background preloader

Les Vénus préhistoriques -

Les Vénus préhistoriques -
Les Vénus paléolithiques sont des statuettes féminines réalisées en ivoire, en pierre tendre (stéatite, calcite, calcaire) ou en terre cuite. Il en a été découvert plus de 200, toujours de dimensions relativement modestes, comprises entre environ 4 et 25 centimètres. L’aire de répartition est plus vaste que celle de l’art paléolithique. Elle comprend : la France, l’Angleterre, L’Italie, l’Allemagne, et plusieurs pays de l’est. La datation de bon nombre de ces statuettes reste cependant imprécise ou impossible, certaines ayant été découvertes avant les fouilles modernes, d’autres étant des trouvailles de surface. En règle générale, les "Vénus" préhistoriques concernent le début du paléolithique supérieur. La Vénus de Lespugue original détérioré lors de sa découverte & reconstitution Datant de 21 à 25.000 avant l'ère chrétienne, cette statuette haute de 147 mm. taillée dans une pièce d’ivoire de mammouth est conservée au Musée de l’Homme de Paris. La Dame de Brassempouy La Vénus de Laussel Related:  prehistoireHistory Buffet

Paléolithique supérieur - Art animalier Musée des Antiquitées Nationales Saint-Germain-en-Laye La période du Paléolithique couvre la plus grande partie de l’âge de la pierre taillée de -3 millions d’année à -35 000. Durant cette période très longue, c’est le paléolithique supérieur (-40 000 à -35 000) qui constitue la période la plus féconde au niveau artistique. Durant cette période les manifestations de l’art paléolithique sont nombreuses, parures, bijoux à bases de perles et de coquillages, sculptures en ivoires ou en os et gravures. Les différents exemples d’os gravé ou de petites sculptures représentent la plus part du temps les grands herbivores qui constituent la faune de l’époque : chevaux, bisons, bouquetins, aurochs, cervidés. Photos: (c) Lankaart Oeuvre émouvante, cette toute petite sculpture (hauteur: 3.6 cm), est un témoignage magnifique de l'art paléolithique (21 000 av.

Jacqueline Lichtenstein : Les raisons de l'art Jacqueline Lichtenstein, auteur d’un ouvrage de référence sur l’analyse philosophique de la couleur [1], vient de publier un salutaire essai [2] dans lequel elle s’en prend avec raison à tous ces discours philosophiques s’arrogeant le droit de parler de tout et, en particulier de la peinture, sans n’avoir la moindre connaissance théorique ni, et encore moins, pratique de cette dernière. Il n’est pas rare en effet de voir un certain nombre de philosophes s’approprier un domaine pictural sur lequel ils déversent nombre de commentaires sans que ceux-ci ne soient appuyés sur une connaissance sérieuse de l’histoire de l’art ni sur une pratique personnelle et intime de la peinture, comme si donc le commentaire philosophique s’autorisait de lui-même à s’affranchir de toute connaissance positive de l’objet de son discours. A : La culpabilité kantienne B : La notion de « règle » bien comprise C : La légitimité de l’ignorance D : L’indétermination du « sensible » E : Philosophie et histoire de l’art

Venus - Art préhistorique - Brassempouy - Lespugne - Willendorf Les Vénus : où, combien et pourquoi ? L'aire de répartition est extrêmement vaste, plus vaste que celle de l'art paléolithique. Elle comprend : la France (Pyrénées et Dordogne), l'Angleterre (un seul exemplaire actuellement égaré), l'Italie, l'Allemagne, plusieurs ex pays de l'est, la Russie y compris la Sibérie. Une exclusion importante est à noter, l'Espagne, qui jusqu'à présent, malgré des fouilles nombreuses, n'a donné qu'une ou deux statuettes, douteuses de surcroût. Le nombre de Vénus paléolithiques connu est très important : près de 250. André Leroi-Gourhan a décrit une organisation schématique (fig. 22, 23,24) : inscription de l'ensemble dans un losange à grand axe vertical et des seins de l'abdomen et des fesses hypertrophiées dans un cercle. · La fonction exacte de ces statuettes n'est pas connue. Lire aussi l'intervention d'Alain Testard sur la signification des Vénus. La Dame de Brassempouy (29) Des Vénus autrichiennes et Est-européennes. Willendorf. Weinberg. A lire

Art du Neolithique. En Images Au néolithique, l'art prend des formes diverses grâce aux sculptures et à la céramique. La civilisation néolithique se définit surtout par l’invention de la pierre polie. L’artiste néolithique se caractérise, lui, par ses talents dans le domaine de la céramique. Poterie du néolithique Au début du néolithique (vers - 9 000 ans), la technique de la céramique n’en est qu’aux balbutiements. Le tour du potier n’a pas encore été inventé et l’on façonne l’argile comme on peut. Céramique peinte. Rapidement, la technique s’affine. Sculpture néolithique Il semble que les premières sculptures néolithiques soient liées aux pratiques funéraires. Crâne de Jéricho. Tous les membres d’une même communauté ne bénéficiaient pas du même respect. Tête de femme. Toutes les sculptures ne sont pas liées aux rituels funéraires. Les figures féminines sont très abondantes au néolithique (Museum of Anatolian Civilization) . Le Penseur en terre cuite. Peintures du néolithique en Afrique et en Europe Scène de travail.

Premières sculptures de la préhistoire Préhistoire < Hominidés < Art de la préhistoire < Premières sculptures préhistoriques Des milliers d’années avant les célèbres Vénus du gravettien, nos ancêtres sculptaient des êtres hybrides, des animaux et des danseuses. Ces figurines, vieilles de plus de 30 000 ans avant notre ère, remettent en question l’origine de l’art. Les gisements de Vogelherd, de Hohenstein-Stadel ou de Hohle Fels ont livré d’extraordinaires créations. Les vénus et l’art pariétal On pense souvent que les hommes préhistoriques ont inventé l’art figuratif en peignant notamment des animaux sur les parois des grottes. Grotte Chauvet. © dinosoria.com Les célèbres Vénus du gravettien, âgées d’environ 28 000 ans, sont quant à elles considérées comme les premiers symboles de la féminité et de la fertilité. Vénus de Laussel ou "Dame à la corne". 44 cm de haut. Ces idées schématiques ont été remises en cause par la découverte de statuettes qui remontent à au moins 34 000 ans, pour les plus anciennes. Art du Néolithique

Art pariétal La découverte de Lascaux en 1940 a ouvert une nouvelle page dans la connaissance de l’art préhistorique et de nos origines. Œuvre monumentale, la grotte continue de nourrir l’imaginaire collectif et d’émouvoir les nouvelles générations du monde entier. C’est à ce haut lieu de la Préhistoire qu’est dédiée la nouvelle publication multimédia du ministère de la Culture et de la Communication, publication qui réactualise autant la forme que le contenu scientifique de ce site mis en ligne en 1998, à la lumière des dernières avancées de la recherche archéologique. Au delà de l’émotion et à la lumière des recherches les plus récentes, le site internet est destiné à faire comprendre les secrets des artistes qui ont peint et gravé le bestiaire de Lascaux il y a 19000 ans et à présenter les orientations actuelles de la recherche scientifique sur les grottes ornées. Vache rouge à tête noire. Haut de page

[Art et SVT 3] Un dossier avec 8 oeuvres à étudier. Dans ce dossier au format PDF élaboré par C. Delfau du collège Balzac d’Albi vous trouverez 8 oeuvres, dont 7 correspondent au programme de troisième : - Tableau de Gille de Muisit (XIV° siècle) : La peste à Tournai en 1349 - Tableau de Mucha (XIX° siècle) : Pasteur et la rage - Statue de Giulio Monteverde (XIX°-XX° siècle) : Jenner et la vaccination - Ancienne revue satirique « la Petite Lune » n°10 en 1880 par André Gill : Caricature de Darwin : L’homme pouvait descendre du singe (Théorie réfutée aujourd’hui !!!) Pour télécharger le dossier, cliquer ici Pour faire l’analyse des fiches, vous pouvez utiliser cette technique (cliquer sur l’image) Pour utiliser efficacement cette fiche, lire ici

Les Vénus préhistoriques | la Caverne de Morrigan Les Vénus préhistoriques sont des statuettes féminines réalisées en ivoire, en pierre tendre (stéatite, calcite, calcaire) ou en terre cuite. Il en a été découvert plus de 200, de dimensions relativement modestes, comprises entre environ 4 et 25 cm. L’aire de répartition est plus vaste que celle de l’art paléolithique, elle comprend la France, l’Angleterre, L’Italie, l’Allemagne, et plusieurs pays de l’est. La datation de ces statuettes reste imprécise ou impossible, certaines ayant été découvertes avant les fouilles modernes, d’autres étant des trouvailles de surface. En règle générale, les Vénus préhistoriques concernent le début du paléolithique supérieur. La Vénus de Lespugue original détérioré lors de sa découverte & reconstitution Datant de 21 à 25.000 avant l’ère chrétienne, cette statuette haute de 147 mm, taillée dans une pièce d’ivoire de mammouth, est conservée au Musée de l’Homme de Paris. La Dame de Brassempouy Datant de 21 000 ans avant J. La Vénus de Laussel La Vénus d’Aix

Religions de la Préhistoire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les religions de la Préhistoire sont particulièrement difficiles à reconstituer puisqu'aucun document écrit ne les décrit : la Préhistoire est en effet définie comme la longue période qui précède l'invention de l'écriture. Elle n'est donc accessible qu'à travers des vestiges matériels, objets manufacturés ou œuvres d'art. Cette limite est résumée ainsi par André Leroi-Gourhan : « À partir du point où l'homme ne peut plus parler, parce qu'il est absent ou mort, où les archives font défaut, deux témoignages subsistent : celui de l'Art et celui des Techniques. »[réf. souhaitée] Paléolithique inférieur[modifier | modifier le code] Au Paléolithique inférieur, les indices de préoccupations spirituelles sont extrêmement ténus et sujets à discussion. Le gisement de la Sima de los Huesos à Atapuerca a livré l'ensemble le plus important des fossiles osseux de la seconde moitié du Pléistocène moyen[2]. Paléolithique moyen[modifier | modifier le code]

Related: