background preloader

Revue Solaris: Accueil

Revue Solaris: Accueil

http://www.revue-solaris.com/

Related:  SF/fantasy

Zombie Nostalgie Au milieu de l’océan Atlantique se cache une petite île dont les services de renseignements américains et européens ont gardé secrète l’existence depuis la Première Guerre mondiale. Les cartes officielles ont été manipulées et le moindre esquif qui s’approche est coulé. En janvier 1989, un homme se réveille nu dans un hangar sur l’île. Sa peau est grisâtre, son corps froid, ses membres gourds. Fantasy Cette littérature est souvent considérée à tort comme une variante de la science-fiction, qui elle-même, n'est pas des plus appréciées dans un pays tel que la France. Qui ne s'est pas vu reprocher de perdre du temps à lire des inepties ? Que celui ou celle à qui cela n'est jamais arrivé lève la main... Personne ? Je le savais... Science-Fiction La Science-Fiction La Science-Fiction est un genre littéraire aussi vaste et varié que la "littérature générale". La paternité du terme, souvent contestée, est attribuée, en 1929, à Hugo GERNSBACK le fondateur de la première revue de SF américaine. Sa définition de la SF : "Romans mettant en scène des événements réels ou imaginaires, mais explicables par des lois scientifiques reconnues ou hypothétiques".En 1940, l'auteur Robert A. HEINLEIN cherche à remplacer le terme Science-Fiction par un terme moins polémique en conservant, malgré tout, le même sigle : la "Spéculative Fiction". Ce nouveau terme désigne une catégorie de fiction dans laquelle un fait, un événement, un objet, un personnage ou un décor est expressément spéculatif, c'est-à-dire dont l'existence est posée comme possible ou réelle en droit, même s'il n'a pas de réalité de fait.

Polar, noir et blanc Encyclopédie Science-Fiction, Fantasy et Fantastique... Ces trois « genres » littéraires — que l'on peut rassembler sous le terme flou de « Littératures de l'Imaginaire » ou sous celui, plus savant, de « Littératures non-mimétiques » (c'est-à-dire ne « mimant » pas la « réalité ») — sont encore souvent méprisés, soit qu'ils apparaissent puérils et dénués de tout « sérieux », soit au contraire qu'ils inquiètent. Le plus souvent, ils demeurent surtout mal connus ou incompris. Si, comme dans toute chose, le meilleur y côtoie le pire, d'aucuns — dont nous sommes ! — affirment haut et clair que les littératures de l'Imaginaire sont d'une richesse incomparable.

Science-fiction Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir SF. Étymologie et origine[modifier | modifier le code] Dans son essai intitulé On The Writing of Speculative Fiction, publié en 1947 dans Of Worlds Beyond, l'auteur américain Robert A. Heinlein plaida en faveur du concept de « speculative fiction »[4], ou fiction spéculative réaliste[5] pour se démarquer des récits de fantasy qui paraissaient encore à l'époque sous l'étiquette générale de science fiction. Si le néologisme de Robert A. Quarante-Deux : quelques pages sur la Science-Fiction Revue Alibis: Polar, noir et mystere La science-fiction n’a-t-elle plus d’avenir ? Dragons, elfes, extraterrestres ne font plus vendre de livres. Simplement démodés ou trop anxiogènes pour l'époque ? Face au désamour de la SF, les éditeurs passionnés luttent et se réinventent. Ils sont généralement rebondis, plus colorés qu'un touriste américain à Paris, couverts d'êtres étranges, de cieux infinis et de jeunes femmes petitement vêtues… Sur les étals de librairies, les livres de science-fiction tranchent avec la modestie élégante de la littérature blanche. Ces beaux habits peinent pourtant à masquer la nudité du roi.

Liste de résultats catalogue Atalante. Métaquine Posté 10 mars 2016 - Ce nom ne vous dit rien ? Carnets Noirs L’actualité Science-Fiction, Fantasy et Fantastique Les Affinités de Robert Charles Wilson - Les lectures d'Efelle L'idée me plaisait. Je voulais qu'elle soit vraie. Nous sommes l'espèce la plus coopérative de la planète... possédez-vous un seul objet que vous ayez entièrement fabriqué de vos mains avec des matériaux extraits par vos soins de la nature ? Et sans ce réseau de collaboration, nous sommes aussi vulnérables que des antilopes à trois pattes au milieu du territoire des lions. Mais en même temps, quel talent nous avons pour la cupidité, pour l'indifférence morale, pour des guerres de conquête à tous niveaux, du jardin d'enfants jusqu'aux Nations unies.

Les 8 livres de SF indispensables de ce début d'année Mes vrais enfants, de Jo Walton Les frontières dans le milieu de l’édition peuvent parfois être floues : récemment, les romans d’Emily St. John Mandel ou d’Antoine Bello s’étaient permis des audaces communément réservées aux littératures spécialisées, frayant avec le post-apocalyptique comme l’intelligence artificielle. A l’inverse, on est en droit de se questionner sur le positionnement du nouveau roman de Jo Walton (Morweena, prix Hugo et Nebula) dont les immenses qualités pourraient s’offrir à une plus large majorité débarrassée de sa défiance éternelle envers la SF. Car bien que moelle épinière, cette dernière n’est finalement ici qu’un postulat de départ : Patricia Cowan, en proie à la confusion dans sa maison de retraite, se demande si ses enfants sont au nombre de trois ou quatre. Elle se remémore le fil de sa vie, depuis son plus jeune âge jusqu’à ce moment-clé où Mark la demande en mariage par téléphone, demande à laquelle elle répondra par l’affirmative… et la négative.

Related:  SFNouvelles et nouvellistes