background preloader

Guides : Sensibilisation à la e-réputation, bonnes pratiques des réseaux sociaux

Guides : Sensibilisation à la e-réputation, bonnes pratiques des réseaux sociaux
Après la parution du guide des bonnes pratiques des médias sociaux en décembre 2011, la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Rochelle vient de mettre à disposition en libre accès : le livret de sensibilisation à la (e)-réputation (33 pages, en pdf) à destination des entreprises, mais qui peut également aider les institutions, associations, commerçants-artisans et TPE-PME dans leurs projets en ligne. Guide méthodologique e-réputation Ce guide a la particularité d’offrir une démarche méthodologique complète pour gérer la e-réputation d’un projet au sens large : « gérer sa e-réputation, c’est mettre en adéquation l’image perçue par les internautes avec la stratégie de l’entreprise. C’est aussi un levier pour déployer des actions marketing ou de communication. » Sommaire du livret de sensibilisation à la (e)-réputation Je réfléchis – Me connaître J’écoute – Ma veille – Mes outils de veille e-réputation – Les sites d’avis et de géolocalisation J’anticipe – Ma stratégie – Mes réponses Lexique Related:  identité et droits numériquesusage numérique

Canopé académie de Besançon : Identité numérique Ces dossiers thématiques sont archivés, nous attirons votre attention sur leur date de mise à jour. Toute la communauté éducative est concernée par sa présence individuelle ou collective sur internet. Chacun (enseignant, chef d'établissement, élèves, parents) laisse des traces sur internet et cela constitue son identité numérique. Dans tous les cas, cela nécessite pour tous, les éducateurs et les élèves une sensibilisation, une éducation. Avec le développement des services dits Web 2.0, chaque internaute est producteur de contenus et cela le conduit régulièrement à laisser des traces de son activité numérique, au hasard de recherches sur des moteurs, de profils créés dans les applications web, de signatures inscrites au bas des pétitions numériques, de commentaires laissés suite à la lecture d'articles, de renseignements et authentifications complétés lors d'achats sur internet. Identité numérique, mode d'emploi... des éléments d'authentification : numéro d'identification, adresse IP,

Les conséquences juridiques du retweet *Pouf-pouf* (ou *clic-clic*). En deux tapotements du pouce sur smartphone (deux clics de souris sur un ordinateur) et en approximativement 0,43 seconde, vous êtes capable de « retweeter » un message. Pour ceux qui sont restés bloqués dans les années 2000 ont voulu préserver leur santé mentale ne sont pas familiarisés avec Twitter, rappelons quelques principes de base. Soit un utilisateur de Twitter que nous appellerons, pour les besoins de la démonstration, Antoine Matter. Antoine est « abonné » à un certain nombre de personnalités présentes sur Twitter, c’est-à-dire qu’il a choisi de recevoir leurs messages : ainsi est-il informé en temps réel du prochain album ou des embarras gastriques de Justin Bieber, par exemple. C’est le retweet (RT) qui fait la puissance et le succès de Twitter, en ce qu’il permet de répandre un message à travers le réseau en quelques secondes : une « force de frappe » médiatique sans précédent. Revenons à Twitter. M. De quoi s’agit-il ? @emnetter

L’identité numérique pour les néophytes L’identité numérique pour les nuls… Sous ce titre quelque provocateur, Laurent Dulout (étudiant en Master 2 Documentation et systèmes d’information à l’IUFM de Pau) dresse une présentation didactique sur ce que recouvre aujourd’hui cette notion très discutée et ainsi définie par l’auteur : « l’identité numérique, c’est l’ensemble des traces que laisse un utilisateur sur Internet. » En 38 diapositives, il est ainsi passé au crible le paradigme des traces laissées sur Internet par les internautes et les mobinautes avec un leitmotiv d’attitude : utiliser l’Internet de façon responsable. Ainsi, il est question via les outils et les plates-formes en ligne : d’affirmer sa personnalité, de « se » créer une identité professionnelle (en étant présent sur des réseaux sociaux professionnels). L’identité numérique est-elle maîtrisable ? L’identité numérique « se fait sur ce que l’on dit, mais surtout ce que l’on dit de nous ». Ressources : séquences pédagogiques et liens de référence Licence :

Identité numérique et Internet responsable A l’ère du numérique et des réseaux sociaux, rumeurs et fausses informations en tout genre se répandent. Et savoir faire preuve d'esprit critique est un enjeu pour dévelpper une citoyenneté numérique. Comme, toute autre compétence, celle-ci s'apprend. Cette séquence, réalisée dans le cadre d'un Mooc MédiaS s’inscrit dans cette optique de formation. NIVEAU : lycée / LP/ collège - 3ème, 2nde pro, 2nde, 1ère - classe entièreCadre pédagogique : EPI et EMC (3ème) / Éducation aux médias et à l’information /projet interdisciplinaire / programme de français 2nde pro (construction de l’information) /EMC (programme 1ère)Durée et nombre de séances : 4 séances d’une heureDiscipline(s) impliquée(s) : Documentation, Français, Art appliqué, SES, HGOrganisation : travail par binôme Les élèves réaliseront une vidéo, un Powtoon présentant à la fois une rumeur et une information vraie pour montrer que les compétences visées sont acquises. Séance1 : Réalisation d’une grille de critères sur la rumeur Séance 2

"Internet et les réseaux sociaux : que dit la loi ? : vos droits d'auteur sur... L’informatique donne à chacun la capacité de recopier un contenu à l’identique en quantité illimitée. Quelles sont les conséquences sur la rémunération des auteurs de ces contenus ? Quelles sont les limites à respecter ? À l’origine de la propriété intellectuelle Tout travail mérite salaire. Le principe de légitime rétribution de ceux qui ont contribué à créer et à faire connaître une oeuvre matérialise le respect de leur travail. Le droit de propriété intellectuelle n’est toutefois pas absolu. La propriété intellectuelle sur une oeuvre ou sur un produit consacre les droits de son créateur à contrôler l’exploitation qui en est faite et à jouir des revenus de celle-ci. la propriété littéraire et artistique, pour les oeuvres de l’esprit (littérature, sculpture, peinture, musique…), leur reproduction et leur interprétation éventuelles ; • les logiciels et bases de données ; • la propriété industrielle, qui recouvre les marques, logos, secrets de fabrication, brevets, dessins et modèles, etc.

Les 5 bonnes raisons pour ne pas aller sur Internet avec vos élèves Je vous préviens tout de suite : pour la plupart d’entre vous, les deux premières raisons suffiront à vous convaincre de renoncer illico. Pas besoin d’aller lire les trois suivantes, superfétatoires en l’occurrence. Première raison : l’État nous protège Pas besoin d’aller plus loin. Notre ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, ne cesse de le répéter ad nauseam, « 90 % de ceux qui s’engagent dans des opérations terroristes le font après avoir consulté des sites sur Internet ». Il faut donc comprendre qu’Internet est littéralement infesté de terroristes de toutes engeances dont je vous épargne les vocables anxiogènes, sans compter les avanies dont, nous le savons tous, nos dirigeants avisés veulent réguler les excès et les intempérances. Bernard Cazeneuve aurait tort de se priver, il a l’opinion publique avec lui. En attendant, le mieux est de ne pas commencer avec des élèves. Deuxième raison : les académiciens et informaticiens nous recommandent d’être débranchés

L'identité (3/4) : Les fabriques de soi sur le net Aujourd’hui, l’identité se crée, se profile et s’expose en ligne. Avec le chercheur Gustavo Gomez-Mejia. En quelques années, l’identité est devenue une affaire de profils, de réseaux, de fils et de mises à jour. Cette intense dynamique numérique relie désormais le quotidien des internautes aux intérêts de géants américains cotés en bourse. Notre invité, Gustavo Gomez-Mejia, Maître de conférences en Sciences de l'information et de la communication à l'Université François Rabelais de Tours et chercheur à l'équipe Prim (Pratiques et ressources de l'information et des médiations). Programmation musicale : Nicolas JAAR, No one is looking at uWu Tang Clan, Mistaken IdentityLeonard Cohen, Travelling Light Qui a besoin d'identité ?

10 pistes pour penser la culture numérique Quand on croise des podcasts et des conférences autour de la question des liens entre culture et numérique de l’année écoulée, voilà ce qu’on peut en retenir avec comme fil rouge la problématique suivante : disposons-nous du recul nécessaire pour définir la culture ou les cultures numériques ? 1. La culture numérique serait générative et ouverte, elle n’est pas seulement reconnaissable à sa dimension patrimoniale. Elle co-construit avec d’autres cultures. Il s’agit d’une culture d’identités parallèles. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. repenser les espaces temps d’activité de l’enseignement et de la formation.favoriser l’articulation entre pratiques personnelles et pratiques professionnelles.mettre en veille les enseignants sur la connaissance de l’évolution culturelle liée au numérique, aux sciences et techniques.ne pas faire de la culture ou des cultures des ilôts de résistance mais des espaces de libération, individuelle et collective. J'aime : J'aime chargement…

Ma petite contribution à la concertation sur l’école numérique L’occasion m’a été donnée, en cette fin janvier 2015, d’intervenir trois fois devant des publics très différents à propos du numérique et des enjeux pour l’école. Vous trouverez donc ci-dessous les trois diaporamas que j’ai présentés et qui, comme d’habitude, m’ont servi de trame et de support aux conférences. Trois circonstances différentes, trois contextes pour trois publics différents. Mais aussi, la même actualité… Le premier a été présenté à l’occasion d’une session de formation continue pour les professeurs documentalistes et des conseillers principaux d’éducation d’un bassin de formation de l’académie de Versailles. Le deuxième diaporama, très long, intitulé « Des pratiques numériques des jeunes aux enjeux pour l’école d’aujourd’hui… et de demain », a été présenté à l’occasion d’une journée départementale Tice dans le département de l’Ain, à Bourg-en-Bresse. Michel Guillou @michelguillou

Publier sur un média social Cet article à été initialement diffusé dans le numéro de février du journal Epicure ([version collège] en page 10->] et version lycée en page 14) Tous producteurs d’information Promouvoir, contester une idée via des commentaires sur un article de journal ou des statuts sur Facebook©, montrer ses talents ou ceux de son groupe en partageant une vidéo sur Youtube©, faire le « buzz » avec des photos artistiques sur Instagram©, c’est désormais très simple. Média social ? Cette facilité technique implique le devoir éthique de se poser des questions avant de publier, de diffuser une information : Pourquoi je publie ? Liberté d’expression La publication (texte, photo, image, vidéo…) sur le web est cadrée par des principes et des lois associées. Le respect des autres dans leur vie privée et leur intégrité : la diffamation (fausse insinuation), l’injure, l’incitation à la haine et à la violence sont évidemment interdits et punies par la loi. Responsabilité éditoriale Réponse

Le lexique de Twitter Alors ça y est, vous avez craqué... Vous vous êtes finalement inscrit sur Twitter, la machine à gazouillis célébrée à travers le monde ? Vous avez cherché vos amis, vous en "suivez", ils vous "followent". Vous tentez vainement de discuter avec eux, comme sur MSN, mais ça ne marche pas vraiment... et lorsque vous lisez leurs tweets, vous constatez horrifié qu'ils sont constellés de caractères et de formules aux allures d'incantation cabalistiques... Que faire ? Spoiler... Vous pourriez quitter le site en hurlant et ne jamais y revenir. Suivez le guide ! TweetOn commence facile. Twittos N'importe quel inscrit à Twitter. Following Vos "followings" sont les Twittos que vous suivez. Follower Facile, c'est les Twittos qui vous suivent. TweeterVerbe, sûrement du 1er groupe. Tweet List (ou TL) C'est la liste de tous les tweets que vous recevez depuis vos followings. @, la mention L'arobase @ est utilisé sur Twitter pour mentionner un autre utilisateur. 1/ du Twittos que vous avez mentionné . #, le HashTag

Médias et information : On apprend. Edition 2014-2015 Le CLEMI (Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information, Education nationale) a publié la brochure Médias et information : on apprend. Edition 2014-2015 en téléchargement gratuit en septembre 2014 (56 pages, fichier en pdf, éditions Canopé) avec une orientation affichée sur l’expression en ligne et la créativité numérique des jeunes. Guide d’activités et grilles de lecture Ce guide est conçu à destination des enseignants dans le cadre de leur formation afin de leur présenter des trames d’activités pédagogiques à développer dans le premier cycle et second cycle en se fondant sur les instructions officielles des programmes de l’Education nationale. « Mettre tout en œuvre pour que nos enfants, plutôt que des consommateurs béats, livrés aux logiques industrielles et commerciales, deviennent des individus autonomes, créatifs et solidaires. L’éducation aux médias est donc envisagée comme un véritable savoir du XXIe siècle. Exemples d’activités pédagogiques avec le numérique 1.

Related: