background preloader

Vers des objets open-source » Article » OWNI, Digital Journalism

Vers des objets open-source » Article » OWNI, Digital Journalism
Et si on appliquait aux objets bien matériels les règles des logiciels open-source, en rendant accessible les processus de fabrication, en libérant la distribution, la fabrication et la copie ? Un projet pas si fou que ça. Depuis quelques mois maintenant se joue une guerre passionnante (à plus d’un titre), qui risque bien de révolutionner le monde de l’électronique et de l’informatique tel que nous le connaissons aujourd’hui, avec l’avènement d’un mouvement qui sera difficilement stoppé, celui de l’OpenSource Hardware (ou Matériel OpenSource, que nous résumerons par HSW). Les exemples sont nombreux : prenez l’iPad ou le nouvel iPhone, avec un écran tactile multi-touch vraiment précis ou une batterie qui font rougir nos ordinateurs portables avec une longévité de plus de 8 heures (contre 2-3 maximum pour les autres batteries)… Ajoutez à cela un design bien pensé et des processus industriels maîtrisés et vous avez un véritable bijou technologique à la portée de (presque) tous. Notes

http://owni.fr/2010/08/20/vers-des-objets-open-source/

Hacker en sous-sol Rencontres en sous-sol au Plastic Hacker Space Festival qui se tient ce week-end à Vitry-sur-Seine. Ici le Do It Yourself, que ce soit pour faire un sex toy ou des objets en 3D. La rue Léon-Geffroy de Vitry-sur-Seine est une longue voie quasi droite typique de nos ZA – zones d’activités-. FabLabSquared Le prototype Fab Lab Squared (FL2) a pour objet de créer la "matrice" technique, servicielle et organisationnelle des futurs Fab Labs qui pourront s’installer dans des universités, des campus d’entreprises ou incubateurs, des lieux associatifs et culturels. Un projet doublement innovant : Fera émerger pour la 1ère fois en France ce nouveau dispositif d’innovation qu’est le Fab Lab, pour faciliter l’émergence le prototypage et l’expérimentation d’objets et d’espaces innovants, au croisement du numérique et du physique ; Enrichira le concept même de Fab Lab, en inventant un Fab Lab mobile à déploiement rapide, qui aide à créer d’autres Fab Labs, et qui construit même un certain nombre des machines à commande numérique qui viendront l’équiper. FL2 prototype de Fab Lab léger

Houellebecq et les Fab Labs » Article » OWNI, Digital Journalism Xavier de la Porte, producteur de l'émission Place de la toile sur France Culture, revient sur le dernier ouvrage de Michel Houellebecq "La Carte et le territoire" sous l'angle des technologies. Une reprap, imprimante 3D permettant de fabriquer ses objets à la demande. Xavier de la Porte, producteur de l’émission Place de la Toile sur France Culture, réalise chaque semaine une intéressante lecture d’un article de l’actualité dans le cadre de son émission.

In the Next Industrial Revolution, Atoms Are the New Bits In an age of open source, custom-fabricated, DIY product design, all you need to conquer the world is a brilliant idea.Photo: Dan Winters The door of a dry-cleaner-size storefront in an industrial park in Wareham, Massachusetts, an hour south of Boston, might not look like a portal to the future of American manufacturing, but it is. This is the headquarters of Local Motors, the first open source car company to reach production. RepRap, la machine réplicante qui fait peur aux capitalistes L’un des multiples objets 3D réalisés par la RepRap Machine d’Adrian Bowyer, qui dit travailler sur l’auto-réplication des objets. En open-source, naturellement… © RepRap RepRap, la machine réplicante qui fait peur aux capitalistes « Nous sommes en 2020, les hackerspaces, fablabs et autres usinettes se comptent par milliers en France et pas seulement dans les grandes villes.

La révolution dans un garage, encore Durant les années 1970, quelques geeks décidèrent que nous disposerions tous d’une puissance de calcul digne des plus grandes multinationales ou organisations gouvernementales. Quarante ans plus tard, une nouvelle génération de geeks a la volonté de nous doter des mêmes outils de production que les industriels et de nous transformer en artisans. Cette révolution découle de la précédente et ne pouvait venir qu’après elle. Quelque chose se passe du coté de la fabrication numérique En écho au projet FabLab Squared que mène la Fing avec quelques partenaires, la Matinale du 17 septembre 2010 faisait le point sur les FabLabs et autres lieux de fabrication numériques, avec Jean Michel Cornu (directeur scientifique de la Fing) qui expliquait leurs spécificités. Intervenaient également Nicolas Lassabe, qui a monté le premier FabLab français à Toulouse, ainsi que Nirina Thibault et Alice Zagury (de Silicon Sentier) qui rentraient d’un voyage européen au coeur des lieux de prototypage rapide. Au Sommaire

Naissance du Fabernet De "do it yourself" à l'usine personnelle L’expansion du phénomène "Rapid Prototyping" ou "Personnal Factory" aux Etats-Unis, mêlant le mouvement DIY (« Do It Yourself »), le progrès des imprimantes 3D et autres techniques de "freeform fabrication", et une esquisse d'industrialisation, est impressionnante. Des dizaines de sites sont désormais accessibles aux Américains, tous fondés peu où prou sur la même logique : je designe un objet, un meuble, voire une machine sur mon ordinateur, j’envoie les spécifications en ligne et je reçois chez moi l’objet fabriqué à façon. Il commence même à y avoir, au delà des fameuses imprimantes 3D, comme RepRap, un marché direct de la "Personal Factory" pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans cette activité, comme Adafruit ou comme Personalfactory.eu : Ce mouvement est impressionnant non seulement par la profusion des offres, mais surtout par la pénétration de la pratique.

L'impression 3D, ce sera formidable... s'ils ne foutent pas tout en l'air ! L’impression 3D est en train de naître sous nos yeux. Demain il sera ainsi possible de reproduire toute sorte d’objets chez nous aussi facilement, ou presque, qu’un texte numérique se couche sur le papier à l’aide de notre bonne vieille imprimante 2D. Les conséquences potentielles de la démocratisation d’un tel outil donnent le vertige et suscitent espoir et enthousiasme parmi les makers du monde entier[1] Pour rappel, l’impression 3D est une technique qui permet de produire un objet réel à partir d’un fichier CAO en le découpant en tranches puis en déposant ou solidifiant de la matière (plastique, cire, métal…) couche par couche pour, en fin de compte, obtenir la pièce terminée. C’est l’empilement de ces couches qui crée un volume. Si le concept et la technologie vous semblent encore un peu obscurs, je vous invite à regarder cette courte vidéo.

Fab lab Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un fab lab (contraction de l'anglais fabrication laboratory, « laboratoire de fabrication ») est un tiers-lieu de type makerspace[1] cadré par le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et la FabFoundation[2] en proposant un inventaire minimal[3] permettant la création des principaux projets fablabs, un ensemble de logiciels et solutions libres et open-sources, les Fab Modules[4], et une charte de gouvernance, la Fab Charter[5]. Pour être identifié en tant que fab lab par la FabFoundation, il faut passer par plusieurs étapes[6] et il est possible de suivre une formation à la Fab Academy[7]. Les fab labs sont réunis en un réseau mondial très actif, d'après son initiateur Neil Gershenfeld[8]. Historique[modifier | modifier le code]

Evolution 16 mars 2012 Diffusion restreinte à version tuyauterie uniquement * Réglage du 0 en type d'efforts pour fichiers générés par Excel * Avertissement pour les déplacements trop grands (structures hypostatiques) Imprimer le réel à portée de main Les imprimantes 3D, c'est-à-dire des machines capables de fabriquer des objets, intéressent désormais de puissants investisseurs, comme l'un des fondateurs d'Amazon. La démocratisation de ces machines ne relève plus de l'utopie. Fin août, MakerBot Industries, un des principaux fabricants d’imprimante 3D grand public, a levé [en] 10 millions de dollars. À ses débuts en 2009, la société avait 75.000 dollars en poche. Dans son tour de table, Jeff Bezos, un des fondateurs d’Amazon. La petite entreprise y croit : l’impression 3D va connaître une destinée similaire au PC, devenir un outil grand public, et MakerBot Industries compte bien s’en donner les moyens :

Carte des fablabs Qu'est-ce qu'un FabLab ? C’est un laboratoire de fabrication où l’on peut trouver du matériel de conception et de fabrication assistée par ordinateur à disposition des passionnés d’électronique, de bricolage ou plus généralement de DIY (« Do It Yourself »). Qu’il s’agisse d’imprimer des objets en 3D, de fabriquer des robots, une télécommande universelle pour éteindre les écrans de télévision à distance (comme la TV-Be-Gone) ou encore de permettre à une plante de tweeter lorsqu’elle a soif… les FabLabs sont un environnement idéal pour apprendre à bricoler, hacker ou réaliser des projets collaboratifs.

Les fab labs, incubateurs de futur FabLab Toulouse Conference a réuni la semaine dernière un très beau plateau d'intervenants gravitant autour des fab labs, ces mini-usines citoyennes collaboratives de fabrication à la demande. Rencontres. Tomas Diez est directeur de projet Fab Lab Barcelona à l’IAAC (Institute for Advanced Architecture of Catalonia).

Related: