background preloader

Définition du Marketing de l'Engagement

Définition du Marketing de l'Engagement
Cet article a été publié il y a 2 ans 1 mois 3 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Ce billet est une traduction d’un article anglais de Tomi Ahonen, expert mobile international connaissant parfaitement toutes les nouveautés et les chiffres de l’industrie. Dans cet article, Tomi nous parle du Marketing de l’Engagement. J’ai significativement condensé le texte original qui est très long comme convenue avec Tomi. Voici le sommaire : Définition du Marketing de l’Engagement : Des stats choquantesLa règle du SMSNe copiez pas ce qui est haïE = MC2Alan Moore, inventeur du Marketing de l’EngagementDéfinition du Marketing de l’engagementL’interactivité n’est pas l’engagementLa viralité n’est pas l’engagementLa pub crée par les utilisateurs n’est pas l’engagementLa personnalisation n’est pas l’engagementVoilà ce qu’est le Marketing de l’Engagement Le Marketing de l’Engagement par l’exemple Des stats choquantes La règle du SMS

Comment légitimer la prise de parole du Community Manager ? Cet article a été publié il y a 1 an 3 mois 10 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Cette semaine, je souhaiterais m’intéresser de plus près aux différentes manières de construire la légitimité du Community Manager auprès de ses fans. Cette légitimation du CM est capitale car elle lui donne “l’autorisation” de réaliser certaines actions nécessaires à la tenue d’une communauté aux échanges sains et constructifs. Tout le long de cet article, je vais m’efforcer d’être le plus concret possible, afin de matérialiser au maximum, cette conquête de légitimité. Guidelines Définition : les social-média guidelines (ou charte d’utilisation des médias sociaux) permettent d’établir des règles de bonne tenue des conversations sur vos espaces sociaux. Interne : ensemble des règles s’appliquant aux salariés de l’entrepriseExterne : ensemble des règles s’appliquant aux internautes non salariés de l’entreprise Qu’est-ce que l’UGC ?

Les ados commencent à se lasser de Facebook Facebook serait-il déjà devenu “uncool” ? C’est ce qui ressort de plusieurs études menées auprès d’adolescents américains. Alors qu’il s’apprête à lancer une appli de partage de photos, Adam Ludwin a interrogé un panel de 20 Américains de moins de 25 ans. D’où il ressort que les applis de partage de photos et de vidéos comme Viddy, SocialCam, Cinemagram et Snapchat sont très prisées par les jeunes. De son côté, Josh Miller, PDG de Branch, a interrogé sa soeur de 15 ans pour comprendre son utilisation des réseaux sociaux.

Friendly Marketing : appliquer les enseignements de Facebook hors de Facebook Cet article a été publié il y a 1 an 1 mois 23 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Pour beaucoup de marques, Facebook a été un électrochoc, la première rencontre authentique avec de « vrais » consommateurs. Pas des panélistes triés sur le volet. De vrais gens (horreur !) Et puis finalement, bon gré mal gré, les marques ont appris à rencontrer leurs fans. Facebook a éduqué le marché de façon spectaculaire en forçant les marketeurs à personnifier leur discours de marque, et à s’intéresser à leurs fans, à les prendre en considération, à s’occuper d’eux, les chouchouter, les divertir, les informer, les interroger. Cette attitude « Friendly » déteint sur toutes leurs actions marketing, même, et surtout, en dehors de Facebook. Prenez l’exemple de Patagonia aux US. Les consommateurs ont désormais le choix d’écouter qui ils veulent et quand ils veulent.

Le Marketing de l'Engagement par l'exemple Cet article a été publié il y a 1 an 1 mois , il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Maintenant que vous avez eu une Définition du Marketing de l’Engagement, Tomi Ahonen vous propose d’analyser plus profondément et précisément ce qui se passe lorsque vous mettez ce type de marketing en place et ce au travers de plusieurs cas d’école. Pour comprendre ce qu’est vraiment le Marketing de l’Engagement, allons à son cœur. Le truc avec Blyk ne se limite pas au fait que les jeunes peuvent avoir des appels gratuits et des messages en échanges de quelques publicités. Souvenez-vous, tout le monde déteste les pubs. Maintenant comparons à Blyk. L’utilisateur Blyk, un jeune entre 16 et 24 ans, est bombardé en moyenne de 6 messages par jour (ils n’ont pas à les lire le jour même, ce qui fait partie de la beauté de la chose, la publicité pouvant être dissocié du contenu / service). Je n’invente rien. Voilà maintenant l’annonceur. Et ensuite ?

Applications VS sites mobiles : la guerre sans fin applis vs sites mobiles 36, c’est le nombre de milliards d’applications mobiles téléchargées dans le monde en 2012 selon le cabinet d’études ABI Research. Si cela représente une hausse de 6% par rapport à l’année précédente, l’avenir des applications mobile est-il assuré ou la menace des sites mobiles est-elle vraiment réelle ? Cette « guerre » qui s’écrit depuis des années et crée des spéculations sur toute la toile s’approcherait-elle de la fin ? L’application mobile : technologie d’hier et d’aujourd’hui Apparues en 2007 avec la sortie du premier Iphone, les applications sont aujourd’hui devenues incontournables. Avantages Tout d’abord, une application mobile est un formidable atout pour une marque car en étant téléchargée sur le mobile de l’utilisateur, elle se trouve exposée plusieurs fois par jour à son regard. Inconvénients Le site mobile : technologie de demain Enfin, l’inconvénient majeur du site mobile est l’absence d’alertes push ou de notifications. 2016 : l’année charnière

L' information du vin sur internet : extraits de la these professi... Stimuler les conversations en impliquant les internautes autour de sa marque - Paul Cordina - , Marketing digital, Marketing relationnel, Stratégie de marque Les interactions se créant sur Internet et les médias sociaux sont de nouveaux facteurs d'influence. L'enjeu est donc pour les marques de parvenir à provoquer ces conversations, en y apportant dans la mesure du possible de la valeur ajoutée. Elles pourront alors ainsi enclencher de véritables relations durables avec et entre leurs consommateurs. 1) Le marché des conversations Du marketing classique au dialogue Les marchés sont désormais devenus des conversations, comme l’avait prédit dès 1999 The Cluetrain manifesto. Pour stimuler la conversation et pouvoir y contribuer efficacement, les marques doivent se préparer et ne pas reprendre leurs arguments marketing classiques. Les médias sociaux doivent être utilisés comme de véritables outils de communication bilatéraux : les conversations sont des échanges, et doivent faire l’objet d’une charte éditoriale, permettant aux marques d’identifier leur territoire. Définir sa posture conversationnelle 2) Impliquer les internautes autour de sa marque

Communiquer auprès des Digital Natives : 4 outils efficaces ! Constamment attirés par les nouveautés, les Digital Natives ont les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) dans le sang et se servent d’Internet à tour de bras pour communiquer, collaborer et créer. Nés entre les années 1980 et 2000, ils sont aujourd’hui majoritairement étudiants : les établissements de formation font ainsi face à une véritable révolution. Exit les communications statiques : pour séduire et conquérir la Génération Y, cette cible mobile, volatile, hyper-connectée et surexposée aux messages commerciaux, il faut savoir innover et faire preuve d’audace. Ce qui était tendance en 2011 ne l’est plus nécessairement aujourd’hui ! De la gamification au picture marketing en passant par les social ads ou encore le marketing mobile, un vivier de solutions novatrices se profile à l’horizon et promet de faire trembler les méthodes de communication traditionnelle. La Gamification : l’expérience ludique au cœur de la relation. La publicité sociale 2) Les promoted tweets

Related: