background preloader

Amanda Palmer: The art of asking

Amanda Palmer: The art of asking

http://www.ted.com/talks/amanda_palmer_the_art_of_asking.html

Related:  Open CultureThought provokingInspirational

5000 films tombés dans le domaine public à télécharger gratuitement By Julien Twitter : @Golem_13 | 8 août 2014 Dès qu’une œuvre tombe dans le domaine public, elle peut être « uploadée » sur le site archive.org. La liste ne peut donc que s’agrandir. Pour les cinéphiles, c’est une véritable caverne d’Ali Baba. Serres : "Ce n'est pas une crise, c'est un changement de monde" Michel Serres est une vigie plantée en haut du mât de notre époque. Du haut de son gréement, de ses 82 ans, de sa culture encyclopédique, de son temps partagé entre les cultures française et américaine qu'il enseigne, ce philosophe académicien nous décrit les changements qu'il observe sur l'équipage humanité que nous sommes. En curieux de tout qu'il est, il guette avec impatience et gourmandise les évolutions qui nous arrivent, comme un des matelots de Colomb aurait scruté l'horizon dans l'espoir de nouvelles terres. Son constat sur notre époque est simple : le monde, depuis cinquante ans, traverse une révolution comme l'humanité n'en a connu jusque-là que deux d'une telle ampleur.

Fuyez les livres, fuyez l'école, fuyez Facebook! Conrad Gessner, un scientifique suisse de renom, a sans doute été le premier à s'inquiéter des répercussions négatives d'un trop-plein d'informations. Dans un ouvrage de référence, Gessner décrivait un monde moderne submergé de données, une situation à la fois «déroutante et néfaste». Aujourd'hui, les médias s'en font l'écho à coups de rapports sur les risques sans précédent d'un environnement virtuel continuellement «branché». Il est cependant intéressant de préciser que Gessner n'a jamais envoyé un e-mail de sa vie, et n'y connaissait absolument rien en informatique. Non pas qu'il fut technophobe, simplement, il mourut en 1565.

Le financement participatif peut-il bâtir des villes Le financement participatif (crowfunding ou "financement par la foule") est un marché en pleine expansion, expliquait le rapport de Crowdsourcing.org. Les 452 plateformes de financement participatif dénombrées dans le monde en avril 2012 ont récolté 1,1 milliard de dollars de fonds en 2011 pour les projets qu'elles accueillaient - dont plus de la moitié pour des projets hébergés par des plateformes européennes. Comme quoi, le modèle du financement participatif n'est pas un phénomène uniquement lié aux modes de financement anglo-saxons, que l'on dit traditionnellement plus sensibles au mécénat et à la prise de risque que l'Europe. Peut-être parce qu'en fait ce financement participatif fonctionne plutôt de plus en plus comme un système de prévente que comme un système de prise de risque ?

[Infographie] 10 ans de Creative Commons Cette semaine, Creative Commons fête ses dix ans dans le monde entier. Une décennie d'alternative à une vision maximaliste de la propriété intellectuelle qui a su conquérir le grand public. Owni, un des rares médias en CC en France, vous retrace cette histoire en une infographie interactive. Une nouvelle façon de vivre et une nouvelle vitalité Pour résumer simplement l´épisode 1, disons que la société a changé. Le passage à la postmodernité émerge sous nos yeux et bouscule le paradigme d’hier. Visibilité réduite, hésitations, déstabilisation, démobilisation et saturation idéologique : tel est le lot commun des gens. Évidemment, ces changements profonds, irréversibles et irrémédiables s´accompagnent d´une nouvelle façon de vivre sa vie et son travail. Six ruptures entre monde moderne et postmoderne expliquent la transformation en cours de notre paradigme socio-économique. Tentons de les nommer et de mieux les comprendre pour s´offrir une nouvelle grille de lecture sur la façon de vivre sa vie et son activité professionnelle.

Comment l’internet transforme-t-il la façon dont on pense ? (1/5) : un réseau d’humains et de machines enchevêtrées Par Hubert Guillaud le 09/02/10 | 12 commentaires | 18,511 lectures | Impression “Comment l’internet transforme-t-il la façon dont vous pensez ?”, telle était la grande question annuelle posée par la revue The Edge à quelque 170 experts, scientifiques, artistes et penseurs. Difficile d’en faire une synthèse, tant les contributions sont multiples et variées et souvent passionnantes. Que les répondants soient fans ou critiques de la révolution des technologies de l’information, en tout cas, il est clair qu’internet ne laisse personne indifférent. “Une nouvelle invention a émergé, un code pour la conscience collective qui nécessite une nouvelle façon de penser”, explique John Brockman, l’éditeur de The Edge.

Pour le "crowdfunding" et contre le "credit crunch", il faut vite légiférer Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Arnaud Poissonnier (fondateur du site de microcrédit solidaire Babyloan) Comme chacun sait, l'actuelle récession est plus agréable que celle de 2008 et la France ira bientôt mieux, la courbe du chômage va s'inverser et la confiance revenir. Mais au-delà du " wishfull thinking " et des effets d'annonce, n'y a-t-il pas urgence à poursuivre et multiplier les reformes structurantes au profit de la croissance ? Bien évidemment. Parmi celles-ci il en est une, facile, qui ne doit pas attendre. La révolution par la gratuité La perspective révolutionnaire est-elle morte avec l'effondrement du modèle soviétique ? Ne peut-on penser pourtant que la crise écologique rend plus actuelles et urgentes que jamais les grandes questions que posaient jadis les différentes familles socialistes ? Le moment est incontestablement venu d'en finir avec une certaine gauche c'est-à-dire avec sa vision de l'histoire, sa conception du politique, son rêve d'un gâteau toujours croissant.

Agriculteur, accro à son iPhone et aux réseaux sociaux, dans l'attente du "robot de traite Apple" Perchés sur leur tracteur, de nombreux agriculteurs postent via leur smartphone des messages sur les réseaux sociaux. Quatre de ces "ageekulteurs" se font tirer le portrait par la journaliste Clara Beaudoux dans son webdocumnetaire Mon Veau s'appelle hashtag, diffusé par le site de France Info. Zoom sur l'un d'eux. Hervé Pillaud a 56 ans, 140 bêtes et 2032 followers Twitter.

Jacques Attali: Cent milliards - Moscou, vue d'un hublot en octobre 2010. REUTERS/Alexander Demianchuk - J’aime ces questions naïves et redoutables, que tous les enfants du monde s’entêtent à poser à leurs parents et dont la réponse est presque impossible à exprimer en termes simples, non scientifiques. Un guide du financement participatif présente la réglementation du crowdfunding en France En attendant les propositions prévues en septembre du gouvernement pour favoriser l’essor de ce nouveau mode de financement des projets, souvent via Internet, l’AMF et l’ACP publient un état des lieux de sa règlementation. Le gouvernement annonce la publication d’un guide du financement participatif par l’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP). Le communiqué des ministres de l’Économie, du Redressement productif et des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique rappelle que le financement participatif ou crowdfunding « est un mécanisme de financement innovant qui permet de récolter des fonds auprès d’un large public en vue de financer un projet créatif ou entrepreneurial qui fonctionne le plus souvent via Internet. Il existe trois grandes catégories de plateformes de financement selon que celles-ci sont basées sur des dons, des prêts ou des investissements en fonds propres. »

Cause commune Cause commune : l’information entre bien commun et propriété vient d’être réédité en livre numérique chez publie.net avec une préface originale. L’édition papier a paru aux Editions Fayard dans la collection Transversales (février 2005). Pour des informations sur les traductions choisissez la langue correspondante dans les menus de bas de page. Achetez le livre numérique :

Related:  ThinkingpatologiaTabooEducationGift economyCreative