background preloader

Les petits secrets de la RATP révélés au public

Les petits secrets de la RATP révélés au public
En 2011, 23 voyageurs sont décédés dans le métro parisien, et 7738 se sont blessés. La même année, 71 personnes ont tenté de se suicider dans une station du réseau et les services de sécurité ont recensé 494 atteintes physiques contre les agents de la RATP, 88 (soit 18%) de plus que l’année précédente. Les bus de voyageurs circulant à Paris et en Ile-de-France ont été impliqués dans 13760 accidents de la circulation, au cours desquels 585 voyageurs ont été blessés. C’est la première fois que ces chiffres sont révélés tels quels au public. La 4 la plus lente. Par ailleurs, saviez-vous que les lignes 7 et 9 du métro parisien étaient les plus pourvues en trains à l’heure de pointe, respectivement 60 et 59 ? Des centaines de chiffres. Pour Data Publica, cette opération constitue clairement un "coup" destiné à montrer l’intérêt, pour le grand public, de disposer de données complètes et détaillées, notamment dans le secteur des transports. Changement de cap. Une mine. Related:  sidoanerekai

J'ai du bon data | Accès, traitement et présentation des données par le pôle Décryptages du Monde.fr Open Data : comment les collectivités s'y mettent L’Open Data, il faut y aller mais comment ? En France, depuis deux ans, une vingtaine de collectivités pionnières ont ouvert leur portail. Les Hauts-de-Seine, la communauté d’Agglo Versailles Grand Parc, viennent tout juste de franchir le pas. Reste une immense majorité de collectivités qui, les mains dans le cambouis, se frottent aux multiples interrogations que la démarche suscite : internet ou sur demande, quelle licence, quel portail, quelles données, etc… Pour savoir où en sont les acteurs publics, une vaste étude (227 pages) de Serdalab, laboratoire de veille et d’études, qui s’appuie sur deux enquêtes réalisées entre juin et septembre 2012 auprès d’un échantillon de 60 acteurs publics et collectivités locales vient d’être publiée (1). Pas facile d’identifier les jeux de données à libérer - Premier enseignement : rétrospectivement, la plus grande difficulté, c’est l’identification des jeux de données à libérer.

Leggende Metropolitane | Il sito italiano dedicato al mondo delle leggende metropolitane e del folklore urbano Du Web aux wikis : une histoire des outils collaboratifs Les outils collaboratifs répondent aux besoins des utilisateurs de travailler en groupe, par exemple, faciliter l'écriture collaborative de documents. Nés de la croisée de technologies indépendantes (messagerie, forum, workflow...), ils ont permis de mutualiser les ressources. C'est ce qui explique pourquoi ils se sont progressivement généralisés auprès des utilisateurs. Les applications à but collaboratif sont à peu près aussi anciennes que l’Internet et indissociables de l'idée de communauté. Dès 1968, Joseph Carl Robnett Licklider et Robert W. Taylor, deux des fondateurs d’Arpanet — le prédecesseur d'Internet —, pressentent l’apparition des communautés qu'ils définissent alors comme des communautés de partage d’intérêt par opposition aux communautés de proximité géographique classiques. 1. L'histoire des outils collaboratifs commence avec la « libéralisation » de l’Internet vers la fin des années 80. Les moyens de collaborer sur le Web Toutefois, de nombreux défauts persistent. 2.

Les données, puissance du futur LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Grumbach, Stéphane Frénot Nous vivons une période de rupture, celle de la numérisation de tout : l'homme, la société, les organisations, le savoir, les interactions, le corps biologique de chacun, etc. Tout devient donnée numérique, et par là même a vocation à une existence dans le monde virtuel en émergence. L'écart entre le monde des données et le monde réel, bien anticipé par Jorge Luis Borges dans sa nouvelle visionnaire De la rigueur de la science, évoluera pour devenir de plus en plus subtil. Il y a un avant et il y a un après-numérisation. Il nous est aussi difficile d'imaginer les évolutions de la société de l'information qu'il l'était de prévoir au milieu du XIXe siècle les possibilités permises par l'électricité. Les données constituent les briques de base de la société de l'information. Les centres de données consommeront bientôt autant d'électricité qu'un pays comme la France. Cela n'a pas été simple.

Open data: un premier bilan positif Au lendemain de la Journée internationale des données ouvertes, le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Laurent Blanchard, dresse un bilan positif de la première année d’ouverture de données (open data) par la métropole. M. Blanchard a souligné que Montréal a été la première ville du Québec à partager sa banque d’information municipale sur son portail web, en octobre 2011. «Nous avons plus que doublé nos ensembles de données et les applications qu’elles génèrent sont de plus en plus nombreuses, variées et utilisées», a fait savoir M. Le comité exécutif recommandera l’adoption d’une Politique de l’ouverture des données de la Ville aux prochaines séances du conseil municipal. «Montréal doit rejoindre le mouvement international en faveur de l’accessibilité de ses données afin de rattraper son retard par rapport aux autres métropoles, a affirmé la chef de Vision Montréal, Louise Harel, samedi. Aussi dans Montréal: Partager:

giugno 2004 FMI : La Tunisie fait des efforts mais doit en faire plus Par Moncef Mahroug Peut plus et mieux faire. C’est en substance le message délivré par Amine Maati, chef de mission pour la Tunisie du Fonds monétaire international (FMI), dans le communiqué publié mercredi 26 août à l’issue d’un nouveau round de consultations avec les autorités tunisiennes en juin et juillet, dans le cadre de la 6ème revue de l’accord de confirmation conclu en 2013 et conformément auquel la Tunisie obtient un crédit de 1,750 milliard de dollars. A moins de six mois de la fin des deux ans, la Tunisie a fait un bout du chemin qu’elle était supposée faire en matière de réformes structurelles conditionnant l’octroi de ce financement. En effet, la mission du FMI a salué «l’engagement continue des autorités pour mettre en œuvre leur programme économique national à la suite de la phase de transition politique» puisque «tous les critères de performance quantitative ont été atteints à fin mars 2015, sauf en ce qui concerne le plancher indicatif des dépenses sociales».

Big data ou Bad data… de l’impact stratégique de la qualité des données sur l’entreprise Alors qu’historiquement, depuis la création des premières bases de données dans les années 1960, les entreprises avaient exclusivement à faire à des données structurées, provenant d’une seule source d’information, elles doivent désormais composer avec une multiplicité de sources, provenant de canaux toujours plus variés : ordinateurs, mobiles, tablettes, GPS... et bientôt, téléviseurs, voitures... puis à terme tout objet connecté. Force est de constater que l’on assiste aujourd’hui à une véritable explosion de la masse de données à traiter, qui croit de façon totalement inédite. Selon une récente étude EMC /IDC (*), le volume de données générées par des machines devrait ainsi être multiplié par 15 d’ici 2020, pour atteindre un niveau 50 fois plus important qu’en 2010. L’intégration de toutes les données, enjeu du Big data Ce sont les véritables enjeux du "Big data" ! Prenons l’exemple des NPAI ou PND, les retours de courriers pour adresse non valide. Sources

Microsoft rejoint l'Open Data Center Alliance Microsoft rejoint l’ODCA, l’Open Data Center Alliance, une organisation qui vise à promouvoir un datacenter ouvert et interopérable. Une démarche qui pourrait surprendre de prime abord… Ce serait cependant oublier que c’est Intel qui est à l’origine de ce projet, lequel réunit de nombreux acteurs du marché autour d’entreprises qui opèrent des datacenters. Plus de 300 entreprises sont membres de l’ODCA. Parmi elles, des ‘clients’ comme BMW, Capgemini, Deutsche Bank, Disney Technologies, Lockheed Martin, Marriott ou UBS, qui sont membres du comité exécutif. Ou encore Dell, Hewlett-Packard, EMC ou Red Hat. Open Data Center Alliance L’ODCA publie des modèles d’usage du datacenter considérés comme autant de guides pour un datacenter ouvert. L’adhésion de Microsoft à l’ODCA C’est dans cet environnement que Microsoft a annoncé son adhésion à l’ODCA. Développant une suite d’outils logiciels autour de Windows Server, qui équipe plus de 60 % des serveurs dans le monde, Microsoft aurait pu (dû ?)

MedBunker - Le scomode verità Football Codifié par les écossais Britanniques[2], à la fin du XIXe siècle, le football s'est doté en 1904 d'une fédération internationale, la FIFA. Pratiqué en 2006 par environ 264 millions de joueurs à travers le monde, le football possède le statut de sport numéro un dans la majorité des pays. Certains continents, comme l'Afrique, l'Amérique du Sud et l'Europe, sont même presque entièrement dominés par cette discipline. Le calendrier est dominé par deux types d'épreuves : celles concernant les clubs et celles des équipes nationales. La Coupe du monde est l'épreuve internationale la plus prestigieuse. En compétition de clubs, la Ligue des champions de l'UEFA, disputée en Europe mais qui possède des équivalents sur les autres continents, est le trophée le plus convoité de ce sport, malgré la mise en place récente d'une Coupe du monde des clubs, encore à la recherche de prestige. Histoire Genèse du jeu Les jeux de balle au pied existent dès l'Antiquité. Exemple britannique Règlement Premières règles

L'open data c'est ouf, je savais pas que le gouvernement avait lancé une campagne pour que le maximum de données d'entreprises publiques soient rendues publiques. Le site de la SNCF est particulièrement ouf ! by marc.gille Aug 8

Related: