background preloader

Calculer les quantités de levain, farine et eau en un clic, vous en rêviez, voici la calculette !

Calculer les quantités de levain, farine et eau en un clic, vous en rêviez, voici la calculette !
Parfois on est un peu perdu pour calculer les proportions de farine et d'eau à employer pour faire un pain. Ou pour adapter une recette de levure avec du levain, par exemple. Les calculs sont fastidieux, taux d'hydratation, pourcentages, quantité de sel, de levain... pas facile de s'y retrouver. Je vous ai concocté un ficher Excel qui vous permettra de calculer en quelques secondes les proportions d'eau, de levain, de sel et de farine pour faire un pain, en fonction du taux d'hydratation souhaité (lisez dans le billet précédent ce qui concerne le taux d'hydratation). Pour le télécharger, Il faut avoir le logiciel Excel installé sur son ordinateur, puis il suffit de Cliquer ICI. (ou ICI Si vous avez une version antérieure du logiciel.) (Ne me remerciez pas, je l'ai fait uniquement parce que j'en avais assez de faire des règles de trois à chaque fois que je voulais faire un pain...) Dans les deux tableaux, modifiez les chiffres en vert. Comment choisir le taux de sel ? Related:  Le pain maisonPAINSBoulangerie

Pain au levain : réflexions sur le taux d'Hydratation Ceux qui s'intéressent à la fabrication du pain ont entendu parler de taux d'hydratation, abrégé en TH dans les recettes. Qu'est ce que c'est ? À quoi ça sert ? Le taux d'hydratation est la proportion d'eau dans la pâte. Attention, de ne pas faire de confusion : dans cette pâte au TH de 66 %, l'eau ne représente que 39 % du poids total de la pâte, qui est de 830 g. Comment choisir le TH ? Plus le TH est est élevé, plus la pâte sera (en théorie) légère et aérée Voici ce qu'on peut obtenir avec une mie hydratée à 66 % Elle aura de grosses alvéoles, mais attention, c'est de la théorie. Il existe en ce moment une mode, pour ne pas dire un snobisme, des pains très hydratés, parfois jusqu'à 90 %, (là on n'est pas loin de la pâte à pancakes ! Donc, si vous n'êtes pas funambules, mais débutant dans la fabrication de votre pain...Et si vous n'achetez pas votre farine aux USA, inutile de prendre des risques. ... Ça laisse de jolies perspectives, non ?

Faites votre pain comme au XVIII° siècle...de la théorie à la pratique : Les préparatifs. Dans un billet précédent, je vous ai parlé de la méthode de panification pratiquée au XVIII° siècle, décrite par Auguste Parmentier dans un livre en direction de ce qu'on appelle aujourd'hui le "grand public". Nous allons maintenant aborder l'aspect pratique des choses. Pour vous allécher un peu, je vous montre tout de suite le résultat que l'on obtient avec cette méthode. C'est un pain blanc de base. Un pain bien levé, à la mie couleur crème, avec des alvéoles irrégulières, c'est le signe d'une bonne fermentation. Les pains industriels ont des petites alvéoles bien régulières. La croûte est épaisse, assurant la bonne conservation du pain, qui reste moelleux pendant plusieurs jours. même entamé, il mettra au moins cinq à six jours avant de rassir, si vous prenez soin de l'envelopper dans un torchon. Vous êtes suffisamment alléchés pour vous mettre au travail ? Pour cuire le pain il faut un four. Au XVIII° siècle, on ne connaissait que le four à bois. Voici mon four équipé de sa pierre.

Faire son levain ©Jupiterimages/Iconos Lorsqu’on fait son pain pour la première fois, il faut tout d’abord réaliser son propre levain, en deux étapes : d’abord un “levain-chef”, puis un levain “tout point”. Par la suite, il suffit de prélever un morceau de pâte à pain, qui servira à la fournée suivante. Le levain “tout point” Ingrédients : Levain-chefFarineEau tiède Recette : Pour faire 2 kilos de pain, ajoutez la veille au soir au levain-chef environ 300 grammes de farine et de l’eau, et faites une pâte de la même consistance que le levain-chef (un peu plus liquide que la pâte à pain) ; laissez fermenter toute la nuit (entre 20 et 25 °C). Le lendemain matin, le levain “tout point” est prêt à être incorporé au pain. La proportion levain-pâte à pain peut varier entre 1/4 et 1/6. Recettte de pain bio au levain

Fabrication du pain L'inimitable saveur du pain maison. Il faut avoir vécu cela pour être pris par cette nouvelle passion : faire son pain. Recette de base : Généralités : Nous ne parlerons ici que de pain complet au levain spontané. Le levain : Pour commencer il faut réaliser le premier levain (levain chef) : (cette opération ne se fait que lorsqu'on fait son pain pour la première fois ; par la suite, c'est un morceau de pâte à pain prélevé de la fournée précédente). Mélangez un peu d'eau et de farine pour obtenir une pâte type pâte à beignet. --> Dorénavant le levain-chef sera une petite boule de pâte (taille d'un demi citron) prélevée une fois le pétrissage du pain terminée et conservée d'une fois sur l'autre. La suite est tout aussi simple : il faut préparer la veille au soir le levain "tout point" avec environ 1/5 de la quantité de farine, de l'eau et le levain-chef pour obtenir le même type de pâte que pour le levain-chef. Le pétrissage : La levée : Cuisson : Mettez dans le four un récipient rempli d'eau.

Faire son pain Dans cette page : Introduction - Quelques conseils - Les produits - La pâte - Les étapes - Les gestes - La cuisson - Éloge du pain maison Autres pages : Suivre cette page - Retourner en page d'accueil Introduction Vous trouverez sur ce site toute une série de recettes de pain, avant de vous lancer vous souhaitez peut-être en savoir plus sur le sujet, obtenir quelques conseils, connaitre des astuces, savoir quelles sont les principales erreurs des débutant(e)s ? Dans ce cas cette page est pour vous. En guise d'introduction je vous propose de visionner ce petit film, "De la farine à la tartine", qui j'espère vous donnera envie de vous lancer. Il y a peu d'aliments qui soient autant chargés de symbolique que le pain, pour s'en convaincre il suffirait de recenser le nombre d'expressions qui en parlent : "Du pain et des jeux **", "Manger son pain blanc", "Lui faire passer le goût du pain", etc. Quelques conseils 1) Ne pas se décourager 2) La boulangerie n'est pas une science exacte Les produits

Les roulés à la cannelle, vous les préférez au petit déjeûner ou au goûter ? Les deux, j'en suis sûre, depuis le temps que je vous connais ! Ces petites brioches fondantes et parfumées à souhait, originaires d'Europe du Nord, appelées Kanelbullar en Suède, sont aussi traditionnelles en Amérique du nord : ce sont les cinnamon rolls. Vous connaissez peut-être ceux vendus dans les magasins Ikea. Les voici, mais en bien meilleur ! Elles ne sont pas difficiles à faire : c'est une pâte à brioche fourrée d'une farce à la pâte d'amandes, aux noisettes et à la cannelle. Pour la pâte :500 g de farine T 5520 g de levure de boulanger75 g de sucre10 g de sel175 g de lait3 œufs + 1 pour la dorure180 g de beurre Pour la farce à la cannelle :150 g de pâte d'amandes blanche2 cuil. à soupe de rhum2 gros blancs d'œufs 150 g de sucre glace150 g de poudre de noisettes2 à 3 cuil. à café de cannelle Faites la pâte à brioche. Pendant ce temps, mélangez tous les ingrédients de la farce. Étalez ensuite avec une spatule la garniture à la cannelle de manière à recouvrir entièrement la pâte.

J'en reprendrai bien un bout... La semaine dernière, nous fêtions les 18 ans de la fille d'une amie. A nous deux, nous avons réalisé un buffet gargantuesque! Parmi les nombreuses gourmandises, j'ai réalisé des petits choux garnis d'une simple crème à la vanille. Pour le côté esthétique, j'ai préféré les faire avec cette fine pellicule de craquelin qui les recouvre et leur donne cet aspect si régulier et qui ajoute en bouche une touche légèrement croustillante vraiment très agréable. De toute façon, c'est bien simple, depuis que j'ai découvert le craquelin, je ne réalise plus une pâte à choux sans lui. Pour la garniture donc, il s'agit d'une crème à la vanille, mais pas n'importe laquelle. Cette crème est juste parfaite!! * Pour une trentaine de petits choux * Pâte à choux On doit la création de la pâte à choux à Popelini, cuisinier de Catherine de Médicis. Qu'est-ce qui fait gonfler la pâte à choux? = la pâte à choux contient beaucoup d'eau. 6 cl d'eau 6 cl de lait 55 g de beurre 1 pincée de sel 1 grosse pincée de sucre

Faites votre pain comme au XVIII° siècle, le façonnage Ce billet est la suite d'une série dont l'épisode précédent est ICI. C'est l'aventure d'un pain au levain naturel fabriqué comme le décrit Parmentier sans son livre. Merci aux lecteurs qui me suivent. Ceux qui ont raté le tout début peuvent aller sur cette page. Au XVIII° siècle, à la fin du pétrissage on mettait la pâte à lever sur le pourtour du pétrin, et on préparait le levain pour la future fournée. Après cette première levée, on plaçait la pâte dans les corbeilles pour terminer son apprêt. La pâte a levé pendant 1 à 3 heures maximum dans un endroit bien chaud. On retourne la pâte sur le plan de travail légèrement fariné. Vous constaterez que la pâte est redevenue un peu molle, c'est normal, c'est le levain qui a travaillé. Je n'ai pas réussi à faire une vidéo correcte de cette étape (pas facile de contrôler à la fois l'appareil photo sur le trépied, et la pâte, ça ne va pas toujours comme je veux lorsque je manipule l'appareil avec les mains pleines de farine !) C'est beau, non ?

Faites votre pain ! Cela fait déjà un petit moment que je me suis mise à faire mon pain. J’ai du essayer milles et une recettes différentes. Certains pains avec de la levure sèche, en granulé, bio, levain et mon bonheur se pose sur la levure fraiche. Je ne fais pas mon pain en machine, je précise car les recettes si j’ai bien compris change dans ce cas. En passant à la bibliothèque de mon quartier j’ai trouvé mon bonheur. Voici donc la recette de base que j’utilise avec succès à chaque fois : 700 g de farine T80 15 g de levure fraiche 2 cc de sel 430 ml d’eau tiède Facultatif : Céréales, graines de tournesols, graines de pavots, thym, ail, etc. Astuce : J’achète maintenant ma farine en magasin bio en 5 kg, pas seulement pour le principe mais aussi par ce que je me suis rendu compte qu’elle était bien moins cher qu’au super marché… comme quoi le bio c’est pas toujours plus cher. Difficulté : ––Temps de réalisation + cuisson : 2 heures 2- Ensuite je mélange très bien mon sel à ma farine. Bonne dégustation !

Eugène, la boulangerie sans sucre Ma sœur est allergique aux fraises, la pauvre. Elle ne peut pas en manger du coup, vous imaginez la frustration ? Hé bien pour les diabétiques c’est pire, jamais de sucre. L’horreur. Heureusement il existe une solution, et elle se trouve dans le 17e. Il fallait y penser. Aidé par deux médecins et après une batterie de tests effectués par des volontaires diabétiques pour assurer la viabilité du procédé, unique au monde, sa boulangerie propose, en vrac : du pain cuit à la meule, des mini-financiers nature, thé vert ou noisettes, un Saint-Honoré, un éclair chocolat (qui existe aussi aux fruits rouges et à la fleur de cactus) ou encore un roulé au Goji, une baie chinoise qui remplace les raisins secs. Une aventure culinaire et humaine puisque le jeune chocolatier-pâtissier Luc Baudin rejoint Eugène avec ses inoffensifs mendiants et rochers, le tout dans des conditions de conservation optimales puisque ses créations sont exposées dans une salle climatisée à 17°. source : Télérama

Beignets aux pommes de notre enfance Voici des beignets aux pommes comme quand on était enfants, fruités, moelleux et croustillants à la fois, c'est un vrai délice régressif. Les petits comme les grands les adorent. On a de la chance, tous les ans, au milieu de l'hiver on peut s'en régaler sans complexes. Le mardi gras, c'est mardi prochain, mais pourquoi attendre ? Il existe plusieurs recettes de pâte à frire. Celle-ci est toute simple et vite prête. Pour 4 personnes125 g de farine1 cuil. à café de sel1/2 cuil. à café de poudre levante25 g de sucre2 œufs125 ml de lait30 ml de calvados4 à 6 belles pommes1 bain d'huile de fritureSucre glace, seul ou mélangé avec de la cannelle Mêlez dans une jatte la farine, le sel, le sucre et la poudre levante. Pelez les pommes et retirez le trognon avec un vide pomme, puis coupez-les en tranches de 5 mm d'épaisseur. Chauffez l'huile de friture à 170°C, dans une friteuse ou tout simplement dans une poêle : versez l'huile sur 3-4 cm d'épaisseur, cela suffit.

Recette de Le pain de Peppi 7x Recette de cuisine 5.00/5 5.0/5 (2 votes) Ingrédients (1 personne): 500 g de farine, 320 ml d'eau chaude (pas trop), 1 sachet de levure sèche (11 g), 1 càc de sel. Préparation: Merci à peppi pour cette recette super simple et rapide. Mettre l'eau dans la cuve de la MAP. Sortir la pâte, la dégazer avec le poing, faire des pains de la forme qu'on veut, sur une tôle couverte de papier cuisson. Chauffer le four à 240°. Ça a l'air bon ! 5.0/5 (2 votes), 2 Commentaires Ils ont envie d'essayer x7Invité, Invité et 5 autres trouvent que ça a l'air rudement bon. Votes

Related: