background preloader

Medhi Berrada, Poult : « Il faut supprimer tous les postes hiérarchiques de contrôle »

Medhi Berrada, Poult : « Il faut supprimer tous les postes hiérarchiques de contrôle »
Mehdi Berrada est Directeur général adjoint du Groupe Poult. Il a participé à la transformation des modes de travail impulsée par Carlos Verkaren visant à bâtir une organisation neuve et une stratégie d’innovation ouverte. Le 26 mars prochain, il racontera comment le Groupe Poult a cherché à faire de son modèle managérial un avantage concurrentiel en donnant plus de liberté aux salariés et écrasant la pyramide hiérarchique lors de la 2e édition de Vers la fin du management de reporting, la conférence organisée par EFE, en partenariat avec Collaboratif-info. Il répond en attendant à nos 4 questions flash. 1/ Pensez-vous que les pratiques managériales actuelles soient un frein à l’innovation et à la croissance en entreprise ?Mehdi Berrada : L'entreprise est avant tout une aventure humaine. 2/ Pour reprendre les termes du gourou du management Gary Hamel, faut-il virer tous les managers ? 3/ En quelques mots, comment un modèle managérial peut-il devenir un avantage concurrentiel ?

http://www.collaboratif-info.fr/actualite/medhi-berrada-poult-il-faut-supprimer-tous-les-postes-hierarchiques-de-controle

Related:  Transformation numériquethème 2 informations et intelligence collectiveManagement innovation

Isaac Getz : « L'organisation où les salariés sont libres vaincra toujours les concurrents traditionnels » Professeur à l’ESCP et co-auteur de « Liberté & Cie, Quand la liberté des salariés fait le bonheur des entreprises », Isaac Getz est spécialiste de l’innovation et du leadership libérateur. Il propose aux entreprises et à leurs dirigeants une méthode pour repenser et transformer leur modèle managérial en levier de croissance. Le 26 mars prochain, il interviendra sur le thème de la liberté des salariés comme levier de croissance et de rentabilité lors de la 2e édition de « Vers la fin du management de reporting », la conférence organisée par EFE, en partenariat avec Collaboratif-info. Il répond en attendant à nos 4 questions flash. 1/ Pensez-vous que les pratiques managériales actuelles soient un frein à l’innovation et à la croissance en entreprise ?Isaac Getz : C'est une évidence, car toute innovation commence par une idée partagée.

Amazon: qui sont ces utilisateurs qui reçoivent plein d'objets gratuits INTERNET - Vous surfez tranquillement sur Amazon dans le but d'acheter une machine à laver. Dans votre choix, il y a fort à parier que les commentaires laissés par d'autres internautes vont avoir une certaine influence. Des commentaires rédigés par des gens comme vous, qui ont réellement besoin de cette machine à laver. Sauf que ce n'est pas toujours le cas. Partenariat d’affaires entre Écorce et Bolo Bolo L’agence montréalaise devient actionnaire de la nouvelle chaîne de restaurants, un projet de son client Convivia. Écorce cherche ainsi à diversifier son offre de service et à initier un nouveau type de relation client: «Cette participation à l’actionnariat du projet de notre client Convivia (Pacini) reflète notre ferme conviction que l’avenir des agences est à l’engagement de plus en plus poussé de leur part auprès de leurs clients, faisant évoluer, par le fait même, la relation d’affaires vers quelque chose de nouveau et d’encore plus engageant de part et d’autre», affirme Karl-Frédéric Anctil, président et directeur de la création d'Écorce. Rappelons que parmi les nombreux mandats qu’Écorce a réalisés pour Pacini, l’agence a créé le site web de l’entreprise il y a quatre ans.

vous parle d’IT » Agilité Productivité populaire » Serious Games : Transformez vos réunions, pour plus d’efficacité L’engouement pour les “serious games” est de plus en plus vivace. Pris séparément, ces ateliers ludiques sont déjà très efficaces, mais on peut obtenir des résultats carrément étonnants en les combinant. Voici comment j’ai organisé la journée de lancement annuelle d’une équipe de 40 personnes… en exploitant les “serious games”. Mais un “serious game” qu’est-ce que c’est ? Drive : une année record malgré un net Publié le par J.-B. DUVAL Il faut dire que l’agenda 2013 a déjà été bien chargé ! Frédéric Lippi, boss digital de l'année : "le numérique permet d'instaurer une présomption de confiance dans l'entreprise" Les deux frères Lippi, Frédéric et Julien, ont été sacrés dirigeants digitaux de l'année lors des trophées des industries numériques organisés par L'Usine Digitale. Frédéric était à Paris le 16 octobre pour recevoir son prix. L'occasion de l'interroger sur la "méthode Lippi".

Les réseaux sociaux au cœur de l'entreprise : un choix « durable » Les réseaux sociaux ont une part importante aujourd'hui dans la vie de nombreuses personnes. Il suffit de voir les nombreux chiffres et statistiques, chaque jour en augmentation. Leur usage commence à être également intégré au sein des entreprises avec notamment les « RSE » (Réseau Sociaux d'Entreprise). [Tribune] La boutique n'est pas morte mais doit être connectée Si la vente en ligne n'a représenté que 5,5% du commerce de détail français en 2013, les consommateurs sont résolument connectés : 91% d'entre eux se renseignent sur Internet avant d'effectuer un achat selon une étude Ifop. Le e-commerce ne va pas tuer la vente physique mais va la transformer en profondeur. La tendance est au "phygital" : l'utilisation complémentaire d'une stratégie digitale et des atouts d'un point de vente classique. Introduire le digital dans le magasin Les exemples de digitalisation des points de vente sont nombreux.

La symétrie des attentions : une idée qui a fait son chemin Le concept de "symétrie des attentions" postule que la qualité de la relation entre une entreprise et ses clients est égale à la qualité de la relation de cette entreprise avec ses propres collaborateurs. Le concept de "symétrie des attentions" constitue le pilier de toute démarche de transformation par le service dès lors que l’on veut installer durablement dans l’entreprise une « culture de service ». L’idée a fait son chemin et s’est implantée dans de nombreuses entreprises françaises.L’idée sous-jacente est simple, intuitive : la qualité de la relation entre une entreprise et ses clients est égale à la qualité de la relation de cette entreprise avec ses collaborateurs. Elle est à la base de toute démarche de transformation par le service dès lors que l’on veut installer durablement dans l’entreprise une « culture de service ».

Related: