background preloader

FEMENisme

FEMENisme
Je n'avais pas d'intérêt réel pour FEMEN. Jusqu'il y a peu, j'aurais souscrit à 200% au texte de Mona Chollet FEMEN partout féminisme nulle part. Mais cela c'était avant. Avant de lire l'article rédigé par Ovidie et qui a été retwité par beaucoup de féministes ; à croire que ni les unes ni les autres n'ont relu ou lu les propos profondément misogynes qui parsèment cet article. Avant de découvrir les milliers de messages appelant au meurtre ou au viol des FEMEN depuis la manifestation homophobe du 16 novembre. FEMEN n'a a priori rien pour me plaire. Elles sont islamophobes ; d'une islamophobie qu'on pourrait penser, si on ne creusait pas un peu, associée à leur profonde haine du catholicisme s'il n'y avait eu des déclarations claires désignant les musulmans et les arabe comme particulièrement machistes c'est à dire d'un machisme particulier à leur état, à ce qu'ils sont. Elles sont essentialistes ; vous pouvez lire leur manifeste qui témoigne d'un éternel féminin. Nudité et féminisme

http://www.crepegeorgette.com/2013/03/18/femenisme/

Related:  Histoire et courants féministesIslamSexisme ordinaireTPE La radicalisatio du fémnisme

Le féminisme expliqué aux panafricains Il y a tout juste un an, dans le cadre de la Black History Month, j'ai été conviée à une journée d'étude sur le thème "Femmes noires et féminisme" accompagnée d'un hommage spécial à la grande militante afro-américaine Angela Davis. Après la projection d'un documentaire, une table ronde composée de 4 intervenants se mit à débattre. Je garde peu de souvenirs de cette discussion, sauf d'en être sortie avec un goût amer... Les intervenants n'étaient pas préparés au sujet, les propos sonnaient creux et très vite, ils digressèrent sur tout sauf sur ce qui nous réunissait, le féminisme afro ! Ma déception était d'autant plus forte que le sujet ne cessait de m'interpeller, notamment dans ma vie quotidienne. Et plus j'en apprenais sur Angela Davis, plus je me sentais portée dans cette voie: articuler mon combat anti-capitaliste/anti-impérialiste et panafricain à ma condition de femme noire.

Femen partout, féminisme nulle part, par Mona Chollet «Les musulmans semblent éprouver un sentiment de puissance virile à voiler leurs femmes, et les Occidentaux à les dévoiler », écrivait l’essayiste marocaine Fatema Mernissi dans Le Harem et l’Occident (Albin Michel, 2001). L’engouement des médias français pour des figures comme les Femen ou Aliaa El-Mahdy, l’étudiante égyptienne qui, en 2011, avait posé nue sur son blog (1), offre une nouvelle confirmation de la justesse de cette observation. On a pu voir sur France 2, le 5 mars, un documentaire consacré au collectif d’origine ukrainienne implanté en France depuis un peu plus d’un an (2), et un autre intitulé Aliaa, la révolutionnaire nue sur La Chaîne parlementaire (LCP) pour le 8 mars, Journée internationale des femmes. « Si tu montres tes nichons,je reviens avec mon photographe » Femmes, vous voulez vous faire entendre ? Une seule solution : déshabillez-vous !

Ce que les femmes pensent en vrai Je plaisante. Les femmes ne pensent rien en général, parce qu'elles sont des individues. Alors comment se fait-il qu'on trouve encore partout des conseils relevant de la pensée magique : les femmes viennent de Vénus, non, de Pluton, elles veulent de l'amour, non mais en fait elles veulent de la baise sauvage, elles sont ceci, cela, elles veulent ceci, cela ? (Comme par hasard les femmes veulent souvent ce que veut l'auteur du conseil. Par exemple les femmes ne veulent jamais "faire du macramé".) L'exemple qui fait parler en ce moment (et à juste titre), c'est l'hallucinante incitation au viol trouvée sur un site de virtuose de la drague. Un film de Joseph Paris Produit par La Clairière Production / En coproduction avec La Chaine Parlementaire (LCP), TV Tours et CINAPS TV / Avec le soutien du CNC, de CiCLIC - Région Centre et de la PROCIREP-ANGOA. Distribué par ARTE Distribution. Jeune réalisateur et activiste, Joseph Paris a croisé la révolte des Femen – le mouvement féministe venu d’Ukraine - au printemps 2012. Pendant plus d’un an, il les a filmées au plus près, ébloui par leur geste, solidaire de leur cause puis bousculé par des doutes, inquiet qu’un drame survienne... Il cherche dans un second temps à mieux discerner ce que raconte cette révolte avec l’aide d’Annie Le Brun (écrivain, poète) et Benoit Goetz (philosophe), deux personnes dont le regard sur ce pop féminisme radical porte plus loin. Diffusions:

Femen n'est pas un bordel Caroline Fourest Il faudrait inventer un prix pour la couverture journalistique la plus sexiste de l'année. Ne serait-ce que pour récompenser à sa juste valeur la façon dont certains confrères ont rendu compte du film de Kitty Green présenté à la Mostra de Venise: L'Ukraine n'est pas un bordel. Une plongée dans l'univers des premières années du mouvement Femen.

Écrivaine anarchiste individualiste et musulmane Leda Rafanelli est une figure particulièrement attachante du mouvement anarchiste italien. Elle fut écrivaine, journaliste, éditrice, individualiste, féministe, partisane de l’amour libre, anticolonialiste mais aussi musulmane, soufie, orientaliste et même cartomancienne ! La Biblioteca Panizzi et l’Archivio Famiglia Berneri-Aurelio Chessa (Reggio Emilia) qui possèdent les archives de Leda Rafanelli ont organisé en 2007 une journée d’études sur cette anarchiste et en ont publié les actes en 2008. Charlie-Hebdo ; analyse critique (n°2) La première est ici. Comme la question m'a été sérieusement posée, je préfère préciser à celles et ceux qui l'ignoreraient, que je n'ai pas le pouvoir ni l'envie de censurer un journal, je me contente donc de pointer ce que je trouve problématique, entre autres en matière de sexisme, dans Charlie-Hebdo. La critique porte aujourd'hui sur le n° 1130. Dans la fin d'un article consacré aux ABC de l'égalité, le chroniqueur s'adresse à NVB, avec comme toujours, la totale familiarité qu'on a face à une femme politique. Vous remarquerez que Peillon n'est pas appelé Vincent par exemple. Et bien evidemment (mais c'est de l'humour évidemment que vais je penser ?)

Freud, le premier génie féministe. Contre les... - Reduplikation Après un premier billet délibérément écrit en forme de contre-attaque, je reviens à la charge avec cette fois-ci une véritable analyse critique à vous livrer, afin de déboulonner en toute rigueur les niaiseries et les erreurs de lecture de Michel Onfray sur Freud. Comme je n’ai ni le temps ni l’envie d’écrire un contre-livre du livre de Michel Onfray, et comme je ne peux donc pas répondre à tout ce qu’il a pu écrire comme âneries dans ses 624 pages, je choisis de m’exprimer sur un seul thème, le plus choquant peut-être pour beaucoup de gens, et le plus intéressant pour tout le monde, comme vous allez le voir, à savoir : l’idée complètement absurde selon laquelle Freud serait misogyne ou encougerait la misogynie, ce dont on peut trouver aussi un écho dans un article du Monde à propos du livre de Michel Onfray. L’idée la plus générale que Freud défend dans ce texte, c’est que "notre civlisation est construite sur la répression des pulsions" (p. 33).

Comment sont financées les Femen Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Solène Cordier Dans le sillage des Femen, un peu de mystère et beaucoup de rumeurs. Les mises en scène très travaillées de ces jeunes femmes, qui crient leurs messages seins nus et slogans inscrits sur le torse, choquent les milieux catholiques et exaspèrent certaines féministes. Ce mouvement, qui revendique comme objectif « l'abolition totale du patriarcat sous toutes ces formes », est devenu en moins de deux ans une des cibles privilégiées de la droite et de l'extrême droite. Nouveaux mouvements sociaux Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les nouveaux mouvements sociaux (NMS) font référence aux nouvelles modalités d'action politique apparues dans les années 1960-70 (en France, pendant et après Mai 68) et qui rompaient avec le militantisme dans sa forme traditionnelle (syndicat ou parti). On inclut en général dans cette nouvelle catégorie politique et sociale le féminisme, l'environnementalisme et les mouvements qu'on appelle désormais LGBT. La transversalité des luttes[modifier | modifier le code] Le sigle NMS lui-même tente de rassembler divers groupes sociaux et politiques hétérogènes entre eux afin de les comprendre dans une même contemporanéité, c'est-à-dire d'analyser ces différents mouvements en tant qu'ils émergent tous à peu près au même moment, nommément celui de la transition des sociétés de consommation d'après-guerre vers des sociétés post-industrielles.

Article très complet analysant le combat des FEMEN et le déferlement de haine qu'elles suscitent. A lire pour se faire une idée juste de ce mouvement. by myroie Mar 30

Related:  toche98