background preloader

Merck admet l’inoculation du virus qui provoque le cancer

Merck admet l’inoculation du virus qui provoque le cancer
La division vaccin de Merck, admet l’inoculation du virus qui provoque le cancer par le biais de vaccins. L’interview choquante censurée menée par un médecin historien Edward Shorter pour la télévision publique de Boston WGBH et Blackwell Science a été coupée du livre “The Health Century” en raison de sa teneur – l’admission que Merck a traditionnellement injecté le virus (SV40 et d’autres) dans la population partout dans le monde. Ce passage contenu dans le documentaire " In Lies We Trust: The CIA, Hollywood & Bioterrorism", produit et librement crée par les associations de protection des consommateurs et l’experts de santé publique, le Dr Leonard Horowitz, caractérise l’entrevue avec le plus plus grand experts en vaccins du monde, le Dr Maurice Hilleman, qui explique pourquoi Merck a propagé le sida, la leucémie et d’autres fléaux horribles à travers le monde: Quels sont les dangers? Posté par jean Meunier Like this: Related:  Les Vaccins

Hydroxyde d'aluminium Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'hydroxyde d'aluminium, de formule chimique Al(OH)3, est la forme la plus stable de l'aluminium dans les conditions normales de température et de pression. C'est un minéral présent dans la nature ; il est alors baptisé gibbsite. L'oxy-hydroxyde d'aluminium AlO(OH) et l'alumine Al2O3 ne diffèrent de l'hydroxyde d'aluminium que par la perte d'une ou plusieurs molécules d'eau. L'aluminium possède le même degré d'oxydation dans ces trois composés, qui constituent à eux trois la majeure partie du minerai d'aluminium, la bauxite. La nature chimique exacte de l'hydroxyde d'aluminium est controversée. L'hydroxyde d'aluminium possède trois formes cristallographiques : Une forme monoclinique, l'Hydrargillite (αAl(OH)3) ;Une forme hexagonale, la Bayerite (βAl(OH)3) ;Une forme triclinique, la Nordstrandite. Structure cristalline de la gibbsite. Portail de la chimie

Syndrome de Guillain-Barré Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Polyneuropathie aiguë inflammatoire démyélinisantePolyradiculonévrite aiguë idiopathiquePolynévrite aiguë idiopathiqueParalysie ascendante de Landry Généralités[modifier | modifier le code] Le trouble, communément appelé syndrome de Guillain-Barré, est une maladie rare qui affecte les nerfs périphériques de l'organisme. La maladie comporte trois phases d'évolution : phase d'installation suivi de la phase plateau et la phase finale dite de récupération. On pense aujourd'hui que c'est de séquelles de cette maladie que souffrait le président américain Franklin D. Historique[modifier | modifier le code] En 1859, un médecin français, Octave Landry, décrit en détail un trouble nerveux paralysant les jambes, les bras, le cou et les muscles respiratoires. Épidémiologie[modifier | modifier le code] La fréquence de la maladie est d'environ 1 à 2/100 000 cas de SGB par an. Causes[modifier | modifier le code] Physiopathologie[modifier | modifier le code]

Vaccins: l'aluminium est-il néfaste? LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart Douleurs musculaires parfois intenses, troubles cognitifs, fatigue profonde et invalidante que le sommeil ne parvient pas à réparer... A quoi s'ajoute le désarroi de ne pas comprendre. Au sein de la petite communauté de chercheurs et de praticiens qui travaillent sur le sujet, un consensus émerge : la myofasciite à macrophages serait provoquée par l'hydroxyde d'aluminium utilisé dans la plupart des vaccins. Une chose est cependant sûre.

Colombie: des jeunes filles s'évanouissent, frappées par un mal étrange Des jeunes filles qui tremblent et s'évanouissent avec des convulsions. Un mal étrange frappe une petite localité dans le nord de la Colombie, où les habitants mettent en cause une campagne de vaccination contre le virus du papillome humain (VPH). A El Carmen de Bolivar, près du port caribéen de Carthagène, des dizaines d'adolescentes ont vécu les mêmes symptômes: les mains glacées, le visage blême et la perte de connaissance. "Ils m'ont vaccinée en mai et les premiers évanouissements ont commencé en août. Mes jambes sont devenues lourdes, je ne sentais plus mes mains. Quand je me suis réveillée, j'étais à l'hôpital", raconte à l'AFP Eva Mercado, 15 ans, après sept pertes de connaissance en un mois. Pour la plupart des familles touchées dans cette ville de 67.000 habitants, cela ne fait aucun doute. Le modeste hôpital Notre Dame est submergée par l'arrivée d'adolescentes inconscientes. Les médecins cherchent à constater une hypoglycémie ou une éventuelle trace de consommation de drogue.

La ministre souhaite rendre obligatoires 11 vaccins Agnès Buzyn, la nouvelle ministre de la Santé, par ailleurs hématologue de profession, a accordé une interview au Parisien dans laquelle elle fait le point sur ses priorités. Et parmi celles-ci, se trouvent les vaccinations obligatoires pour les enfants. "Ce n'est pas tolérable que des enfants meurent de la rougeole" Revenant par exemple sur la rougeole, qui est aujourd'hui un vaccin recommandé mais non obligatoire, la ministre déclare : "La rougeole réapparaît. Selon ses déclarations au Parisien, Agnès Buzyn souhaiterait ainsi rendre obligatoires onze vaccins (ceux qui le sont déjà en y ajoutant ceux contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l'hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, le pneumocoque, le méningocoque C), pour commencer pendant une durée limitée, de cinq à dix ans. Les vaccinations obligatoires et recommandées aujourd'hui Pour rappel, aujourd'hui les vaccinations sont obligatoires contre : Les vaccinations recommandées concernent :

Conflit d’intérêts : c’est parti avec les vaccins par Politis | Politis En pleine macronmania du printemps, une ombre venait ternir la campagne du futur Président : le risque de conflits d’intérêts dans sa sphère. Confirmation à l’annonce de la composition de son gouvernement, sa ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, se retrouvant ministre de tutelle de son mari, en poste à l’Inserm. Quand elle était à la tête de la Haute Autorité de santé, cette professeure en médecine spécialisée en hématologie avait justifié les conflits d’intérêts entre médecins et laboratoires pharmaceutiques en expliquant que l’indépendance « pose la question » des compétences. Des voix se sont donc inquiétées de sa nomination, dont la députée européenne Michèle Rivasi (voir Politis.fr). Les craintes étaient justifiées : la première mesure de la ministre pourrait être le passage de la vaccination obligatoire de trois vaccins à onze .

Démystifier les croyances sur les risques de la vaccination Les vaccins sont parmi les outils les plus sécuritaires de la médecine moderne. Les normes de sécurité concernant la vaccination sont très strictes. Les recherches ont d’ailleurs prouvé que les risques graves associés aux vaccins sont beaucoup plus rares que ceux qui sont liés aux maladies contre lesquelles ils protègent. Les vaccins sont toutefois des cibles faciles pour les personnes qui cherchent à expliquer l’apparition d’une maladie ou d’un problème de santé. Au Québec, un système de surveillance permet de détecter les réactions graves, rares ou inattendues qui peuvent être associées aux vaccins. Ils doivent notamment tenir compte du temps écoulé entre le moment où la personne a reçu le vaccin et le début des symptômes de la maladie qu’elle présente. Les scientifiques doivent donc aussi analyser d’autres critères pour éviter d’arriver à de fausses conclusions. Les vaccins peuvent-ils causer la maladie contre laquelle ils protègent? La majorité des vaccins sont inactivés.

Un vaccin sans aiguille et sans adjuvant | Inserm - La science pour la santé Les chercheurs ont ensuite utilisé un appareil laser couramment utilisé chez l’Homme à des fins esthétiques/cosmétiques, qui génère des micropores dans la couche externe de l’épiderme. Ils ont exposé la peau de souris à ce rayon laser puis ont appliqué localement la solution vaccinale. L’expérience a été conduite sur des souris présentant un mélanome et des animaux en bonne santé. L’effet a été rapide : les populations de lymphocytes T CD8+ et CD4+ ont été stimulées de manière très puissante, la vaccination a arrêté la progression de la tumeur dans le premier groupe de souris et protégé le second groupe contre le cancer. Des cellules tumorales ont en effet été injectées aux animaux du second groupe après la vaccination, mais ils n’ont pas développé de mélanome. "Le vaccin a donc été efficace en prévention et en thérapie, malgré l’absence d’adjuvant habituellement indispensable pour stimuler la réponse immunitaire en cas de vaccination contre le cancer.

Que dit la science à propos des 11 vaccins obligatoires en France à partir de 2018 ? | Inserm - La science pour la santé La France est devenue un des pays au monde où la défiance vaccinale est la plus forte. Ces controverses ont lieu alors même que l’obligation vaccinale qui prendra effet en 2018 correspond au calendrier vaccinal actuel, qu’elle n’ajoute aucun vaccin supplémentaire et vise à faire en sorte que les enfants reçoivent effectivement les vaccins qu’ils auraient dû recevoir si le calendrier vaccinal était respecté pour tous les enfants. La mise au point sur les connaissances scientifiques aujourd’hui publiée par l’Inserm indique que : L’efficacité et l’innocuité des 11 vaccins qui deviendront obligatoires en France sont scientifiquement prouvées. L’augmentation de la couverture vaccinale des nourrissons apportera des bénéfices individuels par la protection conférée directement à l’enfant vacciné, et collectifs par la diminution du risque de contamination pour les personnes non vaccinées.

Related: