background preloader

Le Soleil, l'étoile mystérieuse HD 720p / documentaire complet en francais

Le Soleil, l'étoile mystérieuse HD 720p / documentaire complet en francais
Related:  Soleil

Old Solar Cycle Returns + Play Audio | + Download Audio | + Join mailing list March 28, 2008: Solar Cycle 23, how can we miss you if you won't go away? Barely three months after forecasters announced the beginning of new Solar Cycle 24, old Solar Cycle 23 has returned. (Actually, it never left. Read on.) "This week, three big sunspots appeared and they are all old cycle spots," says NASA solar physicist David Hathaway. It shows the north and south magnetic poles of the three sunspots. What's going on? Strange as it sounds, this is perfectly normal. Meanwhile, on March 25th, sunspot 989, the smallest of the three sunspots, unleashed an M2-class solar flare. While the CME was still plowing through the sun's atmosphere, amateur radio astronomer Thomas Ashcraft heard "a heaving sound" coming from the loudspeaker of his 21 MHz shortwave receiver in New Mexico: listen. Above: Sunspot counts vs. year: 2008 is a low point in the solar cycle. We could get more of this kind of activity in the next 7 to 10 days.

Jusqu'où ira la technologie biométrique ? Jusqu'où ira la technologie biométrique ? - Vu 5325 fois. Jusqu'où la société ira-t-elle quant à l'exploitation de notre intimité ? C'est une question à laquelle nous sommes bons nombres à penser, sûrement à cause des nouvelles technologies biométriques. Mais quels sont réellement leur impact sur la société ? Le monde dans lequel nous vivons ne peut plus garantir notre identité et la seule chose qui ne peut la trahir est notre corps, nous ne pouvons en effet pas changer notre doigt, notre visage ou nos yeux. Tout d'abord, voyons les origines de la biométrie. Toutes ces mesures ont très vite été supplantées par l'empreinte digitale, bien plus sûre, mais aussi plus simple à recueillir et à stocker. PARAF est un système qui commence à être utilisé dans certains aéroports, il s'agit en fait d'un relevé d'empreintes sur huit doigts, qui permettent aux passagers de passer plus vite, grâce à une prise d'empreinte faite au préalable et surtout, de ne plus faire la queue avant l'embarcation.

Helioviewer.org - Solar and heliospheric image visualization tool Activity Continues On the Sun UPDATE: Over the weekend, a pair of CMEs reached Earth. The impacts rattled Earth's magnetic field and sparked Northern Lights visible in the continental United States as far south as Colorado. › View larger This aurora appeared over Marquette, Mich., on May 18, 2013, after coronal mass ejections from the sun made contact with Earth's magnetic fields, funneling energy and particles into near-Earth space. Image Courtesy of Amy Cherrette 05.15.13 Activity Continues On the Sun › View larger image NASA's Solar Dynamics Observatory captured this image of the X1.2 class solar flare on May 14, 2013. Solar activity continued on May 14, 2013, as the sun emitted a fourth X-class flare from its upper left limb, peaking at 9:48 p.m. The flare was also associated with a non-Earth-directed CME. Experimental NASA research models show that this CME left the sun at around 745 miles per second, beginning at 10:18 p.m. Updates will be posted as necessary. Related Links

Espace : un télescope pour percer les secrets de la basse atmosphère du Soleil Percer les secrets de la basse atmosphère du Soleil, région largement inconnue où se forment les vents solaires et les rayons qui frappent la Terre: c'est la mission d'un télescope spatial que vient de lancer la NASA. L'agence spatiale américaine (NASA) a lancé avec succès dans la nuit de jeudi 27 à vendredi 28 juin un télescope spatial pour percer les secrets de la basse atmosphère du Soleil, région largement inconnue où se forment les vents solaires et les rayons qui frappent régulièrement la Terre. Le lancement de ce satellite baptisé IRIS ("Interface Region Imaging Spectrograph") a été effectué par une fusée Pegasus XL de la firme américaine Orbital Sciences, larguée d'un avion tri-réacteurs Lockheed L-1011 parti de la base militaire de Vandenberg en Californie. La fusée à trois étages a été larguée comme prévu à 02H27 GMT vendredi à environ 150 km des côtes de Californie à près de 12.000 mètres d'altitude au-dessus du Pacifique. Une mission d'au moins deux ans

Solar storm could leave Britain without power 'for months' "Historical auroral records suggest a return period of... 150 years for very extreme storms," it reads, adding that "The geomagnetic storm risk is projected to peak in early 2015". Data on sunspots, extreme magnetic activity on the sun's surface that can cause solar storms, dates back to 1775. This date is thought of as the beginning of the first of Earth's 11-year "solar cycles". Currently, the Earth is nearing the peak of the 24th cycle. Solar storms are more frequent when the sun is at the most active phase of its cycle (NASA/GSFC/SDO / Rex) The model used to map the effects of an extreme solar storm is that of the so-called "Carrington Event" of 1859. In August of that year, a solar storm reportedly destroyed telegraph wires in North America and Europe, giving operators electric shocks and knocking out the telegraph network as far away as Australia and Asia for two days. "If new transformers need to be ordered, the lead-time is likely to be a minimum of five months."

Sun Eruption Hits Earth’s Magnetic Field On late Tuesday night, the Earth's magnetic field was hit by a strong solar explosion. A recent report has uncovered that the same bolstered the Northern Lights throughout areas of the United States and Canada. It was on Monday when the sun eruption took place with a large veil of charged particles reaching the Earth by stripping into space. The magnetic field of the planet was whacked nearly at 10 p. m. at night on Tuesday by coronal mass ejection (CME), i. e. the cloud. The eruption, however, did not go as without its capture for once. It has been found that G2 geomagnetic storms could lead to voltage frights in high-latitude power systems. "G2 (moderate) levels of storming were observed overnight as a result.

Le champ magnétique du Soleil commence à s'inverser Des perturbations sur les réseaux électriques pourraient être à venir sur Terre alors que le champ magnétique du soleil est tout proche de son maximum. Selon la Nasa, son inversion a même commencé. Comme la majorité des étoiles froides, le Soleil possède un champ magnétique qui circule à sa surface et se concentre sous forme de taches sombres. Il provoque parfois de violentes éruptions qui bombardent la Terre de particules. Le champ magnétique bascule tous les 11 ans environ et aurait déjà commencé sur le pôle Nord de notre astre, selon la NASA. Progression du cycle selon la NOAA. Pendant le basculement du champ magnétique, de nombreuses taches sombres vont apparaître. Pour suivre l’évolution du magnétisme solaire :- Le site de la NOAA- Astrosurf (nombreuses données en direct)

Il y a une catastrophe climatique majeure en route et rien n’est dit : lien entre taches solaires et refroidissement global actuel (Source : Bistro Bar Blog) David Hathaway, directeur de recherche en physique solaire au centre Marshall Space Flight de la NASA à Huntsville en Alabama, a parlé dans le Wall Street Journal de la faiblesse du cycle solaire 24. Je dirais qu’il sera le plus faible en 200 ans. Hathaway est l’un des nombreux scientifiques qui se demandent pourquoi ce cycle est aussi faible et pourquoi la polarité des champs magnétiques solaires est désynchronisée. Normalement les champs magnétiques solaires s’inversent au maximum du cycle. Dans le cycle 24 cela n’est pas arrivé. Hathaway et son équipe prédisent que le nombre de taches solaires pendant le maximum du cycle 24 sera d’environ 65 ce qui en fait le cycle le plus faible depuis 1906. Pourquoi cela a-t-il de l’importance ? Il y a une preuve qui confirme la théorie. Des données historiques vérifiées montrent que lorsque il y a eu un cycle solaire faible, du temps froid s’ensuit. La planète ne s’est pas réchauffée depuis 1998. .

Related: