background preloader

Creuser une serre souterraine

Creuser une serre souterraine
La serre souterraine de type "walipini", directement creusée à deux mètres sous terre. Le potager est-il condamné à la torpeur en hiver si l’on veut fonctionner de manière écologique ? Pas si l’on prépare une serre souterraine, construction pouvant être rudimentaire mais efficace. Voici une initiation à ce procédé tout autant intéressant qu’amusant ! Creuser une serre souterraine Trou rectangulaire de 1,80 à 2,50m de profondeur , recouvert de bâches en plastique par exemple. Stocker un maximum de chaleur en hiver A ces profondeurs, l’inertie thermique permet de conserver une température relativement constante, entre 10 et 15°, évitant de soumettre les plants à des écarts de températures trop importants. Le sol sera constitué d’une couche « primaire » de graviers, recouverte de la couche de terre servant à la plantation. L’imperméabilité de la serre Elle est primordiale. Cet emplacement est optimal, les murs déjà existants offrant une stabilité idéale à la serre Ventilation de la serre

Les fongicides du jardin naturel La nature regorge de substances actives, qui utilisées à bon escient, s'avèrent tout aussi efficaces que les produits phytosanitaires chimiques si dangereux pour l’environnement. Donner un petit coup de pouce à nos plantes pour les aider à lutter contre les maladies cryptogamiques est à la portée de tous. Suivez le guide... Des aliments bien utiles Certains aliments couramment employés lors des préparations culinaires, possèdent des propriétés insoupçonnées exploitables dans nos jardins. C'est le cas de l'ail, puissant fongicide qui, une fois réduit en purée au pilon et utilisé en décoction (100g/10 l d'eau), pourra être pulvérisé sur les plantes en traitement préventif ou curatif. L'oignon utilisé de la même manière aura des effets identiques. La ciboulette peut elle aussi être alternée entre les rangs de fruits et légumes au potager afin de limiter l'apparition de ces champignons destructeurs de cultures. Le raifort est un des rares moyens de lutter contre la moniliose. Lire aussi

Légumes : cultiver des légumes ou des fruits sur son balcon - Jardin paysager Des légumes en pots et jardinières Si vous n'avez pas de jardin ou si vous n'avez pas le temps d'entretenir un potager, vous pouvez cultiver de délicieux légumes sur votre terrasse ou sur votre balcon, ou même sur le rebord d'une fenêtre à condition qu'ils soient bien ensoleillés. En principe tout type de légumes peut être cultivé en pot ou jardinière mais en pratique, mieux vaut choisir des espèces faciles et peu gourmandes en espace comme les : radis ;tomates ;haricots ;petits pois, et, bien entendu des plantes aromatiques : persil ;menthe ;ciboulette ;basilicthym ;romarin... Pour gagner de la place, la culture peut se faire en hauteur. Cultiver des légumes sur son balcon : des contenants sur mesure Pour accueillir vos légumes et plantes aromatiques, vous aurez besoin de pots et de jardinières. Choisissez des contenants pas trop grands pour ne pas envahir votre balcon. Semis et plantation sur votre balcon Au printemps, semez vos graines ou installez vos plants sans trop les serrer.

Jardinage pratique : 4 méthodes pour mesurer le pH du sol Vous le savez sans doute, le pH du sol est une notion importante, mais comment le mesure-t-on ? Déterminez le pH du sol de votre terrain Rappelez-vous vos cours de physique-chimie : plus il y a d’ions H+ dans un sol, plus celui-ci est acide. Un pH (potentiel hydrogène) de 7 est dit neutre ; entre 7 et 14, il est basique, ou alcalin ; entre 1 et 7 il est acide. A cause de la pollution, les sols ont tendance à s’acidifier, même si des efforts ont été faits en Europe pour lutter contre les retombées acides notamment. Votre sol est-il acide ou alcalin ? La plupart des sols ont un pH compris entre 4 et 9. Observez aussi les plantes poussant naturellement sur le terrain. Effectuez un prélévement au jardin Quand on crée un nouveau jardin, il peut être intéressant de faire des mesures plus précises. Pour cela, observez votre terrain : certaines zones sont-elles plus sabonneuses ? Mesurez le pH du sol 1. Cette méthode est utilisée par bien des jardiniers. 3. 3. 4.

Comment monter une couche chaude ? Par Jacques Subra Les graines des légumes exigeants en chaleur ( tomates, poivrons, piments, aubergines…) ont besoin d’une température de 20 à 25° pour leur germination. Si l’on ne dispose pas d’une serre chauffée, il faut créer une zone chaude artificielle. Voici comment je procède pour monter une couche chaude : Dans ma serre tunnel de 48m2 j’ai creusé une fosse de 1mx2m rehaussée par des planches pour obtenir une profondeur totale de 70cm. préparation de la couche chaude : la fosse est comblée par un mélange de déchets verts tassés. Je remplis cette fosse de fumier de cheval pailleux mélangé à des déchets verts ( tontes + brf frais ) que je tasse pour provoquer une fermentation ensuite je termine par une épaisseur de 5cm du compost récupéré de la couche de l’année précédente. Ce mélange est ensuite recouvert par une couche de compost. Lorsque que la température convient, on peut y installer les semis en godets ! En cas de froid et la nuit une bâche plastique recouvre la couche pour protéger les semis.

gerer une mare, Les mares en Franche-Comté Gérer une mare "J'ai ou je connais une mare, mais je ne sais pas comment intervenir" Avant toute intervention, il est bon de se poser les quelques questions suivantes : - Y a-t-il des mares aux alentours ? La notion de réseau : la répartition des mares sur le territoire est inégale ; certains secteurs sont plus propices à leur présence. Renseignez-vous auprès des habitants, de la mairie, des agriculteurs. Réglementation 1) La mare vous appartient : C'est un bon début car vous pouvez plus facilement intervenir. 2) La mare ne vous appartient pas : Renseignez-vous pour savoir à qui elle appartient et demandez la permission pour aller la voir. Objectif(s) : Biodiversité ? Agrément ? Utilitaire ? Etat de la mare. Pas toujours besoin d'être spécialiste pour savoir si la mare est en danger ! Quelques observations simples vont vous aider : - Y-a-t-il des déchets ou des détritus dans la mare ? - La mare est-elle totalement ou partiellement comblée ? - D'où vient l'eau de la mare ? Que faire ensuite ?

Lutter contre le mildiou : Zoom sur le Bicarbonate de Soude Dans la lutte préventive contre mildiou de la tomate, nombreux sont les témoignages citant le bicarbonate de soude comme étant efficace. Ce qui fait le soulagement des jardiniers car on a la un produit économique, biodégradable et non toxique pour l’environnement et pour la santé. Dans un premier temps nous allons voir comment agit le bicarbonate de sodium sur le mildiou puis nous verrons comment l’utiliser et je vous ferai part d’une technique empruntée à mes vieux cours de chimie, pour vous faire gagner du temps au potager. Pas de panique, c’est 100% « naturel ». Comment agit le bicarbonate de soude sur le mildiou ? Le bicarbonate de soude (ou bicarbonate de sodium ou encore hydrogénocarbonate de sodium) a de nombreuses propriétés dont l’une est de neutraliser l’acidité d’un milieu. Il n’y a pas vraiment de certitudes mais on suppose que le mildiou ne supporterait pas le changement d’acidité du milieu provoqué par le bicarbonate de soude. Cependant aux États Unis, le Dr. En pratique

Trucs et astuces au-potager.com Pour bien réussir ses semis, il faut beaucoup de lumière (12 heures de lumière par jour minimum). Il conviendra donc de choisir de les placer dans une pièce éclairée toute la journée ou près d'une fenêtre orientée au sud. On peut aussi prévoir un éclairage d’appoint comme les tubes fluorescents (personnellement j'ai mis deux néons normaux à lumière blanche mais il en existe des spéciaux pour plantes mais plus chers). Je les place à 30 cm des plants environ. Attention, les lampes à incandescence dégageraient trop de chaleur et brûleraient vos plants (à moins de les reculer et en prévoir plus ainsi qu'une facture salée !). En principe, on enterre les graines à une profondeur égale à 2 fois la grosseur de la graine. Lorsque vous déposez votre terreau dans vos contenants, il faut bien le tasser avant de mettre les graines puis remettre une légère couche par dessus. Avant de sortir définitivement vos plants à l'extérieur, veillez à les acclimater quelques temps.

Langage des fleurs : toutes les symboliques Parlez-vous le langage des fleurs ? Savez-vous lire le message contenu dans le bouquet que l'on vous offre ? Comment ne pas commettre d'impair lors de la composition d'un bouquet ? Les fleurs : expression de l'amour, mais pas seulement Le langage des fleurs ne se limite pas aux messages amoureux : de nombreuses fleurs signifient aussi des états d'âme ou permettent de transmettre un reproche, un remerciement, une marque d'amitié, l'annonce d'une nouvelle heureuse, de célébrer le souvenir des êtres disparus ou encore d'apporter de la joie ou de l'espoir. Voici une liste non exhaustive de la signification (parfois variable selon les codes) des différentes fleurs, qu'elles soient sauvages ou cultivées, opulentes ou discrètes : de quoi composer des bouquets originaux et chargés de sens, ou donner une résonnance particulière à une décoration florale ou un bouquet de mariée ! Dans l'ordre alphabétique... A comme... B comme... C comme... D comme... E comme... F comme... G comme... H comme... I comme...

Related: