background preloader

Euthanasie : Qu'est-ce que c'est ?

Euthanasie : Qu'est-ce que c'est ?

http://sante.lefigaro.fr/social/sante-publique/euthanasie/quest-ce-que-cest

Related:  Euthanasie et suicide assistéECJS 207tpe_ethiquedeath2

Suicide médicalement assisté: l’IFOP est pour Douze feuillets. C’est un document peu banal que l’on peut découvrir depuis peu sur le site du Comité national d’éthique (CCNE). A en-tête de l’Institut français d’opinion publique (IFOP) il s’agit de l’«avis citoyen», conclusion de la «Conférence de citoyens sur la fin de vie». C’est aussi le fruit d’une initiative du CCNE, institution que préside Jean-Claude Ameisen depuis octobre 2012, après sa désignation par François Hollande. Un engagement pris par François Hollande Euthanasie active, passive, suicide assisté...Les mots du débat Afin d'être publiée, votre note : - Doit se conformer à la législation en vigueur. En particulier et de manière non exhaustive sont proscrits : l'incitation à la haine raciale et à la discrimination, l'appel à la violence ; la diffamation, l'injure, l'insulte et la calomnie ; l'incitation au suicide, à l'anorexie, l'incitation à commettre des faits contraires à la loi ; les collages de textes soumis au droit d'auteur ou au copyright ; les sous-entendus racistes, homophobes, sexistes ainsi que les blagues stigmatisantes. - De plus, votre message doit respecter les règles de bienséance : être respectueux des internautes comme des journalistes de 20Minutes, ne pas être hors-sujet et ne pas tomber dans la vulgarité.

Quelles sont les techniques d'euthanasie ? Si François Hollande s’est refusé mardi à employer le mot « euthanasie » au cours de sa visite à la Maison Médicale Notre-Dame du Lac, c’est bien cette question – déjà évoquée pendant la campagne électorale – qui est en jeu. L’euthanasie appelle un débat éthique dont nul ne nie le caractère particulièrement grave. C’est sans doute la raison pour laquelle François Hollande, avant de légiférer, a confié une mission de réflexion à Didier Sicard, ancien président du Comité consultatif national d’éthique. Mais si cette pratique venait à être légalisée, elle impliquerait la mise en place de procédures, déjà testées à l’étranger, notamment en Belgique et aux Pays-Bas. La pratique la plus répandue est l’administration par voie intraveineuse ou orale d’un barbiturique qui fait sombrer le patient en fin de vie dans l’inconscience.

Euthanasie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. À l'origine, l'euthanasie (grec ancien : ευθανασία : ευ, « bonne », θανατος, « mort ») désigne le fait d'avoir une mort douce, que cette mort soit naturelle ou provoquée[1]. Dans une acception plus contemporaine et plus restreinte[2], l'euthanasie est décrite comme une pratique (action ou omission) visant à provoquer — particulièrement par un médecin ou sous son contrôle[3] — le décès d'un individu atteint d'une maladie incurable qui lui inflige des souffrances morales ou physiques intolérables. Fin de vie : François Hollande annonce un projet de loi sur l'euthanasie "à la fin de l'année" Le débat sur l'euthanasie n'a pas fini de déchirer monde médical et opinion publique. En rendant lundi un avis qui recommande de ne pas légaliser l'assistance au suicide (la délivrance d'un produit que le patient pourrait lui-même s'administrer) ni l'euthanasie, le comité consultatif d'éthique (CCNE) ne tranche pas vraiment. "La réflexion sur la fin de la vie n'est pas close", estime ainsi le Conseil. Cet texte rendu lundi avait été présenté comme un préalable à une nouvelle loi sur la fin de vie promis par François Hollande lors de sa campagne. Un projet de loi avait été annoncé il y a quelques mois pour juin 2013, il sera finalement présenté "sans doute à la fin de l'année", annoncé le Président de la République.

La conférence de citoyens préconise une 'légalisation du suicide médicalement assisté' La conférence de citoyens sur la fin de vie, mise en place à la demande de François Hollande, préconise "la légalisation du suicide médicalement assisté", mais avec des "nuances". Elle s'oppose ainsi à une inscription dans la loi de l'euthanasie, même si elle propose, dans des cas particuliers, des "exceptions d'euthanasie". "La possibilité de se suicider par assistance médicale comme l'aide au suicide constitue, à nos yeux, un droit légitime du patient en fin de vie ou souffrant d'une pathologie irréversible, reposant avant tout sur son consentement éclairé et sa pleine conscience", a indique ce panel de 18 citoyens dans son avis.

Euthanasie, fin de vie... Une nouvelle loi attendue pour 2015 Le contenu de la loi Leonetti reste méconnu Plus de sept Français sur dix (73 %) indiquent avoir entendu parler de la loi Leonetti sur la fin de vie mais seuls 32 % déclarent voir précisément ce dont il s’agit. Les seniors se montrent davantage sensibilisés à cette législation, sa notoriété atteignant 81 % parmi les personnes âgées de 50 à 64 ans et 86 % parmi celles âgées de 65 ans et plus. Les catholiques pratiquants réguliers (85 %) et les sympathisants de Droite (85 %) indiquent également plus souvent en avoir entendu parler, ainsi que les catégories qui se déclarent généralement plus informées que la moyenne comme les hommes (78 %), les catégories supérieures (81 %) et les Franciliens (78 %).

ameli.fr - Interruption volontaire de grossesse L'interruption volontaire de grossesse (IVG) Toute femme enceinte en situation de détresse peut demander à un médecin l'interruption de sa grossesse. En France, l'IVG peut être pratiquée avant la fin de la 12e semaine de grossesse, c'est-à-dire avant la fin de la 14e semaine après le début des dernières règles (14 semaines d'aménorrhée).À compter du 31 mars 2013, le forfait de prise en charge des frais relatifs à l'IVG est remboursé en totalité par l'Assurance Maladie. Les méthodes d'IVG Pour la première fois, un mineur a été euthanasié en Belgique Le royaume est le seul pays au monde à autoriser, sans limite d'âge, des mineurs "en capacité de discernement" et atteints d'une maladie incurable à choisir d'abréger leurs souffrances, et ce depuis une modification de la loi sur l'euthanasie en février 2014. Le président de la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie, le professeur Wim Distelmans, a confirmé le cas à Het Nieuwsblad, soulignant que ce cas de figure demeurait exceptionnel et réservé aux cas désespérés. "Il n'y a heureusement que très peu d'enfants qui rentrent dans ces critères, mais cela ne signifie pas que nous devrions leur refuser le droit à une mort digne", a-t-il déclaré au journal. Des cas bien spécifiques L'âge du mineur n'est pas précisé, on sait simplement qu'il souffrait d'une maladie en phase terminale. Selon la télévision publique VRT, il s'agissait d'un adolescent allant sur ses 18 ans.

L'euthanasie, prochain débat public risqué ? Comme pour tous les sujets de société sensibles, la question de l'euthanasie devrait, elle aussi, connaître de tumultueux débats sur les ondes de nos radios et télévisions nationales. Le mariage pour tous fut le symbole flagrant du manque de clarté et d'efficacité des débats publics en France. L'enjeu, aussi important soit-il, a été largement dépassé par les à-côtés et les polémiques désagréables opposant deux types d'extrémistes: ceux qui, opposés fermement à la loi, profitaient des manifestations pacifistes organisées dans les rues de France pour véhiculer leur haine, et ceux -une minorité, toujours-, favorables à une telle loi, n'acceptant pas l'idée qu'on puisse penser différemment d'eux. Le risque que le possible futur débat sur la question du droit à l'euthanasie connaisse les mêmes symptômes, est évidemment présent. Sujet sur lequel certains responsables politiques ont déjà commencé à militer massivement, soit en faveur du projet, soit en s'y opposant.

Euthanasie et suicide assisté: quelle est la différence? Un avis en demi-teinte. La conférence de citoyens sur la fin de vie recommande, dans un avis rendu ce lundi, de légaliser le suicide médicalement assisté. Cette proposition constitue certes une grande avancée par rapport à la loi Leonetti actuellement en vigueur mais n'est pas aussi ambitieuse que le programme de François Hollande. Dans sa proposition 21, le candidat socialiste s'engageait à mettre en place une "assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité".

Zone Interdite : peur et enquête qui dérange sur le droit de mourir – M6 Replay / 6Play Zone Interdite : peur et enquête qui dérange sur le droit de mourir – M6 Replay / 6Play © Zone Interdite / M6 Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook C’est en première partie de soirée qu’M6 diffusait un nouveau document de l’émission « Zone Interdite » consacré cette semaine au droit de mourir et à la fin de vie. Le tout sous le titre « Droit de mourir : l'enquête qui dérange ». « Face aux accidents de la vie, face à nos parents qui vieillissent, la question de la fin de vie fait peur mais elle nous concerne tous. L'Interruption Médicale de la Grossesse - IMG L'IMG peut se faire au-delà de 12 semaines de grossesse pour motif médical Dans quelles circonstances ? Source : Informations extraites de la brochure du Centre Pluridisciplinaire de Diagnostic Prénatal du CHU de Montpellier - ctre-diag-prenat@chu-montpellier.fr En cas de pathologie maternelle pouvant compromettre le pronostic maternel ou fœtal. Lors de la découverte d'une anomalie fœtale quelque soit sa gravité.

Definition euthanasie. On peut penser que c'est une source sure, car c'est un extrait de journal. by nicoilasbenjaminmael Oct 2

Related:  emcemc