background preloader

Gobekli Tepe : de plus en plus mystérieux

Gobekli Tepe : de plus en plus mystérieux
Gobekli Tepe : de plus en plus mystérieux MAJ 15-10-2014 Göbekli Tepe est un site archéologique situé dans le sud de la Turquie, près de la ville moderne d'Urfa. Il contient au moins 20 anneaux de pierre (cercles à l'intérieur d'un cercle) qui remontent à plus de 11.000 ans (13.000 ans pour le début des constructions). Des blocs de calcaire en forme de T alignés en cercles et des gravures en reliefs sont visibles sur eux. Il y a bien longtemps, des gens ont remplit le cercle extérieur avec des débris afin de construire un nouveau cercle à l'intérieur. Des pointes de flèches et des couteaux antiques faits de roches volcaniques ont été découverts dans ce qui est pour l'instant connu comme le plus vieux Temple du monde, et laissent à penser que le site Turque était la plaque tournante d'un pèlerinage ou d'un lieu de réunion qui a attiré certains groupes différents de personnes il y a 11.000 ans au moins... Temple mystérieux Le plus étonnant, c'est ce qui n'a pas été trouvé. Preuves volcanique

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/gobekli-tepe-de-plus-en-plus-mysterieux.html

Related:  Göbekli TepeSites ancienstravail recherche Gobekli Tepespace

Y-a-t'il eu un temple à Gobekli Tepe Gobekli Tepe est, pour moi, l’un des sites les plus fascinants au monde. Découvert en 1963 il n’a fait l’objet de fouilles systématiques qu’à partir de 1995. Klaus Schmidt, archéologue allemand, a entrepris ce travail et reste aujourd’hui le référent concernant Gobekli Tepe. Au sommet d’une colline on a découvert une ensemble de structures tout à fait inédites.

Göbekli Tepe un site qui repousse les limites de l’archéologie traditionnelle Si nous traduisons « Göbekli Tepe » en français, nous obtenons quelque chose comme « le nombril de la colline ». Ce site archéologique est situé en Turquie, près de la frontière avec la Syrie. Officiellement découvert en 1994 par l’allemand Klaus Schmidt, le lieu avait été répertorié par l’américain Peter Benoît en 1963, mais avait été identifié à tort comme un site de sépulture d’une époque relativement récente. Ce site pose un réel problème à l’archéologie dite "officielle" puisque la datation scientifiquement obtenue nous donne 11,500 ans, rien de moins! Le gouvernement du Mexique dévoile des pièces mayas prouvant le contact extra-terrestre Pour ceux qui avaient encore des doutes en ce qui a trait aux contacts extra-terrestres avec nos anciennes civilisations, cette fois, on ne peut plus clairs! Le gouvernement mexicain a frappé un grand coup dans l’histoire cachée de l’humanité. Dans la section archéologie oubliée, le pays dévoilera publiquement une série de pièces Mayas découvertes il y environ 80 ans par une équipe du National Institute of Anthropoly and History (INAH) sur le site de Calakmul au Mexique. Ces pièces exceptionnelles ont déjà été présentées l’an dernier et feront l’objet d’un documentaire qui sortira cet automne et qui sera produit par Raul Julia-Levy et réalisé par Juan Carlos Rulfo, le gagnant du festival Sundance 2006 avec son film « In the pit ». Ce documentaire porte le nom provisoire « Revelations of the Mayans 2012 and beyond ». L’une des pièces maîtresses dévoilées est un disque on ne peut plus explicite.

Göbekli Tepe Notre vision de la protohistoire est en train de changer grâce à la découverte, en Turquie méridionale, d’un temple vieux de 12.000 ans qui appartient à une civilisation inconnue. La nouvelle est d’importance, pas seulement pour accroître nos connaissances sur cette lointaine période de notre histoire, mais parce qu’elle représente un lâcher-prise révolutionnaire de la part de l’archéologie « main stream ». Le « courant principal » de l’archéologie est, d’ordinaire, beaucoup plus frileux. A quoi ressemblent ces vestiges ? Gobekli Tepe, le plus ancien site religieux ? Décidément, le lointain passé de l’humanité est rempli d’énigmes qui nous obligent à rectifier sans cesse le regard que nous portons sur nos ancêtres et leur degré de développement. Ainsi, j’ai regardé hier un étonnant documentaire de National Geographic sur le site de Gobekli Tepe situé en Turquie. Ce site, dont tout laisse à penser qu’il avait une destination religieuse, date de 12.000 ans avant J.-C. — autrement dit de la préhistoire ! Il semblerait que les hommes qui l’ont bâti ne pratiquaient pas l’agriculture. Ils étaient chasseurs-cueilleurs.

Cuba : découverte d'étonnantes pyramides sous-marines... En 2000, un groupe de chercheurs tombe sur un site bien étrange, dans les profondeurs au large du cap Saint-Antoine, au nord-ouest de Cuba : une ville enfouie, comme la mythique Atlantide. L'année suivante, un autre groupe de chercheurs se lance dans la même expérience, pour vérifier. Et leur constat a été identique. Ces ruines ont pu être découvertes grâce à des sonars puissants, pouvant reconnaître des structures de pierre jusqu'à presque 200 mètres de profondeur. à 12h30Göbekli Tepe (Turquie) - Les plus anciens sanctuaires mégalithiques de l’histoire de l’humanité par Klaus Schmidt, Deutsches Archäologisches Institut à Istanbul (Antiquités orientales) Au Moyen-Orient, les sociétés de chasseurs-cueilleurs ont « inventé » l’agriculture à la fin du Paléolithique, aux Xe - IXe millénaires avant J.

Göbekli Tepe : La Naissance du Fermier, la Mort du Nomade L’Homme est né voyageur. Pendant plus de 100 000 ans nous avons marché dans les Grandes Savanes, traversé les jungles, campé dans la toundra Arctique, chassé et cherché notre nourriture dans les forêts de cette planète. Puis, il y a un peu plus de 10 000 ans –une poussière sur l’échelle de notre évolution – nous avons commencé à poser notre sac, construire nos refuges plus solidement, nous avons planté des graines et élevé des animaux autour de nous. Cet événement, peut-être le plus grand changement dans l’évolution culturelle de l’homme, s’est produit autour d’un grand temple aujourd’hui appelé Göbekli Tepe, dans le sud est de la Turquie. Cela peut paraître ironique pour un voyageur de se retrouver sur le site où l’on a découvert les premières traces de sédentarisation, mais j’ai vu dans cette histoire quelque chose qui me menait aux racines de ma propre effervescence, de ma propre soif de parcourir le monde. Les fouilles de Göbekli Tepe

L’Atlantide refait surface dans la mer du Nord Les plongeurs d’une compagnie pétrolière ont trouvé ce « monde enfoui sous l’eau » par hasard. Ils effectuaient l’inspection de la zone aquatique autour d’un plateau pour y placer des plateformes de forage. Des harpons, des outils en silex, des tumulus anciens, ont été retrouvés sur le fond marin, rapporte l’étude de l'Université de St.

Göbekli Tepe Localisation de Göbekli Tepe Göbekli Tepe, ou la naissance de la "Civilisation", située aux confins de la Turquie et aux portes de la frontière Syrienne, abrite le plus ancien temple connu, et vraisemblablement donc la plus ancestrale construction religieuse de l'Histoire de l'Humanité, datée autour de -9500 B.C... Le site, découvert officiellement en 1994 par l'archéologue Allemand Klaus Schmidt, avait déjà été répertorié en 1963 par l'archéologue Américain Peter Benedict, qui remarqua à l'époque un grand nombre de silex cassés sur les collines, signes d'activité humaine, mais qui ne put poursuivre ses fouilles faute de temps ou d'argent; est situé sur une colline artificielle de 15 mètres de haut pour 300 de diamètre, près de l'oasis d'Urfa. Klaus Schmidt pensa quant à lui à une culture shamanique à rapprocher de celle de la proche Mésopotamie. Vestiges du Temple de Göbekli Tepe

Göbekli Tepe Notre vision de la protohistoire est en train de changer grâce à la découverte, en Turquie méridionale, d'un temple vieux de 12.000 ans qui appartient à une civilisation inconnue. La nouvelle est d'importance, pas seulement pour accroître nos connaissances sur cette lointaine période de notre histoire, mais parce qu'elle représente un lâcher-prise révolutionnaire de la part de l'archéologie "main stream". Le "courant principal" de l'archéologie est, d'ordinaire, beaucoup plus frileux. A quoi ressemblent ces vestiges ? Dans une structure ovale, des stèles plates, en forme de T, rythment l'espace en présentant des bas-reliefs d'animaux divers : panthères ou tigres, reptiles, renards, sangliers, etc. Non loin de là, à Çatal Hüyük, c'était des taureaux.

Gobekli Tepe Note utilisateur: Détails Catégorie : Archéologie Göbekli Tepe Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Göbekli Tepe (Պորտասար Bordasar/Portasar en arménien, Girî bi navkê mendixka en kurde) est un site archéologique occupé de la fin du Mésolithique (voir Khiamien) au début du Néolithique (plus précisément le Néolithique précéramique A). Il est situé au sud-est de l’Anatolie, région de l’actuelle Turquie située près de la frontière avec la Syrie. Au sud-ouest se trouve la ville de Şanlıurfa. Le toponyme turc Göbekli tepe signifie « Colline au nombril », en référence à sa forme. Le site cumule plusieurs caractéristiques inédites à son époque et faisant l’objet de diverses interprétations :

Göbekli Tepe (12000 ans), le plus ancien temple en pierre jamais découvert 7000 ans avant les pyramides égyptiennes, environ 6000 ans avant Stonehenge*, le temple de Göbekli Tepe était bâti au sud-est de l’Anatolie, région de l’actuelle Turquie. Une découverte fascinante qui suscite moult hypothèses sur la civilisation à l'origine de l'édification de la structure. L'enfouissement du temple intrigue particulièrement Klaus Schmidt, qui dirige le chantier archéologique : selon Klaus Schmidt , « une chose étrange s'est produite vers 8000 an av. J.

Related: