background preloader

Parlons Contraception IVG Sexualités en PACA

Parlons Contraception IVG Sexualités en PACA
Related:  Sources sûres / Education à la vie sexuelle et affective

Les associations agréées et/ou subventionnées par l'éducation nationale À noter : l'obtention de l'agrément n'est ni une condition préalable ni une garantie à l'obtention d'une subvention du ministère de l'éducation nationale. Agrément académique ou agrément national ? Une association peut prétendre à un agrément national si elle a vocation à couvrir l'ensemble du territoire national et si son action s'exerce effectivement dans un nombre significatif d'académies. Les associations intervenant localement ou sur un nombre peu important d'académies sont invitées à se renseigner auprès des rectorats d'académies pour connaître la procédure à suivre pour déposer une demande d'agrément académique. Préalable du tronc commun d'agrément Quelles conditions pour recevoir un agrément national ? L'activité de l'association doit : Être nationale ou couvrir au moins un nombre significatif d'académies. Être un apport à l'enseignement public par : Cumuler quatre conditions obligatoires Comment se déroule la procédure d’agrément national ? L'agrément est accordé pour cinq ans. Agir ABCD

Jacques-Marie Bardintzeff : Comment enseigner le volcanisme ? Les images de l’éruption du volcan Ontake au Japon ont fait le tour du monde. Une aubaine malheureusement dramatique pour les professeurs de SVT dans l’enseignement du volcanisme. Après le buzz islandais, c’est désormais vers le Japon que se tournent les regards des vulcanologues. Quels sont les spécificités d’Ontake ? Quelles sont les spécificités de l'éruption surprise du volcan Ontake ? Ce phénomène est rare et très dangereux. Le volcan Ontake n’est qu’un parmi tant d’autres au Japon. Il est rare qu’un volcan entraîne l’éruption du voisin. Et ailleurs sur Terre, quels volcans conseilleriez-vous aux enseignants de surveiller cette année ? En France, on est bien servi pour l’étude des volcans. Cette éruption dramatique peut être exploitée pour étudier le volcanisme en classe. Youtube et les autres réseaux sociaux ont des avantages énormes en terme de circulation de l’information. J’ai 35 années de volcans derrière mois et j’en découvre encore pour mon plus grand plaisir. Blog de J.M.

MENE1300218X Le ministère de l'Éducation nationale représenté par le directeur général de l'enseignement scolaire, ci-après désigné « la DGESCO », 107 rue de Grenelle, 75007 Paris, d'une part, et L'association « Le Planning Familial » représentée par la présidente de l'association ci-après désigné l'association PF 4 square Saint-Irénée, 75 011 Paris d'autre part, Vu les dispositions du code de l'éducation, notamment les articles : - L. 121-1 relatif à la mission d'information des écoles, collèges et lycées sur les violences et une éducation à la sexualité ; - L. 312-16 et L. 312-17-1 relatifs à l'éducation à la santé et à la sexualité ; - R. 421-46 et R. 421-47 relatifs au comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) ; - D. 122-1 et son annexe, relatif au socle commun de connaissances, de compétences et de culture ; - D. 541-10 relatif à la contraception d'urgence ; Vu la circulaire n° 2003-027 du 17 février 2003, relative à l'éducation à la sexualité dans les écoles, les collèges et les lycées ; 1. 2.

SVT : Un volcan forme une nouvelle île Comment une éruption volcanique peut-elle donner naissance à une île ? Réponse spectaculaire dans l’archipel polynésien des Tonga où un volcan rejette depuis plusieurs jours de gros volumes de roches et de cendres. D’après la dépêche AFP : « l'éruption se produit via deux cratères, l'un situé dans l'île inhabitée de Hunga Ha'apai, l'autre étant sous-marin, à environ 100 m des côtes. Julien Cabioch Vidéo de l’éruption Et Comment enseigner le volcanisme ? Questions fréquentes | Portail VIH / sida du Québec Le CAPAHC offre du soutien aux personnes infectées ou affectées par l’hépatite C, et co-infectées VIH/VHC, ainsi qu’à leurs proches. Il fait la promotion de la santé globale, grâce à la prévention et à l’acquisition de connaissance concernant le virus de l’hépatite C et autres maladies connexes (co-infection VIH), en concevant et appliquant des programmes d’informations, de sensibilisation et d’éducation.Téléphone : 514 521-0444 Courriel : info@capahc.com Un groupe de chercheurs de l’Université de McGill cherche à comprendre les effets du VIH sur les capacités cognitives et mentales. Les personnes vivant avec le VIH sont souvent préoccupées par la façon dont elles pensent et fonctionnent au quotidien. Si vous désirez vous exprimer sur le sujet, vous êtes invités à répondre à un bref sondage (10 à 15 minutes).

l'école : les classes d'école | Karambolage | Europe Nikola Obermann est allemande mais elle vit à Paris. Sa fille fréquente donc une école française. Et tous les ans, à la rentrée des classes, Nikola Obermann se trouve confrontée au même problème… Vous allez voir. Ma fille de sept ans se moque de moi. Si, je vous assure ! Tout ça parce que je m’emmêle les pinceaux dans les dénominations des classes françaises. Côté français, les élèves arrivent eux aussi dès l’âge de six ans à l’école élémentaire. Le saviez-vous ? Texte : Nikola ObermannImage : Philippe Massonnet

L’OMS traite de sexualité enfantine : quelle bouffée d’air frais ! | Le Yéti, voyageur à domicile En novembre dernier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié la version française d’un bien intéressant rapport [PDF] sur les « standards pour l’éducation sexuelle en Europe ». Son objectif : inciter les décideurs tant politiques qu’éducatifs à harmoniser les différentes approches en la matière. L’équipe de rédaction du rapport, pilotée à Cologne en Allemagne par le BZgA (Centre fédéral d’éducation pour la santé), a privilégié une approche globale fondée sur la compréhension et non « concentrée sur les risques potentiels liés à la sexualité ». Bref, une éducation sexuelle « obligatoire » fondée sur l’épanouissement plutôt que sur la trouille et la culpabilité. Non limitée aux vertus de l’abstinence et aux techniques de reproduction, mais étendue à « l’aspect important du plaisir ». On se pince pour y croire. La sexualité dès la naissance Mais attendez, ce n’est pas fini. La masturbation (oui, la masturbation !) La hargne des esprits malades

Rapport – Lutter contre les stéréotypes filles-garçons Ce rapport « Lutter contre les stéréotypes filles-garçons. Un enjeu d’égalité et de mixité dès l’enfance. » a été remis à Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du Gouvernement. Rapport – Lutter contre les stéréotypes filles-garçons Les inégalités entre les femmes et les hommes sont connues : les femmes comptent pour 46 % des salariés du privé mais 20 % des cadres dirigeants et 20 % des membres des conseils d’administration du CAC 40. Les femmes cadres dirigeantes sont payées 32 % de moins que les hommes – en équivalent-temps plein. 82 % des temps partiels (souvent contraints) sont féminins. Néanmoins des inégalités socioéconomiques significatives entre hommes et femmes perdurent. La conclusion des auteurs du rapport coordonné par Marie-Cécile Naves et Vanessa Wisnia-Weill est que la recherche d’égalité bute sur les attitudes et les rôles sociaux. − en dehors de la famille, la prise en charge des petits enfants demeure une « affaire de femmes ».

Adolescence et sexualité : des repères pour agir Des concepts-clefs en prévention et éducation pour la santé Pour mener à bien une action de prévention et avant de se lancer dans sa mise en oeuvre, il peut être utile d’acquérir ou de se reporter à quelques notions fondamentales en éducation pour la santé. La Charte d’Ottawa, signée à l’issue de la première Conférence internationale sur la promotion de la santé en 1986, offre un cadre de référence à toute action en promotion et éducation pour la santé. Elle définit la santé comme une ressource de la vie, et non comme le but de la vie. Ainsi, selon cette charte, au-delà de l’aspect purement sanitaire, la promotion de la santé vise le bien-être dans toutes ses dimensions (physique, psychique, social). > Pour en savoir plus sur les concepts-clefs en éducation pour la santé, lire la rubrique « Éducation pour la santé » sur le site du Crips Ile-de-France. jeudi 28 novembre 2013 / lien permanent La sexualité à l’adolescence Pour faire le point sur la question, lire le chapitre le VIH/ sida

Lutter contre les stéréotypes filles-garçons Le rapport du Commissariat général à la stratégie et à la prospective répond à une commande de la ministre des droits des femmes. Il s'agit d'identifier et de lutter, dès les premières années de la vie, contre certains stéréotypes filles-garçons, qui contribuent à la persistance des inégalités entre les hommes et les femmes. Se basant sur une synthèse de travaux de recherche et une série de faits et d'analyses, les auteurs du rapport livrent leurs enseignements, accompagnés de propositions. Théorie du genre : j'explique la sexualité à l'école, dessiner un pénis n'est pas choquant Un médecin montre une malette de démonstration contenant différents contraceptifs féminins. (DIDIER PALLAGES/AFP) En tant que conseillère conjugale et chargée des animations en milieu scolaire, mon rôle est d’apporter aux jeunes une éducation populaire autour de la sexualité. Mes interventions ne sont ni choquantes, ni mal placées. Ces jeunes de 14-15 ans sont en pleine puberté. Au cours d’interventions d’environ deux heures, les élèves de 4e et 3e ont l’opportunité de poser toutes les questions qui les taraudent et qu’ils n’ont pas toujours envie d’aborder avec leur famille, leurs professeurs ou les infirmières de l’école. Je suis systématiquement bien accueillie par les élèves. Dessine-moi un sexe À chaque début d’intervention, je tiens à faire un rappel anatomique. Pour qu’ils en prennent conscience, je leur demande de se dessiner : les garçons esquissent les filles et inversement. Je finis donc par réaliser un croquis sur le lequel je leur explique tout en détails et sans tabou.

La "théorie du genre" pour les nuls | Pascal Huguet Tout d'abord la rumeur : une "théorie du genre" serait enseignée à l'école pour nier les différences sexuelles entre filles et garçons, si possible dès la maternelle. Avec quel objectif ? Détruire le modèle traditionnel (hétérosexuel) de la famille et encourager l'homosexualité, la bisexualité et la transsexualité. D'où un appel à boycotter les salles de classe, relayé par SMS et sur les réseaux sociaux. Facile aujourd'hui de savoir que cet appel et cette rumeur proviennent de personnes proches de l'extrême droite. Mais rien n'y fera : les rumeurs ont la peau dure à défaut d'être fondées. Mais de quoi parle t-on au juste dans le cas présent ? Lire aussi: Voyons-en un exemple simple en référence à la question de la sous-représentation des filles et des femmes dans les filières des sciences dites "dures" impliquant de solides compétences en mathématiques. Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook. Envoyer une correction Contactez-nous

Parlons de genre Cet article a d’abord été publié sur le site du laboratoire auquel j’appartiens, GenERe (Genre: Epistémologie & Recherches). En ce week-end de nouvelles manifestations contre l’égalité des droits et contre la « théorie du genre », je le reblogue ici et vous invite à le partager largement pour faire taire les rumeurs. Je vous invite aussi à consulter pour des informations et des ressources sur les études de genre. Il en a déjà été question sur ce site : depuis 2011, la controverse sur le genre prend de l’ampleur. Elle est née dans des milieux catholiques, s’alarmant de l’introduction du concept (« genre ») dans des manuels de SVT (voir à ce sujet le dossier « La querelle des manuels scolaires » sur le blog d’Anthony Favier, Comprendre le genre catholique). Cette campagne « anti-Gender » a trouvé un relais inattendu dans la personne de Farida Belghoul, ancienne militante anti-raciste, désormais militante d’extrême-droite et proche d’Alain Soral. Elle court, la rumeur

Related: