background preloader

Usages des ordinateurs portables au primaire et au secondaire : avantages et défis — Enseigner avec le numérique

Related:  Projet Numérique à l'école

« Des enseignants habiles avec les TIC, une priorité » selon un groupe américain Comment l’ère digitale influence-t-elle les besoins des élèves d’aujourd’hui, et comment faire face aux rapides changements technologiques en lien avec l’enseignement et l’apprentissage? En s’assurant notamment que les enseignants puissent « suivre » la vague eux aussi, selon un rapport d’un groupe d’étude de la NASBE, aux États-Unis. La National Association of State Boards of Education (NASBE) a demandé au Groupe d’étude sur le rôle des technologies à l’école et dans la communauté de se pencher sur ces questions et certaines autres qui y sont liées. 1. Les recommandations émises dans le rapport ramènent à l’avant-plan les importantes questions de la formation des enseignants, de la disponibilité des ressources nécessaires, le partage du matériel éducatif, le caractère essentiel d’une bonne infrastructure et même, la question de l’interopérabilité des données! En voici un très rapide résumé. 1. Les jeunes d’aujourd’hui n’ont jamais vécu sans Internet, rappelle le rapport. 2. 3.

Le e-learning peut-il réduire l’échec scolaire ? C’est en tous cas la conviction derrière la volonté du Ministère de créer un service public de l’enseignement numérique[1]. Pourquoi cette conviction ? Et comment est-ce possible ? La réussite scolaire, fortement corrélée à l’origine sociale C’est un constat qu’on n’a que trop entendu. Noyés dans le magma du e-learning La généralisation de l’Internet Haut-débit chez les élèves permet l’accès à quantité de ressources pédagogiques gratuites ou à moindre coût. Comment se fait-il qu’on ne voit pas les effets de cette révolution ? C’est en se posant ces questions qu’on peut faire un constat simple : l’offre pédagogique sur le Web est encore trop confuse, trop diverse, trop peu organisée pour avoir un quelconque impact positif. C’est comme ça qu’est née l’idée de « une minute pour comprendre[4] ». « Une Minute Pour Comprendre », une tentative de réponse à ces défis. Cette solution test s’est construite pas-à-pas, avec les conseils et retours de lycéens et de professeurs. Marion Vergnet

Synthèse des travaux sur la veille La place de la veille dans l’activité du professeur-documentaliste fait débat. Comme outil pédagogique, également. Il est d’autant plus intéressant de se pencher sur la façon dont chaque BEF s’est emparé du sujet. 1) Un intérêt certain pour le thème Le sujet, qui était vaste et pouvait apparaître comme marginal au regard des activités déjà multiples du professeur documentaliste, a éveillé une curiosité certaine et un appétit palpable pour les nouveaux outils disponibles sur le Web de même que pour les nouveaux outils de collaboration Pearltrees sur la veille de Sophie Bocquet. 2) Des inquiétudes exprimées Elles tiennent au fait que certains ont rapproché le thème de la veille, d’une certaine idée du "LC" (devenu 3C depuis), et s’inquiètent de voir croître la dimension de "service" du métier au dépens de l’enseignement. 3) Les notions abordées Je ne cite ci-dessous que les plus importantes ou les plus nouvelles : le pull et le push ou les deux "faces" de la veille, Conclusion Cécile Jouquan.

Digital natives : portrait d'une génération connectée - étrangement Le Digital native, c'est cette créature moderne, née dans l'environnement internet, dans un monde de connexion (d'ultra-connexion), et qui vit relié à un univers virtuel, autant qu'elle parcourt le monde physique. Parfois même, les digital natives téléchargent légalement ou moins légalement des contenus numériques - sans nécessairement savoir ce qu'ils font... Petit portrait. Avec Lettres numériques On parle d'eux comme de la génération Y férue de numérique, constamment connectée et experte de l'usage d'internet. Malgré l'apparente généralisation des nouvelles technologies, les jeunes ne sont pas égaux face au numérique. Tout dépend en fait de liens étroits entre la position sociale, l'accès au matériel, l'acquisition de compétences, les intensités d'investissement dans les loisirs culturels et les types d'usages qui en découlent. angermann, (CC BY-SA 2.0) L'image unifiée du « digital native » souvent dépeinte par les médias n'existe donc pas. Les digitals natives Les digitals immigrants

Faire entrer l'École dans l'ère du numérique L'essentiel Notre monde connaît aujourd’hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que le fut,au 15e siècle, l’invention de l’imprimerie. La transformation radicale des modes de production et de diffusion des connaissances et des rapports sociaux emporte, partout et pour tous, de nouvelles façons de vivre, de raisonner, de communiquer, de travailler, et, pour l’École de la République, de nouveaux défis. Faire entrer l’École dans l’ère du numérique : un impératif pédagogique et un projet de société Le numérique au service des missions de l’École Le numérique peut aider l’École dans l’accomplissement de ses missions fondamentales : instruire, éduquer, émanciper et former les enfants d’aujourd’hui pour qu’ils deviennent les citoyens épanouis et responsables de demain.Le numérique contribue en effet à améliorer l’efficacité des enseignements. Éduquer au numérique : une nouvelle mission pour l’École Le soutien à la création d’une filière dédiée au numérique éducatif

De nouveaux services pour que l'École entre dans l'ère du numérique Pour faire entrer l'École dans l'ère du numérique, le ministère de l'éducation nationale poursuit la mise en place de sa stratégie en proposant de nouveaux services et outils innovants, mis, dès à présent, à la disposition des élèves et de l'ensemble de la communauté éducative. Pour les élèves La mise en ligne des sujets du baccalauréat général, technologique et professionnel des trois dernières années. À compter de la session 2013, les sujets du diplôme national du brevet seront intégrés à la base de données des sujets d'examens. En proposant ainsi un accès en "open data" aux sujets de ces épreuves, puis progressivement à des éléments de correction, ce nouvel outil facilite pour les élèves la préparation des examens. L’ouverture d’un service d’orientation pour les jeunes en situation de décrochage scolaire "Ma seconde chance" (Onisep). Pour l’ensemble de la communauté éducative Faire entrer l'École dans l'ère du numérique

Rechercher sur internet : méthodologie et outils Ce dossier propose des conseils méthodologiques, recense un certain nombre d'outils et signale d'autres guides pour se former à l'Internet. Un fil conducteur Fiche mémo pour se souvenir des points importants : DEBUSQUER l'info. À chaque lettre, un conseil... 1. Méthodologie Se poser des questions au départ. Réalisé par le centre de documentation Mise en ligne initiale en 2001 - Dernière mise en ligne : 05/01/2015 Contact : Centre de documentation

Google est-il le professeur du futur Atlantico : Google sortira bientôt le service "Helpouts", une extension de Google + composée de tutoriels "d'experts" en vidéo sur tous les sujets possibles et imaginables. Peut-on dire que le géant numérique peut réussir son pari en devenant une sorte de "professeur du futur" ? Erwan Le Noan : Google va dans le sens de la révolution d’Internet, qui favorise le partage de la connaissance. Désormais, chacun peut faire profiter de ses compétences, parfois rares, à tout internaute à l’autre bout de la planète. C’est le modèle de l’excellente Kahn Academy, qui est aujourd’hui un site impressionnant d’e-learning, lancé par Salman Kahn aux Etats-Unis quand il donnait quelques cours pour un jeune membre de sa famille. C’est aussi le principe du siteduzero français sur lequel les utilisateurs partagent des connaissances très pointues en informatique. Le savoir sur Internet fonctionne plutôt sur le modèle "bottom-up" - du bas vers le haut - de type Wikipédia.

Education: Vincent Peillon dévoile sa stratégie pour le numérique à l'école Jeudi, 13 Décembre 2012 09:51 PARIS (AFP) - (AFP) - Le ministre de l'Education Vincent Peillon dévoile jeudi sa stratégie pour le numérique à l'école, partie intégrante de la future loi, car malgré les plans successifs, la France est en retard sur l'équipement et les usages dans les établissements. Il faut "favoriser le raccordement des établissements au très haut débit, faciliter l'équipement (tableaux interactifs, tablettes, manuels numériques...). Mais aussi former les enseignants et développer des services nouveaux pour les élèves, les enseignants et les parents", a souligné le ministre dans un entretien au Nouvel observateur. "Il y a un décalage croissant entre la place du numérique dans la vie des jeunes et dans l'éducation", souligne François Bonneau, vice-président de l'Association des régions de France (ARF). Plus de 30.000 élèves de 6ème scolarisés en éducation prioritaire se verront proposer "une offre numérique de soutien scolaire" à la rentrée 2013, a annoncé le ministre.

Ecole numérique : 4 nouveaux services mis en ligne par le ministère Le ministère de l'éducation nationale lance quatre nouveaux services, un signe de son engagement dans le numérique. On est surtout frappé par la diversité des modalités techniques : site, smartphone, interactivité et le fait qu'il s'agit bien de services, donc destinés à faciliter la vie et non pas de lourde machine. Premier service nouvellement mis en ligne, la liste des sujets du bac, de tous les bacs des trois dernières années, une forme d'open data. Un autre service, Ma seconde chance, est destiné aux élèves en situation de décrochage scolaire, leur permettant de trouver des offres de formation proches de chez eux (par géolocalisation ainsi qu'une plateforme de tchat. Les élèves en situation de handicap pourront trouver avec Total Access, une offre adaptée, accessible sur smartphone, les données du site sont également disponible de manière orale.

Éveiller l’élève à la culture informationnelle « Homo numericus », « generation Y », « digital native », les expressions ne manquent pas pour définir la génération de nos élèves, cette génération pour qui le numérique n’aurait pas de secret. La sollicitation des écrans est en effet omniprésente et il est possible d’avoir accès à une telle quantité d’informations que des chercheurs n’hésitent pas à évoquer une réelle info-pollution, voire infobésité. Nos élèves "pratiquent" le numérique, ils savent trouver des informations. Comment aider l’élève à transformer des pratiques personnelles intuitives, une certaine « débrouillardise », en de réelles compétences informationnelles ? Une récente étude britannique déclare que ces compétences « doivent être acquises pendant les années de formation à l’école et que les programmes de remédiation autour de la culture informationnelle à l’université ont de grandes chances de ne pas aboutir » [1] Des compétences spécifiques convoquées Les notions à acquérir par l’élève La source Droit de l’information

"Le temps scolaire n'est ni le temps technologique, ni le temps politique" Toute la semaine, ActuaLitté poursuit ses entretiens avec Patrick Ghrenassia, professeur agrégé de philosophie, qui officie aujourd'hui à l'ESPE de Paris, Université de Paris-Sorbonne. Auteur publié chez Hachette et Hatier, et blogueur sur L'Etudiant, il aborde aujourd'hui la transition numérique dans l'univers scolaire. Le fossé croissant qui se discerne entre enseignants et élèves et les mutations sociales, autant de questions qui interrogent notre relation actuelle à la transmission. Au sein du système scolaire actuel, comment envisage-t-on cette transition vers les écrans - tant du côté des élèves que des enseignants ? L'école est globalement plutôt méfiante et réticente face au numérique. D'un autre côté, on observe avec inquiétude un fossé croissant entre l'école et le monde extérieur. On a craint un temps que la "fracture numérique" n'aggrave les inégalités sociales en milieu scolaire. Mais, dira-t-on, c'est le devoir de l'école de leur apprendre à écrire, justement !

Numérique à l'école : comment passer la vitesse supérieure? - Question d'éducation - Éducation / jeunesse Tableau interactif Pour en savoir plus : - Suivre Stéphanie de Vanssay sur Twitter. - La note de l'Institut français de l'éducation "Pédagogie + numérique = apprentissages 2.0". Présentation de la note : "Le dossier d'actualité n°79 dresse un état des lieux du numérique dans le secondaire. Après plus de 25 ans de plans d'équipements, de volontés politiques affichées, d'incitations, d'innovations, le numérique peine à entrer dans les usages scolaires. Mais les TIC ne sont pas venues changer les paradigmes pédagogiques. Le rapport au savoir est modifié par le numérique, les lieux scolaires sont interrogés par la prise en compte et l'accompagnement d'apprentissages connectés. Comment l'école secondaire peut-elle profiter du numérique pour se refonder ?

Related: