background preloader

Principes généraux pour mener une séance d'apprentissage

Principes généraux pour mener une séance d'apprentissage

http://www.ac-grenoble.fr/ien.grenoble5/IMG/pdf_Sequence_d_apprentissage-2.pdf

Organisation spatiotemporelle de l’apprentissage. La manière d’apprendre et de se situer dans cet espace dit virtuel et pourtant bien réel est parfaitement illustrée dans ces 2 vidéos : «Famille ; révolution numérique, apprendre», une conférence,animée par Serge Tisseron et Serge Soudoplatoff, et «Les élèves doivent contribuer à produire des connaissances» de François Taddéi. Une nouvelle organisation pour une nouvelle manière d’apprendre. Cette conférence et cette interview rappellent l’importance du collaboratif mais aussi l’immense importance des lieux de savoir qu’ils soient localisés dans des lieux classiques à des heures classiques ou dans des lieux insolites» à des heures tout aussi «insolites». Elles révèlent, aussi, pour l’enseignant, le formateur ou le tuteur cette nouvelle manière d’apprendre.

Pour bâtir des scénarios pédagogiques intégrant les TIC Dans le domaine littéraire, un Scénario est un canevas, le plan détaillé d'une pièce de théâtre, d'un roman. Au cinéma, c'est la trame écrite et détaillée des différentes scènes d'un film, comprenant généralement le découpage et les dialogues. C'est cette démarche d'écriture et de préparation que l'on peut vouloir transposer pour en faire une méthode dans l'enseignement et la formation : un scénario devient alors un travail préparatoire où un projet (de cours, de séquence, de module) est décrit, raconté, mais aussi découpé, structuré avant d'être réalisé de façon réelle. En fait, dans l'enseignement, il y a toujours eu quelque part cet acte de scénarisation de par le fait même que l'on pense le déroulement d'une séance, la répartition horaire, l'alternance de la théorie et de la pratique, etc. Mais la notion de scénarisation pédagogique s'est peu à peu imposée quand les enseignants ont commencé à intégrer l’audio visuel à leurs pratiques, dans les années 80.

Construire 1 scénario pédagogique Ex. Préparer une leçon ou une séquence de formation peut-être quelque chose de fastidieux. Ou pas. En utilisant le mindmapping, vous vous donnez les moyens de visualiser l’ensemble du cours. Comment préparer un cours, une leçon ou une séquence de formation en ayant l’assurance de ne rien oublier ? En utilisant une mindmap, aussi appelée carte mentale ou heuristique. Construction d'une séquence pédagogique - Fiche didactique - SBSSA - Sciences Biologiques et Sciences Sociales Appliquées De Versailles Voici quelques définitions de la terminologie utilisée pour construire les séquences pédagogiques en lycée professionnel et quelques outils : Terminologie SÉQUENCE : Ensemble continu ou discontinu de séances articulées entre elles dans le temps et organisées autour d’une ou plusieurs activités en vue d’atteindre les objectifs fixés par les programmes d’enseignement (terminologie de l’éducation - BOEN n°35 - 17-09-1992).

Guide pour l’utilisation de cartes heuristiques en contexte pédagogique Le guide pour l’utilisation de cartes heuristiques en classe (en pdf, 23 pages) est un document didactique d’appropriation du mindmapping à des fins pédagogiques. Peut-on et comment apprendre avec cet outil ? Comment construire un dispositif pédagogique avec des cartes heuristiques ? Quelles méthodologies et mises en forme utiliser ? Comment structurer un atelier, une activité ou une formation avec ce type d’outils de construction et de représentation visuelle ?

[APDEN] L’évaluation est un sujet complexe pour les professeurs documentalistes. Beaucoup d’entre eux écartent l’idée de la notation, ce qui peut occasionner une difficulté pour suivre la progression de chaque élève en information-documentation. Le mode d’évaluation du Socle commun de 2006 a été reçu favorablement par de nombreux collègues, pour la lisibilité qu’il donnait aux élèves, aux équipes pédagogiques et aux parents, dans le suivi de l’acquisition des connaissances et compétences. Cet outil permettait une intégration évidente des professeurs documentalistes, selon les items proposés, malgré les difficultés locales à faire reconnaître des compétences professionnelles dans le domaine pédagogique, et donc en matière d’évaluation.

Situation professionnelle, situation d’apprentissage En mettant en parallèle différents schémas déjà utilisés sur ce blog, il me paraît intéressant de comparer ces deux situations (professionnelle et d’apprentissage) afin d’en repérer les similitudes et les différences. Enfin, on pourra se poser la question : "Comment une situation professionnelle peut-elle favoriser l’apprentissage ?" Les schémas supports de cet article sont d’une part le schéma du professionnel compétent (déjà présenté ici) réalisé à partir de l’article de Guy Le Boterf et reproduit ci-dessous Professionnel compétent L’autre schéma vient de Marcel Lebrun et est expliqué en vidéo de façon sympathique et détaillée ici. Évaluation sommative Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'évaluation sommative est une démarche (parmi les trois démarches d'évaluation "sommative", "descriptive" et "herméneutique, heuristique ou globale") consistant à 'sommer', c’est-à-dire additionner des points censés représenter des niveaux de performance acquise ou à soustraire des points par exemple en fonction des erreurs commises. Cette démarche d'évaluation prend en compte des pondérations accordées aux éléments évalués. Si la démarche d'évaluation sommative est uniquement utilisée dans une fonction certificative (et par conséquent jamais dans une fonction de régulation ou formative) elle est appelée aussi évaluation certificative, c’est-à-dire quand il y a à la clé délivrance d'un diplôme après l’action de formation et visant à vérifier que « les acquisitions visées par la formation ont été faites[1] ». Voir aussi[modifier | modifier le code]

Coopération et construction de l’identité en situation de travail. Origine Introduction De la coopération, on peut proposer la définition suivante « La coopération : ce sont les liens que construisent entre eux des agents en vue de réaliser, volontairement, une oeuvre commune. » Cette définition souligne plusieurs dimensions de la coopération : 1) La notion de liens qui associent les agents entre eux, implique des relations d’intercompréhension, d’interdépendance et d’obligation.

Related: