background preloader

Bien-être et plaisir au travail: les compétences psychosociales

Bien-être et plaisir au travail: les compétences psychosociales
Sylvaine Pascual – Publié dans Talents et ressources / Vie professionnelle « Les compétences psychosociales sont la capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne. C’est l’aptitude d’une personne à maintenir un état de bien-être mental, en adaptant un comportement approprié et positif, à l’occasion des relations entretenues avec les autres, sa propre culture et son environnement. Les compétences psychosociales ont un rôle important à jouer dans la promotion de la santé dans son sens le plus large, en termes de bien-être physique, mental et social. C’est certainement parce que les compétences psychosociales ont été définies dans le cadre de l’OMS avec un but de responsabilisation face à la santé qu’elles se retrouvent essentiellement cantonnées à la sphère éducative. Pourtant, elles ont un impact et des bénéfices plus vastes. Pour chacune des compétences, sur une échelle de 1 à 10, comment vous évaluez-vous? Des pistes pour vous aider:

http://www.ithaquecoaching.com/articles/bien-etre-plaisir-travail-competences-psychosociales-5137.html

Related:  problématiquequalité de vie au travailPlaisir au travailBonheur au Travailprojet

Chroniques du plaisir au travail: halte à la morosité! Sylvaine Pascual – Publié dans: Vie professionnelle Entre concept vite estampillé gentillet et héritage judéo-chrétien, le plaisir au travail peine à trouver ses lettres de noblesse, autant en termes de faisabilité qu’en termes de légitimité. C’est vrai, quoi, on n’est pas là pour rigoler! Peut-être, cependant faire ce qu’on a à faire dans la bonne humeur et le plaisir, c’est quand même plus motivant que le faire dans la sueur et les larmes.

10 façons de se faire plaisir au travail Non il n’est pas honteux de se faire plaisir au travail et oui il existe des façons de prendre du plaisir au travail (je ne parle pas de relations adultères avec un/une collègue de travail qui sort strictement de mon domaine de compétence). Même si c’est vrai que le mot travail vient du latin tripalium qui est un instrument de torture (« Oui, nous pouvons travailler avec plaisir » ), il faut arrêter de voir le travail comme un sacerdoce, une punition divine qui s’abat sur chacun de nous, enfin quand on a la chance d’en avoir un ! Et si la dopamine devenait la meilleure arme du manager, et si pour motiver ses équipes les managers ne proposaient plus un presse papier aux couleurs de l’entreprise ou une augmentation infinitésimale mais du plaisir à ses collaborateurs ? Bien sûr le plus important pour prendre du plaisir au travail c’est:

Bien-être au travail : les bonnes pratiques à adopter Tout l'été, des experts RH et des DRH vous recommandent des ouvrages incontournables publiés depuis un an. Mickaël Hoffmann-Hervé, DG délégué en charge des ressources humaines du Groupe Randstad France, a choisi "L'humain dans l'entreprise : un capital à préserver", de Sacha Genot et Philippe Tallois (Editions Eyrolles). Crédits photo : Bruno Lévy Mickaël Hoffmann-Hervé, DG délégué en charge des ressources humaines du Groupe Randstad France > Que dit ce livre ? En appui sur des témoignages de responsables d'entreprises, le livre tente de cerner les moyens concrets permettant d'élaborer dans les entreprises un mieux-vivre professionnel.

Des solutions simples pour améliorer le quotidien au travail En vertu sans doute du principe de l’emmerdement maximum, notre quotidien professionnel est souvent infesté d’enquiquinements divers qui nous hérissent le poil aussi facilement qu’un boucher expérimenté découpe un chateaubriand dans le filet. Bye bye le plaisir au travail, l’accumulation de petits désagréments et de contrariétés majeures devient vite pénible et génératrice d’anxiété, de tensions et de stress. Nous pouvons remédier à certains avec un peu d’imagination et de volonté, grâce à la mise en place de petits objectifs simples. Au delà de notre activité professionnelle en elle-même, c’est souvent notre environnement au travail qui est à l’origine de nombre de ces contrariétés et d’une déperdition navrante du nourrissant plaisir au travail. D’abord le lieu, son organisation spatiale et temporelle, son organisation tout court, le matériel… Ensuite: les autres.

Condition de travail en entreprise L’amélioration des conditions de travail constitue une thématique qui, si elle n’est pas nouvelle, s’avère, selon les époques, plus ou moins valorisée. Bien souvent malheureusement, cette problématique a tendance à passer à la trappe en période de crise, pour ne revenir sur le devant de la scène qu’une fois le contexte économique plus serein, lorsque les entreprises se montrent moins soucieuses de leur chiffre d’affaires. Pourtant, le « travailler mieux » constitue l’un des défis auxquels l’entreprise est forcément confrontée, quels que soient sa taille et son secteur d’activité. D’autant que de meilleures conditions de travail découlent souvent une plus grande efficacité des entreprises. Car qui dit amélioration des conditions de travail, dit respect des réglementations en vigueur, politique de prévention, mais aussi volonté d’amélioration. Autant de sujets de réflexion qui poussent forcément l’entreprise à envisager une autre organisation du travail et de la production.

Les aides à lamélioration de lorganisation et des conditions de travail Les aides à l’amélioration de l’organisation et des conditions de travail Les aides au conseil accompagnent les initiatives des entreprises pour anticiper les changements qui affectent la situation des salariés. Ces aides ne sont pas spécifiques au domaine des conditions de travail : elles permettent de traiter toutes les questions relatives au travail, à l'emploi et à la formation. Une aide à l'action, attribuée par le Fonds pour l'amélioration des conditions de travail (FACT), soutient des actions exemplaires centrées sur les situations de travail. 10 trucs pour augmenter le plaisir au travail et moins procrastiner Sylvaine Pascual – Publié dans Procrastination / Vie professionnelle / Trait d’union Là, vite fait, l’air de rien, j’aurais bien donné dans les petits arrangements avec moi-même emballés dans les papiers cadeaux des bonnes excuses, et je vous en aurais fait un billet sur les bienfaits d’une procrastination choisie. Je vous aurais volontiers raconté que, magistrale coach de moi-même tout à l’écoute de mes besoins, j’avais choisi sciemment de procéder à une réflexion en 7 étapes qui aurait débouché sur la conclusion qu’un repos estival m’était amplement nécessaire : Appliquer un coup de lecture émotionnelle à moi-même pour évaluer mes besoins après une certaine surcharge de travail ces derniers mois .Décider de prendre de salutaires vacances et de ne pas me les pourrir.Déconnecter, en particulier d’Internet et de TwitterCédé à une flemme monumentale par nécessité de repos forcément méritéPrendre la décision hygiénique de passer en mode pure glandouille. Seulement voilà, rien de tout ça.

Le travail à l'heure du collaboratif Même si le malaise des cadres et le stress sont des réalités - très médiatisées - dans l'entreprise en France, il existe aussi un autre visage de la vie au travail. Celui de l'entraide et de la solidarité. Stimulées par l'essor constant du 2.0, ces pratiques vitaminent le lien social et la convivialité. Qu'il s'agisse d'échanger de l'expertise ou des objets, de partager des laboratoires de fabrication (fab labs), des espaces de coworking, ou même le pouvoir, voici un focus sur cinq tendances inspirantes, à copier sans modération.

Conditions de travail Le site ‘Respect au travail’ est consacré aux risques psychosociaux au travail (RPS). Il s’adresse aux acteurs de la prévention dans les entreprises : conseillers en prévention, personnes de confiance, membres de la ligne hiérarchique, représentants des travailleurs,… Il y a aussi un site pour le grand public : www.sesentirbienautravail.be. Outre les risques psychosociaux, les risques dits ‘classiques’ et les contraintes physiques doivent également être pris en compte. Vous trouverez plus d’information sur les troubles musculo-squelettiques (TMS) et sur l’ergonomie sur le site www.beswic.be. Et plus d’information sur la législation sur le site du SPF Emploi : emploi.belgique.be.

Avis d'Expert - Cinq étapes clés pour maîtriser les risques psychosociaux en entreprise Gilles Staquet, Consultant Santé et Sécurité de l'Homme au Travail chez Apave SudEurope, nous livre son expérience de la maîtrise des risques psychosociaux (RPS) en entreprise : enjeux, conseils et méthodes. Gilles StaquetConsultant SST chez Apave SudEurope. Depuis plusieurs années, les risques psychosociaux (RPS) sont progressivement considérés comme des risques professionnels à part entière. Mais les termes et les réalités qu'ils recouvrent en matière de cause et d'effets restent peu connus ou mal appréhendés par les entreprises. Ils sont le plus souvent décrits par leurs effets (stress, violences, souffrance éthique…) et non par leurs causes, ni même par les atteintes à la santé occasionnées. Leur prise en compte réelle par les acteurs de la prévention (et les employeurs) peut se heurter à de nombreux questionnements : Comment aborder ces risques sans en générer de nouveaux ?

L’entreprise du bonheur, les recettes de Tony Hsieh Ça vous dirait un patron cool comme ça qui préfère le bonheur de ses employés et de ses clients au profit à court terme ? Quelques secrets de néo management d’un entrepreneur qui sait faire rimer profit et passion, bonheur et dollar. Mais comment fait-il ? Frais émoulu de Harvard, Tony Hsieh ouvre sa première boîte à l’âge de 23 ans et la revend un an plus tard à Microsoft pour 265 millions de dollars. Habit RPG, un serious game pour gérer ses tâches quotidiennes Si votre organisation quotidienne vous pose quelques petits soucis et que vous êtes amateurs de jeux vidéo, voilà un petit outil qui pourrait bien changer le cours de vos journées ! Le temps, c’est quelque chose de précieux Comment gagner du temps, aussi bien dans sa vie personnelle que dans son quotidien professionnel ? On a vu fleurir sur le web pas mal d’outils de gestion de tâches, répartis en deux catégories : les applications de rappels ou de prise de notes, et les outils de gestion de projet à destination des entreprises (mettant surtout l’accent sur l’aspect collaboratif). Loin de moi l’idée de jeter la pierre à ces logiciels, mais en dehors d’un petit rappel lorsqu’une tâche à effectuer arrive à échéance, ces applications sont loin d’être addictives. Simple et addictif

Related: