background preloader

Toits végétalisées : construire un toit végétal

Toits végétalisées : construire un toit végétal
Il existe de nombreux termes pour désigner la création d’un jardin sur un toit. On utilise généralement les termes de toit végétal, de toit végétalisé, d’écotoit, de toit vert ou encore de toiture végétale, pour désigner le fait d’aménager sa toiture de végétaux. Cette technique n’est certes pas nouvelle (jardins suspendus de Babylone) mais elle revient à la mode autant chez les particuliers que pour les aménagements urbains dans nos villes. Utilisés depuis des siècles dans les pays scandinave, Je profite donc de mon retour de Norvège, où fabriquer son toit végétal fait partie intégrante de la culture, pour rédiger cet article sur la création de toits végétaux. Cet article vous est proposé par Adriane M – Fleuriste Paris Sommaire Comme l’illustre la photo suivante, le toit végétal permet aux maisons norvégiennes de se fondre entièrement dans le paysage. Hytte (cabane en bois) avec une toiture végétale Quels sont les avantages des toits végétaux ? Ferme avec toit végétal dans la montagne Related:  JARDINMode de vie

Toit vegetal : étape par étape, avantages et inconvénients | Guide Publié par : Écohabitation | Emmanuel Cosgrove et Angeline Spino Les villes sont une source de stress et de pollution de plus en plus intense. Il faut remédier à cette situation, mais comment ? Sans être la panacée à tous les maux qui affligent les villes, la toiture végétale est l'une des solutions les plus belles et les plus écologiques. Dans les pays d'Europe, les toits verts sont établis et appréciés depuis plusieurs années. Saviez-vous que… Des toitures végétalisées peuvent s'implanter partout ! Pour combattre l'effet d'augmentation de la température en milieu urbain, la ville de Chicago a développé 38 800 pieds carrés de végétation semi-extensive sur l'hôtel de ville de Chicago. Audio-visuels Envoyez-nous vos capsules audio, vidéo ou des photos pour nous faire connaître votre projet : admin@ecohabitation.com On peut choisir parmi trois types de toitures végétales : Tableau comparatif des types de végétations Voici quelques éléments à prendre en note : Attention toutefois. Organismes

Toit vert Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Le toit vert (toit végétal, ou encore toiture végétalisée) est un concept de toiture utilisant de la terre et des végétaux en remplacement de l'ardoise, la tuile... Historiquement, la construction de toitures végétales se fait de manière traditionnelle dans plusieurs pays scandinaves et européens. Quelques données En Allemagne, durant les 10 dernières années, 10 % des toits ont été végétalisés. Un architecte autrichien ayant vécu en Nouvelle-Zélande, Hundertwasser, avait développé cette idée dans certaines de ses constructions. Avantages Préparation de la tonte du toit vert. Environnementaux : En absorbant la chaleur, les toits verts réduisent la charge des appareils de refroidissement des bâtiments. Toit de terre Beaucoup confondent les concepts toit de terre et toit végétal. Un toit de terre doit conséquemment être porté par un jeu de structures très puissant et posséder une couverture de toiture solide et étanche. Toit vert Techniques Prix

Les lessives vertes ne sont pas si écolos ! : Blog Habitat écologique D'après consoglobe, une famille française consomme en moyenne par an : 3 à 4 litres de liquide vaisselle, 10 à 20 litres de nettoyants ménagers, réalise 220 lessives soit 26 litres de lessive liquide (ou 40 kg de lessive poudre) utilise 10 kg de poudre pour lave-vaisselle par an Les lessives ainsi que tous les produits ménagers se retrouvent dans les eaux usées. Très difficilement biodégradables en station d'épuration, certains composants des lessives sont ensuite en partie rejetés dans les cours d'eaux et les rivières. Crédit photo : coupdepouce.com Mais de quoi se compose exactement la lessive ? Certains composants -détergents en particulier sont très fortement suspectés d'interférer avec le métabolisme des animaux (en particulier amphibiens), des poissons et de l'homme. L'Institut national de la consommation (INC) a réalisé une enquête sur les lessives classiques et les lessives "vertes" et qui a été publiée dans 60 millions de consommateurs fin 2007. Râper le savon de marseille.

Couvertures végétales Toitures de chaume à l'archéosite gaulois de St Julien (31) Ce site a été autoconstruit durant 7 années par 3 personnes en retrouvant les techniques de construction utilisées par nos ancêtres les gaulois. Il est désormais ouvert au public avec démonstrations du travail du métal, tissage, fabrication de poteries, frappe de monnaie. Voir leur site Constructions sur poteaux d'acacia avec murs en terre sur clayonnage de noisetier et toitures en chaume de seigle cultivé à proximité. Toiture couverte de genetssous le brouillarddans l'Hérault (les murs sont en bottes de pailles avec enduit de terre) Toitures végétalisées avec des mottes de gazon ou des bottes de paille consulter aussi tecmat.com pour la végétalisation d'une toiture Fermer ARCHILIBRE: Page d'accueil / Menu

Habitat écolo, les toitures végétalisées (1) Partagez : Mettre de la végétation sur son toit. Cette technique, beaucoup plus répandue en Allemagne, en Suisse et en Autriche, se répand en France depuis les années 90 car elles présentent de nombreux avantages. A ce titre, une toiture végétalisée peut faire partie d’un projet de construction HQE et participer activement à la démarche d’isolation thermique, au confort de l’habitat et à sa bonne intégration dans le paysage. image wikipédia Un toit végétalisé peut : - produire de l’oxygène et absorber du CO2, et aussi aide à absorber les différents urbains et donc aider à assainir notre air, - jouer un rôle de régulateur et absorber l’eau de pluie et réduire le ruissellement, en se comportant comme une éponge qui peut atténuer assez facilement la moitié de l’impact d’un orage, - réguler la température et former un îlot de stabilité thermique (et acoustique d’ailleurs) : en ville les toits végétaux aident à contrer l’effet bien connu d’ "îlot de chaleur " .

Framboisier 'Marastar' La nouvelle star des framboises ! Plus grosse, plus rustique, plus goûteuse. Vous n'y résisterez pas ! Le framboisier ‘Marastar' est une nouvelle obtention de notre pépiniériste Marionnet, spécialiste des petits fruits et créateur de l'inimitable fraise ‘Mara des Bois'. ‘Marastar'® remplace avantageusement les variétés actuelles et notamment Zéva dont il est une amélioration. Fruit charnu, brillant et d'une belle couleur lumineuse. Remontant, il donne une récolte continue du mois de juillet aux premières gelées avec plus de 3 kg de fruits par pied. Cet excellent rendement vous permettra de varier les utilisations : ses framboises sont d'excellents fruits frais, à déguster juste cueillis, ils vous permettront aussi de préparer des confitures, coulis, sorbet.... Variété résistante à l'oïdium. Espacez les plants de 30 cm minimum.Afin d'obtenir un rendement optimal, supprimez en automne les rameaux de l'année qui ont déjà fructifié.

Paré pour construire votre Serre du Futur ? Paré pour construire votre Serre du Futur ? Vous aimeriez avoir une certaine autonomie et autosuffisance alimentaire, tout en bénéficiant d’un outil durable et écologique ? C’est exactement l’idée du projet La Serre du Futur, en vous proposant un film, un EBook, ainsi que des plans afin de construire votre propre serre. Des informations qui vont bien au-delà du principe classique de la serre, étudiant une technologie poussée, et croisant l’aspect social, écologique, et économique au sein d’une même structure. Chez Mr Mondialisation, nous nourrissons pour ambition de créer un éco-village en auto-construction. La serre du futur, c’est quoi ? Inspirés directement des maisons de type Earthship et des serres solaires passives, la Serre du futur (qui est en réalité une véritablement petite habitation) est un agencement stratégique de matériaux recyclés et naturels qui interagissent avec les phénomènes naturels pour créer un microclimat idéal pour la culture et l’abondance. Conclusion

Une toiture végétalisée qui produit de l’électricité - B&L évolutionB&L évolution – le blog On a vu ces dernières années se développer la toiture végétalisée. Malgré des consommations en eau assez importantes cette technique présente de nombreux avantages pour la nature ; bénéfices pour la biodiversité, captage du CO2 , production d’oxygène, réduction de l’effet d’îlot thermique urbain ou encore filtrage de l’eau de pluie. Ce système permet également de perfectionner les caractéristiques techniques de l’habitat ; amélioration de l’isolation et l’inertie thermique du bâtiment et de l’isolation phonique. Mais la toiture végétalisée de demain produira également de l’électricité. C’est une entreprise néerlandaise (Plant-E) qui développe ce nouveau « procédé qui permet de produire de l’électricité à travers l’interaction entre les racines des plantes et les bactéries présentes dans le sol. On trouve sur le site une vidéo de présentation de la technologie et un petit démonstrateur qui prouve l’efficacité de cette technologie. Source :

Pour une toiture réfléchie Quand vient le temps de choisir un toit, plusieurs facteurs doivent être envisagés afin de comprendre l’impact réel d’une toiture sur l’environnement. Il est important de se questionner sur la durabilité des matériaux, leur provenance, leur procédé de fabrication et l’entretien nécessaire. Les réponses à ces questions vous guideront certainement vers le choix le plus vert! Imaginez-vous debout, sur un toit. La membrane EPDM Le premier toit sur lequel vous atterrissez est simple – il s’agit d’un toit plat. La membrane EPDM se vend à partir de 8 $/pi2 (pose incluse) et elle est offerte en quatre épaisseurs : 40, 60 ou 90 millièmes de pouce. Les toits végétalisés Vous sautez sur le deuxième toit et tombez au milieu d’un luxuriant jardin vert! « Tous les bâtiments ne sont pas propices à recevoir un toit végétalisé. Les bâtiments dont la structure ne supporterait pas un tel type de toit doivent être solidifiés, ce qui entraîne des coûts importants. Réplique d’ardoise Une autre option? M.

Le bois européen non-traité, naturellement imputrescible | Jardinage (s) Beaucoup plus proches de nos jardins que le bois exotique, et sans produits chimiques comme le pin autoclavé, il existe en Europe et même en France, du bois naturellement imputrescible et résistant aux agressions à l’extérieur. La classe de ces bois varie de 3 à 4. Robinier (Faux acacia) Très résistant. Naturellement de classe 4. Châtaignier Naturellement de classe 3. Le châtaignier sans aubier peut durer : – plus de 25 ans en utilisation classe 3 – plus de 10 ans en utilisation classe 4 (source : CTBA, via Lafon Bois Clôtures) Le châtaignier purgé d’aubier est sans traitement de préservation- de classe de risque 3 pour des durées de service de plus de 25 ans ;- de classe de risque 4 pour des durées moyennes de service de plus de 10 ans. Chêne Très résistant. Mélèze Convient pour la mise oeuvre horizontale, ainsi qu’à la réalisation d’abris de jardin. Douglas Naturellement de classe 3. L’aubier du douglas est un peu plus résistant que celui d’espèces comparables.

Tiny House - Micro Maison Smaller house larger life Small houses design - Diaporama de multiples micro maisons 2 plans de micro-maisons sur roues Jay Shafer et sa maison sur roues de 10m2, il y vit à l'année ! Vidéo Jay's Tiny House Tour Résidence de Jay Shafer World's Smallest House This Tiny House Small Living Journal Tiny Solar House – Simple Do-It-Yourself Tiny House Plans Lightweight Tiny House Concept Constructing a simpler life Tiny House Project Social change through simple living - How to Change the World by Rethinking Your Perspective Tiny Texas Houses Nouvelle membrane pour la rétention d’eau et le drainage des toits verts. Le nouveau DELTA®-FLORAXX est une produit combinant une nappe de drainage à haute efficacité et un système de rétention d’eau. La toute nouvelle structure à excroissance procure une haute capacité de drainage et de rétention d’eau ainsi que une haute résistance à la compression. Cosella-Dorken introduit une nouvelle membrane à excroissance, spécifiquement conçu pour les toits verts. DELTA®-FLORAXX est idéale pour le drainage et la rétention d’eau dans les toits verts du type extensif. Le produit remplace la fonction drainante d’une couche granulaire (gravier), avec un poids et une épaisseur significativement inférieurs. Une solution économique: deux fonctions dans un produit Avec une conscience croissante de l’importance de l’environnement, le nombre des toits verts a augmenté significativement au cours des dernières années. Dans la plupart des cas une couche de drainage granulaire n’est tout simplement pas envisageable. Installation rapide et économique Plus d’info

Related: