background preloader

Effondrement du système bancaire : le compte à rebours vient de commencer

Effondrement du système bancaire : le compte à rebours vient de commencer
A moins de ne plus jamais avoir besoin de crédit ou de découvert ou se faire un capital (retraite etc ;..) et donc de revenir aux vieilles méthodes (« bas de laine ») et donc d’accepter de différer ses achats (maison, voiture etc...) d’accepter aussi que son argent ainsi économisé se dévalue (quoique maintenant, les taux d’intérêts versés aux épargnants ne sont vraiment plus indexés sur le coût réel de la vie) que, même dans une banque éthique, tout placement comporte un risque. Nous ne sommes pas au bout de nos peines.. car la plupart des banques en plus d’investissements dans des entreprises, de prêts aux particuliers, rachètent de la dette à très haut risque... A certaines, elle est imposée... Donc le système qui était déjà à la base fragile bien que reposant sur des garanties (hypothèques par exemples), l’est devenu encore plus lorsque ces mêmes garanties étaient surévaluées (crise des subprimes).. Par compte, là ou le bât blesse c’est au niveau des comptes courants.. Related:  la guerre de la finance privéesystème inégalitaire ET corrompu - GROS DOSSIER :=

Bank run à Chypre après une lourde taxation des comptes bancaires imposée par l'Union Européenne -- Enfant de la Société A Chypre en pleine déconfiture économique, le plan de sauvetage de l'Union Européenne exigeait une lourde taxation des comptes courants des particuliers et des entreprises : Près de 7% de taxes en-dessous de 100 000 Euros de dépôts, et près de 10% de taxes au-dessus de ce seuil (soit 10 000 Euros de taxation exceptionnelle) ! Du coup les gens se sont rués sur les guichets de banque pour éviter d'avoir à payer cette énorme taxe imposée par les élites européistes et néo-mondialistes ! Vidéo publiée le 17 Mars 2013 - Les élites néo-mondialistes provoquent un « bank run » (une ruée vers les guichets de banque) vers les banques chypriotes après la mise en place d'un plan de sauvetage en contre-partie de lourdes impositions fiscales sur les épargnants - RTBF par Youtube Evidemment, ce scandale ne pourra qu'inquiéter les épargnants dans toute l'Europe, qui vont craindre à leur tour d'être taxés lourdement en cas de défauts de paiement pour renflouer les caisses !

2012 Rankings of Canada's top 1000 public companies by profit The companies listed here are the 1,000 largest publicly traded corporations, measured by assets. They are ranked according to their after-tax profits in their most recent fiscal year, excluding extraordinary gains or losses. When companies state their results in U.S. dollars or euros, we do the same, but rankings are based on the Canadian dollar equivalents. The Top 1000 rankings in ROB Magazine and this website only provide a limited snapshot of data for the top 1000 companies in Canada. The full database provides a complete guide to corporate performance in Canada, with comprehensive shareholder information and can be purchased here. Rankings by profit Print Download table as a csv View full table Les idées fausses, ça suffit ! ATD Quart Monde vous offre un an d’abonnement à Feuille de Route, le mensuel d’actualités contre la misère. Pour bénéficier de cet abonnement d’un an, cliquez ici Commandez le livre "En finir avec les idées reçues sur les pauvres et la pauvreté" Nous vous invitons à déconstruire des préjugés et des stéréotypes répandus sur la pauvreté et les pauvres, afin que ceux-ci cessent d’être les boucs émissaires des maux de nos sociétés et qu’ils deviennent au contraire des partenaires à part entière dans la construction d’un monde plus juste. Voici quelques-unes de ces idées reçues. Travail réalisé par ATD Quart Monde et la MRIE, Mission Régionale d’Information sur l’Exclusion en Rhône-Alpes. 1) Sur la pauvreté en général « Les pauvres coûtent cher à la société » Oui, et plus que l’on ne pense (et ils rapportent aussi !). 2) Sur les minima sociaux « La France distribue des minima sociaux élevés. » Faux. « Il n’y a pas assez d’argent dans les caisses pour augmenter les minima sociaux » Faux. Faux. Faux.

Medvedev demande aux russes de se retirer du systéme bancaire occidental Un « bulletin d’information » du ministère des Affaires étrangères (MAE) envoyé aujourd’hui aux ambassades du monde entier conseille aux citoyens et aux entreprises russes de commencer à se défaire « immédiatement » des actifs qu’ils détiennent dans les banques et institutions financières de l’Ouest, le Kremlin craignant de façon grandissante que tant l’Union européenne et que les États-Unis se préparent pour le plus grand hold-up de richesse privée dans l’histoire moderne.Selon ce «bulletin d’information urgent», cette mise en garde a été faite à la demande du Premier ministre Dmitri Medvedev qui, plus tôt aujourd’hui a émis une alerte à propos des manoeuvres des institutions bancaire occidentales contre le membre de l’union européenne qu’est Chypre en déclarant :« Toutes les erreurs possibles qui pourraient auraient pu être commises ont été faites par elles, la mesure qui a été proposée est de nature confiscatoire, et d’un caractère sans précèdent.

Mafia | Wikipedia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une mafia (ou maffia) est une organisation criminelle dont les activités sont soumises à une direction collégiale occulte et qui repose sur une stratégie d’infiltration de la société civile et des institutions. On parle également de système mafieux. Les membres sont appelés « mafieux » (sans distinction de nombre), ou parfois « mafiosi », d’après le nom italien (au singulier : « mafioso »). Étymologie[modifier | modifier le code] Le terme mafia a diverses étymologies possibles plus ou moins vérifiables et crédibles. L’expression prise dans son sens criminel proprement dit serait apparue [1] à partir de 1863, avec la pièce I mafiusi di la Vicaria de Giuseppe Rizzotto et Gaetano Mosc, laquelle connut un grand succès et fut traduite en italien, napolitain et meneghino, diffusant alors le sens véritable de ce terme sur tout le territoire national de l'Italie [1]. Naissance et origine de la mafia[modifier | modifier le code]

Zoom sur l'entrepreneuriat social L'entrepreneuriat social est un concept récent. Apparu dans les années 1990 en Europe et aux Etats-Unis, il désigne toute entreprise dont la vocation consiste à conjuguer efficacité économique et finalité sociale. Cependant, la compréhension de l'entrepreneuriat social diffère quelque peu de chaque côté de l'Atlantique. Reconnaître une entreprise sociale Le réseau de recherche européen sur l'entrepreneuriat social, l'EMES (Emergence of Social Enterprises, littéralement « émergence des entreprises sociales »), a établi quatre critères transverses de reconnaissance d'une entreprise sociale : une activité continue de production de bien et/ou de services un degré d'autonomie élevé un niveau de prise de risque économique significatif au moins un emploi rémunéré Ces critères sont assortis de cinq indicateurs, qui attestent de la dimension sociale de l'entreprise : Des structures et des activités variées Dans le champ de l'entrepreneuriat social se retrouvent des sociétés de formes variées.

Un nouvel ouragan monétaire sur l'Euro Le magazine hebdomadaire allemand Focus publie aujourd'hui un entretien avec Beppe Grillo, le dirigeant italien du "Mouvement Cinq Etoiles" (M5S), entretien qui a de fortes probabilités de mettre le feu aux poudres dès lundi sur les marchés des changes. L'homme qui a réuni 25,5% des suffrages lors des élections législatives en Italie y déclare en effet que l'ensemble de l'Italie va s'effondrer dans les 6 mois, que les partis politiques italiens classiques vont être balayés devant l'impossibilité de payer les retraites et les salaires des fonctionnaires, qu'il faut donc renégocier la dette publique italienne en urgence, faute de quoi l'Italie devra sortir de l'euro et revenir à la lire. Dans les 6 mois, donc. Voici la traduction du résumé de l'article en ligne sur le site de Focus : Le fondateur du "Mouvement Cinq Etoiles" (M5S) appelle à donc à renégocier la dette publique italienne : « Nous sommes écrasés non par l'euro, mais par la dette. « Mais ils ne le feront pas. Et M.

Welcome to Transnationale.org: analysis of the world's largest companies. Les CCI s’investissent dans l’économie sociale et solidaire Publié le 26/07/13 dans les actualités | Générale La première réunion de la Commission régionale de l’Economie Sociale et Solidaire vient de se tenir à la CCI de Région. En effet, les CCI du Languedoc-Roussillon, et c’est assez rare pour être signalé, ont décidé de s’investir dans ce pan de l’activité qu’est l’ESS(Economie Sociale et Solidaire). C’est Andréa DIAZ-GONZALEZ, élue de la CCI de Perpignan et elle même chef de plusieurs entreprises de l’ESS, qui a présidé cette réunion qui rassemblait des élus et des collaborateurs de l’ensemble du réseau consulaire. Plusieurs axes de travail et plan d’actions ont été arrêtés : Ainsi les Chambres de Commerce et d’Industrie accompagnent-elles les différents aspects de l’économie locale.

Les oligarques donnent une leçon à l'UE : l'argent des Russes conservé à Chypre avait déjà disparu au jour 1 de la crise A Chypre, au cours de la semaine passée, tandis que les citoyens ordinaires faisaient la queue aux distributeurs automatiques de billets pour retirer quelques centaines d'euros, d'autres déposants ont utilisé tout un ensemble de techniques pour accéder à leur argent, et le mettre en sécurité. Alors que les dirigeants européens réfléchissaient à une solution pour éviter à Chypre de tomber en faillite, ils ont compris que quelque chose ne tournait pas rond lorsqu'ils ont appris que la Banque Centrale de Chypre avait emprunté plus de liquidités à la BCE que ce qui aurait été nécessité par ces retraits aux distributeurs de billets, rapporte Reuters : « Personne ne sait exactement combien d'argent est sorti des banques de Chypre, ni où il est allé. Les deux banques au centre de la crise, Cyprus Popular Bank, aussi appelée Laiki, et Bank of Cyprus, ont des succursales à Londres qui sont restées ouvertes tout au long du weekend et qui n'ont fixé aucune limite pour les retraits.

the capitalist network that runs the world - physics-math - 19 October 2011 AS PROTESTS against financial power sweep the world this week, science may have confirmed the protesters' worst fears. An analysis of the relationships between 43,000 transnational corporations has identified a relatively small group of companies, mainly banks, with disproportionate power over the global economy. The study's assumptions have attracted some criticism, but complex systems analysts contacted by New Scientist say it is a unique effort to untangle control in the global economy. Pushing the analysis further, they say, could help to identify ways of making global capitalism more stable. The idea that a few bankers control a large chunk of the global economy might not seem like news to New York's Occupy Wall Street movement and protesters elsewhere (see photo). But the study, by a trio of complex systems theorists at the Swiss Federal Institute of Technology in Zurich, is the first to go beyond ideology to empirically identify such a network of power. The Zurich team can. 1.

Innovation sociétale: comment concilier travail et solidarité en entreprise Carrière ou engagement solidaire? De plus en plus de salariés refusent de choisir. A tous les niveaux de l'entreprise, la soif de sens au travail se fait sentir, souligne André Sobczak, directeur de recherche à l'école de commerce Audencia. Les moyens d'action existent. En voici trois. 1. Il permet aux salariés de mettre leurs expertises professionnelles ou personnelles au service de causes et d'associations. Mettre à jour la comptabilité d'Handibot, un programme de robot-peintre pour personnes handicapées, rechercher des artisans retraités pour l'Outil en main, association initiant les 9-14 ans aux métiers manuels... De façon plus large, le mécénat de compétences permet aux collaborateurs d'offrir leurs savoir-faire professionnels ou personnels à des causes d'intérêt général, "sans aucune perte de rémunération et sur leur temps de travail", relève Jean-Michel Pasquier, fondateur de Koeo, plate-forme dédiée à cette pratique. 2. 3. "Arrête de râler et bouge-toi!"

Conflits militaires, or et crise monétaire... Voici ce que nous observions en novembre dernier : La Roumanie a demandé pendant de nombreuses années à la Russie qu’elle lui restitue son or. L’année dernière, le Venezuela a demandé à la Banque d’Angleterre la restitution de 90 tonnes d’or. *** Voici ce que Zero Hedge observe (citant Bloomberg) : Le gouvernement de l’Equateur veut que les banques du pays rapatrient environ un tiers de leurs avoirs à l’étranger pour soutenir la croissance nationale, a dit le chef de l’agence fiscale de ce pays. Carlos Carrasco, le directeur de l’agence fiscale connue sous l’acronyme SRI, a déclaré aujourd’hui que les sociétés de prêt équatoriennes pourraient rapatrier environ 1,7 milliard de dollars et quand même remplir leurs obligations vis-à-vis des clients internationaux. Quatre membres du parlement suisse veulent que la Suisse réclame la restitution de son or. Certaines personnes aux Pays-Bas veulent aussi qu’ont leur rende leur or. Ma supposition est que tout nouvel étalon or sera sui generis [c.

Related: