background preloader

Gilgamesh

Gilgamesh
"Au commencement était Uruk, première cité des hommes. Noires comme la nuit, plus hérissées que des nids d'oiseaux, ses énormes murailles inspiraient le respect ou l'effroi. Au coeur de la cité s'élevait la Maison du Ciel. "Celui que vous nommez Gilgamesh, c'est moi, pèlerin de toutes les routes du pays et d'ailleurs. Ainsi je devins le roi de la première cité des hommes. Les hommes se désespéraient quand Enki ajouta ceci : "Je ne vois qu'une façon de détourner sa violence. J'étais Gilgamesh l'invincible, je n'en ferais qu'une bouchée, fut-il plus grand que les monts. Ce qui fut fait. Son haleine est ardente, ses crocs sont la mort même. ...Gilgamesh bascule dans l'arcane XII Le Pendu : "Enkidu veillait sur moi comme un frère. A man gets tied up to the ground Gives the world Its saddest soundPaul Simon La victoire était mon sort, mais la mort le serait aussi. "Homme ou dieu, saurait-il comment passer cette eau vive? Related:  GilgameshL'âge de bronze

Textes Fondateurs » Gilgamesh Pour prolonger l’étude des textes et des grandes perspectives qui les traversent, on les rapprochera d’œuvres d’art d’époques et de styles différents, dans une approche comparée. Il s’agit aussi de donner un aperçu de la production artistique de l’Antiquité orientale. Les monstres terrassés Le combat contre les monstres est un motif épique traditionnel, qui est exploité à plusieurs reprises dans l’Épopée de Gilgamesh : le héros affronte successivement un géant qui crache le feu et un Taureau envoyé par les dieux. Ces créatures sont monstrueuses en ce qu’elles présentent une anomalie par rapport à l’espèce, qu’elles ont des pouvoirs surnaturels et qu’elles font régner la terreur. Elles sont réputées invulnérables ; le personnage qui les affronte doit ainsi vaincre ses propres angoisses et donner la preuve de son héroïsme. La sculpture assyrienne monumentale du « Héros maîtrisant un lion », qui ornait l’entrée du palais de Sargon II à Khorsabad (722-705 av. Le dieu Soleil L’arbre de vie

Le Déluge Le Déluge biblique est un sujet de débat au sein de la communauté scientifique. Si tous les géologues s'accordent sur la survenue, dans la période du dégel würmien, de nombreux déluges locaux dont certains majeurs, on n'a pas encore trouvé trace d'un déluge universel. La civilisation complexe qui nous a précédés est presque oubliée : elle remonte au déluge. Dans la tradition hindoue, elle est connue sous le nom d'empire de Rama. Et plus dure sera la chute ! C'est du moins ce que soutient Andrew Collins. Expérience ? Précisément l'époque à laquelle la tradition situe le déluge universel. Quelques années plus tard, ces vérifications furent effectuées par d'autres archéologues. Cette date de -10.500 est souvent donnée comme celle du premier déluge universel. Des auteurs comme Velikovsky et Viollet ont trouvé des traces d'un déluge universel beaucoup plus proche de nous, vers -2000. Quand cette énorme falaise tombera dans l'eau, beaucoup auront les pieds mouillés.

L’Epopée de Gilgamesh « Les Corps Célestes par Neil Dalrymple Il y a près de cinq mille ans vivait un homme, un grand roi majestueux et terrible dont le nom et les exploits causèrent à ses contemporains une impression si profonde que, dès après sa mort, ils se saisirent de lui et colportèrent son nom dans des légendes qui les aidèrent à batailler contre le poids du monde, la force de l’univers, avec les armes légères de la mémoire et l’ineffable de leur vie. Gilgamesh ! Son nom campe à jamais sur cette lisière où les balbutiements de notre histoire sont en germe dans la terre grossière de la création. Résumé de l’Epopée Avant d’entrer dans le détail de ma rencontre avec l’Epopée, je me dois, pour ceux qui ne la connaissent pas, d’en donner quelques traits qui la résument. Le temps de l’écriture commençait. Epopée et Crédibilité Cependant, d’autres choix m’attendaient. Si les personnages ne nous ressemblent pas assez, on s’en désintéresse. Symboles La grande victoire de Gilgamesh Jacques Cassabois www.jacquescassabois.com

Quetzalcoatl Qui sont ces hommes aux grands pouvoirs, divins représentants du Peuple Serpent ? Ils ont la peau blanche ou noire et des parures de plumes leur orne la tête. La légende dit qu'ils se déplacent en volant. "Les dieux blancs barbus sont venus de la mer, ils nous ont tout appris. Les Mayas racontent la même histoire, et leur Quetzalcoatl s'appelle Kukulcan. De quand datent ces événements, voilà qui est difficile à dire. Il y aurait donc les Quetzalcoatl Noirs et Blancs d'après le déluge, aux alentours de -10.000. Ce qui serait bien conforme à la conception cyclique du temps qui était celle des anciens. Et continue la ronde des fausses coïncidences. Les rapprochements ne s'arrêtent pas là. Similitudes trop nombreuses pour parler de coïncidences. Je ne peux m'empêcher de penser au temple de Salomon, à Jérusalem, également réputé pour son revêtement de feuilles d'or et son fabuleux verger planté d'arbres en or."

L'arche de Noé et le Déluge Universel Noé était le seul homme capable de construire un navire suffisamment imposant et d'affronter un voyage si dangereux en plein Déluge universel, pour sauver les hommes, les femmes et les animaux destinés à repeupler la Terre. Seuls un homme et une famille d'une telle probité pouvait échapper à la punition divine. La Bible relate la grande catastrophe naturelle qui frappe à la tête: Dieu, furieux contre les hommes à cause de leur violence et de leur malignité, aurait décidé de submerger les terres, faisant ainsi disparaître la totalité des êtres vivants. Soucieux d'épargner les justes, il aurait demandé à Noé de construire une arche en bois de cyprès, partagée en plusieurs compartiments, badigeonnée de bitume à l'intérieur comme à l'extérieur. Le projet du seigneur était soucieux du moindre détail : l'arche devait mesurer 300 cubites de long (156 mètres), 50 de large (26 mètres) et 30 de hauteur (15 mètres). La montée des eaux L'arche s'immobilisa sur le mont Ararat. Avant Noé

L'âge de bronze D'abord, de quel âge de bronze parlons-nous ? Le terme prête à confusion. Il y a l'âge de bronze des mythologies et l'âge du bronze des scientifiques. Sachons y regarder à deux fois. Pour les anthropologues, l'âge du bronze fait référence à la classification des trois âges : l'Age de pierre (paléolithique et néolithique), l'Age du bronze, et l'Age du fer. Difficile de savoir s'il s'agit du même déluge : entre le 12e et le 9e millénaires AEC,avant l'ère commune les fontes glaciaires ont causé d'innombrables inondations qui ont marqué les mémoires. A l'aube de l'âge de bronze, quelque chose de terrible est réellement arrivé, un choc planétaire, un traumatisme majeur pour l'homme. La Bible nous dit que "les eaux s'élevaient en formant une colonne de nuées sombres le jour, et lumineuses la nuit." La Bible y consacre un célèbre épisode. L'âge de bronze, on le connait par coeur pour en avoir vu bien souvent des images. Libéré des glaces, un monde nouveau s'offre à l'homme.

L'Épopée de Gilgamesh L'Épopée de Gilgamesh Gilgamesh, de la ville d'Uruk, est dur et intransigeant. À la demande de ses sujets, la déesse Aruru lui confectionne avec de l’argile un double hirsute mais bon, Enkidu, qu’il rencontre en duel. Au terme du combat, tous deux comprennent leur complémentarité et s’allient pour accomplir de grands exploits. Mais Enkidu meurt et Gilgamesh, au comble de la tristesse, part à la recherche du secret de l’immortalité auprès d’Uta-Napishtim, qui lui fait l’étrange récit d’un déluge. À peine Gilgamesh a-t-il pu se procurer la plante qu’il se la fait dérober par un serpent et comprend qu’il n’est pas dans la nature de l’homme de vivre immortel. Iconographie Mots-clés Les ouvrages Documents pédagogiques

L'empire de Rama Aucune autre civilisation au monde n'a autant captivé l'imagination que la civilisation de la vallée de l'Indus, dans laquelle certains auteurs ont cru voir le mythique empire de Rama. La civilisation de la vallée de l'Indus plonge ses racines il y a 8000 ans à Mehrgarh. A cette lointaine époque, la culture d'Harappa avait largement dépassé les frontières de l'actuel Pakistan, elle était centrée au Sind et au Penjab. Cette civilisation connaissait l'écriture, possédait des centres urbains, une structure sociale et économique, et jouissait d'un confort et d'une qualité de vie sans doute supérieures à la nôtre. Le site archéologique d'Harappa fut endommagé, en 1857, par les ingénieurs qui construisaient la voie ferrée Lahore-Multan. La très forte radioactivité émanant de cadavres fossiles, à Mohenjo-Daro, a contraint le gouvernement indien à fermer le site. A Mahabalipuram, dans le sud de l’Inde, une légende dit qu'une cité a été engloutie il y a 10.000 ans. Comme dans la légende…

Daech et la légende de Gilgamesh « Je vais présenter au monde celui qui a tout vu,Connu la terre entière, pénétré toutes choses, Et partout exploré tout ce qui est caché » L’épopée de Gilgamesh Selon la légende, Gilgamesh était un roi terrible, sanguinaire et cruel. Mû par le désir de se mesurer au monde entier, il était impitoyable pour ses adversaires. Cette histoire, « aussi vraie que le ciel est peuplé d’oiseaux et que la mer de poissons » [1] nous est parvenue par-delà les âges, sans prendre une seule ride. Tablette de la version ninivite de l’Épopée de Gilgamesh (British Museum) Ce joyau de la littérature assyrienne et humaine qui date, selon les spécialistes, du 18e siècle av. Hormuzd Rassam (1826-1910) Les différentes fouilles menées par Hormuzd Rassam ont permis de mettre au jour plusieurs autres trésors du génie humain dont le célèbre « Cylindre de Cyrus » (539 av. Le cylindre de Cyrus (British Museum) Que penser alors des actes barbares et « culturicides » de Daech et ses nervis ? Et cela aurait pu être pire.

Related: