background preloader

Dix raisons d'être pour la neutralité du Net

Dix raisons d'être pour la neutralité du Net
Neutralité du Net par-ci, neutralité du Net par-là. Ces derniers temps, on entend de plus en plus parler de ce principe, à l’origine réservé au cercle d’e-initiés. Hier encore sur France Inter, ou il y a quelques semaines au Grand Journal: la notion a quitté son nid douillet mais limité de techniciens du réseau pour venir chatouiller le grand public. Il faut dire que les frasques de Free avec la publicité ou YouTube, ainsi que la volonté fraîchement affichée du gouvernement, confirmée par le Conseil national du numérique, d’inscrire la notion dans la loi, lui a donné un sacré coup de notoriété. On va pas se cacher derrière notre petit doigt. Ici, à Slate, nous sommes favorables à la protection de ce principe. publicité Au même titre qu'un autre, je suis censée pouvoir accéder à tous les contenus disponibles en ligne, mais aussi et surtout en publier. 1. Sans neutralité, pas d’Internet! 2. Dernier exemple en date: Free qui décide unilatéralement de sucrer la pub à tous ses abonnés. 3. 4.

http://www.slate.fr/story/69403/pourquoi-etre-pour-la-neutralite-du-net

Related:  Enjeux Internet

Le droit de la presse bientôt sacrifié sur l'autel de l'oubli numérique Sous couvert d'instaurer un "droit à l'oubli numérique", on pourrait bien assister à un profond bouleversement du droit de la presse résultant de la loi du 29 juillet 1881, considérée à juste titre comme un monument de notre République. En France, sous réserve de ne pas porter indument atteinte à la réputation ou à la vie privée d’autrui, chacun est libre d’exprimer des opinions sur un tiers ou de révéler des faits relatifs à la vie professionnelle, politique ou associative d'une personne. La protection de cette liberté d'expression est renforcée par de courts délais de prescription en matière de diffamation.

Un FAI américain dénonce un client pédophile Un FAI a-t-il le droit de tout faire au nom de la lutte contre la pédopornographie, y compris surveiller ce que font leurs clients des espaces de stockage qu'ils mettent à leur disposition, pour dénoncer ceux qui y hébergent des images pédophiles ? Aux Etats-Unis, l'opérateur Verizon a permis l'arrestation d'un diacre d'une petite ville du Maryland, près de Baltimore, après avoir indiqué à la police que ce dernier utilisait l'espace de stockage offert par Verizon pour y déposer des photos et vidéos d'enfants pratiquant des actes sexuels. Selon Ars Technica, qui rapporte l'affaire, le religieux de 67 ans a été arrêté le 1er mars dernier par la police de Baltimore, et aurait admis collectionner des images pédophiles depuis les années 1970, en niant pratiquer lui-même des actes sexuels sur des enfants. Lors de la perquisition, la police a retrouvé des images sur le compte Verizon du diacre, ainsi sur sur une clé USB.

Aaron Swartz : sur les traces d’une étoile filante du Net - L'actu Médias / Net La disparition d'Aaron Swartz en janvier 2013 a laissé orpheline la communauté numérique. De Boston à New York, retour sur le parcours d'un homme qui voulait propager le savoir. Cet article est la version longue de l'article paru dans “Télérama” le 3 avril 2013. Six raisons d'être contre la Neutralité du Net - Julien Boyer Temps de lecture estimé : 13 minutes La Neutralité du Net commence à sortir des cercles spécialistes, et à contaminer la sphère publique. À raison. Il s’agit d’une des problématiques clé pour l’avenir de l’internet. On voit éclore les articles défendant ses vertus. Au pays de Candy Candy : c'est le nom de code de l'opération organisée depuis la France et consistant à aider le régime de Kadhafi à espionner tous ses citoyens sur Internet. Ici, le pays de Candy, c'est à la fois la Libye et la France, nos grands discours et nos réalités, pas toujours glorieuses. Retour sur cette relation trouble avec un livre d'enquête qui lève le voile sur ces systèmes de surveillance surpuissants. OWNI Editions publie aujourd’hui Au pays de Candy, enquête sur les marchands d’armes de surveillance numérique. Un document consacré en particulier au système Eagle, conçu par une entreprise française, Amesys, à la demande du régime libyen de Mouammar Kadhafi.

Neutralité du Net: pourquoi ça traîne La neutralité du Net va-t-elle être une nouvelle fois renvoyée aux calendes grecques? Présenté comme un sujet phare du séminaire numérique du jeudi 28 février, le sujet n'a toujours pas fait l'objet d'un avis du Conseil national du numérique (CNNum), fraîchement réinstallé. Pourtant, le cénacle chargé d'orienter le pouvoir sur les questions numériques s'était vu confier le bébé par Fleur Pellerin à l'issue d'une table ronde sur le sujet, organisée en janvier dernier. Sa réflexion devait servir de point de départ au gouvernement, dans la perspective d'un «temps d’action» censé être «rendu public dès la fin du mois de février».

Manifeste de la guérilla pour le libre accès, par Aaron Swartz #pdftribute Il se passe quelque chose d’assez extraordinaire actuellement sur Internet suite à la tragique disparition d’Aaron Swartz : des centaines de professeurs et scientifiques du monde entier ont décidé de publier spontanément leurs travaux en Libre Accès ! Il faut dire que sa mort devient chaque jour plus controversée, les pressions judiciaires dont il était l’objet n’étant peut-être pas étrangères à son geste. Comme on peut le lire dans Wikipédia : « En juillet 2011, le militant américain pour la liberté de l’Internet Aaron Swartz fut inculpé pour avoir téléchargé et mis à disposition gratuitement un grand nombre d’articles depuis JSTOR.

Neutralité du Net : les FAI déposent des recours contre la FCC Fin février, la FCC votait le changement de statut des opérateurs américains afin de pouvoir imposer dans la foulée un nouveau cadre réglementaire basé sur une stricte neutralité du Net. Quelques semaines ont passé, et lesdits opérateurs ont mis leurs menaces à exécution : le régulateur a reçu deux assignations, dont une au nom de la fédération des télécoms. Alors que le nouveau règlement n'a même pas encore fait l'objet d'une publication sur le registre fédéral, ce qui devrait pourtant ouvrir une fenêtre officielle de 60 jours pour en contester la légalité, Alamo Broadband et USTelecom ont d'ores et déjà introduit des recours visant à faire casser les dernières décisions de la FCC.

Les hackers ou la culture du libre Depuis les années 80, les médias ont souvent eu tendance à assimiler hacking et cybercriminalité, contribuant à donner du hacker une image purement négative. Or le terme "hacker", ni positif ni négatif, recouvre en fait une réalité multiforme : libre circulation des données et des informations, nouvelles formes de contestation politique, philosophie du Do it yourself... Nous vous proposons un aperçu de ce mouvement, illustré par une sélection de ressources disponibles en ligne ou à la Bpi. Les origines du hacking A l'origine, le hacker est un "bidouilleur", un passionné qui cherche à comprendre comment fonctionnent les outils qu'il utilise et bricole pour les améliorer. On associe spontanément ce terme à l'informatique mais il peut toucher à bien d'autres domaines comme la musique, l'art, l'électronique ou la science.

L'Arcep se condamne à l'inefficacité sur la Neutralité du Net. Il faut une loi ! Dans le cadre de ses commentaires sur le projet de rapport de l'Arcep relatif à la neutralité du Net, La Quadrature du Net publie aujourd'hui un aperçu des restrictions d'accès au Net imposées par les opérateurs français. Recueillies sur la plate-forme RespectMyNet, ces dernières montrent la banalisation des discriminations des communications (filtrage, blocage, priorisation), et l'urgente nécessité d'une loi venant protéger Internet des immixtions illégitimes des opérateurs. La semaine dernière s'achevait une consultation de l'Arcep sur le projet d'un rapport sur la neutralité du Net, qui sera prochainement soumis au Parlement et au gouvernement. Dans ce document, l'Autorité fait le point sur les différents travaux engagés sur ce sujet, et estime avoir entre les mains tous les outils nécessaires pour protéger la neutralité, alors même que l'an dernier, un rapport parlementaire appelait à une loi en la matière. L'illusoire transparence

« Il y a un risque d’Internet à plusieurs vitesses » Chargée de recherche à l’Institut des sciences de la communication du CNRS, Valérie Schafer a coécrit l’an dernier, avec Hervé Le Crosnier, la Neutralité de l’Internet : un enjeu de communication (CNRS Editions). Le récent conflit entre Free et Google a porté sur la place publique la notion de neutralité du Net. Mais depuis quand le débat est-il ouvert ?

Related: