background preloader

Le deuxième "MOOC" francophone fait fureur

Le deuxième "MOOC" francophone fait fureur
"Massive Open Online Course", "Cours de masse en ligne et gratuit", tel est le concept qui se cache derrière cet acronyme. Dans la réalité, cela représente un cours suivi par plus de 3600 étudiants en même temps, chacun depuis son PC, partout dans le monde et gratuitement. Depuis 2008, toutes les universités américaines ont pris progressivement le pli du télé-enseignement. Les MOOC font désormais partie des activités courantes dans une société où apprendre n’est plus une activité réservée à une période, l’enfance et la jeunesse, mais s’exerce tout au long de la vie. Qui dit cours dit examen Les MOOC sont plus que de simples tutoriels ou "webinars" (séminaires web) tels qu’on peut en suivre à son rythme sur Youtube ou ailleurs. Concrètement, les cours utilisent les fonctionnalités du web 2.0, interactif et pas seulement consultatif. Bref les MOOC ne sont pas réservés aux thèmes des "geeks", ces fous de technologie et d’informatique. Retard en français mais beau démarrage Patrick Bartholomé

bmdesignerweb : @ngev @yannick_petit à un... Quatre semaines dans un MOOC français certifiant Le MOOC "ABC Gestion de Projet" se termine cette semaine. L'objectif du MOOC était de maîtriser en 4 semaines la démarche et les outils de la gestion de projet. Depuis 4 semaines, je consulte les vidéos des cours, je réponds aux quizz d'évaluation, je travaille sur les devoirs à rendre chaque semaine, et je participe aux discussions des participants sur les forums et réseaux sociaux. Une large quinzaine d'heures par semaine environ... "ABC Gestion de Projet" est un xMOOC, un MOOC qui valide les compétences acquises en délivrant un certificat de réussite. Un MOOC très intéressant et efficace Je ne me suis pas ennuyé un seul instant, ce que j'ai appris m'est vraiment utile, bien que j'ai déjà une maîtrise de Chef de projet multimédia. Une pédagogie assez classique Le MOOC ABC GdP était un peu "scolaire", mais je vais m'expliquer sur ce terme, qui semble péjoratif. Il était un peu "scolaire" dans le sens où (en gros) Des contraintes fortes qui induisent une approche pédagogique déductive

Nicolas Sarkozy veut « une réforme avant la fin de l'année » Après la visite d’une PME locale – et au passage une leçon de pédagogie à ses ouvriers sur la nécessité d’une réforme des retraites –, le président de la République avait rendez-vous avec les élus des environs. Différents thèmes touchant la ruralité (mot d’ordre de ce déplacement) ont été abordés, parfois de manière lapidaire, comme le très haut débit et les campements illégaux notamment. Cofinancements : et le tourisme ?Actualité oblige, Nicolas Sarkozy a évoqué la réforme territoriale, vantant d’abord les atouts du futur conseiller territorial : « C’est la même personne qui porte la politique départementale et la politique régionale. » Il n’est pas revenu sur le principe de la réforme des cofinancements, continuant à citer comme exemple d’exceptions le sport et la culture… mais omettant (intentionnellement ?) Services publics : raisonner au niveau départemental« Il faut faire de meilleurs services publics mais avec des moyens qui ne sont pas inextinguibles.

TICMooc : un cours sur l’intégration des outils numériques en enseignement TICMooc est un mooc (cours en ligne gratuit et ouvert à tous) sur l’intégration des outils numériques en enseignement au service des apprentissages des élèves qui se prépare pour l’automne prochain. Il est dès maintenant possible de s’y inscrire. L’acronyme « Mooc » vient de Massive Open Online Course. Un cours en ligne ouvert. En bref, c’est un cours qu’on peut suivre à distance (qui qu’on soit, d’où qu’on soit) et il est totalement gratuit. Tel qu’indiqué sur le site, « TICMooc est une initiative d’enseignants pour des enseignants qui souhaitent intégrer les outils numériques à leur enseignement au service des apprentissages des élèves. » D’ailleurs, les responsables se disent des « artisans » du Mooc et tentent une première édition. Parmi les tuteurs, on compte des gens de la France et du Québec.

MOOC et méta-MOOC sont sur le réseau… | Cinémadoc En ce moment, les cours en ligne ouverts à tous (MOOC) ont la cote et provoquent par-là même des éloges disproportionnés (enfin le savoir est mis à disposition de tous!) et des critiques plus ou moins argumentées (par exemple ou encore et pour une veille active). Les principales critiques portent à la fois sur le fait que ces cours reproduisent en ligne la domination des grandes universités anglophones et sur le fait qu’ils perpétuent le principe d’une transmission unidirectionnelle du professeur-expert (les « têtes parlantes ») vers des étudiants-ignorants. Malgré leur succès (lié dans cette perspective à leur gratuité, à la convergence des médias numériques et à un effet de mode), les MOOC constitueraient en quelque sorte une régression par rapport aux tentatives précédentes de cours en ligne. Il manquerait à ces projets une réflexion sur ce que signifie enseigner en ligne à une cohorte composée de plusieurs milliers d’étudiants. Cette note constitue aussi un retour sur expérience.

bmdesignerweb : @R_Bachelet @jpberthet Oui... Bientôt un 1er "MOOC" francophone en droit, ouvert à tous et gratuit sur le droit des entreprises. Le premier MOOC francophone ("Massive Open Online Course" / "Cours massivement ouverts et en ligne") consacré au droit sera accessible à compter du mercredi 18 septembre 2013. Il sera proposé conjointement par l’Ecole de droit de la Sorbonne (Université Paris 1), le CAVEJ (Centre Audiovisuel d’Etudes Juridiques des Universités de Paris) et l’ESCP Europe. Le MOOC juridique sera consacré au droit des sociétés et permettra de maîtriser les règles fondamentales du droit des sociétés français et de comprendre l’organisation juridique des entreprises. Le MOOC, parce qu’il est gratuit, à distance et ouvert à tous, permet à chacun de se former à son rythme et tout au long de sa vie... Ce MOOC sera proposé conjointement par l’Ecole de droit de la Sorbonne (Université Paris 1), le CAVEJ (Centre Audiovisuel d’Etudes Juridiques des Universités de Paris) et l’ESCP Europe. Le thème : Le droit des sociétés français - les structures de l’entreprise. Ressources interactives : 2) Forum dédié 4) Blog .

Les limites du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux pointées dans un rapport parlementaire Les chiffres sont connus : les dépenses de personnel de l’Etat représentent pas moins de 118 milliards d’euros annuels (pensions comprises), soit 40 % du budget général de l’Etat, et la règle du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux depuis le début de la législature n’a permis que de contenir la progression moyenne à 1 % par an. Pourquoi ? « L’application mécanique de la règle se traduit différemment d’un ministère à l’autre. On est aussi allés au-delà des 50 % d’économies réalisées revenant au personnel sous forme de retours catégoriels », constate Charles de la Verpillière (UMP, Ain), l’un des trois auteurs du rapport de la Mission d’évaluation et de contrôle (MEC) sur la soutenabilité de l’évolution de la masse salariale de la fonction publique. Des données obsolètes - Face à ce constat, la mission avance « des propositions techniques, de bonne gestion, car le cadre politique est fixé jusqu’en 2012 », juge Charles de la Verpillière. Quelle stratégie pour l’après-2012 ?

Khan Academy en Français | Cours de Maths Gratuits ! Le futur de l’enseignement supérieur est dans la formation de communautés d’apprentissage en réseau Beaucoup de mouvement sur la planète MOOC dans les derniers jours. D’abord, on apprend par l’entremise du Figaro étudiant que la prestigieuse École Polytechnique en France offrira trois cours en français sur Coursera dès la rentrée d’automne 2013. Un peu plus tôt en février, le blogue de Coursera avait publié un billet dans lequel on annonçait que la plateforme aux trois millions d’utilisateurs mettait le cap sur la francophonie. Le Wall Street Journal annonçait quant à lui au début février que Coursera avait ajouté 29 institutions participant à son offre de cours et EdX (700 000 utilisateurs), six institutions dont l’Université McGill, première au Québec si je ne m’abuse, à tenter l’aventure des dispositifs commerciaux leaders de « l’industrie des MOOCs ». « La téléprésence n’est pas plus la présence incarnée nécessaire à l’expertise que la syntaxe d’un ordinateur n’est du sens. Le nouveau modèle d’affaire des universités est là. C’est ce que je ne nous souhaite pour bientôt. N.B.

bmdesignerweb : @ActionsFLE ça ne passe pas...

Related: