background preloader

Stratégie : Addiction au jeu - Causes, conséquences, remèdes

Stratégie : Addiction au jeu - Causes, conséquences, remèdes
Par Dr. Thorsten Heedt, docteur en médecine psychothérapeutique, spécialiste du traitement des pathologies post-traumatique. Que ce soit à l'alcool, l'héroïne, la nicotine ou le jeu, toutes les formes d'addictions ont des points communs : Avec le temps, l'objet de l'addiction est consommé par besoin, même si plus aucun plaisir n'y est associé.Elles causent une perte de contrôle croissante.L'objet de l'addiction est utilisé comme un échappatoire à la réalité.Finalement, le sujet continue à s'addoner à l'addiction, même si celle-ci a déjà engendré bon nombre de conséquences négatives, ou de dommages sur la santé. L'article suivant se concentre plus précisément sur l'addiction au jeu, ses origines, comment déterminer si on est un joueur compulsif, et où trouver de l'aide pour en sortir. Dans l'ICD-10, la classification internationale des maladies, l'addiction pathologique au jeu est classée parmi les "troubles des habitudes et trouble de l'impulsion" et est défini ainsi : 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

http://fr.pokerstrategy.com/strategy/psychology/695/1/

Related:  nat94tifanyhacse2

Le côté diabolique du numérique. L’addiction aux médias numériques, et en particulier à la sphère du net, sera-t-elle bientôt considérée comme un problème au même titre que l’addiction à la drogue ou à l’alcool ? Tout le monde se met au numérique et personne ne peut plus vivre sans. Les internautes naviguent, vivent par le web 2.0 et en sont devenus complètement dépendants. Quels sont les facteurs de dépendance Selon Thomas Gaon, les facteurs de dépendance sont : • La durée potentiellement indéfinie du jeu : on peut y jouer et y rejouer • Le caractère évolutif du jeu, qui place le joueur dans une situation d’attente constante • L'abonnement qu’il faut rentabiliser • L’illusion du contact social maintenu en même temps qu’il sépare • La ressemblance entre le monde réel et le monde virtuel • Les guildes, susceptibles d’imposer des obligations trop fortes, notamment en termes de présence en ligne • Bien évidemment, la fragilité du sujet est le facteur clé en la matière : la quasi totalité des jeunes rencontrant de réels problème de dépendance sont des jeunes qui reportent dans ce comportement d'autres problèmes. D'où la nécessité d'une approche de nature psychologique, voire psychiatrique dans le traitement des cas sévères de dépendance. La spirale de la dépendance peut se résumer ainsi : au départ, le jeu est une activité de loisir. Pour en savoir plus :

LE JEU VIDÉO DÉSOCIALISE-T-IL ? - pedagojeux.fr Par Serge TISSERON, psychiatre L’usage problématique des jeux vidéo peut être considéré comme un symptôme de la dépression[1], mais tous les joueurs excessifs ne sont pas des déprimés ! Le danger, c’est la pathologie sous jacente. 1. Dépendance aux jeux d'argent - Aide et Entraide Cheyenne, je ne sais pas si l'on peut parler d'addiction puisque tu dis que tu peux rester des semaines sans jouer... De ce coté là je trouve cela plutôt rassurant.Pour ma part j'ai été hameçonné par le poker sur Internet, via des sites. J'ai toujours aimé les cartes, et ce mode de jeux est vraiment parfait vu le nombre de tables disponibles, le nombres de joueurs présents, la facilité de mises en cash et d'inscription à des tournois, les types de jeux proposés, etc. J'ai longtemps joué tous les jours, au point d'en exaspérer mon épouse, et j'avoue en être devenu à une époque comme drogué. A la réflexion, si aujourd'hui je m'en suis un peu libéré, pouvant me limiter à 2 ou 3 parties par semaines, c'est parce que j'ai cogité sur le principe même de ce que l'on s'en remet quasi-exclusivement au hasard.

Joueurs Info Service Le présent article reprend les données du Tendances n°077 de septembre 2011 OFDT-INPES complété de données de l’ARJEL (Autorité de régulation des jeux en ligne) et des comptes de l’État. Le secteur économique Le secteur des jeux d’argent et de hasard est économiquement important. Grâce à plusieurs millions de joueurs, il génère des chiffres d’affaires considérables (37 milliards en 2006) et finance des dizaines de milliers d’emplois, directs et indirects. Les jeux dits « terrestres » [1]

Cyberdépendance: «Le véritable danger, c'est l'isolement» INTERVIEW Elisabeth Rossé est psychologue au centre médical Marmottan, où elle prend en charge des cyberaddicts... Propos recueillis par Julien Ménielle Publié le Mis à jour le La cyberdépendance est-elle la nouvelle menace venue du Web? C'est ce que semble indiquer un rapport parlementaire rendu public ce mercredi. Réseaux sociaux, Facebook, Twitter : de l’addiction à l’addition 01net. le 14/05/12 à 15h38 En moins d’une décennie, l’adoption en masse des réseaux et médias sociaux a totalement transformé la stratégie de communication personnelle des internautes, mais également de la plupart des acteurs institutionnels. Les conséquences sociétales de cette révolution sont omniprésentes et d’ores et déjà profondes, particulièrement pour les plus jeunes qui ont grandi au contact de ces technologies. Sans tomber dans l’exaspération du grand-père qui voit sa petite fille le nez scotchée à son téléphone portable ou dans la caricature – certes hilarante – du très provocateur éditorialiste Giles Coren dans les pages de The Australian – qui comparait Mark Zuckerberg à Hitler, pour avoir « abruti la planète » – est-il encore possible de tenter une analyse froide du phénomène et de son impact ? Des vies contre un service

Témoignage : « Jouer m'était devenu simplement indispensable » "Tout a débuté il y a 4 ans. Je me suis essayé au poker, sans conviction, car un ami gagnait ainsi pas mal d’argent. Puis j’ai commencé à bien connaître les règles et à jouer quelques cents (on joue en dollars sur les sites illégaux). Ensuite, tout est allé très vite : en quelques mois, je jouais 200 à 300 euros par jour, soit 3 à 4 fois mon salaire tous les mois. Mais ce n’était pas grave pour moi : dès que je gagnais, je me disais que je pouvais remporter bien plus si je jouais plus. C’est devenu une obsession, je ne rentrais chez moi que pour jouer.

L'isolement ? - cyber dépendance et isolement, la grande inquiètude Tout d’abord, donner une définition du mot isolement me semble un point de départ important, c’est donc un temps durant laquelle la personne est seule avec sa conscience. A notre époque, cela arrive assez souvent, les gens se replie sur eux-mêmes, pourquoi ? Par plaisir ? Ou par peur du monde extérieur? Comment résister aux achats compulsifs ? Les achats de compensation ne sont pas rares quand le moral n’est pas au beau fixe. Mais pour certaines personnes, il est particulièrement difficile de résister et l'achat compulsif peut mener à des situations financières et familiales délicates. Sortir de l’achat compulsif, ce n’est pas forcément dépenser moins, c’est surtout dépenser mieux et s’offrir ce qu’on aime ou ce dont on a besoin.

Information jeux d'argent De manière quasi invariable, on estime que cette pathologie concerne un peu plus de 2 % de la population adulte ; le consensus est admis sur ce chiffre par l’ensemble des études internationales. L’étude référence date de 1996 (Ladouceur, Jacques, Ferland et Giroux) et situe le taux de prévalence à 2.1 %. On remarque que les taux ont tendance à augmenter dans le temps signifiant aussi que plus il y a accès aux jeux de hasard, plus l’incidence augmente, comme tend à le démontrer l’expérience australienne, un pays qui détient un record en terme de nombre de loteries-vidéos et de joueurs pathologiques, estimés à 7 % de la population. A Las Vegas, capitale mondiale du jeu, on dénombre aussi plus de joueurs accros que dans la moyenne nationale… Seule certitude, on peut admettre que les joueurs en difficultés se recrutent majoritairement au sein des joueurs réguliers, dont les études de clientèles montrent clairement l’importance : Synthèse

Le Cybersexe... Une drogue dangeureuse .Le cybersexe : une drogue dangereuse L’explosion de l’Internet au début des années 1990 est un phénomène sans précédent dans le monde des communications. Toutefois, malgré les nouvelles possibilités que nous offre ce médium, son utilisation quotidienne fait naître de nouvelles problématiques psychologiques. Par exemple, la toile a ses « accros ». Si l’on en croit les chiffres du Dr David Greenfield, psychologue américain auteur du livre : Virtual Addiction, 6 % des utilisateurs souffrent d’une forme quelconque de dépendance à Internet. Mieux comprendre les addictions Compte-rendu des JOURNÉES GRAND PUBLIC SUR LE THÈME DES ADDICTIONS 2013 Cliquez pour télécharger le résumé en version pdf La Fédération pour la Recherche sur le Cerveau et Réunica sont partenaires depuis trois ans pour financer des projets de recherche sur le cerveau, contribuer à la campagne nationale du Neurodon lors de la Semaine du Cerveau et mettre en place des actions de sensibilisation. Quatre journées dédiées aux addictions ont, dans le cadre de ce partenariat, été organisées en 2012 et 2013 à Paris, Strasbourg, Marseille et à Besançon. L’objectif était de présenter au public l’état actuel des connaissances permettant la compréhension des addictions ainsi que les dernières avancées de la recherche scientifique en la matière. Un guide « quand mon cerveau devient accro » et une z-card « addictions, attention !

Le gouvernement va lutter contre l'addiction aux jeux d'argent - 17 juin 2013 Le gouvernement se préoccupe du phénomène de l'addiction aux jeux d'argent et de hasard (JAH) qui touche 200.000 joueurs "excessifs", dans un secteur représentant plus de 32 milliards d'euros, dont 5 milliards ont été reversés dans le budget de l'Etat. Valérie Fourneyron, ministre des Sports, et Bernard Cazeneuve, ministre du Budget, se rendent mardi 18 juin à l'hôpital Marmottan à Paris pour visiter le Centre de soins et d'accompagnement des pratiques addictives qui prend en charge les patients souffrant de toutes sortes d'addictions, y compris celles au jeu. Ces deux ministres entendent "exercer une vigilance particulière" sur l'addiction, un phénomène encore mal cerné en France, et "sont mobilisés pour promouvoir une pratique responsable qui protège les joueurs". Les dépenses des Français aux JAH (Loto, chevaux, casinos, paris sportifs, poker...) se sont élevées à 32,5 milliards d'euros en 2012, selon une enquête de l'AFP. La France loin derrière les Etats-Unis ou l'Australie (Avec AFP)

Related: