background preloader

L'âge de glace

L'âge de glace
Pendant cent mille ans, une calotte glaciaire couvrait la moitié de l'Eurasie et presque toute l'Amérique du Nord : c'est le dernier âge glaciaire. Si la science officielle en ignore les causes, il présente toutes les caractéristiques d'un hiver nucléaire. Pendant cent mille ans, des blizzards ont cinglé les immensités blanches, tandis que les hommes s'étaient enfouis sous terre. Ici ou là, les glaciers géants ont laissé leur signature... En Bretagne, à la limite des Côtes d'Armor et du Finistère, on trouve une curiosité naturelle appelée les gorges de Toul-Goulic. Un ruisseau minuscule coule sous un énorme amas de blocs de pierre. Certaines de ces pierres pèsent près de mille tonnes. Les blocs erratiques du Valais ou les galets géants des Côtes d'Armor ont bien été roulé par les eaux, leurs formes arrondies en témoignent. Würm, tel est le nom du dernier âge de glace pour la zone européenne. Pêle-mêle, ces hordes rassemblaient des épaves humaines retournées à la sauvagerie.

http://eden-saga.com/fr/geologie-glaciaire-blocs-erratiques-degel-inondations-survivants-glaciers-age-de-glace-wurm-wisconsi.html

Related:  À classerL'âge de bronzeMystérieuse

Le lien mystérieux entre Sirius et l'histoire de l'humanité Un aspect fascinant de Sirius est la cohérence de son symbolisme et les significations qui s'y rapportent. Plusieurs grandes civilisations ont vraiment associé Sirius à un personnage ressemblant à un chien et visualisé l'étoile soit comme la source, soit comme le but final d'une force mystérieuse. Pour l'astronomie chinoise et japonaise, Sirius est connu comme ''l'étoile du loup céleste''.

Oera Linda Boek La mémoire néerlandaise semble avoir gardé un souvenir très précis du déluge et de l'engloutissement de l'Atlantide. Le plan d'Amsterdam reproduit fidèlement celui de Poséidopolis, capitale atlante. "Quand on avait traversé les trois ports extérieurs, on trouvait un mur circulaire commençant à la mer et partout distant de cinquante stades de la plus grande enceinte et de son port. Ce mur venait fermer au même point l'entrée du canal du côté de la mer." (source)Platon, le Timée Explosions nucléaires il y a des milliers d'années Mohenjo-Daro explosions nucléaires il y a des milliers d'années villes antiquse décimées par bombe nucléaire Explosions nucléaires, il y a des milliers d'années ! Nous avons été éduqués à concevoir une Histoire de l'humanité une et évolutive; dans cette conception, on pense que notre civilisation est l'aboutissement de progrès depuis des temps archaïques où l'Homme utilisait encore des outils rudimentaires de pierre. On nous parle de certaines grandes civilisations anciennes, comme l'Egypte des pharaon, dont il convient de rappeler que la population était celle des coptes, aujourd'hui chrétiens persécutés, et non pas la population d'arabes musulmans arriérés qu'on y trouve de nos jours. On nous dit que la plus ancienne écriture est celle de Sumer, mais ça dérange énormément lorsqu'on découvre des écritures bien plus anciennes, dont Glozel en France, ou encore celle de la civilisation dite de Fontainebleau, toujours en France, pour ne citer que deux cas, territoralement proches !

L’Histoire Secrète du Monde II, synthèse de la première partie sur l’Âge de Bronze - Laura Knight-Jadczyk – Cet article porte sur le dernier livre de Laura Knight-Jadczyk. C’est une synthèse des informations de la première partie de l’article du résumé de ce livre. Il est destiné à offrir une vision globale de ce qui est une toute autre approche de l’histoire de l’humanité.

Nouvelle civilisation : Êtes-vous prêts ? 1ère partie Pour approfondir ce sujet, il convient de considérer un certain nombre de points : L’univers est dans un état d’harmonie sans dérèglement. Certains scientifiques pensent même que le hasard n’existe pas. Nous allons voir ensemble, à titre d’exemple, quelques extraits du livre « Dieu et la science » (1). Mystérieuse Mu Longtemps avant la Nouvelle Atlantide et l'Empire de Rama, une civilisation plus mythique encore s'est endormie sous les eaux du Pacifique : c'est Mu, le continent perdu. Il y a un siècle, James Churchward dit le colonel pointe du doigt l'existence d'une civilisation aussi ancienne que celle des géants de Tiahuanaco. Ces géants-ci vivaient dans le Pacifique, sur un continent aujourd'hui englouti par la montée des eaux. Grâce aux trouvailles de Churchward, Mu, le fabuleux Empire des Naacals, semble traverser soudain le mur du temps. Comme l'île d'Atlantide, Mu a connu toutes les localisations. Certains auteurs s'obstinent à la confondre avec la Lémurie, qui gît dans l'Océan indien.

Cités englouties Depuis toujours, les civilisations se sont développées sur le littoral. Nos premiers ancêtres, n'en doutons pas, étaient des marins. La fameuse Atlantide elle-même était un empire maritime, que la montée des eaux a submergé dès la fin du dernier âge glaciaire. Il y a dix ou douze mille ans, en effet, le niveau des mers s'est mis à monter rapidement : 130 mètres en l'espace de quelques millénaires. Bien sûr, cette montée n'a pas été régulière. Dans maints endroits, la rupture de digues naturelles a provoqué des déluges locaux qui ont marqué les mémoires et qu'on retrouve dans les légendes. Une découverte archéologique tenue secrète en Nouvelle-Zélande Figure 1 : Le très discuté document « Embargo » signé par l’archéologue Michael Taylor et accompagné de 14 pages de « quelque chose », dont ni le public en général ni les chercheurs de bonne foi ne peuvent connaître avant l’an 2063. Le document statut, sous l’écriture de Michael Taylor, qu’une « consultation préalable requiert une approbation du Comité Consultatif de Te Roroa – Waipoua ou toute autre autorité appropriée ultérieure de Te Roroa ». La ligne imprimée, qui permettrait aux chercheurs de bonne foi l’accès à l’information, a été biffée et remplacée par, « restreinte jusqu’à 2063 ». L’objectif général de ce document, qui est d’être une page de couverture pour un ensemble d’informations archéologiques jugées « top secret », ne pourrait être plus clair.

Mur de Protection Quand les archéologues trouvent des bifaces ou des silex taillés qui ont une taille telle qu'un homme actuel a déjà bien du mal à les tenir entre les mains - sans parler de s'en servir - on comprend qu'il est préférable de ne pas les exposer dans les vitrines d'un musée. Les enfants pourraient poser de pertinentes questions. Quand on trouve des ossements humains de dimension gigantesque, on préfère dire qu'ils proviennent d'aurochs ou de très grands cerfs, autrement on se pourrait se demander si les contes n'ont pas raison finalement, pour ne pas dire la Bible, c'est épouvantable! De surcroît, il y eut ce livre scandaleux des Américains Cremo et Thompson "Forbidden Archeology" (San Diego, 1993).

L'empire de Rama Aucune autre civilisation au monde n'a autant captivé l'imagination que la civilisation de la vallée de l'Indus, dans laquelle certains auteurs ont cru voir le mythique empire de Rama. La civilisation de la vallée de l'Indus plonge ses racines il y a 8000 ans à Mehrgarh. A cette lointaine époque, la culture d'Harappa avait largement dépassé les frontières de l'actuel Pakistan, elle était centrée au Sind et au Penjab. Les deux plus grandes cités, Mohenjo-Daro et Harappa, émergèrent beaucoup plus tard semble-t-il, vers -2600 le long de la vallée de l'Indus, sur la rive indienne et sur la rive pakistanaise. Cette civilisation connaissait l'écriture, possédait des centres urbains, une structure sociale et économique, et jouissait d'un confort et d'une qualité de vie sans doute supérieures à la nôtre.

aéronefs aux indes De la présence d'aéronefs dans les textes traditionnels indiens "On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard." (Paroles de l' ECCLESIATE chap.1 vers.11.) Cette citation semble parfaitement s'appliquer au contenu des textes sanscrits de l'Inde décrivant des faits à peine croyables. LE MYTHE DU PÔLE NORD Le mythe, archétype de la pensée, est la mémoire des Il est l'expression: allégorique d'une expérience I une tentative fabulatoire d'explication. Pour l'Esquimau, l'Inuit, c'est l'union incestueuse entre une soeur et un frère qui présida à la création du Soleil (la soeur) et de la Lune (le frère). Les Inuit nord-groenlandais auraient pour père tutélaire un chien qui, sous forme de crotte, dans un cocon de boyaux, engrossa une fille inuit qui ne voulait pas de mari. Ainsi sont nés les phoques, les loups, les Tornit, les Inuit et les Blancs.

L'Homme ancien est de moins en moins ce qu'il était! Nos apparentes certitudes sur l’évolution humaine, et notamment le moment du passage à un niveau de développement compatible avec l’utilisation de symboles, d’outils et le feu domestique, semblent devoir être remises en cause. On place habituellement l’avènement de l’écriture, en tant que méthode de communication non verbale utilisant des symboles, à l’établissement de sociétés agraires voici environ 6 000 ans. Bien avant cela les “hommes des cavernes” peignaient les murs de leurs cavernes mais n’y laissaient point de textes. Vraiment? Une “revisitation” minutieuse des grottes de Rouffignac, Chauvet et Lascaux a permit un inventaire de signes, autres que les classiques dessins figuratifs, qui pourraient bien constituer une forme d’alphabet utilisé par ces humains voici… 30 000 ans!

Related: