background preloader

Vers un développement des compétences

Vers un développement des compétences
Les formations ne peuvent plus se limiter à demander aux apprenants d’accumuler des savoirs, elles doivent aussi leur demander d’exploiter ces savoirs pour développer des compétences. En s’appuyant sur la définition de compétence de Le Boterf, on peut définir quelques pistes pour faire évoluer nos formations … Et si la pédagogie ouverte était un élément de réponse pertinent à ces questions ? Cela fait quelques temps que je tombe sur des affirmations du type "The world only cares, and will only pay for, what you can do with what you know" (Thomas Friedman dans le NY Times) et je pense que c’est très vrai (et peut-être même de plus en plus vrai). Soit ! Cela implique un changement de paradigme de l’enseignement : passer de la transmission de savoirs à un développement de compétences. Dans son livre Construire les compétences individuelles et collectives, Guy Le Boterf définit les compétences comme suit : « Les compétences peuvent être considérées comme une résultante de trois facteurs :

Se motiver: Atteindre ses objectifs | Salle des profs Lors de la troisième phase PI, le pilotage du projet, les enseignants sont confrontés au défi d’accompagner les élèves qui sont activement engagés dans des réalisations qui surviennent très souvent hors des murs de l’école. C’est à ce moment que les enseignants ont besoin de ressources variées et efficaces qui peuvent les soutenir dans leurs pratiques pédagogiques, à mettre de l’ordre dans leurs intuitions et à faciliter leurs choix de stratégies. La procrastination, tendance à reporter à plus tard, est très souvent considérée comme l’indicateur d’une panne de motivation. Elle devient particulièrement préoccupante pour l’enseignant PI à la période de réalisation du projet. Retour vers les Grands dossiers Activités proposées pour les élèves Activités pour les élèves proposées dans la Boite à outils autour de ce sujet: Coup... La procrastination, un symptôme de démotivation? La Procrastination est une tendance contreproductive à reporter à plus tard des actions... Facteurs de motivation

Le défi de l'évaluation par compétences Les voies de l’ « apprenance » de demain par P Carré Lors de sa dernière intervention dans le cadre de l’Université Ouverte des Compétences du mois de Mars, Philippe Carré est revenu sur les concepts d’« auto formation » et d’ « individualisation »pour décrire les voies de l’apprenance de demain. De l’apprenant acteur à l’apprenant auteur de sa formation En démarrage de sa conférence, l’auteur d’ouvrages de référence sur l’apprenance (1) a souligné le véritable « renversement actuel de perspective ». N’oublions pas que la formation passe par le formé nous rappelle-t-il. Et notre langage courant trahit, de ce point de vue, une approche « démiurgique » aujourd’hui décalée consistant à vouloir « former les gens » au sens de « donner la forme »… De même, nous passons du salarié acteur au salarié auteur de sa formation ; la responsabilité des individus devenant d’ailleurs le seul repère pour définir un adulte aujourd’hui au-delà des caractéristiques autrefois admises (service militaire, mariage, emplois…). Auto formation et individualisation

Comment utiliser le crowdsourcing en classe ? Le crowdsourcing ou l’externalisation ouverte a pour but une mise en commun de l’intelligence collective. Cette façon émergente de travailler valorise l’utilisation de la créativité, de l’intelligence et du savoir-faire d’un grand nombre de personnes et non d’un seul individu. Wikipédia et Google sont deux énormes projets de crowdsourcing. Le premier est actif puisque les participants écrivent des textes et le deuxième est passif puisque les utilisateurs participent à la banque de données de Google en utilisant son moteur de recherche. Serait-il possible d’utiliser cette approche en classe ? Je lisais le blogue de Catlin Tucker et je suis tombé sur un article sur le crowdsourcing. Selon elle, le potentiel collectif de la classe est grandement supérieur au potentiel de chaque individu incluant l’enseignant. 1) Défier les étudiants de générer des informations dans des groupes de collaboration. Les élèves devaient se placer en équipe et il devait explorer le Sonnet 116. Sources des photos

Les compétences... Quelle vision de l'homme à éduquer ? - Les compétence: quelle vision de l'homme à éduquer ? La pédagogie par compétences s’impose depuis les années 80 dans le paysage international de l’éducation. Le séminaire se focalisera sur la genèse de ce « succès », analysant la révolution copernicienne qu’il implique : l’éducation passe du service des hommes à celui de la macroéconomie, de l’humanisme à l’utilitarisme. À l’aube du XXIe siècle, la réduction de l’éducation à l’employabilité a tendance à nier son ancrage dans des tropismes, affinités électives, désirs et territorialités et présuppose un certain type d’humanité, flexible (cf. L'« homme sans qualités », de Musil) qu’elle participe à construire. Avec Angélique Del Rey, philosophe.

Quel "mix" pour les formations associant présentiel et e-learning La rupture des unités d’action, de temps, de lieu Au départ, il y a le présentiel, qui suit les règles du théatre classique: unité de lieu, unité de temps, unité d’action. Arrive la « Formation Ouverte et A Distance » (FOAD), qui rompt ces unités. – qui prend en compte la singularité des personnes dans leurs dimensions individuelles et collectives (invitation à l’individualisation du parcours de formation, rupture de l’unité d’action – c’est moi qui ajoute ce commentaire) – et repose sur des situations d’apprentissage complémentaires et plurielles en termes de temps, de lieux, d’actions (activités de l’apprenant et ressources utilisées), de médiation pédagogiques humaines et technologiques ». Et le e-learning? Ainsi que l’indique le glossaire d’Educnet, le e-Learning est un sous ensemble de la FOAD. Ce schéma témoigne de cet élargissement de la « palette » du concepteur de formation, en répartissant les modalités possibles sur deux axes: Mais comment composer le mix? Garder les choix ouverts

Jeu sérieux & Gamification Accueil > Dossiers et articles > Jeu sérieux & Gamification Utiliser le jeu pour faciliter l'apprentissage est ue statégie efficace. Quel que soit leur âge, les apprenants semblent sensibles au jeu pour apprendre. Faut-il alors transformer les écoles en vastes plateaux de jeu ? Pas nécessairement. Car la "gamification" consiste moins à donner l'aspect d'un jeu à son cours, qu'à s'inspirer des mécanismes favorisant l'intérêt et l'engagement des joueurs pour accroître la motivation et l'approfondissement des apprentissages chez les étudiants. En effet, l'usage du jeu et la "gamification" des pratiques présentent peu d'intérêt s'ils ne sont pas porteurs d'innovation pédagogique. Par ailleurs, l'immersion dans un univers complet et cohérent et la possibilité de dépasser ses limites en prenant des risques sans conséquences sur la vie réelle, constituent deux puissants facteurs d'engagement. Illustration : mayboro95, Shutterstock.com L'essentiel sur la gamification et le jeu sérieux

L’approche par compétence Il est question d’un modèle d’apprentissage basé sur le développement des compétences dans un contexte de formation professionnelle et technique. L’écart est souvent grand entre la formation dispensée au sein des établissements de formation et le milieu du travail. Cet article qui n’est qu’un modeste résumé des travaux de M. Crédits photos UQAM. En deux mots un enseignant doit être capable de distinguer les objets d’apprentissage d’une formation, être capable de développer les concepts liés et de les rendre perceptibles et compréhensibles. 1) La compétence professionnelle c’est quoi ??? La compétence professionnelle est au-delà de la simple acquisition de connaissances ou du développement d’habiletés. Le rôle d’un professeur est donc de mettre en œuvre des situations d’apprentissages contextualisées permettant de relever les défis didactiques authentifiés : Comprendre, réussir, réaliser, s’dapater etc. 2) Les 4 étapes de la compétence Etape3 : Contextualiser les apprentissages. En résumé

Les 15 meilleurs outils en ligne pour les enseignants Bien évidemment au delà du titre quelque peu accrocheur ( faute avouée à moitié…), il s’agit ici surtout de lister les outils en ligne que je juge indispensables et remarquables pour un enseignant. N’hésitez pas à completer la liste à partir de vos propres outils et de votre expérience. Les applications et services tice utiles pour un enseignant sont inombrables et Les Outils Tices’efforce de vous en faire découvrir de nouveaux chaque jour. Tous ne sont pas des indispensables loin de là. Google Drive: Google continue de s’imposer comme un acteur majeur des outils en ligne simples et efficaces. Dropbox: La compagnie vient d’annoncer plus de 100 millions d’utilisateurs. Evernote: C’est votre mémoire et votre outil d’organisation. Prezi: C’est le système de création de slides qui a donné un sacré coup de vieux à l’indecrottable Powerpoint. Jumpshare (vu sur allweb2) : Voici un service en ligne pour partager en deux clics un document ou un fichier en ligne. Sur le même thème

La différenciation pédagogique SAVOIRS L’apprentissage actif améliorerait la performance aux examens Les données de l‘étude présentée ici fournissent des preuves empiriques qui démontrent l’efficacité de la méthode d’apprentissage actif. L’étude qu’ont conduite Janice D. Yoder et Catherine M. Hochevar de l’University of Akron compare la performance d’étudiants aux mêmes questions à choix multiples d’un examen élaboré pour un cours de psychologie des femmes, donné lors des semestres de printemps de 2001, 2002, et 2003. Et si on misait sur comment apprendre plutôt que quoi apprendre? Des résultats univoques en faveur de l’apprentissage actif Les résultats sont clairs et généralement constants : Le contenu traité par des techniques d’apprentissage actif mène à des résultats plus élevés et moins variables aux items d’examens que le contenu traité avec des cours magistraux, des lectures seules, ou des présentations vidéo sans discussion. Les retombées sur la pratique enseignante Prendre une part active dans ses apprentissages renforce la mémoire [Consulter l’article] albertogp Freepik

Related: