background preloader

Détecter les attentes de sa communauté ?

Détecter les attentes de sa communauté ?
Related:  Animer une communauté (en ligne)CM

Les 3 niveaux de génération d'engagement du Community Manager Cette semaine, je vais m’intéresser aux différents niveaux d’engagement dont dispose le Community Manager pour structurer ses actions garder un contact permanent avec ses fans/followers. Lors de votre communication sur les médias sociaux, vous serez amené à rechercher l’engagement des membres de votre communauté, afin d’échanger avec eux sous différentes formes. L’implication de l’internaute ne sera pas la même si vous lui demandez de répondre à une question, ou si vous l’incitez à participer à un jeu-concours vidéo. Tout le long de cet article, je vais donc m’intéresser aux 3 niveaux de génération d’engagement, par pallier croissant d’implication (en temps & argent) de l’internaute. 1) L’engagement par la publication de contenus Dans un premier temps, nous allons voir les différentes méthodes dont dispose le Community Manager pour générer de l’engagement auprès de l’internaute, depuis une publication sur une page Fan, un compte Twitter ou encore une page G+. Sur Facebook Exemple : Xbox FR

Oubliez les 35h, le community management est non-stop ! Cet article a été publié il y a 1 an 1 mois 23 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Bon, je ne vous apprends rien si je vous dis que nos modèles de travail 9-18h ne sont plus trop adaptés à un business, surtout dans la communication. Lorsque l’on veut délivrer un message, le contenu est important, mais désormais c’est surtout le moment où ce contenu est diffusé/publié/partagé qui détermine son succès. Tout est une question de timing. Le community management requiert beaucoup de force humaine, même si beaucoup d’outils tendent à automatiser les médias sociaux via des algorithmes et des mécanismes, le vrai community management, il sort des neurones et de la motivation des équipes communication / marketing, pas d’une machine (même si je vais me faire des ennemis en disant cela). Il faut être prêt pour les crises. Mobiliser les équipes est essentiel. Cela dit, passer de la théorie à la réalité est un poil plus complexe.

Comment réagir aux mauvais commentaires sur le Web | Vigie Média La plus grande peur des entreprises lorsqu’elles décident d’être présentes dans les médias sociaux, ce sont les mauvais commentaires des internautes. Tout le monde a peur d’en recevoir, comme si c’était la fin du monde ! Pourtant, les mauvais commentaires sont souvent inévitables et dans la plupart des cas, sans grandes conséquences. De plus, d’un point de vue optimiste, chaque commentaire négatif devrait être vu comme du feedback d’intérêt, ainsi qu’une manière de se faire valoir sur son plus beau jour et améliorer son entreprise. Une chose est certaine : chaque mauvais commentaire mérite votre attention et nécessite une réponse. 1. Il est important d’avoir un plan concret en place, une stratégie prédéfinie dans le cas où un mauvais commentaire prenne une tournure de crise d’e-réputation. En voici un exemple : 2. On répète souvent qu’il faut réagir rapidement aux mauvais commentaires. 3. 4. 5. 6. Finalement, arrêtez d’avoir peur des commentaires négatifs sur le Web.

Mesurer son Social R.O.I sur les médias sociaux Afin de mesurer la performance de sa présence sur les médias sociaux, il est souhaitable de s'intéresser à son Social ROI, c'est-à-dire la dimension sociale de ses actions menées. Il permettra d'évaluer l'efficacité, la performance et la rentabilité. Le difficile calcul du ROI L’une des principales raisons de la réticence de certaines entreprises à ne pas adopter les médias sociaux est la difficulté pour elles de mesurer leurs actions et leur ROI (Return On Investment), c’est à dire le ratio financier de la mesure de rentabilité de leur investissement, traduit par la formule suivante : (Gain lié à l’investissement – Coût de l’investissement) / Coût de l’investissement. Le ROI sert à anticiper la rentabilité dans le futur et est basé autour de deux leviers : l’augmentation du chiffre d’affaire et la réduction des coûts. Des chiffres liés à une audience adressée n’ont de sens que s’ils sont rapportés aux sources de provenances, à une activité et aux moyens financiers et humains alloués.

Schéma Un groupe de travail de la Fondation Internet Nouvelle Génération Page principale - S'identifier Ce groupe a terminé ses travaux - Il s'agit d'un site d'archive Schéma Quelques synthèses des différents aspects qui influencent le développement ou non de l'intelligence collective dans un groupe Les différents points proposés ne peuvent prétendre à présenter de façon exhaustive toutes les facettes de l'Intelligence Collective et de la Coopération. Premier schéma : Comment développer des aspects collectifs ? Nouveau schéma du 15 novembre 2006Lien vers la version du schéma du 5 septembre 2006Lien vers la première version du schéma du 27 mai 2006 Deuxième schéma : Pourquoi développer l'intelligence Collective ? Influence des effets collectifs sur les membres, le groupe et l'environnement (ce schéma sera développé par la suite) #cooperation28 Articles à propos de "Schéma" : Trier par : Date, Titre 20/11/06 - Atelier Formation à l'évaluation réseaux Le groupe Actions du groupe Recherche

Comment le Community Manager peut-il s'adapter à la stratégie marketing globale ? Inscrivez-vous à la newsletter et ne manquez aucun des prochains articles : Cette semaine, je souhaiterais m’intéresser à l’aspect purement marketing de l’usage des médias sociaux pour un business. Après avoir décrypté les principales statistiques présentes sur Facebook et Twitter, il est important de comprendre que le développement de votre communauté ne se fera pas exactement comme vous le souhaitez. En effet, lors de la mise en place de vos différentes actions de recrutement des membres constituant votre (future) communauté, il se peut que ceux-ci ne correspondent pas forcément aux cibles de votre stratégie marketing globale. Dois-je assumer et continuer à produire du contenu envers des fans/followers attirés par mes contenus, mais n’étant pas mon coeur de cible ? Dois-je mettre en place les actions marketing correctives nécessaires pour toucher au mieux mes cibles business ? Cet article sera divisé en deux parties : 1) l’analyse de la composition de la communauté existante b) Portée

La boite à outils du Community manager Étiquettes : Communication Web, réseaux sociaux Chaque semaine de nouveaux outils font leur apparition sur la toile. Lesquels d’entre eux sont les plus efficaces? Voici une sélection de 16 outils utiles pour gagner en temps et en productivité. Découvrez une sélection d’outils pour favoriser la veille, le reporting & l’analyse de vos actions sur le Web, la gestion de vos comptes sociaux et la programmation de vos publications. Votre veille Mention : tenez-vous au courant de tout ce qui se dit sur votre nom, votre marque, vos concurrents, etc. Votre présence sur les réseaux sociaux Ces outils sont indispensables tant pour les Community managers, que les agences Web ou particuliers. LikeAlyzer : découvrez gratuitement cet outil qui vous aide à mesurer et à analyser le potentiel de votre page Facebook et celle de vos concurrents. Votre compte Facebook Votre compte Twitter TweetDeck : consultez et gérez de manière globale le flux de votre compte Twitter avec cette application gratuite. Et vous?

21 conseils pour votre stratégie médias sociaux En tant que marque ou entreprise, être présent sur les médias sociaux est une décision qu’il ne faut pas prendre à la légère. Il y a toujours une dimension conceptuelle et stratégique. La pratique est forcément importante pour la déterminer, mais cela n’empêche pas de mener une réelle réflexion en amont. Ces pratiques évoluent en fonction des outils mais aussi des cibles. La notion d’engagement par exemple, si chère aux marketeurs, n’est pas une fin en soi. Cette infographie rappellent donc certaines règles de base de l’utilisation des médias sociaux pour la communication et le marketing. Comme toujours, à vous d’évaluer la pertinence de ces conseils selon vos propres objectifs, ils sont une base générale, sans toutefois prendre en compte les spécificités.

Comment les marques peuvent tirer parti des réseaux sociaux L’influence des réseaux sociaux n’est plus à prouver. Qu’il s’agisse des «Fans» sur les pages Facebook, des followers de Twitter ou des blogueurs qui animent leurs propres pages thématiques ou des internautes qui interagissent beaucoup sur le Web, les marques ont tout intérêt à créer une relation de proximité avec leurs communautés. Dès lors que les communautés d'une marque ou d'une entreprise sont bien identifiées, il s’agit de s’adresser à elles de manière adaptée : sans être intrusif mais au contraire en leur proposant des contenus qui correspondent à leurs centres d’intérêt.Fini donc les sollicitions agressives et massives, place à une nouvelle forme de collaboration avec les communautés, basée sur une relation de confiance construite et fidélisée. Pour sensibiliser les communautés et gagner leur confiance, il faut construire une relation reposant sur trois grandes notions : Il est aujourd’hui primordial de s’adresser aux communautés de manière judicieuse et efficace.

Related: