background preloader

Prendre soin – Soins infirmiers- Margot Phaneuf

Éditorial «Si nous ne voulons pas mourir de soif sur cette terre, il nous faudra être source.» Christiane Singer Bienvenue sur « Prendre soin » un site destiné aux infirmières œuvrant dans les diverses sphères de la formation, de la pratique et de la recherche en soins infirmiers. Ce site vise à offrir à la consultation certains articles déjà très sollicités, de même que d’autres traitant de réalités présentes et de préoccupations concernant la santé, les établissements de soin et le personnel infirmier. Dans un souci de transmission transgénérationnelle et de volonté de partage d’expériences, ces articles pourront, je l’espère, se révéler utiles.

http://www.prendresoin.org/

Related:  Relation soignant-soigné

Humanitude et Humanisme: une co construction à portée de main Christine Paillard s'intéresse, ce mois-ci, aux mots « humanitude » et « humanisme » et en donne leur définition. Une ressource qui pourrait être bien utile aux étudiants en soins infirmiers dans le cadre de leur travail de recherche. Chaque mois, Christine Paillard, ingénieur pédagogique, propose d'analyser un mot, son étymologie et démontre son importance dans le domaine du soin ; un mot figurant dans son Dictionnaire des concepts en soins infirmiers – Vocabulaire professionnel de la relation soignant-soigné1. D’une manière générale, l’humanitude est un néologisme associé à la bientraitance. Créé en 19802, il a été ensuite popularisé dans les soins par Yves Gineste et Jérôme Pélissier3 pour accompagner les personnes âgées en perte d’autonomie cognitive. Albert Jacquard4 définissait l’humanitude comme des cadeaux que les hommes se sont faits les uns aux autres depuis qu’ils ont conscience d’être, et qu’ils peuvent se faire encore, en un enrichissement sans limites….

Dignityincare Boite a outils pour des soins respectueux de la dignite Des outils pratiques ont ete mis au point pour aider les professionnels de la sante a desservir les besoins affectifs des gens. Certains de ces outils, comme la QDP, peuvent etre adaptes a toutes les situations et a tous les environnements. D'autres sont concus pour des situations precises ou la dignite du patient pourrait etre compromise. La presente section explique : La Question sur la dignite du patient (QDP) Communication entre patients d'origine étrangère et le personnel soignant En 1990, le rapport du Commissariat à la Politique de l’immigration tradui~sait un intérêt nouveau pour une approche en terme de santé publique de la po~pulation issue de l’immigration. Une des recommandations de ce rapport visait l’amélioration de la communication entre soignants et soignés étrangers ou d’origine étrangère. Il est proposé à cet effet de former des «assistants intercul~turels» qui auraient pour mission, outre l’interprétariat l’information du personnel soignant concernant les habitudes culturelles des patients, l’information des patients concernant le fonctionnement des institutions sanitaires belges etc. La première expérience d’interprétariat médical eut lieu à l’initiative du CP AS d’Anvers, dans les années 70. 1991 voit la création du Fonds d’Impulsion à la politique de l ‘Immigration (FIPI). Ce fonds permettra de financer nombre d’initiatives disparates et peu organisées en Wallonie et en Flandre. Divers aspects caractérisent la médiation interculturelle.

Écoute active : de quoi parle-t-on ? Dans ce nouveau cours consacré à « l'écoute active », Christine Paillard explique l'intérêt de cette notion qui demeure une véritable technique de communication liée aux soins. Chaque mois, Christine Paillard, ingénieur pédagogique, propose d'analyser un mot, son étymologie et démontre son importance dans le domaine du soin ; un mot figurant dans son Dictionnaire des concepts en soins infirmiers – Vocabulaire professionnel de la relation soignant-soigné. L’écoute est la facilité de prêter attention à un son, à une autre personne, avec l’intention de comprendre.

Veille -Droit des patients L’Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l’Intervention Sociales, l’Institut du Développement Social de Haute-Normandie et le P2RIS vous invitent au séminaire : Souffrance du malade et « demandes d’aide à mourir ». Quelles implications pour les professionnels de la santé ? Congruence et authenticité Dans ce nouveau cours consacré à la « congruence » et à l’ « authenticité », Christine Paillard en quoi ces notions parfois floues sont importantes dans l’accompagnement des personnes soignées. Chaque mois, Christine Paillard, ingénieur pédagogique, propose d'analyser un mot, son étymologie et démontre son importance dans le domaine du soin ; un mot figurant dans son Dictionnaire des concepts en soins infirmiers – Vocabulaire professionnel de la relation soignant-soigné. La congruence peut se définir simplement comme l’adéquation entre des émotions ressenties en lien avec les réactions non verbales provoquées par ces émotions. Pour un soignant, ce comportement réaliste implique une certaine disponibilité à accueillir les souffrances et les causes sans faire paraître de réaction inappropriée, maladroite ou relevant d’un certain jugement défavorable par la personne soignée, écoutée.

BD Géronto : sensibilisation aux abus Méthodologie 1. Identifier dans la scène présentée, les éléments incorrects dans le cadre d'un "Prendre soin". 2. Nommer pour la scène présentée, les interventions correctes dans le cadre d'un "Prendre soin". Communication Non Violente Dans ce nouveau cours, Christine Paillard rappelle aux soignants que « communiquer sans violence » n’est pas de tout repos. Il s'agit en effet d'une construction intellectuelle, interpersonnelle, langagière, fondée sur la volonté d’interagir sans certitudes déterminantes, sans jugement, pour dégager des pistes de réflexions assertives. Chaque mois, Christine Paillard, ingénieur pédagogique, propose d'analyser un mot, son étymologie et démontre son importance dans le domaine du soin ; un mot figurant dans son « Dictionnaire des concepts en soins infirmiers - Vocabulaire professionnel de la relation soignant-soigné ». La communication est un vaste mot regroupant plusieurs sens et s’interprète aisément comme une théorie fictive (Chauvier Eric, 2014)1 où chacun se retrouve vaguement dans un paradigme attendu. Traiter de ses caractéristiques dans le domaine paramédical implique un développement davantage centré vers les interactions propre à la relation soignants/soignés. Notes

Le silence : une technique de communication- C Paillard Dans ce nouveau cours, Christine Paillard rappelle aux soignants qu'apprendre à faire silence constitue un véritable apprentissage. Il ne s’agit pas en effet seulement de se taire. Le silence est bien plus que cela. Écouter, c’est devenir témoin de la parole du patient qui se déploie. En effet, celle-ci a besoin d’une certaine qualité de silence pour oser se dire. Chaque mois, Christine Paillard, ingénieur pédagogique, propose d'analyser un mot, son étymologie et démontre son importance dans le domaine du soin ; un mot figurant dans son « Dictionnaire des concepts en soins infirmiers - Vocabulaire professionnel de la relation soignant-soigné ».

La douceur, l’indispensable outil du soignant Dans ce nouveau cours, Christine Paillard nous parle de douceur et de gentillesse, deux qualités indispensables aux soignants. Cependant, elle évoque aussi la notion de cécité empathique transitoire. Une expression qui peut sembler vague mais qui se rapporte à la pratique lors des soins, notamment lors de la contention en pédiatrie. Lorsqu’ un professionnel de santé se focalise sur le geste technique, ne fait-il pas taire son empathie ? Chaque mois, Christine Paillard, ingénieur pédagogique, propose d'analyser un mot, son étymologie et démontre son importance dans le domaine du soin ; un mot figurant dans son Dictionnaire des concepts en sciences infirmières- Vocabulaire professionnel de la relation soignant-soigné.

Related: