background preloader

Repères méditerranéens

Repères méditerranéens
Related:  Education à l'image

Stage vidéo-mémoire : descriptif du projet Ce projet était une opportunité pour les jeunes âgés de 15 à 30 ans, d'apprendre et de s'initier au matériel de tournage avec l'aide de professionnels, afin d'interviewer des anciens de la chaussure qui détiennent un savoir spécifique dans le territoire. Quoi ? Il s'agit de témoignages réalisés par groupes de jeunes relatifs aux métiers de la chaussure, dont l'objectif est l'appropriation du patrimoine industriel par les jeunes grâce à la rencontre de témoins, tout en favorisant le lien intergénérationnel. Compétences pédagogiques : - Apprentissage des techniques journalistiques d'entretien et de recueil de témoignages : savoir poser des questions ouvertes, écouter les réponses, construire un récit, recueillir les droits d'utilisation... - Découvrir les métiers de l'audiovisuel ou se perfectionner suivant le profil du jeune : manipuler le matériel de tournage et le logiciel de montage, savoir organiser les sons et les images, s'éduquer aux médias et en comprendre les codes... Pourquoi ?

Accueil | Citoyen de demain Bibliothèque numérique mondiale Aborigènes: les jeunes filment les anciens, pour lutter contre le grand effacement de la mémoire - nouvelle calédonie 1ère Pour beaucoup d'Aborigènes, la chaîne de transmission de la culture s'est brisée à cause de la politique d'assimilation menée par les gouvernements successifs depuis le début du XIXème siècle. Aujourd'hui, seules 60 des 250 langues parlées avant la colonisation sont encore vivantes. Et les Générations Volées ont perdu bien plus qu'une langue: entre 1910 et 1970, environ 50 000 enfants aborigènes ont été enlevés de force à leurs familles pour être placés soit dans des familles d'accueil, soit dans des foyers, afin de les éduquer comme des Blancs. Dans ce contexte, rien d'étonnant à ce que les jeunes Aborigènes soient aujourd'hui en perte de repères, coupés de leurs racines. Le projet pilote Yarnin, développé dans l'état du Victoria par Yarnin’ Pictures et Open Channel, avec le soutien de Film Victoria, de Screen Australia et du gouvernement fédéral, vient justement combler ce manque. © Yarnin Project Mariah Briggs (à gauche), sur le tournage du portrait de Fiona Clarke.

Éducation aux images | Mondes & Multitudes L’éducation aux images ? Nous sommes aujourd’hui entourés d’images, de la publicité au cinéma, des journaux d’information aux vidéos Youtube. Pour faire le tri parmis elles, il faut apprendre à les lire et comprendre d’où elles viennent. Il est essentiel pour Mondes et Multitudes d’éveiller l’esprit critique dès le plus jeune âge en donnant aux enfants des clefs de lecture de l’image, qu’il s’agisse d’images cinématographiques ou de productions des médias. Mondes et Multitudes propose une série d’ateliers afin de former les participants de tous âges à la lecture et à la réalisation d’images. Notre méthodologie Nos ateliers sont construits avec les structures accueillantes afin de s’adapter aux contraintes de chacune d’elles et à leurs publics. Nos intervenants Nos intervenants sont des professionnels du cinéma et de l’éducation à l’image. Les ateliers éducation aux médias Chaque séance est dédiée à un média : internet (réseaux sociaux et vidéos en ligne), télévision, presse ou cinéma.

Education à l'image, éducation aux médias - pour mieux connaître MEDIAPTE L’association MEDIAPTE est née en 1986, sous le nom APTE, portée par des éducateurs qui, observant que la société faisait une place de plus en plus grande aux images, avaient développé l’intuition qu’il était indispensable de mener une éducation citoyenne dans ce domaine... L’association a d’abord fonctionné avec l’énergie militante de ses membres, répartis dans toute la France, puis, en 1991, un bureau a été ouvert à Poitiers et un premier poste de salarié créé. La toute première action a ancré le travail de l’association dans la formation puisqu’il s’est agi de former des éducateurs (enseignants, animateurs, formateurs...) avec un double objectif :1/ développer leurs compétences en matière de lecture et de compréhension des images ;2/ inventorier des pistes pédagogiques pour que ces éducateurs puissent mener des activités relatives à l’image avec leurs publics habituels. Les projets et les actions se sont ensuite multipliés dans le champ de l’éducation et de la formation.

Qui sommes-nous ? En créant le site UPOPI (Université populaire des images) , Ciclic a donné une nouvelle impulsion à son engagement pour une sensibilisation aux images ouverte à tous. UPOPI est à la fois un webmagazine et une plateforme pédagogique unique. Interactive et ludique, l'Université populaire des images, conçue par les équipes pédagogiques de Ciclic, offre la possibilité de découvrir de manière sensible les images, de jouer avec elles, de les analyser grâce à de nombreux contenus. Il s'agit de permettre à chacun de progresser à son rythme, de construire son propre parcours, d'appréhender les images en multipliant les approches, les points de vues et les angles. UPOPI répond à un enjeu de société : l'accès à la culture des images, aujourd'hui indispensable pour se forger un savoir libre et sensible. Une université populaire au service de celles et de ceux qui désirent se réapproprier leur regard et progresser dans leurs connaissances. - UN WEBMAGAZINEChaque numéro ouvre de nouvelles perspectives.

Exposition : Le dessin de presse face à la censure - c a r i c a d o c Depuis 1830, le dessin de presse et la caricature commentent l’actualité, défendent des opinions, accompagnent les polémiques, les crises politiques et les luttes sociales. Avant comme après la grande loi sur la presse de 1881, nombreuses ont été les entraves à la liberté d’expression, jusqu'au terrible drame du mercredi 7 janvier 2015. Quelles ont été les conséquences des différents types de contraintes juridiques, politiques, administratives ou économiques, sur le dessin de presse et les dessinateurs ? Exposition proposée en deux versions permettant d'explorer l'histoire de la caricature politique dans ses confrontations aux différents types de censures juridique, politique, administrative, économique et de poser la question de la liberté d'expression, de sa définition, de ses limites. TARIF de la redevance pour format A2 ou A1 : Collèges et lycées, 200 euros (100 euros pour le format A3) ; centres culturels, mairies, médiathèques, 400 euros. Siret n° 51039732600016

Le Pôle Afin de dynamiser les différents dispositifs et leur donner plus de cohérence sur le terrain, le CNC, dans sa politique de déconcentration, a confié aux DRAC, en partenariat avec les Régions, la mise en place de nouvelles actions structurantes : les pôles régionaux d’éducation artistique et de formation au cinéma et à l’audiovisuel. Les pôles régionaux d’éducation artistique et de formation au cinéma et à l’audiovisuel Le lancement des pôles régionaux en 1999 relève d’une politique de renforcement des logiques de coordination et de mise en cohérence des actions de sensibilisation et d’éducation artistique au cinéma et à l’audiovisuel en région. Si le cinéma et l’audiovisuel constituent le “ noyau dur ” de cette démarche, les pôles s’intéressent également au multimédia, aux nouvelles images et développent des articulations avec la photographie, l’art vidéo, les arts plastiques... Généralement appuyés sur des structures culturelles, les pôles ont pour missions principales : Contacts

Ressources pour la classe Décryptage Cette série réalisée par le CLEMI en partenariat avec l’INA, propose une lecture et une interprétation d’archives télévisuelles. Les thèmes font écho à l’actualité du moment, invitent à réfléchir à l’évolution d’un genre ou renvoient à l’anniversaire d’un événement majeur. Lire la suite VidéosLe CLEMi vous propose divers formats pour travailler avec vos élèves : une rubrique "analyse de sujets de JT", en partenariat avec ARTE, une vidéo sur le montage en partenariat avec Telelibre, un jeu vidéo pour l’école... Lire la suite Le JT, toute une histoire L’histoire du journal télévisé de sa naissance en 1949 à aujourd’hui (documentaire réalisé par Jean-Claude Guidicelli, 74 min, INA, 2010). Pour travailler sur ce rendez-vous télévisuel incontournable, commandez aussi le DVD Apprendre la télévision: le JT (réalisation INA-CLEMI-CEMEA). Travailler sur des émissions de télévision et des vidéos documentaires en classe

GENS D'IMAGES Crée en 1955 par Les Gens d’images, le Prix Niépce récompense chaque année l’œuvre d’un ou une photographe professionnel français, ou étranger mais résidant en France depuis plus de 3 ans, et âgé de moins de 50 ans. En 2013, le Prix Niépce des Gens d’images est doté par la société MK2 de Marin Karmitz, et soutenu par la Bibliothèque nationale de France, le Ministère de la Culture et de la communication et l'Atelier Label Image. Aucune candidature spontanée ne peut être acceptée directement. Mathieu Pernot, Prix Niépce 2014 texte de présentation > CV du photographe > Organisation du prix Le comité directeur de Gens d'images désigne deux catégories de personnalités appartenant au monde de l'image : Des personnalités qualifiées chargées de proposer des candidatures au Jury et les membres du Jury qui délibèrent et désignent le Lauréat. Le lauréat de l'année précédente et le Président de Gens d'images y appartiennent de droit. règlement du Prix Niépce 2014 (pdf) > les lauréats depuis 1955 >

La censure a bon goût Le FRAC de Lorraine, notre partenaire, a récemment été condamné à verser un euro à l’Association générale contre le racisme et le respect de l’identité française et chrétienne (Agrif) pour avoir porté « atteinte à la dignité humaine » en organisant, l’exposition You Are My Mirror : l’infamille, en 2008. En réaction à cette condamnation le FRAC, présente jusqu’au 4 mai Classé X, une présentation de livres qui ont eu affaire à la censure, à laquelle les Bibliothèques-Médiathèques de Metz ont contribué en prêtant de nombreux ouvrages. On est un peu gêné de devoir encore l’écrire, mais la censure, l’interdiction, les condamnations d’œuvres d’art et singulièrement d’écrits n’ont jamais empêché les idées exprimées ni les formes utilisées d’être diffusées et toujours de supplanter celles des censeurs. Que seraient aujourd’hui les programmes de littérature des lycées français si on en devait ôter les auteurs qui furent à un moment condamnés ou interdits ?

Related: