background preloader

La relativité animée

La relativité animée
Introduction La relativité, l'espace-temps et la 4e dimension La théorie de la relativité a complètement remis en question notre vision de la réalité. En effet, contrairement à ce que nos sens nous indiquent, nous ne vivons pas dans un espace à 3 dimensions, mais plutôt dans un espace-temps à 4 dimensions. Et cela implique toutes sortes de conséquences totalement déroutantes: le temps peut ralentir, l'espace peut se contracter, deux personnes peuvent vieillir à des rythmes différents, les voyages dans le futur sont possibles, etc. La théorie de la relativité n'est pas qu'une simple hypothèse, elle est vérifiée par des expériences: l'écoulement du temps peut bel et bien ralentir! Cette théorie peut sembler abstraite, mais elle sera présentée ici d'une manière très visuelle, à l'aide d'animations et avec une partie interactive.

Invention d'une machine à se cacher dans le temps | Richard Ingham | Sciences Ce dispositif expérimental s'inspire des recherches sur la fameuse «cape d'invisibilité» popularisée par Harry Potter. Mais au lieu de chercher à masquer un objet dans l'espace, elle le dissimule à la vue dans le temps, selon l'étude publiée par la revue britannique Nature. «Nos résultats représentent un pas significatif vers la réalisation d'une cape spatio-temporelle complète», estime Moti Fridman, de l'Université Cornell de New York, qui a dirigé ces recherches. L'exploit des physiciens utilise les propriétés du spectre lumineux visible et le fait que les différentes couleurs qui le composent se déplacent à des vitesses très légèrement différentes. Cette cape d'invisibilité «temporelle» commence par diffuser un rayon de lumière verte dans un câble en fibre optique. La différence de vitesse entre les deux rayons ainsi obtenus est encore accentuée en interposant un obstacle transparent. Une fois le train passé, les voitures à l'arrêt accélèrent jusqu'à ce qu'elles rattrapent les autres.

Right Brain Smarts: Creative People’s Brains Function Differently A new study has ended the controversy (or perhaps just stirred up more) by demonstrating that creative people do think in a fundamentally different way than everyone else. The study showed that non-creative types versus creative types do indeed exhibit quite different patterns of brain activity while going about solving problems, and even just while daydreaming. Scientists have wondered for some time if people who think “creatively” are able to somehow think differently from those who seem to think in a more methodical fashion. However, many researchers have argued that what we call “creative thought” and “noncreative thought” are really not two different things. If that were true, then people who are thought of as “creative” would not actually think in a fundamentally different way from those who are thought of as uncreative. However, other researchers have argued that creative thought is fundamentally different than other forms of thought. Posted by Rebecca Sato. Related posts:

Le cousin américain du CERN a fermé ses portes - Sciences Après 28 ans de travaux fructueux et de découvertes historiques, le Tevatron américain, plus grand accélérateur au monde de particules après celui du CERN en Europe, a cessé ses activités vendredi, laissant l'Europe à la pointe dans certains pans de la recherche en physique. La fin du Tevatron, longtemps le plus puissant accélérateur de particules au monde, résulte de contraintes budgétaires et de la concurrence du Grand collisionneur de hadrons (LHC) du Centre européen de recherche nucléaire (CERN), près de Genève, beaucoup plus puissant. "Le Tevatron a fait du Fermilab le leader mondial dans la recherche en physique des particules (...) et apporté des contributions majeures à notre compréhension des éléments qui forment l'univers, et sur la manière dont ils agissent et se combinent", a déclaré, lors de la cérémonie de fermeture, Pier Oddone, directeur du Fermi National Accelerator Laboratory (Fermilab), près de Chicago, où se situe le Tevatron. Les réussites du Tevatron

How Time Flies A few moments ago, I was strapped into a harness and winched 150 feet into the air. Four massive steel girders support my weight, and I can see that I'm the highest object around for miles. I am about to become the fastest-moving man in science, and I can barely keep my breakfast down. This contraption is called the Suspended Catch Air Device, but the folks at the Zero Gravity Thrill Amusement Park in Dallas prefer the more colloquial "Nothin' But Net." That's because when the operator releases my rope, I will fall, untethered, until I plop into a modified circus net. The terrifying free fall will last less than three seconds, but to me it will feel much longer. The study of how the brain perceives the passage of time is no longer just the work of philosophers. Attached to my wrist is a perceptual chronometer, basically two LED screens, each blinking random digits between 1 and 9. Your Brain on Time Travel

Sciences : Einstein: le débat rebondit sur la théorie de la relativité Une expérience menée sur des galaxies très lointaines a permis de vérifier l'application de sa théorie sur la gravité. La semaine dernière, l'héritage scientifique d'Albert Einstein était remis en cause par une étonnante expérience - très controversée - qui observait des neutrinos voyageant plus vite que la lumière. Mais, cette semaine, une autre étude vient au contraire confirmer la relativité générale, et prouver que celle-ci s'applique aussi bien sur Terre que dans les régions les plus éloignées de l'Univers. La théorie d'Einstein sur la gravitation décrit notamment comment la lumière est affectée par la masse. L'un des effets, la déviation de la trajectoire de la lumière par la gravitation, a été vérifié dès 1919 lors d'une éclipse de Soleil. Les mêmes effets partout dans l'Univers Analyse de la lumière La principale difficulté a été de réussir à filtrer deux autres effets qui cachaient presque totalement la perturbation très fine recherchée.

Language & Symbols | Smithsonian Human Origins Program Early human creating cave art. Image courtesy of Karen Carr Studio. Humans Express Themselves From pigments to printing presses, symbols changed the way humans lived and provided new ways to cope with an unpredictable world. Modern humans used color, words, and sound to produce the artifacts you see here. Ultimately, words and symbols led to language and the richness of modern human life. Communicating with color By 350,000 years ago With ocher and manganese, our ancestors marked objects and possibly their own skin. Humans may have first used ocher either as an adhesive or a pigment, and later to make artistic drawings and paintings. Flattened areas on these pieces of pigment are signs of grinding or rubbing, telling us that they were held and used roughly like chunky crayons. Illustration of an ancient child burial. Ancient Burials By 100,000 years ago Our ancestors often buried the dead together with beads and other symbolic objects. Child burial 24,000 years ago Expressing identity Benefits Costs

La revanche d'Einstein La semaine dernière, les mânes de notre brave Albert Einstein se trouvaient fort marris devant la charge féroce d'astrophysiciens parlant d'enterrer sa théorie de la relativité restreinte. Tout cela parce qu'une équipe de chercheurs du CNRS pensait avoir surpris des neutrinos en train de pulvériser la barrière dite infranchissable de la lumière (299 792 458 m/s), selon la théorie d'Einstein. Sous l'Italie de Berlusconi ! Si le cerveau d'Einstein - lequel a été conservé par le légiste qui a pratiqué son autopsie - pouvait parler, il nous aurait certainement crié qu'un neutrino allant plus vite qu'un photon, c'est aussi absurde qu'un Christophe Lemaitre coiffant un Usain Bolt au poteau... En fait, il n'aura pas fallu attendre longtemps pour que l'heure de la revanche sonne pour Einstein. En effet, un papier publié par la revue Nature de cette semaine vient d'apporter de l'eau au moulin de la théorie de sa relativité générale, laquelle découle de la théorie de la relativité restreinte.

CONTRECHAMP :: CERVEAU BLESSÉ, CERVEAU CRÉATIF CARINE FLUCKIGER* L’art n’est pas forcément un don tombé du ciel. Pour Sandra Sasdi, Sandra Minotti et Thierry Ott, il s’agit plutôt d’une vocation découverte sur le tard. Après qu’une lésion cérébrale les a privés en partie du langage et les a obligés à redéfinir leurs vies. Sandra Sasdi, Sandra Minotti et Thierry Ott étaient plutôt tournés vers l’écriture dans leur vie d’avant. L’écriture comme outil professionnel, mais aussi comme passion. Sandra Sasdi aimait ainsi rédiger des textes où elle évoquait le pouvoir des mots: «La parole est mon jardin dans lequel je peux jouer à mon aise. Exprimer une idée ou des émotions: c’est aussi une difficulté que connaît Sandra Minotti et dont témoigne son mari Nicola: «Les mots de tous les jours – lait, frigo... – sont là. Entre moyen auxiliaire et moyen d’expression, l’art peut être une ressource pour compenser les mots manquants. Ce qu’elle observe dans sa pratique? Reste enfin le plaisir.

Quand l’exercice physique booste la créativité Sylvaine Pascual – Publié dans Développer ses talents et ressources Une étude étonnante sur les fonctions cognitives après une séance d’aérobic a montré que la créativité est plus élevée après une séance de 30 minutes d’une activité physique, et ceci pendant un période de 2 heures. En entreprise? Je vois les objections poindre tout de suite: évidemment, ça n’est pas très pratique de sortir son tapis de gym une demi-heure avant le brainstorming sur l’avant-projet X/2, il n’est donc pas tout à fait certain que cette information vous soit utile individuellement au sein de l’entreprise. Et si c’est vous le chef et que vous décidez d’instaurer cette pratique au sein de votre équipe, il n’est pas certain non plus que tous ses membres vous en soient reconnaissants. En bref, il est possible qu’au sein de l’entreprise, cette technique soit tout aussi réaliste à mettre en place que les exercices de relaxation pour “lutter contre le stress”* En dehors du travail Dans quels types de situations?

Related: