background preloader

Pour en finir avec le prêt de livres numériques dans les bibliothèques, quels modèles d’accès ?

Pour en finir avec le prêt de livres numériques dans les bibliothèques, quels modèles d’accès ?
Il y a quand même des paradoxes dans le paysage numérique de ce début 2013. On a d’un côté on a un monde académique qui affirme l’importance du libre accès à l’information scientifique et de l’autre des éditeurs (pas tous, mais les plus gros) soucieux de construire un marché segmenté et de soigneusement distinguer l’information du web des objets numériques payants que sont les livres. Au milieu, des publics de lecteurs qui subissent une offre chère et encore très incomplète. L’offre est très pauvre pour des bibliothèques perçues comme des centres sociaux pour ceux-qui-n’ont-pas-d’argent-pour-se-payer-un-ipad., dixit M. Nourry le président d’Hachette. Provocation et mépris des communautés de lecteurs qui fréquentent les établissements de lecture publique et sont les premiers clients des éditeurs. Pour beaucoup de professionnels, tout ça est complexe (et ça l’est sans conteste). On le voit : la notion implique une durée de prêt. Ensuite vient le mot numérique. Sur le même thème

http://www.bibliobsession.net/2013/02/22/pour-en-finir-avec-le-pret-de-livres-numeriques-dans-les-bibliotheques-quels-modeles-dacces/

Related:  Médiation numériqueLivres numériques - DébatsLes bibliothécaires et le numérique

Médiation : les verdicts des médiathèques de Massy En 2008 j’ai commencé à expérimenter les étiquettes collées sur les documents comme supports de médiation. J’ai par la suite mis en oeuvre une démarche de médiation sur la base de dispositifs au sein des médiathèques du Val d’Europe où j’ai travaillé avant d’appliquer un certain nombre d’éléments à une plus grande échelle : celle de la Bpi. Au fur et à mesure, les contours d’une démarche de médiation numérique globale sont apparus. C’est désormais l’objet des formations que je propose et d’une partie de mon activité professionnelle. Le livre numérique : état des lieux et enjeux pour les bibliothèques : la vidéo - Voici la vidéo intégrale indexée et synchronisée avec le support de mon intervention à Toulouse à propos du livre numérique. Merci au Centre Audiovisuel & Multimédia de l’Université de Toulouse 1 pour ce travail de qualité. L’ensemble de mon support est sous licence by-nc-sa, merci de me demander si vous souhaiter réutiliser ce support pour une formation rémunérée. Attention il y deux parties. N’hésitez pas à utiliser le mode plein écran pour un plus grand confort.

Allemagne : le prêt d'ebooks embarrasse bibliothèques et éditeurs Alors que l'Allemagne va tenter le coup de force de passer sa TVA sur le livre numérique, en l'harmonisant sur celle des ouvrages papier, le prêt d'ebooks en bibliothèque reste toujours aussi problématique. De nombreux éditeurs se sentent menacés par l'expansion du prêt au numérique, redoutant que les ventes ne soient plus celles connues avec l'industrie du papier. Le dernier-né dans le mondes des lecteurs ebook, le Txtr Beagle machine low-cost Pour la bibliothèque centrale de Hambourg, la question ne se pose a priori pas : très moderne et en avance sur son temps, l'établissement propose plus de 18.000 oeuvres numériques, ebooks, audiobooks et vidéos, ainsi que des chansons. De quoi garantir que les usagers pourront trouver leur bonheur.

Livres numériques : c'est pour quand ? ANALYSE - Lors du Salon du livre, de nombreux débats tourneront autour du e-book. 2013 sera-t-elle l'année du décollage? Chaque année, c'est la même rengaine. On lit et on entend «le livre numérique décolle». Dépasser la querelle des anciens et des modernes Peut-être avez vous eu l’occasion de croiser le collectif Livre de Papier lors du Salon du Livre 2011. Ils avaient diffusé une publication qui avait interpellé certain d’entre nous. Il s’agissait de dénoncer pèle-mêle le « livre de papier » donné en pâture aux multinationales, les « bornes automatiques visant à remplacer les bibliothécaires » et plus largement la dématérialisation dans un grand fourre-tout aux accents explicitement technophobes et anti-capitalistes. Quelques temps plus tard, est paru l’appel des 451, sur le même registre avec un point de départ qui est un rejet de la technique et de ses dérives.

Rapport Lescure : du positif pour le livre numérique en bibliothèque Le rapport Lescure sur l’Acte 2 de l’exception culturelle est paru il y a quelques semaines déjà. Comme prévu, les débats se sont focalisés sur l’Hadopi et le CSA. Sur l’ensemble d’un rapport comportant plus de 80 propositions en 2 tomes et plus de 900 pages, il y a de quoi commenter et aller un peu plus loin. Je m’associe pleinement à l’analyse proposée par SavoirsCom1. Ce rapport contient des éléments très critiquables et d’autres très positifs ! J’aimerai mettre en avant certains points positifs qui n’ont pas été soulignés, notamment ceux autour du livre numérique et des bibliothèques.

Les maisons du Big Six rechignent à fournir des ebooks aux bibliothèques La question du prêt de livres numériques dans les services bibliothécaires publics reste toujours en attente d'une solution qui permettrait de satisfaire la demande croissante émanant du public. Et ceci en raison notamment des réticences dont continuent de faire preuve les grandes maisons du Big Six de l'industrie de l'édition. Pourtant, les bibliothèques ne seraient pas avares en efforts pour développer leurs catalogues d'ebooks, comme le rappelle un article publié ce dimanche sur le site LowellSun. Creative Commons (CC by 3.0) Déséquilibre entre l'offre et de la demande La Thayer Memorial Library, de Lancaster, fait partie du consortium Central/Western Massachusetts Automated Resource Sharing Inc.

Salon du Livre : la lecture de livres numériques a triplé en France en 2012 01net le 22/03/13 à 15h47 Les liseuses progressent moins vite que les tablettes.

Related: