus prospère et la plus peuplée des cités d'Étrurie", ainsi que l'écrit l'historien grec Denys d'Halicarnasse. Cette cité, que les Étrusques appelaient Kaisra, les Romains Caere et les Grecs Agylla, est en effet emblématique de la grandeur de la civilisation étrusque : elle a occupé une place centrale en Italie et en Méditerranée tout au long du 1er millénaire avant J.-C. Ce sont ces quelques dix siècles d'histoire que l'exposition entend retracer : comment des communautés éparses ont progressivement formé une cité, comment cette cité ouverte sur la mer est devenue une des principales puissances méditerranéennes, et comment cette cité qui rivalisait d'importance avec Rome a finalement été dominée par cette dernière et absorbée au 1er siècle avant J.-C. dans l'Empire romain naissant.

Céramique étrusque Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les vestiges de céramique étrusque nous sont principalement parvenus par les chambres funéraires mises au jour. La plus grande partie est constituée de poteries décorées, destinées à accompagner le défunt dans l'au-delà. Quelques objets particuliers, comme les canopes de Chiusi, montrent leur maîtrise dans la représentation de la figure humaine et la liberté de déformation des corps à des fins d'expressivité suivant les principes de l'esthétique étrusque. Les nouvelles hydries de Caeré au Musée de la Villa Giulia Nous avons à présent trois variantes d'une même scène :1a sensibilité que l'on pourrait dire «cinématographique » de ces artistes archaïques est vraiment surprenante. Elle nous rappelle les interprétations plastiques différentes et toujours pleines de vie du groupe ménade-silène dans la série des antéfixes du temple de la Mater M alula, à Salricum (1). Le sens du mouvement, grâce auquel l'art archaïque fait parler les corps plus que les visages, est une exquise caractéristique ionienne qui n'étonne pas dans l'atelier de notre peintre, cultivé et sensible, véritable artiste qui ne se répète jamais mais varie toujours et rend plus parfaits une scène ou un tableau. Souvent on constate aussi le désir du peintre de flatter le goût d'un amateur par une pièce sortant de l'ordinaire. L'observation de la nature, l'étude des mouvements et des proportions, toute une gamme d'expressions naturelles ou humoristiques lui ont permis de varier la même scène.

Assiette attique à figures rouges Epictétos est un des plus importants peintres de coupes de la fin du VIe et du début du Ve siècle av. J.-C. Il a peint, dans les deux techniques, figures noires et figures rouges, des coupes et une série de douze assiettes dont dix portent sa signature. L'assiette du Louvre a été retrouvée dans une tombe étrusque. Sur celle-là, face à son entraîneur, le jeune athlète couronné tient dans ses mains une bandelette et des branches qui le désignent comme vainqueur.

Martine Denoyelle Ouvrages - Préface de A. Coulié, La céramique grecque aux époques géométrique et orientalisante, Paris, Picard éd., collection Les Manuels d’Art et d’Archéologie, 2013, p. 9-11 (direction de la collection). - Avec Mario Iozzo: La céramique grecque d'Italie Méridionale et de Sicile. Holmos (support) et olla (chaudron) orientalisants Attestés en Etrurie, dans le Latium et en territoire falisque (autour de Civita Castellana, l’antique Faléries), ces types de support et de chaudron s’inspirent des modèles orientaux. Ils servaient dans les banquets et ont été découverts en grand nombre dans les mobiliers des tombes aristocratiques d’époque orientalisante. Le décor de cet exemplaire, qui mêle éléments plastiques, côtes, sillons, rosettes et motifs géométriques travaillés à jour, est caractéristique des ateliers de Cerveteri. Une production d'un atelier de Cerveteri Ce type de support monumental (holmos) et de chaudron (olla ou lébès) est attesté par de nombreux exemplaires découverts en Étrurie méridionale, dans le Latium et en territoire falisque (autour de Civita Castellana, l’antique Faléries).

Hydrie attique à figures noires Les hydries, grands récipients pansus, servent à transporter l'eau (hydôr). Soulevées par les anses horizontales, elles peuvent aussi être inclinées, tenues par l'anse verticale.La scène principale représente souvent le rassemblement de femmes avec leurs hydries autour d'une fontaine.Sur les vases attiques à figures noires, les silhouettes sont en noir sur le fond orangé de l'argile et des incisions et rehauts en pourpre et blanc donnent les détails. Les chairs féminines sont peintes en blanc. L'hydrie à figures noires Cette forme de vase est apparue à Athènes et à Corinthe entre 575 et 550 av. Antéfixe à tête féminine Souvent construits en matériaux périssables, les édifices étrusques sont protégés et ornés dans leurs parties hautes par des éléments de terre cuite polychrome : les antéfixes masquent l'extrémité des tuiles convexes en bordure du toit. Exécutées au moule, elles sont généralement modelées en forme de visage masculin ou féminin. Celui-ci tend, au début du Ve siècle av. J.-C., à se dégager des conventions archaïques et à s'émanciper des modèles ioniens sous l'influence des créations athéniennes. Triple fonction des terres cuites architecturales

Les hydries de Caeré. Essai de classification Série I Groupe a 1. Vase "canope" Durant l'époque archaïque, la cité de Chiusi se spécialise dans la production d'urnes cinéraires en terre cuite, improprement appelées "canopes" eu égard aux vases égyptiens contenant des viscères. Celles-ci manifestent un souci particulier "d'humaniser" le vase pour rendre au défunt une individualité détruite par l'incinération. Ici, le couvercle est modelé en forme de tête féminine et des bras sont fixés aux anses.

Related: