background preloader

Gobekli Tepe : de plus en plus mystérieux

Gobekli Tepe : de plus en plus mystérieux
Gobekli Tepe : de plus en plus mystérieux MAJ 15-10-2014 Göbekli Tepe est un site archéologique situé dans le sud de la Turquie, près de la ville moderne d'Urfa. Il contient au moins 20 anneaux de pierre (cercles à l'intérieur d'un cercle) qui remontent à plus de 11.000 ans (13.000 ans pour le début des constructions). Des blocs de calcaire en forme de T alignés en cercles et des gravures en reliefs sont visibles sur eux. Il y a bien longtemps, des gens ont remplit le cercle extérieur avec des débris afin de construire un nouveau cercle à l'intérieur. Des pointes de flèches et des couteaux antiques faits de roches volcaniques ont été découverts dans ce qui est pour l'instant connu comme le plus vieux Temple du monde, et laissent à penser que le site Turque était la plaque tournante d'un pèlerinage ou d'un lieu de réunion qui a attiré certains groupes différents de personnes il y a 11.000 ans au moins... Temple mystérieux Le plus étonnant, c'est ce qui n'a pas été trouvé. Preuves volcanique Related:  Göbekli TepeGobekli Tepe

Göbekli Tepe: Le plus ancien temple de l'humanité Un temple de 12.000 ans, qui est l'objet de fouilles en Turquie, a donné lieu à la réouverture du dossier historique concernant la période du néolithique que l’on croyait close et semble appartenir à une plus grande civilisation, jusqu'alors inconnue, qui est en train d'être découverte. Cinq millénaires nous séparent de la naissance de l'Egypte ancienne vers - 3100 av JC. Ajouter encore cinq millénaires et nous sommes en -8100, ajouter un autre millénaire et demi, et nous avons la date de Göbekli Tepe, située dans les hautes terres de la Turquie près des frontières irakienne et syrienne, voilà l’endroit précis où cette civilisation encore inconnue a été construite. Sur le plan archéologique, classé comme un site du Néolithique précéramique, (une période située entre 9600-7300 av JC), le plus ancien temple du monde se trouve dans la première partie de cette époque et jusqu'à présent, il a été datée au carbone à 9500 av JC. Göbekli Tepe est un site incroyable. Berceaux de la civilisation

Göbekli Tepe Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Göbekli Tepe (Պորտասար Bordasar/Portasar en arménien, Girî bi navkê mendixka en kurde) est un site archéologique occupé de la fin du Mésolithique (voir Khiamien) au début du Néolithique (plus précisément le Néolithique précéramique A). Il est situé au sud-est de l’Anatolie, région de l’actuelle Turquie située près de la frontière avec la Syrie. Au sud-ouest se trouve la ville de Şanlıurfa. Le toponyme turc Göbekli tepe signifie « Colline au nombril », en référence à sa forme. Le site cumule plusieurs caractéristiques inédites à son époque et faisant l’objet de diverses interprétations : Le substrat est une butte artificielle haute de 15 mètres et ayant un diamètre de 300 mètres ; elle est située à une vingtaine de kilomètres au nord-est de la ville turque de Şanlıurfa (ou Urfa), l'ancienne Édesse (ou Orhay ou Erekh)[1]. Historique moderne du site[modifier | modifier le code] Fouilles[modifier | modifier le code] ↑ J.

Göbekli Tepe Y-a-t'il eu un temple à Gobekli Tepe Gobekli Tepe est, pour moi, l’un des sites les plus fascinants au monde. Découvert en 1963 il n’a fait l’objet de fouilles systématiques qu’à partir de 1995. Klaus Schmidt, archéologue allemand, a entrepris ce travail et reste aujourd’hui le référent concernant Gobekli Tepe. Au sommet d’une colline on a découvert une ensemble de structures tout à fait inédites. Illustration Site en cours de fouilles A l’exacte frontière naturelle de l’Anatolie et de la Mésopotamie, 4 enceintes ont donc été mises à jour sur une surface totale d’environ 300 mètres de coté. Autour des monolithes centraux, s’élève un mur de pierre et de mortier d’argile dans lequel sont insérés une dizaine de blocs, toujours en T, mais plus petits : ils mesurent de 3 à 5m de haut et pèsent jusqu’à 10 tonnes. Léopard ou lion, en haut relief Après environ 2000 ans d’utilisation le site a été enseveli, de la main de l’homme. Aucune figurine d’argile n’a été retrouvé. La barre horizontale du T symboliserait alors la tête. Le Totem

Göbekli Tepe Notre vision de la protohistoire est en train de changer grâce à la découverte, en Turquie méridionale, d’un temple vieux de 12.000 ans qui appartient à une civilisation inconnue. Göbekli Tepe est une superbe construction, de celles qui défient notre connaissance du passé. D’après ce que les chercheurs ont pu comprendre jusqu’ici, il s’agit d’un temple, ou plutôt d’un ensemble de temples composés de blocs de calcaire massifs qu’on retrouve dans toute la « Stonehenge du désert ». (source) La nouvelle est d’importance, pas seulement pour accroître nos connaissances sur cette lointaine période de notre histoire, mais parce qu’elle représente un lâcher-prise révolutionnaire de la part de l’archéologie « main stream ». A quoi ressemblent ces vestiges ? David Lewis-Williams qualifie Göbekli Tepe de « site archéologique le plus important au monde. » C’est une petite colline à 16 km d’Urfa, localité connue jadis sous le nom d’Edesse, en bordure des monts Taurus. Toutes ?

La religion est-elle née à Göbekli Tepe ? - Chrétiens en débats Entre Kobané, la ville kurde syrienne, et Göbekli Tepe, il n’y a que 60 km. Une heure de voiture seulement sépare donc les combats entre les djihadistes de l’EI et les Kurdes syriens de l’un des sites archéologiques les plus importants de l’humanité, au Kurdistan turc, Göbekli Tepe, la « colline au nombril », sans doute le lieu où la religion est née. Tout commence dans les années 1960, lorsque des archéologues américains remarquent au sommet d’une colline, à quelques kilomètres de la ville turque de Sanliurfa, des pierres taillées qu’ils prennent pour des tombes byzantines. En 1994, un archéologue allemand, Klaus Schmidt (décédé cet été), décide d’explorer le site. Les « tombes » sont en fait le sommet de piliers disposés en cercle. À leur base, des bas-reliefs représentant des serpents et des oiseaux. Une remise en cause des connaissances du la « révolution du néolithique »

GÖBEKLI TEPE - LA NAISSANCE DE L'HUMANITÉ La naissance de l'humanité, est un documentaire (0h45) de la série De l'ombre à la lumière, qui revient sur le site de Göbekli Tepe en Turquie où le plus ancien temple en pierre a été découvert, que les archéologues ont fouillé et daté à environ 12.000 ans avant notre ère, et qui pourrait changer les croyances sur nos connaissances de la préhistoire. Le temple de Göbekli Tepe a été bâti au sud-est de l’Anatolie, région de l’actuelle Turquie, 7.000 ans avant les pyramides égyptiennes, et environ 6.000 ans avant Stonehenge. Une série de pierres gravées trouvées ensevelies sous la terre témoignent d'un savoir-faire et d'une organisation que les archéologues pensaient inconnus à cette époque.Une découverte fascinante qui suscite de nombreuses hypothèses sur la civilisation à l'origine de l'édification de la structure. L'enfouissement du temple intrigue particulièrement Klaus Schmidt, qui dirige le chantier archéologique. - Voir aussi :

Gobekli Tepe Note utilisateur: Détails Catégorie : Archéologie Écrit par Sam Porter Affichages : 4985 Göbekli Tepe n’est qu’une petite colline située dans le sud est de la Turquie à 16 km d’Urfa, la cité connue sous le nom d’Édesse dans l’Antiquité, au pied des monts Taurus. Göbekli Tepe a été enterrée délibérément, et non pas par une coulée de boue. À ce jour, quarante pierres monumentales en forme de T et atteignant 3 mètres de haut ont été sorties de terre, la plupart gravées. Les pierres ont été érigées il y a 12 000 ans, ce qui en fait le plus vieux site au monde jamais construit par l’Homme. Certaines questions ne manquent pas de se poser : comment des hommes disposant d'outils rudimentaires ont-ils pu découper dans la pierre ces monolithes colossaux, aussi parfaitement sciés que s'ils l'avaient été par les instruments les plus modernes ?

Göbekli Tepe Buy this domain. merveilles-et-lieux-sacres-du-monde-antique.net à 12h30Göbekli Tepe (Turquie) - Les plus anciens sanctuaires mégalithiques de l’histoire de l’humanité par Klaus Schmidt, Deutsches Archäologisches Institut à Istanbul (Antiquités orientales) Au Moyen-Orient, les sociétés de chasseurs-cueilleurs ont « inventé » l’agriculture à la fin du Paléolithique, aux Xe - IXe millénaires avant J. Klaus Schmidt est archéologue, spécialiste d’archéologie préhistorique du Moyen-Orient au département Orient de l’Institut archéologique allemand (DAI) de Berlin depuis 2001. Parmi ses publications :- Göbekli Tepe – the Stone Age Sanctuaries.

Bleuette Diot : « Histoires Secrètes des Civilisations, de Göbekli Tepe à Sumer » À l’occasion des Premières Rencontres du Mystère et de l’Inexpliqué, organisée par Bob Vous Dite Toute La Vérité, la chercheuse-historienne Bleuette Diot donnait une conférence sur le thème de l’Archéologie Interdite. Mme Diot vient de publier aux Editions Dorval un essai intitulé « Histoires Secrètes des Civilisations, de Göbekli Tepe à Sumer ». Nous l’avons donc interrogé à propos de l’Archéologie Interdite en générale, et du site archéologique de Göbekli Tepe en Anatolie, site vieux d’au moins 12 000 ans. Voici un extrait de son livre : « La science respecte-t-elle ses propres principes, à savoir : étudier les faits et rien que les faits, même s’ils contredisent les théories établies ? Et bien, ma réponse est non. Hélas, le filtrage des connaissances est communément pratiqué à partir du moment où les trouvailles archéologiques ne cadrent pas avec ce qui est officiellement admis, interdisant par là même à la science de progresser !

Göbekli Tepe (12000 ans), le plus ancien temple en pierre jamais découvert 7000 ans avant les pyramides égyptiennes, environ 6000 ans avant Stonehenge*, le temple de Göbekli Tepe était bâti au sud-est de l’Anatolie, région de l’actuelle Turquie. Une découverte fascinante qui suscite moult hypothèses sur la civilisation à l'origine de l'édification de la structure. L'enfouissement du temple intrigue particulièrement Klaus Schmidt, qui dirige le chantier archéologique : selon Klaus Schmidt , « une chose étrange s'est produite vers 8000 an av. J. Le temple (source [wikipédia-> : Les archéologues ont alors mis au jour un sanctuaire monumental, parmi les plus anciens connus en Occident, devançant d’environ 70 siècles les plus anciennes [pyramides égyptiennes-> Il y a quelques années, Klaus Schmidt et son équipe découvrirent une pierre en forme de T, à moitié extraite d’un lit de pierre à chaux, à un kilomètre du site. Göbekli Tepe - par Vincent J.

Göbekli Tepe un site qui repousse les limites de l’archéologie traditionnelle Si nous traduisons « Göbekli Tepe » en français, nous obtenons quelque chose comme « le nombril de la colline ». Ce site archéologique est situé en Turquie, près de la frontière avec la Syrie. Officiellement découvert en 1994 par l’allemand Klaus Schmidt, le lieu avait été répertorié par l’américain Peter Benoît en 1963, mais avait été identifié à tort comme un site de sépulture d’une époque relativement récente. Ce site pose un réel problème à l’archéologie dite « officielle » puisque la datation scientifiquement obtenue nous donne 11,500 ans, rien de moins! Le site est composé de plusieurs bâtiments de forme circulaire de différentes grosseurs. Des gravures d’animaux ont également été réalisées sur ces colonnes, certains démontrant une maîtrise de la sculpture de pierre. Lorsque j’ai vu ce site pour la première fois, de par sa forme particulière, cela m’a fait immédiatement penser à des ponts d’encrage, une espèce de spatioport.

Göbekli Tepe : le plus ancien temple de l’humanité Göbekli Tepe : le plus ancien temple de l’humanité - Vu 10970 fois. Göbekli Tepe. Turquie. Sur cette colline artificielle située dans les hautes terres qui bordent les frontières irakienne et syrienne, la découverte d’un temple préhistorique datant de 12 000 ans est venue bouleverser notre vision de la protohistoire. Ce sanctuaire est plus vieux que les pyramides d’Egypte ; il date d’avant les premières civilisations, comme celle des Mésopotamiens, des Minoens et des Mayas. Il a été construit durant le néolithique précéramique, lorsque les hommes en étaient encore à l’âge de pierre, et constitue le plus ancien exemple répertorié à ce jour d'architecture monumentale. . « Colline au nombril » Et si le site de Göbleki Tepe pouvait nous éclairer sur la soudaine accélération que connut l’évolution de l’humanité il y a environ 12 000 ans ? Mais la découverte du sanctuaire de Göbleki Tepe remet en question toute cette théorie de l’évolution. . . . . . . . . Complément : Göbekli Tepe

Related: