background preloader

When Women Wanted Sex Much More Than Men

When Women Wanted Sex Much More Than Men

http://www.alternet.org/when-women-wanted-sex-much-more-men

Related:  SEXEStéréotypie sexisteCerveau féminin/masculinSexisme

La Suède cherche un mot pour désigner la masturbation féminine Cette pratique, que beaucoup associent à une activité essentiellement masculine, reste tabou dans de nombreux pays quand elle concerne les femmes. Une association suédoise essaye de trouver un mot du langage courant pour la désigner. Le suédois est une langue très riche. Par exemple, le mot «bortsupen» veut dire «je l'ai perdu parce que j'avais trop bu». "Maman, comment on fait les clichés?" Pour les besoins d’une prochaine campagne d’Osez le féminisme !, je me suis replongée dans les livres qui ont enfiévré mon enfance. J’ai découvert, non pas l’origine du monde que je connais déjà, mais l’origine des stéréotypes sexistes.

Sexes, mensonges et vidéo : Baron-Cohen et le modèle norvégien Depuis environ un an, des réactionnaires de tout poil engagés dans la lutte contre la « théorie du genre » assurent la diffusion en France d’un documentaire norvégien. Une étude présentée dans ce documentaire est particulièrement mise en avant, car elle est censée avoir démontré que filles et garçons se comportent différemment dès la naissance. Il est d’autant plus nécessaire de démonter cette intox que le magazine Sciences Humaines a contribué à la construire, de façon très problématique.UNE SERIE DOCUMENTAIRE BIEN PARTICULIERE

Pourquoi les femmes sont en train de perdre et les homos de gagner aux Etats-Unis Dans certaines parties des Etats-Unis, la contraception est plus polémique que le mariage homosexuel. Le 6 juillet, après une décision de la Cour suprême américaine grâce à laquelle certaines entreprises pourront désormais ne plus prendre en charge la contraception de leurs employées, le Daily Beast publiait un article conçu comme provocateur dans lequel son auteur, Jay Michaelson, se demandait pourquoi les femmes n'arrêtaient pas de perdre leurs récents combats législatifs, tandis que les gays ne cessaient de les gagner. Michaelson dressait une liste de dix raisons valables, tout en oubliant les deux possibilités les plus évidentes. La première, c'est que le juge Anthony Kennedy a plus à cœur de défendre les droits des homosexuels que ceux des femmes. La seconde, c'est que le féminisme, tel que le dépeint insidieusement la droite chrétienne, n'a que le sexe à la bouche –tandis que l'égalité des personnes LGBTQ ne relève plus d'un combat en faveur de la sexualité, mais de la dignité.

Le consentement existe-t-il dans l'hétérosexualité ? (Comme la remarque m'a été faite par mail, je précise que je ne suppose pas que les rapports homosexuels, panssexuels etc sont exempts de rapports de pouvoir, ils ne sont juste pas le sujet de mon article). Je revois passer, chez les différents courants féministes, des critiques autour du courant "sex positive" ou "pro sexe". Essayons déjà de remonter à la genèse de cette opposition qui date de la fin des années 70. A cette époque des féministes commencent à discuter de ce qui ne l'a pas encore été dans les mouvements féministes à savoir la sexualité hétérosexuelle. De là découlent des discussions sur la pornographie et la prostitution. Ces deux dernières activités sont définies par certaines comme étant par essence patriarcales c'est à dire qu'elles n'existeraient pas hors du patriarcat.

17 mensonges que nous devons arrêter de dire aux filles à propos du sexe – Peuvent-ils souffrir ? Que ce soit l’inquiétude constante concernant l’influence de Miley Cyrus sur les jeunes filles ou l’essor (troublant) des Bals de pureté, il est clair que la société a une fascination pour la sexualité des jeunes femmes, en particulier lorsqu’il s’agit de la contrôler. Mais qu’enseignons-nous aux filles d’aujourd’hui à propos du sexe ? Alimentés par des idéaux dépassés de rôles de genre et par l’idée selon laquelle la sexualité féminine a quelque chose de honteux, il semble que certains mythes pernicieux sur les filles et le sexe ne meurent jamais. Qu’il y ait des lacunes dans l’éducation sexuelle aux États-Unis n’a pas beaucoup aidé non plus ; un rapport récent du Centers for Disease Control (CDC) indique que seulement 6 filles sur 10 ont déclaré que le programme d’éducation sexuelle de leur école comprenait des informations sur le consentement et le refus d’avoir des rapports sexuels. 1. 2.

Le Prude Shaming - Les Hystériques Les vierges femmes, ou les filles plus réservées de façon générale sur leur activité sexuelle, ont elles aussi leurs stéréotypes : une vierge est forcément un fleuron d'innocence passive, une Cécile de Volanges, qui ne connaît rien au sexe, qui attend qu'un homme conquérant vienne tout lui apprendre. Elle est passive. Douce. Innocente. Sauf que non, ça ne marche pas comme ça. Dans la vraie vie, on peut être vierge, sex positive et très bien éduqué sur la question du sexe, faire des blagues sur la question, être complètement à l'aise avec le sujet même sans avoir rien fait.

Les hommes et les femmes ont-ils des cerveaux différents ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Lucie Soullier En distinguant l'identité sexuelle du sexe biologique, les études de genre affirment que la nature ne suffit pas à faire des hommes et des femmes. Catherine Vidal, neurobiologiste et directrice de recherche à l'Institut Pasteur a travaillé sur la plasticité du cerveau. Le cerveau du fœtus se forme-t-il différemment, au cours de la grossesse, selon que l'enfant à naître est une fille ou un garçon ? Catherine Vidal : Non, il n'y a pas de différence anatomique entre les cerveaux des fœtus filles et garçons. Les gènes qui permettent de construire les hémisphères cérébraux, le cervelet et le tronc cérébral sont en effet indépendants des chromosomes X et Y.

L'essor de la misandrie ironique Chaque mois, le Misandrist Book Club [club de lecture misandre, NdT] se réunit pour faire progresser sa machination secrète axée autour de la haine des hommes: deux douzaines de femmes, jeunes, actives et vivant aux quatre coins du pays, lisent des livres écrits exclusivement par des femmes –Trois amies de Judy Blume, The Flamethrowers de Rachel Kushner ou encore Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie– et en discutent via une liste de diffusion. Pour les générations antérieures, ce genre de groupe était simplement un «club de lecture féministe», mais comme me l'a expliqué l'une des ses membres, «le qualifier de “misandre” nous semblait plus rigolo». La «misandrie» –soit, littéralement, la haine des hommes– est une accusation jetée à la face des féministes depuis les origines du mouvement de libération des femmes. Si on en croit leurs détracteurs, en œuvrant pour l'autonomie des femmes, les féministes ne font en réalité qu'oppresser les hommes. Pour citer Zimmerman:

Les 20 erreurs des femmes au lit Elsa Lepic - le 25 avr 2012 Nous vous faisions la liste des erreurs masculines (ICI) au lit. il n'y a pas que les hommes qui ont des progrès à faire ! Les femmes aussi ont leur lot de bêtises... Il n'y a pas que le lit : Certes c'est un endroit fort pratique et confortable mais un peu conventionnel ! Sortez des sentiers battus et explorez de nouveaux horizons ! Les scripts de la sexualité - John Gagnon - Payot John H. Gagnon est l'un des maîtres actuels de la recherche sur la sexualité. On lui doit notamment d'avoir, bien avant Michel Foucault, démontré que la sexualité est une construction sociale : c'est la célèbre théorie des scripts de la sexualité qui, cependant, reste encore peu connue en France. Il était donc grand temps de rendre à Gagnon ce qui est à Gagnon en présentant les deux principaux essais dans lesquels il développe sa théorie, ainsi qu'un troisième, sur la " sexualité à risque ", où il applique de façon concrète ses idées au problème du sida, auquel il a consacré une grande part de son activité intellectuelle. Sociologue, professeur émérite à l'université de l'État de New York (Stony Brooks), John H.

Les femmes peuvent-elles battre les hommes ? L’Euro de football féminin se déroule en ce moment en Suède et, comme lors de chaque compétition, la question du niveau des joueuses fait débat dans les médias. En particulier au Royaume-Uni, terre de foot et de gardien(ne)s maladroit(e)s. Hope Powell, ancienne joueuse de football anglaise et sélectionneuse de l’équipe nationale féminine, "a déclenché une tempête en affirmant que son équipe pouvait battre l’équipe nationale masculine", rapporte le site de Channel 5. "Je pense que les hommes sont physiquement largement meilleurs que les femmes, mais, si l’on prend en compte les capacités techniques, alors nous sommes aussi fortes que les hommes", a ajouté celle qui dirige la sélection nationale depuis quinze ans.

Hommes-femmes : pour Vidal, aucune différence dans le cerveau n’est innée Une personne s’apprête à manger un cerveau rose, puis bleu Photo : Tristen West/Flickr/CC. Montage : Leonardo da Cerdan. Le dernier film que vous avez vu passe-t-il le test de Bechdel? Des cinémas indépendants suédois attribuent un label aux films qui ont deux personnages féminins qui se parlent à un moment d'autre chose que d'un homme. Pas si facile... Réfléchissez deux minutes au dernier film que vous avez vu, au cinéma ou à la télé et posez-vous ces trois questions: 1) Est-ce qu'il y avait au moins deux personnages féminins dont on connaissait le nom?2) Est-ce qu'elles se parlaient à un moment du film?3) Est-ce qu'elles se parlaient d'autre chose que d'un homme?

Related: