background preloader

Gilgamesh

Gilgamesh
"Au commencement était Uruk, première cité des hommes. Noires comme la nuit, plus hérissées que des nids d'oiseaux, ses énormes murailles inspiraient le respect ou l'effroi. Au coeur de la cité s'élevait la Maison du Ciel. "Celui que vous nommez Gilgamesh, c'est moi, pèlerin de toutes les routes du pays et d'ailleurs. Ainsi je devins le roi de la première cité des hommes. Les hommes se désespéraient quand Enki ajouta ceci : "Je ne vois qu'une façon de détourner sa violence. J'étais Gilgamesh l'invincible, je n'en ferais qu'une bouchée, fut-il plus grand que les monts. Ce qui fut fait. Son haleine est ardente, ses crocs sont la mort même. ...Gilgamesh bascule dans l'arcane XII Le Pendu : "Enkidu veillait sur moi comme un frère. A man gets tied up to the ground Gives the world Its saddest soundPaul Simon La victoire était mon sort, mais la mort le serait aussi. "Homme ou dieu, saurait-il comment passer cette eau vive? Related:  GilgameshL'âge de bronze

Textes Fondateurs » Gilgamesh Pour prolonger l’étude des textes et des grandes perspectives qui les traversent, on les rapprochera d’œuvres d’art d’époques et de styles différents, dans une approche comparée. Il s’agit aussi de donner un aperçu de la production artistique de l’Antiquité orientale. Les monstres terrassés Le combat contre les monstres est un motif épique traditionnel, qui est exploité à plusieurs reprises dans l’Épopée de Gilgamesh : le héros affronte successivement un géant qui crache le feu et un Taureau envoyé par les dieux. Ces créatures sont monstrueuses en ce qu’elles présentent une anomalie par rapport à l’espèce, qu’elles ont des pouvoirs surnaturels et qu’elles font régner la terreur. Elles sont réputées invulnérables ; le personnage qui les affronte doit ainsi vaincre ses propres angoisses et donner la preuve de son héroïsme. La sculpture assyrienne monumentale du « Héros maîtrisant un lion », qui ornait l’entrée du palais de Sargon II à Khorsabad (722-705 av. Le dieu Soleil L’arbre de vie

Le Déluge Le Déluge biblique est un sujet de débat au sein de la communauté scientifique. Si tous les géologues s'accordent sur la survenue, dans la période du dégel würmien, de nombreux déluges locaux dont certains majeurs, on n'a pas encore trouvé trace d'un déluge universel. La civilisation complexe qui nous a précédés est presque oubliée : elle remonte au déluge. Dans la tradition hindoue, elle est connue sous le nom d'empire de Rama. Et plus dure sera la chute ! C'est du moins ce que soutient Andrew Collins. Expérience ? Précisément l'époque à laquelle la tradition situe le déluge universel. Quelques années plus tard, ces vérifications furent effectuées par d'autres archéologues. Cette date de -10.500 est souvent donnée comme celle du premier déluge universel. Des auteurs comme Velikovsky et Viollet ont trouvé des traces d'un déluge universel beaucoup plus proche de nous, vers -2000. Quand cette énorme falaise tombera dans l'eau, beaucoup auront les pieds mouillés.

Épopée de Gilgamesh Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La XIe tablette de la version de Ninive de l’Épopée de Gilgamesh, relatant le Déluge. Selon l’opinion commune des assyriologues, le récit du Déluge, inspiré par l’Épopée babylonienne d’Atrahasis ou « Poème du Supersage », a été ajouté vers 1200 av. J.-C., pour former le texte « standard », comprenant onze tablettes, de l’épopée assyro-babylonienne. La douzième tablette, traduction de la seconde moitié du récit sumérien « Gilgamesh, Enkidu et le séjour des morts », a dû être ajoutée vers -700[1]. De récents travaux rapprochent l’épopée de Gilgamesh des douze travaux d’Héraclès (l’homologue grec du héros romain Hercule), la légende babylonienne étant antérieure de près d'un millénaire aux écrits d’Homère[2]. Résumé[modifier | modifier le code] Gilgamesh, roi de la ville d'Uruk, est dur et intransigeant envers ses sujets. Le récit (version ninivite)[modifier | modifier le code] Tablette I : Les deux héros[modifier | modifier le code]

L’Epopée de Gilgamesh « Les Corps Célestes par Neil Dalrymple Il y a près de cinq mille ans vivait un homme, un grand roi majestueux et terrible dont le nom et les exploits causèrent à ses contemporains une impression si profonde que, dès après sa mort, ils se saisirent de lui et colportèrent son nom dans des légendes qui les aidèrent à batailler contre le poids du monde, la force de l’univers, avec les armes légères de la mémoire et l’ineffable de leur vie. Gilgamesh ! Son nom campe à jamais sur cette lisière où les balbutiements de notre histoire sont en germe dans la terre grossière de la création. Résumé de l’Epopée Avant d’entrer dans le détail de ma rencontre avec l’Epopée, je me dois, pour ceux qui ne la connaissent pas, d’en donner quelques traits qui la résument. Le temps de l’écriture commençait. Epopée et Crédibilité Cependant, d’autres choix m’attendaient. Si les personnages ne nous ressemblent pas assez, on s’en désintéresse. Symboles La grande victoire de Gilgamesh Jacques Cassabois www.jacquescassabois.com

Quetzalcoatl Qui sont ces hommes aux grands pouvoirs, divins représentants du Peuple Serpent ? Ils ont la peau blanche ou noire et des parures de plumes leur orne la tête. La légende dit qu'ils se déplacent en volant. "Les dieux blancs barbus sont venus de la mer, ils nous ont tout appris. Les Mayas racontent la même histoire, et leur Quetzalcoatl s'appelle Kukulcan. De quand datent ces événements, voilà qui est difficile à dire. Il y aurait donc les Quetzalcoatl Noirs et Blancs d'après le déluge, aux alentours de -10.000. Ce qui serait bien conforme à la conception cyclique du temps qui était celle des anciens. Et continue la ronde des fausses coïncidences. Les rapprochements ne s'arrêtent pas là. Similitudes trop nombreuses pour parler de coïncidences. Je ne peux m'empêcher de penser au temple de Salomon, à Jérusalem, également réputé pour son revêtement de feuilles d'or et son fabuleux verger planté d'arbres en or."

Gilgamesh Gilgamesh Palais de Sargon Gilgamesh est un roi à demi légendaire de la cité d'Ourouk (Uruk), qui aurait régné vers 2600 avant notre ère. D'origine sumérienne, ce récit s'est transmis d'abord de manière orale, puis il fut écrit vers 2000 avant notre ère à Babylone. Celui qui a tout vu, [Sha nagba imuru]. Monarque semi-légendaire Gilgamesh, "celui qui a tout vu" , est le héros à la fois despotique et humain d'une longue épopée mainte fois remaniée qui est la base de la littérature antique. « La courtisane Shamhat enlève ses vêtements dévoile ses seins, dévoile sa nudité et Enkidu se réjouit des charmes de son corps. Pour mettre un frein à la fougue tyrannique du roi Gilgamesh, les dieux qui reçoivent les doléances de son peuple, demandent à la déesse Aruru de faire naître dans le désert un homme fort et sauvage, Enkidu ou Enkidou (la créature d'Enki), qui saura s'opposer à l'activité fébrile du roi. Enkidu sous la forme semi animale combat Gilgamesh.

L'arche de Noé et le Déluge Universel Noé était le seul homme capable de construire un navire suffisamment imposant et d'affronter un voyage si dangereux en plein Déluge universel, pour sauver les hommes, les femmes et les animaux destinés à repeupler la Terre. Seuls un homme et une famille d'une telle probité pouvait échapper à la punition divine. La Bible relate la grande catastrophe naturelle qui frappe à la tête: Dieu, furieux contre les hommes à cause de leur violence et de leur malignité, aurait décidé de submerger les terres, faisant ainsi disparaître la totalité des êtres vivants. Soucieux d'épargner les justes, il aurait demandé à Noé de construire une arche en bois de cyprès, partagée en plusieurs compartiments, badigeonnée de bitume à l'intérieur comme à l'extérieur. Le projet du seigneur était soucieux du moindre détail : l'arche devait mesurer 300 cubites de long (156 mètres), 50 de large (26 mètres) et 30 de hauteur (15 mètres). La montée des eaux L'arche s'immobilisa sur le mont Ararat. Avant Noé

L'âge de bronze D'abord, de quel âge de bronze parlons-nous ? Le terme prête à confusion. Il y a l'âge de bronze des mythologies et l'âge du bronze des scientifiques. Sachons y regarder à deux fois. Pour les anthropologues, l'âge du bronze fait référence à la classification des trois âges : l'Age de pierre (paléolithique et néolithique), l'Age du bronze, et l'Age du fer. Difficile de savoir s'il s'agit du même déluge : entre le 12e et le 9e millénaires AEC,avant l'ère commune les fontes glaciaires ont causé d'innombrables inondations qui ont marqué les mémoires. A l'aube de l'âge de bronze, quelque chose de terrible est réellement arrivé, un choc planétaire, un traumatisme majeur pour l'homme. La Bible nous dit que "les eaux s'élevaient en formant une colonne de nuées sombres le jour, et lumineuses la nuit." La Bible y consacre un célèbre épisode. L'âge de bronze, on le connait par coeur pour en avoir vu bien souvent des images. Libéré des glaces, un monde nouveau s'offre à l'homme.

Gilgamesh, 2800 ans av.JC s’en prend au gardien des cèdres, Humbaba « ART – LITTÉRATURE ET SPIRITUALITÉ Giglamesh – tablette Tradition : Les scientifiques : En 1872, l’assyriologue anglais George Smith déchiffra sur un fragment de tablette d’argile, l’épopée de Gilgamesh ; avec d’autres archéologues, il se mit à chercher dans les archives du Bristish Museum d’autres fragments de tablettes susceptibles d’appartenir au poème épique ; en 1891, une première édition des douze tablettes de 300 vers chacune fut publiée. Représentation possible de Enlil Préalables : Dans la mythologie mésopotamienne, Humbaba est un démon protecteur, il est le démon gardien de la forêt des cèdres où vivent les dieux. Historique : L’épopée de Gilgamesh fait partie des oeuvres littéraires les plus anciennes de l’humanité, elle a son origine en Mésopotamie (irak actuelle). Ci dessous, en cliquant sur « lire la suite« L’épopée de GilgameshEpisode du combat contre Humbaba, le gardien des Cèdres Cliquer ci-dessous pour Humbaba gardien de la forêt de Cèdre du Liban L’épopée de Gilgamesh Les suites de leurs méfaits sur Houmbaba :

Related: