background preloader

Roman de chevalerie

Roman de chevalerie
Related:  5ème

L'essentiel sur les romans de Chevalerie au Moyen Age Dominante culture Les romans de chevalerieL’essentiel Merveilleux chrétien et merveilleux celtique Dans les romans de chevalerie, le merveilleux chrétien et le merveilleux celtique sont étroitement mêlés.qui constitue le merveilleux chrétien, ce sont les interventions et volontés de Dieu : ainsi les chevaliers les plus célèbres (Arthur, Perceval, Lancelot...) doivent leur destin exceptionnel au fait qu'ils ont été élus : choisis par Dieu.Par ailleurs, c'est l'enchanteur Merlin qui révèle à Arthur sa destinée, c'est par un exploit relevant de la magie qu'Arthur est désigné comme le roi légitime des Bretons : c'est ce qu'on appelle le merveilleux celtique, celui des légendes bretonnes. L’idéal chevaleresque Le monde de la chevalerie est un monde héroïque. L’univers épique L’épreuve de l’amour

Roman de chevalerie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Romance. Un roman de chevalerie est une œuvre romanesque, le plus souvent en prose, inspirée ou adaptée des romans courtois et des chansons de geste en vers des XIe et XIIIe siècles. Les premiers romans de chevalerie ont été Lancelot du Lac et Yvain ou le Chevalier au lion, tous deux de Chrétien de Troyes, au XIIe siècle. Le genre littéraire a bénéficié d’une grande popularité au XVIe siècle en Italie avec La Jérusalem délivrée du Tasse, ainsi qu'en Espagne et en France (Amadis de Gaule) et au Portugal (Palmerin d'Angleterre). Le roman de chevalerie a eu un regain de faveur au XVIIIe siècle, en particulier en France avec les adaptations du comte de Tressan, intitulées Extraits de romans de chevalerie, outre sa nouvelle traduction d'Amadis de Gaule.

Chrétien de Troyes : Biographie Chrétien de Troyes (v. 1135 – v. 1191) est un écrivain du Moyen Âge, considéré comme le premier grand romancier français. Sa source d’inspiration se trouve dans la tradition celtique et les légendes bretonnes (la matière de Bretagne). Mais il leur confère une dimension chrétienne nouvelle, fortement imprégnée par les Chansons de geste en langue d’oïl de la seconde moitié du XIIe siècle. Le secret de son art réside dans sa capacité à opérer, selon ses propres mots, la bonne conjointure, c'est-à-dire l'alliage savamment dosé entre la matière et le sens. Considéré comme un des premiers auteurs de [roman courtois|romans de chevalerie] Sa principale oeuvre est celle des romans de la table ronde avec pour représentant le roi Arthur. La cour du roi Arthur est un lieu fixe dans tous les romans de Chrétien de Troyes. Ouvrages

ROMANS DE CHEVALERIE EN ESPAGNE Au moment où il se propose d'imiter, dans la sierra Morena, la pénitence d'Amadis à la Roche Pauvre, Don Quichotte confie à Sancho Pança : « Amadis fut le nord, l'étoile et le soleil des chevaliers vaillants et amoureux et c'est lui que nous devons imiter, nous tous qui sommes engagés sous la bannière de l'amour et de la chevalerie » (trad. L. Viardot). Si Don Quichotte se propose d'imiter gratuitement et de façon burlesque l'un des épisodes les plus frappants du célèbre roman, son jugement sur Amadis ne manque pas de justesse. Ce fut en tout cas celui de plusieurs générations pour qui ce héros fut un modèle parfait et pour qui le roman qui rapporte ses aventures fut aussi le modèle des romans de chevalerie. Il ne faut pas oublier que l'Amadis échappe au terrible bûcher qui purifie la librairie de Don Quichotte, cette librairie coupable de la folie du généreux hidalgo. Amadis est donc sauvé.

Le Chevalier au bouclier vert Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Chevalier au bouclier vert est un roman historique écrit par Odile Weulersse, paru pour la première fois en 1990. Résumé[modifier | modifier le code] Au XIIe siècle, dans le pays des Francs, le jeune Thibaut de Sauvigny sauve Éléonore, la fille du comte de Blois alors qu’elle est attaquée par des brigands. Le Comte de Montcornet le vassal du père se retire dans un monastère et c’est son fils Foulque qui lui succède. Thibaut se rend à un tournoi à Juvignole. Foulque monte son armée contre le Comte de Blois afin d’obtenir la main d’Éléonore. Thibaut réussit toutes les épreuves pour retrouver la fée Hadelize qui pourra guérir Éléonore. Pendant ce temps, Thibaut et ses compagnons se rendent à Paris déguisés en lépreux pour obtenir de l’aide du roi Louis VI le Gros. Accusé de vendre des armes à l’ennemi, Thibaut est banni par le roi. L’armée du roi bat celle de Gascelin. Personnages[modifier | modifier le code] Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 3

Gauvain - La légende des chevaliers de la Table Ronde Vendredi 5 octobre 5 05 /10 /Oct 11:57 Gauvain est le fils aîné du roi Lot d’Orcadie et d’Anna (parfois appelée Morgause) qui est la demi-sœur d’Arthur. Gauvain est donc le plus âgé des neveux d’Arthur. Il aida son oncle dès le début de son règne, notamment contre la rébellion des grands seigneurs qui refusèrent qu’Arthur soit leur roi. Parmi ces seigneurs se trouvait le père de Gauvain, qu’il provoqua en duel pour l’obliger à reconnaître la légitimité d’Arthur, ce qu’il réussi brillamment. Gauvain est l’un des personnages centraux de la légende arthurienne. Le neveu préféré du roi avait un caractère un peu rustre au premier abord. Partager l'article ! inShare

La légende du roi Arthur Pour ses nobles seigneurs dont chacun s'estimait le meilleur et dont nul ne savait qui était le moins bon, Arthur fit faire la Table ronde sur laquelle les Bretons racontent bien des récits. Les seigneurs y prenaient place, tous chevaliers, tous égaux. Wace, Le Roman de Brut, ca. 1155 La légende du roi Arthur et de ses chevaliers s'est constituée et développée durant des siècles. L'aventure est l'élément essentiel de ce grand mythe qui traverse le Moyen Âge : les chevaliers partent prouver leur courage, et surtout, avec la Quête du Graal, éprouvent leur foi et leur vertu… Les exploits du roi Arthur, de Merlin, de Lancelot ou de Perceval continuent, par-delà les siècles, à fasciner notre imaginaire, et les chevaliers de la Table ronde nous apparaissent aujourd'hui comme des chercheurs de Connaissance, lancés dans une quête initiatique. Le symbole de l’idéal chevaleresque La Quête du Saint-Graal, vers 1220-1230 Merlin l'Enchanteur, maître du destin

Chrétien de Troyes Poète français (vers 1135-vers 1183). Vie et œuvre Au début de son Cligès vers (1175), Chrétien de Troyes énumère ses œuvres de jeunesse : un Art d'aimer inspiré d'Ovide ; un Mors de l'Espaule (Pelops ?) ; un Philoména (histoire des amours tragiques de Térée, époux de Procné, et de Philomèle, sœur de celle-ci, d'après les Métamorphoses d'Ovide) ; un Livre du roi Marc et d'Yseut la blonde ; Érec et Énide. Toute l'œuvre de Chrétien de Troyes va contre une conception fataliste de l'amour, si l'on excepte les œuvres antiquisantes du début, qui tiennent sans doute de l'exercice d'école. Dans ce roman, à la fois arthurien et oriental, après un prologue où sont relatées les amours des parents du héros, on assiste au débat intérieur de Fénice, qui aime Cligès et refuse de se partager entre son amant et son mari, l'imposteur Alis, qui a ravi à Cligès le trône de Constantinople. Le Chevalier à la charrette Le Chevalier au lion Le Conte du Graal L'inventeur du roman moderne

Roman chevaleresque Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Portrait de don Quichotte Bien que l'on confonde parfois roman chevaleresque et roman de chevalerie, ainsi que le fait Cervantès lui-même au chapitre six de la première partie de son Don Quichotte, il existe une différence entre ces deux genres, différence soulignée par le spécialiste espagnol Martí de Riquer : le roman chevaleresque renvoie à un monde possible, et parfois réel lorsqu'il s'agit de biographies de chevaliers qui appartiennent à l'histoire : Parmi les fictions, outre le célèbre Tirant le Blanc de Joanot Martorell, on peut citer : Tirant le Blanc est une fiction qui s'appuie sur un modèle historique, à savoir l'aventure de Roger de Flor dans l'empire grec d'Andronic II : tout le roman semble sorti de la vie réelle. Littérature française du Moyen Âge, Littérature médiévale, Poésie médiévale française Portail de la littérature

texte Lancelot - La légende des chevaliers de la Table Ronde Lancelot est le fils du roi Ban de Benoïc et de la reine Elaine. Alors que Lancelot était encore qu’un tout jeune enfant, le roi Ban perdit la bataille qui l’opposait au roi Claudas, et dut alors s’échapper. Gravissant une colline, il ne pût s’empêcher de regarder en arrière pour voir une dernière fois sa cité, et la voyant en flamme il ne sut résisté à la douleur et mourut sur le coup. Quand le moment fut venu, Viviane fit venir Lancelot à la cour du roi Arthur pour qu’il soit adoubé, ce qu’Arthur consenti volontiers. Très vite Lancelot acquis une très forte réputation au sein des chevaliers de la Table Ronde. Son premier exploit fut de conquérir la Douloureuse Garde, seulement quelques jours après avoir été adoubé. Une de ses aventures les plus célèbres est l'enlèvement de la reine par Méléagant qui pensait être le plus puissant des chevaliers. Seuls deux chevaliers purent opposer une vraie résistance en combattant Lancelot : Tristan et Perceval le Gallois.

Yvain ou le Chevalier au lion Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Yvain ou le Chevalier au lion est un roman de chevalerie de Chrétien de Troyes. « Le Chevalier au lion » est l'autre nom de messire Yvain dans les romans courtois, ayant trait aux chevaliers de la Table Ronde. Écrite vers 1176 en octosyllabes, l'œuvre de Chrétien de Troyes puise son inspiration dans la matière de Bretagne, et probablement à la même source que le conte gallois Owein (ou Le Conte de la Dame à la fontaine), qui ne lui serait pas antérieur, mais aurait été davantage composé d'après une source commune dont il ne reste aucune trace. Cette œuvre nous est connue grâce à neuf manuscrits différents[1]. Selon Jean-Pierre Foucher, « l'auteur appréciait Yvain comme son meilleur roman courtois[2]. » Résumé[modifier | modifier le code] L'histoire commence à la cour du Roi Arthur où le chevalier Calogrenant raconte l'aventure qui lui est arrivée. La reine Guenièvre, réveillée et attirée par l'histoire, l'écoute. Yvain combattant Gauvain.

Related:  travaileclptravailqrcmtravailcptravailbpaalexiagetravailnatravaillr